Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nicolas Dickner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chimère
Agilité postale
avatar

Messages : 995
Inscription le : 24/02/2007
Age : 45
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Nicolas Dickner   Dim 28 Oct 2007 - 21:29




Citation :
Né à Rivière-du-Loup, au Québec, en 1972, Nicolas Dickner étudie les arts plastiques et la littérature avant de voyager dans le monde entier du Guatemala au Nouveau-Brunswick en passant par la forêt de République dominicaine, le Pérou et l’Allemagne. En 2000 paraît son premier recueil de nouvelles, L’encyclopédie du petit cercle, salué par la critique et lauréat de plusieurs prix. Il obtient alors une résidence littéraire en Allemagne où il travaille sur son premier roman, Nikolski, qui paraît en 2005 et remporte un énorme succès (il obtient entre autres le Prix des Libraires 2006).

En savoir plus sur l'auteur : http://www.editionsalto.com/nikolski/denoel/biographie.asp



NIKOLSKI
Ed Denoël/298p


1989, Noah, quitte la roulotte maternelle et part pour Montreal faire des études d’archéologie, . Joyce, fait une fugue et se retrouve à Montreal avec le désir de devenir pirate comme ses ancêtres du côté maternel. Le narrateur, une boussole s’obstinant à indiquer le Nord à Nikolski dans le pacifique autour du cou, est employé dans une bouquinerie. Mais quel est le lien entre ses trois personnages

De suite, il y a une accroche sur les personnages. On apprend à les connaître, à connaître leur univers familial, ils sont attachants au possible dans leur errance physique ou mentale. Ils voient le monde de manière totalement décalé. On se sent tellement bien avec eux, qu’on ne veut plus les lâcher. Quant au récit, il se déguste avec gourmandise. C’est incroyable comme les événements les plus improbables apparaissent comme parfaitement naturel pour l’auteur. Un livre disparaît pour retrouver son propriétaire des années plus tard, la mère de Noah une nomade de la route correspond avec le père de son enfant tout aussi nomade qu’elle sans jamais connaître l’adresse de son destinataire au hasard des postes du pays, et inversement. Inventif, jamais ennuyeux, le monde vu par Dickner est un monde riche en potentiel d’aventures. On peut être vendeuse de poisson le jour et pirate informatique la nuit, faire des études et tout plaquer pour aller vivre au Venezuela avec une femme et un enfant qui est peut-être le votre, n’avoir jamais voyager et collectionner les guides de voyage. Tout est possible, tout est vrai, il suffit de lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alivreouvert.over-blog.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nicolas Dickner   Ven 5 Mar 2010 - 17:46

Cool, son nouveau roman sort, j'ai adoré le premier.. et en plus il est (après 2008) de nouveau sur la liste des invités d'Etonnants Voyageurs Very Happy


Tarmac
Citation :
Un roman d’aventures, d’humour et d’espace planétaire où Nicolas Dickner s’affirme comme le plus singulier talent de la littérature québécoise.

Hope Randall est née dans une famille où chaque membre reçoit sa propre vision de la fin du monde, accompagnée d’une date précise, différente pour chacun.
Prévenue que l’apocalypse aurait lieu à l’été 1989, sa mère a cherché à fuir son destin dans une vieille Lada, pour échouer au milieu des forêts canadiennes. Mais Hope fait la rencontre providentielle de Michel Bauermann, ou Mickey, rejeton d’un clan qui produit du béton depuis plusieurs générations. Elle trouvera un certain réconfort dans les longues soirées en sa compagnie au bunker familial, à manger des ramens en regardant sur le petit écran la destruction du mur de Berlin. Tous deux à l’aube de l’âge adulte, ils cherchent plus ou moins à échapper à une forme de prédestination familiale. Mais que peut-on prédire lorsqu’on est une Randall et qu’on a rendez-vous avec l’apocalypse ?
Entre le Canada, le Japon et d’autres lieux, une histoire d’amour à quelques jours de la fin du monde.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nicolas Dickner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rouen, acte de décès de Nicolas MIRBECK, an IV (1795)
» Nicolas Sarkosy en Normandie.
» La Maladrerie Saint Nicolas de Gravigny
» Les amis du barrage s’adressent à Nicolas Sarkozy
» [CINEMA]La Petit Nicolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: