Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Eloge de la douceur

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 10:39

Marko a écrit:
En relisant nos échanges je me rends compte d'un léger quiproquo. A propose du toucher, Bédoulène, tu faisais allusion à quelque chose de personnel je suppose alors que je pensais que tu réagissais à ce que j'exprimais sur le film de Bill Douglas. Bien de nos phrases prêtent souvent à confusion quand chacun suit le fil de sa pensée Very Happy  Je comprends mieux ce que tu voulais dire.
voilà ! sourire (en douceur)

merci Eglantine bisous 

oui aussi Coline !


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 11:44

swallow a écrit:
Il y a encore tant de secteurs qui auraient besoin d´être enveloppés d´un peu plus de douceur.
Exemples:

(1) La naissance d´un enfant ( revient-on encore au thème de la peur de la mère qui tient à s´entourer de tant de médicalisation?).
(2) Le traitement des séquences d´amour au ciné. Que de brutalité, empressement, et violence même souvent.
Dans ces climats d´urgence, je ne vois pointer nulle part la douceur, là où je l´attends.
Oui, tu as tout à fait raison.
Les maternités sont trop souvent des usines et le personnel des techniciens. Est-ce une demande des femmes ? La peur de l’accouchement semble avoir toujours existée, à juste raison. Pour autant la médicalisation peut se faire avec douceur, sinon émotion.

Quant au cinéma, à la représentation de l'amour en images, il est effectivement de bon ton de cacher la tendresse. Que je préfèrerais souvent la douce caresse d'un doigt sur la peau du bras à l'empoignement d'un sein ou d'une fesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 12:36

swallow a écrit:

(2) Le traitement des séquences d´amour au ciné. Que de brutalité, empressement, et violence même souvent.
Dans ces climats d´urgence, je ne vois pointer nulle part la douceur, là où je l´attends.
Tu as raison, les scènes d'amour au cinéma aujourd'hui sont souvent des scènes "à la sauvage"...Je lis aussi ce qu'en dit Sekotyn, et je me dis que notre façon d'envisager les scènes d'amour est peut-être révolue, démodée, ringarde...que sais-je? content 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 13:43

coline a écrit:
je me dis que notre façon d'envisager les scènes d'amour est peut-être révolue, démodée, ringarde...que sais-je? content 
Pas sûr.
Je viens de recevoir un livre d'éducation sexuelle destiné à l'ado qui nous fait l'honneur de partager notre vie. sourire 
C'est Ados, amour et sexualitéEloge de la douceur - Page 3 Aas11
Et constate avec plaisir que nos bonnes vieilles valeurs demeurent en ce domaine : amour, sentiment, tendresse, attentions et partage dans la joie. Ce qui n'empêche nullement une sexualité très épanouie, franche et sans préjugés.

Au passage : ce livre est aussi sympathique que bien fait. Recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 13:57

coline a écrit:
swallow a écrit:

(2) Le traitement des séquences d´amour au ciné. Que de brutalité, empressement, et violence même souvent.
Dans ces climats d´urgence, je ne vois pointer nulle part la douceur, là où je l´attends.
Tu as raison, les scènes d'amour au cinéma aujourd'hui sont souvent des scènes "à la sauvage"...Je lis aussi ce qu'en dit Sekotyn, et je me dis que notre façon d'envisager les scènes d'amour est peut-être révolue, démodée, ringarde...que sais-je? content 
Nulle ringardise, je suis comme vous les filles !
Je trouve ça intéressant de montrer la violence d'une passion si c'est fait avec un vrai sens de l'esthétisme et au service d'une idée ( ex, les différentes mécaniques du désir) mais si c'est juste pour tenir en éveil le spectateur quelques instants et le satisfaire d'images de belles actrices dévêtues, là ça devient trop convenu (et c'est très souvent le cas).

Au cinéma, je me souviens avoir bien apprécié Mademoiselle Chambon (bien que je ne sois pas fan de Kimberlain). J'ai trouvé que l'attirance entre les deux personnages était esquissée subtilement, avec un fin très réaliste.

Colimasson a écrit:
on pourrait discuter des heures pour arriver à différencier ces manifestations
Il y a aussi la douceur d'une rencontre inattendue.

Je trouve cette publicité de Jean-Pierre Jeunet très jolie (pour les images, et la bande son of course). On a tous vécu ça mais dans la vraie vie, ça ne se finit jamais comme dans la vidéo, peut-être à cause de cet excès de pudeur dont parlait Marko dans un message précédent, ou par manque de courage et d'audace ?

Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 19:27

coline a écrit:
bix229 a écrit:
A la douceur, j' ajouterais volontiers un éloge de la lenteur et de la paresse... A contrecourant de ce
qu' on nous preche !
Eh bien justement, ce n'est pas ce que tu fais en disant cela, mais beaucoup associent trop souvent douceur avec lenteur et paresse!

Je ne crois qu'on ait encore évoqué la douceur d'un regard ou d'une voix.
C' est simplement un ajout... en plus de la douceur, dont il y a mille et une définitions, toutes personelles et subjectives...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 19:41

Sekotyn a écrit:
Les maternités sont trop souvent des usines et le personnel des techniciens. Est-ce une demande des femmes ? La peur de l’accouchement semble avoir toujours existée, à juste raison. Pour autant la médicalisation peut se faire avec douceur, sinon émotion.
Oui.. et beaucoup de maternités essaient. C'est plus facile d'ailleurs dans les petites structures, d'ailleurs , mais elles fermeront toutes.
Après, sur ce sujet précis, c'est très compliqué, à cause de la judiciarisation constante, maintenant,  en obstétrique ,du moindre problème.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 20:37

C'est très vaste, le concept de "douceur", finalement.
Mais je ne peux pas m'empêcher de penser au mot " gentillesse". Maintenant, les gens " gentils" , on les considère presque comme des abrutis.Quelque part, je comprends, car , n'importe où, on est obligé de se battre .
Mais je crois qu'on peut être gentil sans forcément être doux.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 21:48

Il y a quelques années j'ai rencontré quelqu'un qui avait réellement le regard doux. Je n'avais jamais vu cela.
Elle est maitresse d'école.

Je n'ose mettre sa photo ici. Quoiqu'elle ne le saura et ne la verra jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeSam 7 Sep 2013 - 10:57

d'accord Marie avec ce que tu dis pour les gens "gentils" !

Sekotyn, non il me semble que tu ne peux mettre une photo sans son consentement (c'est mon avis)


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeSam 7 Sep 2013 - 11:31

Bédoulène a écrit:

Sekotyn, non il me semble que tu ne peux mettre une photo sans son consentement (c'est mon avis)
Tu as raison. Même si elle est Russe donc bien loin du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 18:03

Image d'une grande douceur, vu l'autre jour:

Un enfant qui se penche vers son frère ainé ou même son père (?) qui est visiblement peiné, chagriné: elle l'entoure, comme elle peut, avec ses petits bras, le caresse, lui parle avec douceur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudine Biblikerfot
Posteur en quête
Claudine Biblikerfot

Messages : 69
Inscription le : 06/07/2014
Age : 72
Localisation : Kerfot (Côtes d'Armor)

Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 17:31

moi j'ai des livres doudous, où je me réfugie quand tout va mal, une grosse couette, mon chat, une pile d'oreillers et mes doudous, en général les livres de Lilian Jackson Braun les enquêtes de Jim Qwilleran...ça passe tout seul, il y a le comté de moose, là haut dans le nord, et les feux de bois et les livres et les chats et tout le petit monde des environs...ça m'apaise, me fait rêver...et c'est bien; avec une tasse de ricoré au lait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerfot.fr
Contenu sponsorisé




Eloge de la douceur - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Eloge de la douceur   Eloge de la douceur - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eloge de la douceur
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Photos - Swap Douceur de Maman
» Meurtres en douceur et autres nouvelles - Ray Bradbury
» Tout mon maquillage hors MAC ! (MAJ 29/08/2008)
» "Méthode" Pantley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Pratiques culturelles-
Sauter vers: