Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Virginie Despentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 43
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Virginie Despentes   Sam 20 Oct 2007 - 20:55


©Carême
Biographie "piquée" sur "evene.fr".

Citation :
Candidate libre au bac, Virginie Despentes fait tous les métiers : femme de ménage à Longwy, hôtesse dans un salon de massage à Lyon, pigiste pour des journaux rock et porno ou vendeuse au rayon librairie du Virgin Megastore à Paris. Fille unique de fonctionnaires, elle brave les interdits familiaux en devenant une véritable égérie 'underground'. Auteur d'ouvrages sulfureux et décriés, elle dépeint un monde malsain et vil qu'elle n'a que trop côtoyé. Ses romans au style littéraire innovant, alliant vulgarité et réalité, font d'elle une madone de la littérature 'trash'. Après une retentissante adaptation cinématographique de son livre 'Baise moi', Virginie Despentes, lassée des étiquettes qu'on lui attribue, décide d'aborder des thèmes optimistes avec 'Teen Spirit', son quatrième roman qui traite outre de la paternité, de réussite sociale... changement radical ! Enfin, en 2006, elle tombe le masque et raconte dans 'King Kong Théorie' comment elle est devenue ce personnage controversé.

Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Romans
1993 Baise-moi, Page 4,
1996 Les Chiennes savantes, Pages 1, 4
1998 Les Jolies Choses, Page 6,
2002 Teen Spirit, Page 5,
2002 Trois étoiles, avec Nora Hamdi, roman graphique,
2004 Bye bye Blondie, Pages 3, 6,
2010 Apocalypse bébé, Pages 2, 3, 4
2015 Vernon Subutex 1, Pages 7, 8, 9, 10,
2015 Vernon Subutex 2,Page 10

Essai
2006 King Kong Théorie, essai autobiographique, Pages 1, 5,

Recueil de nouvelles
1999 Mordre au travers, recueil de nouvelles, Page 1

Citation :
mise à jour  le 24/05/16, page 10




J'ai absolument tout lu d'elle du conspué "Baise-moi", jusqu'à son dernier "King kong théorie" qui vient de sortir en poche, la trouvant malheureusement de moins en moins agressive, pour les raisons qu'elle explique dans ce dernier essai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordicus
Troll de Pastèque
avatar

Messages : 3254
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 24 Jan 2008 - 23:29

(En coup de vent de librairie, je suis tombée sur le King Kong... Il vaut quoi ? La 4ème de couverture ne m'a pas vraiment inspirée...)

Sinon, pour se "familiariser" avec le genre, je recommande Mordre au travers, des nouvelles crues, crades, diaboliquement bien écrites. Le style est comme ses sujets : à vif, pas d'embarras avec 36 métaphores par paragraphes.
Des histoires de femmes, de cul, de galère, d'irréel (pour une histoire de loup-garou).

Faut pas être trop Fleur Bleue...

C'est le genre à lire si, sur sa liste au Père Noël, on a demandé, en plus des Gucci et des carnets choupi, un vibromasseur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 43
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 26 Jan 2008 - 6:21

Mordicus a écrit:
(En coup de vent de librairie, je suis tombée sur le King Kong... Il vaut quoi ? La 4ème de couverture ne m'a pas vraiment inspirée...)

Je l'avais lu au moment de sa sortie, et j'avais apprécié c'est plus un essai, une réflexion sur la société (l'image de la femme entre autre), basée sur ses propres expériences. Elle fait un peu tomber le masque, et c'est là aussi trés intéressant...

"Mordre au travers" se révèle un bon concentré, mais si c'est concentré est ce que sa plaira? Là est la question...

Autrement j'adore Despentes, même si ma liste au père Noël est loin de ressembler à celle que tu donnes... sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isidore Ducasse
Envolée postale
avatar

Messages : 166
Inscription le : 17/08/2007
Age : 27

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 28 Jan 2008 - 18:46

J'avais lu Les chiennes savantes, et je n'ai pas vraiment adoré. Le principal truc qui fait que je n'ai pas trop aimé, c'est que le langage est trop moderne. Je sais bien que lorsqu'on écrit des histoires crues, on ne va pas faire parler les personnages comme il y a vingt ans ou plus, mais je préfère, moi. Cela n'a pas de rapport avec le fait que ce soit violent, cru, ou quoi que ce soitparce que j'en lis d'autres pas mal dans le genre. L'histoire ne m'a pas non plus passionné. Voilà, sans plus. Je vais peut-être tenter le receuil de nouveles car ma soeur la acheté, et on verra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordicus
Troll de Pastèque
avatar

Messages : 3254
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Lun 28 Jan 2008 - 19:31

Ludo28 a écrit:

Je l'avais lu au moment de sa sortie, et j'avais apprécié c'est plus un essai, une réflexion sur la société (l'image de la femme entre autre), basée sur ses propres expériences. Elle fait un peu tomber le masque, et c'est là aussi trés intéressant...

Ah ben du coup ça m'intéresse encore moins...

*OuinOuin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
just
Espoir postal
avatar

Messages : 36
Inscription le : 21/07/2010
Age : 33
Localisation : france

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Jeu 22 Juil 2010 - 14:34

j'ai egalement tout lu d'elle, j'ai beaucoup aimé ces livres à part peut être teen spirit.Et j'ai trouvé trés intéressant l'essai king kong theorie(j'ai trouvé son analyse assez juste).

il me tarde de lire son dernier ouvrage, un polar d'aprés ce que j'ai compris, qui sortira le 18aout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 20 Aoû 2010 - 11:28

just a écrit:


il me tarde de lire son dernier ouvrage, un polar d'aprés ce que j'ai compris, qui sortira le 18aout.

Eh, eh, je l'ai vu y'a pas longtemps à la FNAC (en tête de gondole, on peut pas faire plus subversif !)
Le nom Apocalypse Bébé me fait un peu peur... Après vérification sur cette page, il semble en effet que ce roman ne vaille pas grand-chose jemetate


De Virginie Despentes, je n'ai lu que King Kong Théorie.

Certaines réflexions sont intéressantes, leur crédit étant renforcé par son passé (elle a vécu ce dont elle parle), mais je déplore le fait qu'elle soit obligée de rappeler, toutes les dix pages, son appartenance au mouvement punk-rock, son côté "rebelle" qui ajoute beaucoup trop de surfait à ce qu'elle écrit. J'ai l'impression qu'elle essaie sans cesse de ramener à sa cause toute une jeunesse en rupture avec les valeurs "traditionnelles". Est-ce vraiment utile de rappeler à chaque page qu'elle adore les concerts de punk, qu'autrefois elle avait les cheveux verts, qu'elle s'habillait avec des jupes courtes et des Doc Martens ? Superficialité, en plus, de l'image qu'elle se fait du mouvement punk-rock. Je ne crois pas qu'il soit seulement question de musique et de goûts vestimentaires... Quant au reste, elle en parle peu.

Certains passages sont même carrément ridicules :



Citation :
C’est étonnant qu’en 2006, alors que tant de monde se promène avec de minuscules ordinateurs cellulaires en poche, appareils photos, téléphones, répertoires, musique, il n’existe pas le moindre objet qu’on puisse se glisser dans la chatte quand on sort faire un tour et qui déchiquetterait la queue du premier connard qui s’y glisse.

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Hexagone
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 46
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Ven 20 Aoû 2010 - 21:53

Sur Microfictions sur Inter ils ont parlé de son livre qui sort cette rentrée. Je cros que cela s'appelle " Apocalypse bébé" et elle s'est fait descendre en flèche. Je n'ai jamais lu cet auteur qui me parît sulfureux, mais ce que j'ai entendu ce soir ne me donnepas daantage envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
just
Espoir postal
avatar

Messages : 36
Inscription le : 21/07/2010
Age : 33
Localisation : france

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 21 Aoû 2010 - 9:48

je ne suis pas du tout d'accord avec toi colimasson, le passage que tu cites n'est pas ridicule, il exprime juste le ras le bol d'une fille qui se dit que si elle vait une arme au niveau de son entrejambe, elle risquerai pas le viol a tous les coins de rues et aurait une réelle arme pour se défendre des "connards"

pour moi c'est pour démontrer que malgrés la plétore d'objets toujours plus puissants, petits, dont nous avons soit disant besoin on ne fasse pas quelque chose pour que les filles n'encourent plus le viol.

enfin bref je pourrais tourner ta citation des heures et montrer que là elle illustre juste par des propos crus et provoquants que le viol est loin d'être une préoccupation dans notre société...donc pour moi pas de ridicule à travers ce qu'elle ecrit, aprés je peux concevoir que tout le monde n'aime pas sa façon de cracher les mots, que certains ne comprennent ni son univers ,ni sa vie,ni ses textes mais de la a dire que c'est ridicule non.(surtout avec cet exemple qui traite du viol!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 21 Aoû 2010 - 10:30

Je ne trouve pas ce passage ridicule non plus. Le viol est une destruction. Et ce que dit Virginie Despentes, enfin ce que j'en ai compris, c'est qu'elle veut détruire son agresseur par là où il tente de la détruire. je trouve ça très parlant.

Qu'est-ce que tu trouves ridicule Colimasson. Ça m'intéresserais de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 21 Aoû 2010 - 11:22

Le fond de l'idée qu'elle cherche à exprimer n'est pas ridicule, je suis d'accord avec vous sur ce point. Que les femmes puissent trouver des moyens qui leur permettent de se défendre contre leurs agresseurs serait une grande avancée, en effet.
En revanche, je ne suis pas d'accord avec la manière dont elle l'exprime. Sans doute cherche-t-elle à faire un parallèle entre l'évolution de la justice et les inventeurs de progrès et autres gadgets, comme celui qu'elle imagine, mais je trouve cela très maladroit, et pas du tout crédible. Il s'agit, bien entendu, d'une question de style, qui sera peut-être jugée secondaire puisqu'il s'agit d'un essai, mais tout de même : pour qu'un essai soit convaincant, j'estime que l'usage de certains mots plutôt que d'autres est important...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 21 Aoû 2010 - 11:44

colimasson a écrit:

Certains passages sont même carrément ridicules :



Citation :
C’est étonnant qu’en 2006, alors que tant de monde se promène avec de minuscules ordinateurs cellulaires en poche, appareils photos, téléphones, répertoires, musique, il n’existe pas le moindre objet qu’on puisse se glisser dans la chatte quand on sort faire un tour et qui déchiquetterait la queue du premier connard qui s’y glisse.

Laughing
Ca me rappelle un film qui a mis en quelque sorte ce principe en application : Teeth, de Mitchell Lichtenstein (2007).

Dans le film, certains mecs un peu trop entreprenant s'en sont... euh... mordu les doigts ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
odrey
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Sam 21 Aoû 2010 - 23:50

Citation :
Que les femmes puissent trouver des moyens qui leur permettent de se défendre contre leurs agresseurs serait une grande avancée, en effet.

Justement, je pense qu'il ne s'agit pas que de donner les moyens aux femmes de se défendre (à ce compte là, autant se balader avec un flingue). Ca va beaucoup plus loin. Il s'agit de faire de son vagin une arme. Comme les violeurs le font avec leur bite (pardon de ma vulgarité). Il s'agit du refus d'être victime. Du refus de la peur ou de la menace du viol. Il s'agit de ne plus vivre avec ce sentiment de vulnérabilté ("je suis une femme donc ça peut m'arriver"). Que ces mecs aient peur de nous violer. Qu'ils y perdent leurs bites. Qu'ils deviennent victimes de leurs victimes. C'est une histoire d'arroseur arrosé. C'est un phantasme. Celui d'une femme qui a vécu le viol. Elle n'a pas à sembler crédible. Elle l'est de fait puisqu'elle parle de ce qu'elle connait.

Après, je suis d'accord avec toi que dans un essai aussi, le style compte. celui de Despentes ne te convient pas. Personnellement ça m'a fait du bien de lire un livre où on ne traite pas les femmes que de pauvres choses sans défenses. Badenter avait écrit une livre sur les dangers de le victimisation des femmes. Fausses routes. Virginie despentes est beaucoup plus rentre-dedans. Mais sur le fond, j'ai l'impression qu'elles ne sont pas si éloignées l'une de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
just
Espoir postal
avatar

Messages : 36
Inscription le : 21/07/2010
Age : 33
Localisation : france

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 22 Aoû 2010 - 8:40

enthousiaste odrey tu as si justement exprimé ce que je peux pensais! donc bravo. c'est ce que je me disais aussi, colimasson je pense que le style Despentes n'est pas à ton gout mais ça n'enleve rien a sa justesse , c'est juste une question de style et de vocabulaire mais c'est là ou justement moi j'aime Despentes qui ecrit comme je pourrais parler sur un sujet aussi brulant.

et pour le film teeth(il est marrant et simple) peut etre on pourrait faire un mini fil!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Dim 22 Aoû 2010 - 21:12

eXPie a écrit:

Ca me rappelle un film qui a mis en quelque sorte ce principe en application : Teeth, de Mitchell Lichtenstein (2007).

Dans le film, certains mecs un peu trop entreprenant s'en sont... euh... mordu les doigts ?

Tiens, c'est vrai, maintenant que tu le dis...
Despentes aura-t-elle donné de l'inspiration à des réalisateurs en quête d'idées ? Laughing

odrey a écrit:
Citation :
Que les femmes puissent trouver des moyens qui leur permettent de se défendre contre leurs agresseurs serait une grande avancée, en effet.

Justement, je pense qu'il ne s'agit pas que de donner les moyens aux femmes de se défendre (à ce compte là, autant se balader avec un flingue). Ca va beaucoup plus loin. Il s'agit de faire de son vagin une arme. Comme les violeurs le font avec leur bite (pardon de ma vulgarité). Il s'agit du refus d'être victime. Du refus de la peur ou de la menace du viol. Il s'agit de ne plus vivre avec ce sentiment de vulnérabilté ("je suis une femme donc ça peut m'arriver"). Que ces mecs aient peur de nous violer. Qu'ils y perdent leurs bites. Qu'ils deviennent victimes de leurs victimes. C'est une histoire d'arroseur arrosé. C'est un phantasme. Celui d'une femme qui a vécu le viol. Elle n'a pas à sembler crédible. Elle l'est de fait puisqu'elle parle de ce qu'elle connait.

Après, je suis d'accord avec toi que dans un essai aussi, le style compte. celui de Despentes ne te convient pas. Personnellement ça m'a fait du bien de lire un livre où on ne traite pas les femmes que de pauvres choses sans défenses. Badenter avait écrit une livre sur les dangers de le victimisation des femmes. Fausses routes. Virginie despentes est beaucoup plus rentre-dedans. Mais sur le fond, j'ai l'impression qu'elles ne sont pas si éloignées l'une de l'autre.

D'accord avec ton explication, elle me convient beaucoup plus que celle de Despentes Laughing Je n'avais pas trouvé cela crédible de sa part qu'elle mette en avant un moyen de riposte aussi radical alors qu'elle condamnait justement toute la barbarie liée au viol. Considérant cela du point de vue du phantasme, oui, ça paraît compréhensible, mais ça reste tout de même un peu contradictoire, dans le fond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virginie Despentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginie Despentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: