Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Eric Neuhoff

Aller en bas 
AuteurMessage
Ludo28
Envolée postale
Ludo28

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 45
Localisation : Maisons-Laffitte

Eric Neuhoff Empty
MessageSujet: Eric Neuhoff   Eric Neuhoff Icon_minitimeSam 27 Oct 2007 - 14:16

Eric Neuhoff Neuhof10
Biographie extrait de Wikipédia. (Difficile de trouver une photo satisfaisante du "monsieur").

Éric Neuhoff (1956) se révèle comme écrivain au début des années 1980, dans un style néo-hussard, aux côtés de Tillinac, Besson, Van Cauwelaert.

Neuhoff a obtenu, pour son roman La Petite Française, le Prix Interallié en 1997, ainsi que, pour son Un bien fou, le Grand prix du roman de l'Académie française en 2001. Son dernier livre connaît un vrai succès, publié chez Albin Michel il est intitulé Pension alimentaire.

L'écrivain-journaliste fait également partie de l'équipe du Fou du Roi, émission chorale menée par Stéphane Berne sur France Inter au cours de laquelle Neuhoff laisse éclater son sens du mot d'esprit et de la répartie.

Neuhoff a collaboré à l'écriture du scénario d'un film de Raoul Ruiz, Les Âmes fortes. Il écrit également pour Madame Figaro.


Eric Neuhoff 9782226179784


Ce que j'en sais...: J'ai acheté par hasard son dernier roman "Pension alimentaire", l'histoire d'un éditeur,divorcé, dont l'ex lui apprend qu'elle a refait sa vie avec une de ses anciennes connaissances...
En fait un "ami" avec qui il a consommé sa séparation en parcourant les nuits parisiennes (les "bars à putes") et qui malgré tout aura son mot à dire sur l'éducation de ces enfants.
Le sujet m'inspirait mais le traitement qu'il en faisait ne m'a pas entièrement satisfait, ça tournait finalement plus au "réglement de compte" qu'à autre chose... Malgré quelques passages sensibles qui ont éveillé quelque chose en moi (comme "le manque" à ne pas avoir ces enfants, etc...)
J'ai pris de lui à ma bibliothèque "Comme hier", l'histoire d'un journaliste (autobiographie?) qui à la veille de devenir père lui même, se penche sur son passé et les rapports que lui a eux avec son paternel... Un style trés hachuré, mais qui liasse transparaitre une certaine nostalgie qui rappelle par moment avec moins de poésie ce que peut faire Philippe Delerm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Eric Neuhoff Empty
MessageSujet: Re: Eric Neuhoff   Eric Neuhoff Icon_minitimeSam 27 Oct 2007 - 20:21

Ludo28 a écrit:
[img] ça tournait finalement plus au "réglement de compte" qu'à autre chose...

Dans LIRE:
"Eric Neuhoff a choisi de coucher son histoire de rupture conjugale sur le papier. Une façon de l'exorciser sans doute...Non pas sous la forme d'une confession pleurnicharde ou débraillée, mais celle d'une fiction alerte et cruelle, lucide et drôle. Passablement désabusée, in fine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Eric Neuhoff Empty
MessageSujet: Re: Eric Neuhoff   Eric Neuhoff Icon_minitimeMer 11 Jan 2012 - 15:45

Eric Neuhoff 97822212

Mufle
Citation :
Le narrateur découvre la jalousie et la trahison en lisant un sms sur le portable de la femme de sa vie. A plus de cinquante ans, deux divorces et de grands enfants, il se retrouve en pleine confusion sentimentale, animé de sentiments violents et contraires, alternant passion, colère, souffrance, doute, tristesse, regret, panique. L'insomnie redouble sa fixation sur Charlotte, jolie blonde fantasque dont il n'a jamais su capter le mystère et qui le renvoie à ses ruptures précédentes.

Mais que sont-ils devenus les néo-hussards des années 80, ces jeunes auteurs talentueux qui se réclamaient des Nimier, Blondin, Laurent ... ? Euh, ils écrivent toujours, mais le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont désormais plus connus comme éditorialistes qu'en tant que romanciers et que leurs derniers ouvrages sont d'un intérêt limité. Tillinac se fait discret, Besson papillonne et Neuhoff se laisse aller. Mufle, son nouveau roman, ressemble à une (mauvaise) nouvelle qui s'étire péniblement sur une centaine de pages. Le sujet ? Lui-même et sa rupture avec la "femme de sa vie" (qui n'était pas la première). Rien d'autre. L'histoire d'un type trompé, aigri, écoeuré. Et qui s'épanche avec une lourde complaisance sur un chagrin d'amour douloureux. Neuhoff reste fidèle à son style, il est toujours adepte des phrases courtes, coupantes et définitives. Et tente de donner une certaine élégance à son état de désespéré sentimental. Hélas, les bulles de champagne s'accordent mal avec l'aspirine. Le livre, volontiers misogyne, donne l'impression d'avoir été écrit en quatrième vitesse. Il se lit d'ailleurs de la même façon. Ensuite, on hésite un peu entre l'aspirine et une petite coupe. L'ivresse, ce sera pour une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Eric Neuhoff Empty
MessageSujet: Re: Eric Neuhoff   Eric Neuhoff Icon_minitimeVen 6 Juil 2012 - 9:10

Mufle

Un homme découvre par hasard un SMS suspect sur le portable de son amie (Charlotte). Il devient soupçonneux. Il est sûr qu’elle le trompe. Il se met à la surveiller, à l’espionner. A fouiller dans ses affaires. Il n’a plus confiance mais l’aime plus que jamais. Il s’imagine d’autres hommes entre ses cuisses : il ne la voit plus que de cette manière. Jalousie, rancœur d’homme aigri. Misogynie.
Muflerie !
Chagrin d’amour.
Un texte court, vite lu et oublié encore plus rapidement. On n’en peut plus de cette litanie douloureuse d’homme blessé, s’apitoyant sur son sort.
Nausées !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




Eric Neuhoff Empty
MessageSujet: Re: Eric Neuhoff   Eric Neuhoff Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Neuhoff
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le gris
» Kickboxer
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» PSYCHÉ
» ANDROMAQUE à la Comédie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: