Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Doris Lessing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 18:23



Doris May Lessing est un écrivain britannique née le 22 octobre 1919 à Kermanshah, Iran. Lauréate du prix Nobel de littérature en 2007, ce dernier a couronné « la conteuse épique de l'expérience féminine qui, avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire, scrute une civilisation divisée. »

Célèbre dès son premier livre, Vaincue par la brousse (1950), auteur d'une vingtaine de romans dont le best-seller international Le Carnet d'or (1962), elle est très vite apparue comme une femme de lettres engagée et militante, notamment pour les causes marxiste, anticolonialiste et anti-apartheid. À l'instar de ses consœurs nobélisées Toni Morrison et Elfriede Jelinek, elle a aussi été associée au combat des féministes sans qu'elle ne l'ait revendiqué ou désiré.

L'œuvre de Doris Lessing est profondément autobiographique, s'inspirant notamment de son expérience africaine, de ses années de jeunesse et de ses engagements sociaux ou politiques. Son style romanesque, épique, réaliste et lyrique lui a permis d'aborder différents thèmes tels que les conflits de cultures, les injustices raciales et ethniques, la contradiction entre la conscience individuelle et le bien commun, la violence entre les êtres et les classes, le déracinement ou encore l'enfance. Très appréciée pour sa diversité et son éclectisme, l'auteur a su faire une immersion dans le domaine de la science-fiction (Shikasta en 1981) ou du roman psychologique (L'Été avant la nuit). Elle a même un temps évolué vers l'ésotérisme et la parapsychologie avec La Descente aux enfers (1971).
source wikipedia


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
1976 Un homme et deux femmes,
1976 Le Carnet d'or, Page 5
1978 Les Enfants de la violence,
1979 L'Écho lointain de l'orage,
1980 Nouvelles africaines, Pages 2, 3
1981 L'Été avant la nuit, Pages 1, 2
1982 Mémoires d'une survivante,
1983 Mariages entre les zones trois, quatre et cinq,
1984 Les Chats en particulier, Page 2
1985 Journal d'une voisine,
1985 Les Carnets de Jane Sommers,
1986 La Terroriste,
1987 Le Vent emporte nos paroles,
1988 La Descente aux enfers,
1988 La Madone noire,
1990 Le Cinquième Enfant,  
1992 L'Habitude d'aimer,
1993 Notre amie Judith,  
1993 Rire d'Afrique,
1997 Dans ma peau,
1998 L'Amour encore, Page 1
1999 Vaincue par la brousse, Pages 2, 4
2000 L'Ecclésiaste,
2000 Nouvelles de Londres,  
2000 La Marche dans l'ombre,  
2001 Mara et Dann, Page 4
2001 Le Monde de Ben, Page 4
2004 Le rêve le plus doux,
2005 Les Grand-mères, Pages 2, 4
2007 Un enfant de l'amour, Pages 2, 3
2008 Shikasta,
2008 Alfred et Emily,
2010 Victoria et les Staveney, Page 3
2010 C'est ainsi qu'un jeune noir du Zimbabwe a volé un manuel de physique supérieure,
2011 Le temps mord,
2013 L'Histoire du Général Dann

En anglais
The Cleft 2007 Page 2

Citation :
mise à jour le 20/11/2013, page 5
:) Je n'ai pas vu de fil consacré à Doris Lessing, j'en ouvre un. S'il existe et mes yeux m'ont trompée, les modérateurs pourront installer mon message à la bonne place.
Bon, j'ai lu un roman de Lessing la semaine dernière, pour voir la raison du Nobel. J'étais habituée à voir cette auteur dans les collections à vente dans les kiosques de journaux: Grands auteurs de notre siècle, Grands Romans du XXeme, Les meilleurs romans de l'actualité. Les sélections n'étant pas toujours rigoureuses, je n'ai jamais pris au sérieux ces collections et j'achetais suivant mes propres critères et lectures diverses, souvent entretenus par la lecture en spyrale.
J'ai donc acheté au bouquiniste L'été avant la chute. Et j'ai commencé à lire, prédisposée à trouver le roman une belle "porcaria" (mot que tout le monde ici peut imaginer vient du mot porco/porc). Et j'ai été agréablement surprise  Surprised par Lessing. Au debut elle m'a trompée et après avoir entendu qu'elle a une histoire de militante fpeministe, je m'attendais à encore un récit pitoyable de comment une "femme s'éveille" et découvre du coup sa séxualité (massacrée par un mauvais mariage), son intelligence et culture (massacrées par le même mauvais mariage), sa force intérieure (oh Seigneur... ce maudit mauvais mariage... clown)
Et j'ai rencontré un récit excellent, très bien structuré, qui raconte l'histoire de Roquentin Femelle. Roquentin (La Nausée) n'est pas un être humain, à mon avis, il est un autre spèce. Et sa femelle a été étudiée par Lessing.
Kate Brown est une créature détestable, dont le mari et son acharnement à rester loin d'elle pour s'amuser à Chicago  Shocked, j'ai pu comprendre au fur et à mesure que le récit avançait. J'aurais fait le même que lui. Ou peut-être je l'aurais gifflée.
J'irai à la recherche de plus de livres de Lessing, ça vaudra certainement la peine. Le Nobel est justifié. Doris Lessing écrit des récits non-hermétiques, ce qui est très important, ni toute littérature doit être d'avant-garde, et d'excellente qualité. On valorise trop, dans les millieux critiques, les avant-gardes, et on oublie que la plupart de la population, n'importe dans quel pays, ne possède pas ni les moyens ou la patience pour s'incliner dans les trames à clé. Pourtant la lecture est de toute importance pour tous les membres de nos sociétés occidentales. Lessing met à la portée de beaucoup de monde une réflexion de base existencialiste sur les rapports des sexes, les rapports génerationnels et de classes.
à plus  trottine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 18:25

Amapola a écrit:
:) Je n'ai pas vu de fil consacré à Doris Lessing, j'en ouvre un. S'il existe et mes yeux m'ont trompée, les modérateurs pourront installer mon message à la bonne place.

Non non...Il n'existait pas...
Merci Amapola de l'ouvrir...
Personnellement, j'ai tout à apprendre sur Doris Lessing... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 18:25

Je m'excuse d'avance le message doit être caviardé de fautes diverses, et de répétions, mais cette semaine, je suis encore comblée d'à faires divers. Mais j'ai trouvé important parler de Lessing.
pleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 18:27

Elle est chouette cette petite abeille! Je pars vite, je dois conduire le jeune homme à l'école pour un examen. Puis... des achats divers... un aprÈs-midi perdu dans la rue, ça m'agace! humeur
bises!
Tu peux effacer ce dernier message et l'autre aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 18:32

Amapola a écrit:
Je m'excuse d'avance le message doit être caviardé de fautes diverses, et de répétions, mais cette semaine, je suis encore comblée d'à faires divers. Mais j'ai trouvé important parler de Lessing.
pleurs

"Caviardé de fautes"?...Ah non...Pas tant que ça...Et je suis toujours épatée par la qualité de ton français...
Ton post est une bonne introduction pour moi à l'oeuvre de Doris Lessing. Merci Amapola. Je me disais que je ferais bien de lire un titre de cet auteur...mais sans savoir lequel choisir...

Il n'est pas du tout question que j'efface tes messages!...
Pourquoi le ferais-je? :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 19:01

Je ne peux pas aller vérifier ce que j'écris sur Google, mais Doris Lessing, pour moi, c'est déjà Le carnet d'or, , lu il y a bien longtemps. Doris Lessing, très politisée, a beaucoup écrit d'abord pour raconter son parcours de vie, assez tourmenté...et pour parler également, cela m'avait marquée Amapola, de la position et des difficultéspour les femmes de concilier carrière, engagement et vie privée ( elle a quand même laissé ses deux enfants ...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
Agilité postale
avatar

Messages : 995
Inscription le : 24/02/2007
Age : 45
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Jeu 18 Oct 2007 - 19:12

J'ai découvert Doris Lessing avec son autobiographie Dans ma peau et La marche dans l'ombre, le premier tome m'avait littéralement emballée, l'autre un peu trop politisé m'a moins marquée. J'ai eu envie de lire ses oeuvres de fiction et j'ai donc lu Le carnet d'or, dans lequel j'ai reconnu pas mal de choses vues dans son autobiographie justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alivreouvert.over-blog.net
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 19 Oct 2007 - 4:55

:) J'ai bien fait d'ouvrir cette discussion, j'ai déjà appris un tas de choses rere... Quel est le titre de Carnet d'or en anglais? Les autobiographies je les ai trouvées en portugais, il y a un bon nombre de livres de Lessing traduit en portugais, mais je n'ai vu rien semblable à Le carnet d'or. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 19 Oct 2007 - 9:06

The golden notebook, Amapola!
Effectivement, Chimère, Doris Lessing revient souvent dans ses livres sur les éléments de son autobiographie.
J'avais lu également, qui m'avait moins convaincue, un livre qui parlait de la violence des jeunes, mais le titre??? Le héros s'appàelait Ben.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 19 Oct 2007 - 11:14

Doris Lessing a écrit un cycle de cinq romans autobiographiques regroupés sous le titre de Children of Violence (Les Enfants de la violence), sous divisés ainsi : Les Enfants de la violence tome1, Les Enfants de la violence tome2, L’Echo lointain de l’orage tome1, L’Echo lointain de l’orage tome 2 et La cité promise (l’ensemble doit faire entre 4000 et 4500 pages en poche) ; romans qui seront publiés entre 1952 et 1969 et qui mettent en scène une héroïne, Martha Quest, en quête d'indépendance sociale, politique et sexuelle.

Elle a aussi écrit des récits plus ludiques, dont Les chats en particulier, qui nous narre l’aventure de 2 chattes avec des caractères inconciliables mais vivant sous le même toit… affraid quoique ces chattes ont une part d’humanité… sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 19 Oct 2007 - 13:49

Elle a écrit aussi de la SF? Car je vois une pentalogie, traitant de la visite d'une emissaire de Sirius. C'est la même Doris LEssing, ou une autre?
Le livre de Lessing que je voudrais lire c'est le premier, Grass is singing
mais celui-là n'a pas été traduit en portugais, sans doute les maisons d'édition d'ici sont solidaires avec le racisme de l'ancienne Rodhésie, va-t-on savoir... Il y a en portugais, The good terrorist, la pentalogie SF allégorique, celui des chats, Sous ma peau, Les journaux de Jane Somers, Aimer encore une fois, Le cinquième enfant, ,Marchant dans l'ombre, Prisons qu'on choisit. Certains d'entre eux sont épuisés, mais j'ai l'impression qu'il est possible de les acheter dans les gros bouquinistes on-line. Quelqu'un connait ces bouquins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 19 Oct 2007 - 14:01

Marie a écrit:
J'avais lu également, qui m'avait moins convaincue, un livre qui parlait de la violence des jeunes, mais le titre??? Le héros s'appàelait Ben.
Tu parles du "Monde de Ben".
Je me demande s'il ne faut pas lire avant "Le cinquième enfant", dans lequel le personnage de Ben apparaît.
"Le cinquième enfant" est l'histoire d'une famille bourgeoise détruite par la naissance d'un cinquième enfant "différent", Ben.
Revenir en haut Aller en bas
Chimère
Agilité postale
avatar

Messages : 995
Inscription le : 24/02/2007
Age : 45
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Ven 19 Oct 2007 - 19:22

Oui elle a aussi écrit de la sf, car elle appréciait le genre, mais bon de l'avis des amateurs c'est illisible et incompréhensible. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alivreouvert.over-blog.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Doris Lessing   Dim 21 Oct 2007 - 20:57

J'ai trouvé par hasard (en cherchant un lien pour visionner l'émission de Modiano que je ne sais pas voir car j'habite hors France et Dom-Tom humeur), j'ai trouvé ceci : En 1981, Bernard Pivot recevait dans «Apostrophes» Doris Lessing. Voici cette émission.
Le lien : ici

Sur le même lien : En 1995, à l'occasion de la sortie de son autobiographie, «Dans ma peau», et de sa visite au Salon du Livre, France 2 lui consacrait un reportage. A cette date, on parlait déjà d'elle pour le Nobel...
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Doris Lessing   Sam 2 Fév 2008 - 11:37

"L'amour, encore"


Dans le cadre de "L'écrivain du mois" de lecture-écriture (un site où les LCA peuvent poster leurs ressentis de lecture), j'ai lu ce roman de Doris Lessing, auteure mise à l'honneur suite à son Prix Nobel de Littérature. Cela m'a permis de la découvrir!


Une femme âgée, Sarah, se retrouve face aux ultimes assauts du désir charnel. Elle est productrice de théâtre à Londres et met en notes musicales la vie d'une artiste française oubliée, Julie Vairon.
Sarah tombe amoureuse du jeune premier, Bill, jeune homme trouble, un peu pervers: il joue de son attirance pour lui et l'entraîne dans une danse amoureuse cruelle. Ce jeune homme, si beau, trop beau même, s'évertue à donner l'image d'un homme attiré par les femmes, toutes les femmes. La tendresse amoureuse qu'il semble éprouver pour Sarah a des parfums d'amour maternel....la séduction est un masque pour Bill, un masque que Doris Lessing met lentement, doucement en évidence, avec subtilité et délicatesse: Bill dissimule ses attirances avec habilité mais à force de reculades aussi étranges qu'injustifiées, le doute s'insinue dans l'esprit du lecteur.
La douleur est immense pour Sarah, dont le corps s'embrase, réclamant caresses et voluptés nocturnes; aussi immense que la colère qu'elle éprouve envers elle-même: l'orgueil de la femme attachée à sa liberté, à son intégrité, le réalisme de la femme vieillissante s'étonnent violemment de ces sentiments amoureux ressentis à ce moment de sa vie! Tomber dans le piège éculé des amours interdites à son âge lui semble insensé! Comment cela a-t-il pu lui arriver? Devenir amoureuse d'un jeune homme qui pourrait être son petit-fils, est-ce raisonnable, la société le permet-elle?
Sarah vit les ultimes feux d'une sensualité, de sa féminité, dans l'extrême douleur de la frustration et de la retenue.
Le lecteur assiste à un ballet incessant d'occasions manquées, de passages à l'acte que l'on se garde bien de conclure!
Doris Lessing met en miroir la vie de Sarah, son héroïne, et celle de Julie, Française de Martinique, jeune femme puis femme libre avant l'heure, assumant sa différence, sa liberté de ton, musicienne, écrivain et diariste. Julie mène une vie sous le signe de la sensualité et de l'amour sans renier une once de réalisme sur son époque (les préjugés sociaux construisent de véritables murs entre les personnes de conditions différentes). Sarah, au rythme de ses deux amours (Bill, l'éphèbe trouble et troublant, et Henry, homme jeune souhaitant se lancer dans une aventure sentimentale mais qui n'ose se laisser aller), vit successivement un amour immature de jeune fille romantique, en fleurs à travers Bill et un amour de la maturité avec Henry. Doris Lessing petit à petit amène son héroïne à se plonger dans les limbes de son enfance, à revivre la rivalité avec son jeune frère, le préféré de sa mère (la scène du jardin public à Londres est d'une beauté époustouflante et poignante au plus haut point: Sarah et la petite fille ignorée par sa mère, qui n'a d'yeux que pour son petit garçon, sont le reflet l'une de l'autre) puis à s'interroger sur son besoin inextinguible d'amour. En effet, les désirs et les aspirations amoureuses de Sarah ne viendraient-ils pas de la soif d'amour éprouvée lors de la petite enfance? L'enfance ferme des portes sur des paysages intérieurs douloureux, ces paysages où l'on croit que l'on ne sera jamais aimé!
"L'amour, encore" est un roman complexe, subtil sur l'amour au moment de l'entrée dans la vieillesse avec toutes les souffrances, les souvenirs des expériences anciennes, au rythme difficile à suivre puis qui se délie et amène le lecteur vers un réel plaisir de lecture (il faut avouer que les personnages sont très complexes, très fouillés et les références culturelles foisonnent!). Le tout servi par la plume délicatement teintée d'ironie de Doris Lessing.
Une première approche de cette auteure (que je ne connaissais pas) déconcertante parfois mais d'une richesse extraordinaire tant sur le plan des émotions que de la recherche stylistique et linguistique! Un drame shakespearien de l'intime et de l'indicible dans les méandres charmants d'un jardin anglais aux accents stridents du Midi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doris Lessing   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doris Lessing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» DORIS (SM)
» "Le tricot" UN BEAU TEXTE DE DORIS LUSSIER !!!
» Larochelle Poliquin, Doris
» Canuel, Doris Charette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: