Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Virginie Despentes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyLun 13 Mai 2013 - 19:18

Bye bye Blondie (2012)


Virginie Despentes - Page 6 Couv14

Deux ou trois décennies après leur première rencontre, Gloria et Frances se retrouvent. Toutes deux parties du même lieu (l’hôpital psychiatrique), elles ont suivi des chemins différents. Gloria a survécu précairement de petits boulots et d’allocations pendant que Frances s’est acharnée à se faire un nom et à s’assurer un audimat dans le milieu de la télévision. Lorsque Gloria et Frances se rencontrent à nouveau, l’une n’a rien à perdre tandis que l’autre craint de tout perdre (sa profession, sa réputation) en faisant connaître son amourette de jeunesse –d’ailleurs toujours aussi vivace. Comment ? L’amour serait donc soumis aux lois du marché ? C’est à ce moment-là que Virginie Despentes et son esprit « punk » se ramènent pour botter les fesses bourgeoises et insulter les poulets. On verra bien qui de l’entourage ou du couple triomphera !


Virginie Despentes - Page 6 Bye-by10

Virginie Despentes fait s’entrecroiser l’histoire actuelle et le passé de ses personnages pour nous amener à comprendre progressivement ce que le film ne révèlera pas. Quels choix ont amenés Gloria et Frances à se séparer ? Comment ont-elles évolué l’une loin de l’autre ? L’amour est-il soumis à une hiérarchie implicite, et si oui, laquelle ?

Malgré sa difficulté à être vécu et assumé ouvertement, l’amour de Gloria et de Frances ne semble pas avoir perdu de sa passion au fil des années. A peine manichéenne dans sa vision des choses, Virginie Despentes nous fait miroiter d’une part l’amour passionnel contre l’amour plan-plan du couple ordinaire ; la joyeuse expansion du milieu punk contre la triste rigueur de l’homme-sans-crête. La nuance n’est toutefois pas interdite : Gloria et Frances se chamaillent souvent –mais c’est toujours à cause des autres- et l’influence punk n’empêche pas de se laisser corrompre –comme ce fut le cas pour Frances.


Virginie Despentes - Page 6 Emmanu10

Bye bye Blondie souffre de petits défauts mineurs qui transforment le film en bluette plutôt qu’en brûlot. La rage adolescente est devenue rancœur qui semblerait avoir mal vieilli, et pourtant des touches de véracité transparaissent parfois, qui rendent ce film sincère et pardonnable. Bye bye Blondie est un triangle amoureux presque classique, où le regard des autres interviendrait sans cesse pour ébranler le couple qu’essaient de former Gloria et Frances. Ne connaîtrait-on pas Virginie Despentes qu’on n’y prendrait peut-être même pas garde…

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyMar 10 Déc 2013 - 22:40

Virginie Despentes - Page 6 64984910
(Les jolies choses)


J'avais envie de me frotter à la plume de Virginie Despentes depuis bien longtemps mais, ne me demandez pas pourquoi, il fallait que ce soit celui-là le premier. Il était épuisé alors j'ai patienté.

Aeriale a écrit:
J'ai découvert le ton nerveux, unique, essentiellement débridé, la vision sans fleurettes mais pertinente, voire extrême. Et ses phrases...tantôt uppercuts ou baumes revigorants. Bref une écriture qui va loin et ne nous lâche pas facile.

C'est exactement ça. Ce livre incarne pour moi la découverte d'un style qui frappe là où ça fait mal sans jamais tomber dans la vulgarité gratuite ou l'emphase obscène. C'est une écriture effrontée, féline, féminine sans pour autant hésiter à appeler une chatte, une chatte. De ce style si personnel découle un réel plaisir de lecture, c'est une très bonne narratrice comme le disait Darkanny. On se laisse embarquer, même si c'est brutal, même si ça pique et que le mal-être colle à la peau. Elle dresse une galerie de personnages d'une humanité bouleversante, des portraits finement pensés. Et avant tout, une grande justesse dans l'analyse de la gémellité, l'altérité analogue... Quelque chose qui me parle intimement, une rencontre littéraire comme on en fait peu.

- Quand il te tape je te jure que je sens les coups.
- C'est bizarre, parce que moi, quand il t'embrasse, je sens rien.

swallow a écrit:
Alors, vous qui la connaissez (Despentes) vous devez parfaitement comprendre ce qu´Elisabeth Badinter veut dire, quand elle déclare :
"Pour moi en France aujourd’hui, il n’y a que deux romanciers qui ont su renouveler le rapport hommes/femmes : Virginie Despentes et Michel Houellebecq”.

Toujours aussi clairvoyante Madame Badinter.  bonjour

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»


Dernière édition par Heyoka le Sam 4 Jan 2014 - 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyMer 11 Déc 2013 - 9:53

Et quand est-ce que je m'y met moi... ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyMer 11 Déc 2013 - 14:32

Queenie a écrit:
Et quand est-ce que je m'y met moi... ?

Maintenant !

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 10:18

Heyoka a écrit:
Queenie a écrit:
Et quand est-ce que je m'y met moi... ?

Maintenant !

C'est une lecture de Noël tu crois ?!
(J'ai que Apocalypse bébé dans ma PAL)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 12:35

Cherche pas d'excuse !
Déjà que tu n'as toujours pas lu American Psycho*...
Mon petit coeur se lamente dans un océan de tristesse.


(* une bonne lecture de Noël ça aussi)

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 14:07

Heyoka a écrit:

swallow a écrit:
Alors, vous qui la connaissez (Despentes) vous devez parfaitement comprendre ce qu´Elisabeth Badinter veut dire, quand elle déclare :
"Pour moi en France aujourd’hui, il n’y a que deux romanciers qui ont su renouveler le rapport hommes/femmes : Virginie Despentes et Michel Houellebecq”.

Toujours aussi clairvoyante Madame Badinter.  bonjour

J'avais loupé ça... une bonne preuve d'autorité que Houellebecq (surtout) et Despentes ne sont pas qu'un résidu fienteux d'aujourd'hui.

Queenie a écrit:


C'est une lecture de Noël tu crois ?!
(J'ai que Apocalypse bébé dans ma PAL)

Si tu te le fais offrir, oui (à la limite, tu peux te le faire gracieusement et momentanément offrir par ta PAL).

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 14:10

colimasson a écrit:
J'avais loupé ça... une bonne preuve d'autorité que Houellebecq (surtout) et Despentes ne sont pas qu'un résidu fienteux d'aujourd'hui.

Comme j'aime ta délicatesse.  rire

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 18:27

Si vous vous y mettez à deux, je risque de craquer sous la pression !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptySam 14 Déc 2013 - 9:26

Une tierce personne pourrait-elle nous venir en aide pour enfoncer encore le clou ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptySam 14 Déc 2013 - 9:35

colimasson a écrit:
Une tierce personne pourrait-elle nous venir en aide pour enfoncer encore le clou ?

J'ai remonté le fil (et les avis donnent tous envie)
Je m'y met vite !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptySam 14 Déc 2013 - 10:51

La journée commence bien.  cheers 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptySam 5 Avr 2014 - 11:57

Virginie Despentes - Page 6 97822910
(Baise-moi)

Citation :
Nadine et Manu sont deux filles de leur époque, à une nuance près elles refusent de subir la vie, ses frustrations et ses défaites. Alors, elles forcent le destin à accomplir leur volonté, persuadées que tout ce qui ne les tuera pas les rendra plus fortes. De casses de supermarché en revanches sanglantes, elles deviennent des prédatrices insatiables et sans scrupules, parsemant leur sale balade de sentences bien brutales, syncopées et implacables.

« Elle est surprise d'être aussi vulnérable, encore capable de douleur. Au début, on croit mourir à chaque blessure. On met un point d'honneur à souffrir tout son soûl. Et puis on s'habitue à endurer n'importe quoi et à survivre à tout prix. On se croit endurcie, souillée de bout en bout. L âme en acier trempé. »

Encore une incursion marquante dans l'univers Despentes, je ne vais pas lâcher.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 69
Localisation : Nouvelle calédonie

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Bye bye Blondie   Virginie Despentes - Page 6 EmptyLun 5 Jan 2015 - 2:22

Bye bye Blondie de Virginie Despentes

J'ai beaucoup aimé ce roman qui a des accents de vécu évidents...un style assez percutant, une analyse du monde du show biz bien vue et très drôle...

Gloria, l'héroïne, une fille paumée, qui a des accès de violence incontrôlables,  a fait un séjour en hôpital psychiatrique à 15 ans. Elle y a rencontré Eric, un jeune bourgeois, avec lequel elle a vécu un amour très fort.  Gloria,  punk dans les années 80,accro à l'alcool et aux drogues pour essayer d'atténuer son mal de vivre... a un jugement très dur mais très lucide sur le monde qui l'entoure :

"Dans les couloirs du métro, c'est joyeux comme un vestibule d'abattoir. Découragement, inquiétude et misère, ça se lit sur les visages, une masse immonde et noire, qui recouvrirait tout. Qui éteint les regards, remplit les bouches que ça tire vers le bas. Cendres et rancoeurs, braises travaillées par les charognards, bouches de mort excitées par les odeurs de la peur....."

Gloria, quittant Nancy, sa ville natale, monte à Paris rejoindre son amour de jeunesse, Eric, retrouvé par hasard à Nancy, devenu star de la télé..la confrontation des deux mondes : pas triste !

"Ils se promènent, en ville, elle l'accompagne acheter une veste. Dans des magasins qui la mettent mal à l'aise jusqu'à l'attaque de panique. Même les videurs et les vendeuses se la surpètent, comme s'ils avaient racheté la boutique. Y a guère plus con que les larbins de riches. Outre les marchandises, leur prix et la gueule des clients, quelque chose dans l'espace, la lumière, le rythme et les sons, affirme une seule et même chose : nous sommes au-dessus de ce foutu panier de crabes, nous méritons le meilleur."

Gloria s'adapte...mais bien vite ses démons la rattrapent...une note d'espoir au final...on y croit....aime

Apparemment, le film qui en a été tiré, zappe cet amour hétéro pour le transformer en amour entre deux femmes ? Bizarre...je sais que Virginie Despentes est devenue lesbienne sur le tard....mais drôle d'idée de remplacer Eric par Frances... si j'ai bien tout compris !
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 EmptyMer 7 Jan 2015 - 22:26

simla a écrit:
J'ai beaucoup aimé ce roman qui a des accents de vécu évidents...un style assez percutant, une analyse du monde du show biz bien vue et très drôle...

[...]

"Dans les couloirs du métro, c'est joyeux comme un vestibule d'abattoir. Découragement, inquiétude et misère, ça se lit sur les visages, une masse immonde et noire, qui recouvrirait tout. Qui éteint les regards, remplit les bouches que ça tire vers le bas. Cendres et rancoeurs, braises travaillées par les charognards, bouches de mort excitées par les odeurs de la peur....."

Tu me donnes envie de retourner du côté de Virginie Despentes.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Virginie Despentes - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Virginie Despentes   Virginie Despentes - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginie Despentes
Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'interview de Virginie Caren
» La SPA en quelques dates
» Marina
» « Le Havre insolite et secret » - Isabelle Letélié - Editions des Falaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: