Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pascal Garnier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Mar 6 Avr 2010 - 18:41

aériale a écrit:


monilet a écrit:
Je referme le livre sous le choc.
Monilet...je suis à la torture là

J'aime te torturer ainsi, aériale diablotin diablotin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Jeu 22 Juil 2010 - 19:49

Je viens de refermer ce Grand loin.
Qui ne m'a emportée nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Ven 18 Mar 2011 - 18:25

Vu dans le magazine littéraire que 3 livres posthumes vont sortir en 2012 :un roman, un recueil de 3 nouvelles (3 je crois), un livre-jeunesse. Miam !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Sam 15 Oct 2011 - 14:16

Je les attends avec impatience. Je venais aux nouvelles sur ce fil mais toujours rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Lun 26 Mar 2012 - 15:38


Cartons
Citation :
Présentation de l'éditeur
Tout commence par un déménagement - cette " catastrophe naturelle " : Brice, illustrateur de livres pour la jeunesse et compagnon de la dive bouteille, quitte son appartement lyonnais pour une grande maison plutôt isolée à la campagne. Il a choisi l'endroit avec son épouse journaliste d'ailleurs partie quelque part en Egypte. Esseulé, sans nouvelles d'Emma, Brice s'abandonne peu à peu au désespoir en squatteur de son propre logis, ne sortant plus guère du garage où sont entassés les cartons qu'il éventre au petit bonheur. Les évocations d'Emma, l'attente d'un appel qui ne vient pas, et la rencontre de Blanche, une étrange femme-elfe sans âge, sorte de spectre de l'enlisement provincial, ponctuent cette dégringolade dans l'enfer des cartons. Tout se précipite bientôt et le roman d'atmosphère vire au roman noir. En maître absolu du genre, Pascal Garnier nous réserve une grave, terrible surprise, qu'on soupçonne et refuse longtemps, comme s'il avait écrit ces pages intenses depuis l'au-delà routinier de la vie : rien d'autre qu'une histoire de cartons par où tout commence et tout s'achèvera.

Nous voilà avec le dernier livre de Pascal Garnier. Il n’y aura plus du nouveau (à moins qu’il possède aussi quelques fameux fonds de tiroirs avec lesquels beaucoup d’auteurs décédés restent en vie encore plus longtemps).
On reconnait bien sa voix, il y a cette ‘musique’ qui est si typique dans ses romans, mais j’avais l’impression que c’était aussi plus noir, plus triste, plus déprimant que dans d’autres.
Oui, peut-être c’était une idée qui pouvait se faire pendant la lecture parce que je m’imaginais que Pascal Garnier savait lors de cette écriture qu’il était atteint d’une maladie.. et peut-être il savait déjà qu’il n’y avait pas d’espoir.. en tout cas tout l'atmosphère du roman m'a donné cet effet.

Je rejoins un commentaire trouvé sur le net :

Citation :
Peu de choses, en somme. Mais avec ce peu de choses-là, Garnier nous entraîne doucement plus loin, beaucoup plus loin. Vers un monde qui porte en lui, sous la patine d’un quotidien terne et tristounet où s’aiguise l’humour écorcheur de l’auteur, tout un lot de douleurs enfouies, de folies silencieuses et de deuils mal digérés.
source


Quand il fait descendre son personnage en enfer, on y brûle, quand il laisse faire son personnage un deuil, on pleure avec lui, quand il y a du noir, c’est vraiment noir..

Heureusement il y a ici et là des petits brins d’humour.. noir lui aussi, mais au moins cela produit un petit sourire.

- Bonjour madame, bonjour, monsieur. Je fais du Viandox, vous en voulez ?
Myriam la fusilla du regard.
- Tu vois, ce salaud, Simon ? Il n’a pas mis bien longtemps à en coucher une autre dans son lit !
- Myriam….
Le claquement de la porte fit vibrer les murs et la maison. Plus jamais il ne reverrait Myriam et Simon.
- C’était qui, des témoins de Jéhovah ?
- Non, mes beaux-parents.
- Ils ont l’air sympa.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Lun 26 Mar 2012 - 22:05

kenavo a écrit:

- Bonjour madame, bonjour, monsieur. Je fais du Viandox, vous en voulez ?
Myriam la fusilla du regard.
- Tu vois, ce salaud, Simon ? Il n’a pas mis bien longtemps à en coucher une autre dans son lit !
- Myriam….
Le claquement de la porte fit vibrer les murs et la maison. Plus jamais il ne reverrait Myriam et Simon.
- C’était qui, des témoins de Jéhovah ?
- Non, mes beaux-parents.
- Ils ont l’air sympa.

rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Mar 27 Mar 2012 - 8:24

kenavo a écrit:
Oui, peut-être c’était une idée qui pouvait se faire pendant la lecture parce que je m’imaginais que Pascal Garnier savait lors de cette écriture qu’il était atteint d’une maladie.. et peut-être il savait déjà qu’il n’y avait pas d’espoir.. en tout cas tout l'atmosphère du roman m'a donné cet effet.
C'est aussi ce qui m'arrête un peu, outre le fait que le coup des titres posthumes chez les éditeurs me fatigue passablement. Mais j'aimais tant son humour noir que je vais sans doute me décider. Merci de ton com Kena!

Expie, je pense que tu pourrais apprécier le style, toi (Pas forcément celui-ci mais d'autres...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Mar 27 Mar 2012 - 8:26

Aeriale a écrit:

Expie, je pense que tu pourrais apprécier le style, toi (Pas forcément celui-ci mais d'autres...)

Peut-être, oui... c'est possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Mar 27 Mar 2012 - 8:30

Aeriale a écrit:
C'est aussi ce qui m'arrête un peu, outre le fait que le coup des titres posthumes chez les éditeurs me fatigue passablement. Mais j'aimais tant son humour noir que je vais sans doute me décider. Merci de ton com Kena!
c'est une idée que je me suis faite.. mais rien n'indique que c'est ainsi..
et sinon, c'est un livre abouti et tout dans son genre.. à mon avis ce n'est pas autant un 'coup des éditeurs' mais vraiment un livre qu'il voulait encore écrire et publier.. n'importe les circonstances

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majeanne
Main aguerrie


Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 56
Localisation : le Grand Sud

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Ven 25 Mai 2012 - 10:01

Je termine mon premier Garnier, "Le Grand Loin" et je suis déçue.

Je suis très vite rentrée dans son histoire, dans son ressenti et dans son écriture et j'avoue que je ne l'ai pas lâché avant de l'avoir fini.
Et justement c'est cette fin, "époustouflante" pour certains d'entre vous, qui gâche mon plaisir.
J'ai eu l'impression d'une scène plaquée sur l'histoire, pour en finir avec cette errance qui ne menait à rien.
Suis je passée à côté ??

Je vais quand même en tenter un autre. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Ven 22 Juin 2012 - 14:15


Nul n’est à l’abri du succès
Citation :
Présentation de l’éditeur
Écrivain accoutumé à de très modestes tirages, père d’un grand fils qu’il voit de loin en loin, Jean-François Colombier – Jeff pour les intimes – a toujours navigué à vue. Jusqu’au jour où il se retrouve lauréat d’un grand prix littéraire. Avec la célébrité, tout lui tombe dessus en même temps.
Face à cet excès de bonheur, Jeff prend la tangente pour rattraper aux côtés de son fils un peu de sa jeunesse éperdue. Mais la vie de noctambule est pavée d’anges bizarres – Agathe, punkette sur le qui-vive, Me Billot, avocat véreux spécialiste des causes perdues –, et le retour aux sources vire bientôt au cauchemar...
Un petit chef-d’œuvre d’humour noir bondissant, marqué au coin si singulier de Pascal Garnier, à la fois tendre et cruel – démesurément humain.

Nul n'est à l'abri du succès a reçu le Prix Polar dans la ville 2001.

Livre paru en réimpression chez Zulma puisque l’édition de 2001 est épuisée. Bonne idée!
Si on doit faire face à la réalité qu’il n’y aura plus de nouveau roman de lui, autant savourer ses livres anciens.
Je ne connaissais pas celui-ci, mais j’ai bien retrouvé la voix de Pascal Garnier de mes premières lectures. Cette touche du noir qui se trouve à tout coin de l’histoire, cette mélancolie du personnage principal et surtout un humour qui fait rire plus d’une fois pendant que le héros se débat dans une histoire assez farfelu.


Je suis d’humeur à regarder France 3 Région ou à écouter un disque de Barbara. Je pourrais me pendre aussi mais je suis certain que la corde casserait.

Décidemment un auteur dont je ne me lasse pas, une écriture qui manque dans la vie littéraire d’aujourd’hui, autant ne pas le laisser tomber dans l’oubli !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Sam 22 Sep 2012 - 14:00

Lune captive dans un œil mort

J'ai vraiment eu du mal au début avec ce roman, qui, finalement laisse un souvenir plutôt jouissif.
Il faut dire que j'ai eu le tort de l'aborder comme quelque chose de sans doute beau et poétique, au vu du titre. Donc, j'ai commencé par être déçue : ce n'est en fait qu'une espèce de pochade délirante. Aériale m’ayant remis les pendules à l'heure, son post et celui de kenavo m'ayant intriguée, j'ai en fin de compte plutôt ri en voyant les Charybdes et Scyllas débarouler sur la tête de nos tristes héros,. Il faut dire qu'ils l’ont bien mérité, ces « petits vieux » dans leur éclatante retraite, se retranchant sous la protection d'une résidence sécurisée, détestant les «gouines », ayant peur de s'arrêter au stop à côté d’un campement de « gitans », et sortant le revolver pour mieux se protéger… Seulement, on se demande s'ils doivent faire rire, ou faire peur .

Il faut donc abandonner tout esprit de sérieux et de rationalité avant d'aborder ce roman, accepter d’avaler des pages et des pages de dialogues, parfois indigestes puisqu'ils veulent montrer la veulerie des personnages. C’est ainsi qu’on en profitera le mieux.

(Le seul plaisir de trouver l'explication hilarante du titre, plutôt trash et morbide, justifie de se payer ces 150 pages vite lues)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Sam 22 Sep 2012 - 15:51

Ah, c'est bien Topocl, je te félicite pour ta persévérance! Contente que tu aies pu passer outre tes réticences, mais c'est sûr que si tu t'attendais à quelque chose de beau et poétique, c'était pas la bonne pioche rire

Un peu comme Dubois, il ne faut pas trop chercher de réalisme au premier abord. Ses pauvres retraités sont bourrés de défauts, mais derrière ses pochades délirantes comme tu le dis, et sous le comico-sordide, Garnier pointe du doigt les dérives d'une société hyper sécuritaire qui finit par se créer ses propres névroses. C'est assez fort je trouve, à condition de ne pas être rebuté par le cynisme bien sûr, là il y va à fond les ballons et ce jusqu'à la dernière ligne (qui vaut largement le coup d'être lue) J'aime bien ce décalage, ce jusque-boutisme, il y a un côté jouissif derrière tout ça!

Je te sens -presque- prête pour un nouveau Garnier diablotin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Sam 22 Sep 2012 - 15:54

Bientôt mon avis sur Cartons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Sam 22 Sep 2012 - 16:02

Le commentaire de topocl ma confirme dans la sensation que ce n'est pas un auteur pour moi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pascal Garnier   Aujourd'hui à 10:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Garnier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» MILLET PASCAL
» Pascal Duquenne
» Déchiffrage GARNIER GALLOPET MASSE
» Agneau Pascal: les autorités catholiques et juives boudent !
» [Professionnel] Pascal Piazzola

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: