Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 G.B Edwards

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chimère
Agilité postale
avatar

Messages : 995
Inscription le : 24/02/2007
Age : 46
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: G.B Edwards   Dim 28 Oct 2007 - 21:37


source

Citation :
Gerald Basil Edwards ou G.B. Edwards, né à Guernesey en 1899 et mort en Angleterre à Weymouth en 1976, est un auteur britannique à qui l'on doit un seul livre, son roman Sarnia, publié en 1981 en Angleterre cinq ans après sa mort sous le titre The Book of Ebenezer Le Page

Biographie

Lié au milieu littéraire dans les années 1920, G.B. Edwards n'a cependant pas entrepris de vrais projets d'écriture à cette époque.

En 1933, il abandonne femme et enfants et mène une vie de reclus tout en étant professeur itinérant de théâtre. Il travaille ensuite pendant des décennies à ce qui deviendra The Book of Ebenezer Le Page / Sarnia dans l'édition en français.

A la fin de sa vie il s'installe chez une logeuse à Veymouth dans le sud de l'Angleterre et se lie avec un couple d'étudiants, Eward Charney et sa femme, qui assureront la publication de Sarnia après sa mort puisque G.B. Edwards n'a pas réussi à le faire publier de son vivant. Il meurt à 77 ans en 1976 et on ne connaît aucun autre texte de lui car il a fait brûler tous ses manuscrit par sa logeuse.
source: wikipedia



SARNIA de G.B EDWARDS
Point Seuil/ 635p
Trad (Janine Hérisson)


Ebenezer Le Page n’a jamais quitté son île natale Guernesey. Vieil homme solitaire, réputé au caractère difficile, il raconte dans son cahier, sa vie et celle des habitants de son île de 1880 à 1960.

G.B Edwards a tout de l’auteur maudit. Il n’a jamais été publié de son vivant et Sarnia premier tome d’une trilogie reste son seul roman. Mais un roman que l’auteur William Golding a qualifié « d’œuvre de génie ». Et à la lecture de ces six cents et quelques pages, on finit par regretter qu’il n’y ait pas de suite, pas d’autre livre. Sarnia est l’autobiographie d’un vieux bonhomme grincheux, paysan têtu et coriace, avec une seule obsession : à qui léguer son patrimoine puisqu’il n’a pas de parent proche et notamment une forte somme en souverains d’or ? Ebenezer, parle de lui, de son île, des deux guerres qu’il aura traversées, de sa famille, de ses cousins, du petit microcosme dans lequel il est né et dans lequel il mourra. Il en parle tellement bien, détail par détail, couche par couche, qu’on finit par y être vraiment dans sa petite île de Guernesey, par connaître tous ses habitants et leurs secrets, par être Ebenezer Le Page des Moulins. Un livre qui se lit lentement pour ne rien perdre des fascinants secrets que recèlent ce petit monde ainsi que ses profondes mutations.

De l’auteur de Sarnia, on ne sait presque rien, sinon qu’il naquit à Guernesey en 1899 et qu’il mourut pauvre à Weymouth en 1976. Il avait demandé à sa logeuse de brûler tous ses autres manuscrits –ce qu’elle fit- et de ne conserver que son acte de naissance « afin qu’on garde trace de son passage »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alivreouvert.over-blog.net
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: G.B. Edwards   Sam 8 Déc 2007 - 14:23

D'accord avec toi, Chimère et sur ce que tu dis de Sarnia. Cest un grand livre peu connu.

Allez, laissez vous tenter ! C'est un livre à lire en cette période d'hiver.
En plus, dans une collection de poche (Points)

C'est le bon moment aussi pour lire Givre et sang de John Cowper Powys, ce grand excentrique. Et celui-là aussi, on doit le trouver en poche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Sam 8 Déc 2007 - 19:17

Je note Sarnia!


Citation :
Givre et sang de John Cowper Powys, ce grand excentrique. Et celui-là aussi, on doit le trouver en poche.
Oui, il est en poche...décidément, c'est le jour des souvenirs d'enfance! Givre et sang, je ne l'ai pas lu en poche, mais je revois encore le vieux volume NRF aux pages d'une texture que l'on ne retrouve plus, de la bibliothèque de ma grand-mère... Tu l'as lu il y a combien de temps, Bix? Car je me demande si cela n'a pas terriblement vieilli?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère
Agilité postale
avatar

Messages : 995
Inscription le : 24/02/2007
Age : 46
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Dim 9 Déc 2007 - 20:46

Je me suis toujours demandée si John Cowper Powys était un auteur à tenter. Je vais noter le titre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alivreouvert.over-blog.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Dim 9 Déc 2007 - 20:51

Chimère a écrit
Citation :
Je me suis toujours demandée si John Cowper Powys était un auteur à tenter. Je vais noter le titre.
J'avais beaucoup aimé Givre et sang aime et moins d'autres livres de Powys.
Quand à moi, je note Sarnia (je désespère de pouvoir lire un jour tout ce que je note pleurs

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: G.B. Edwards   Lun 10 Déc 2007 - 0:09

Est-ce que Givre et sang a vieilli ? En tout cas pas dans mon souvenir, et puis j'ai une autre raison de ne pas l'oublier... Je ne sais pas Marie. C'est nous qui
vieillissons. Pas les livres. En tout cas pas les bons. C'est vrai qu'il y a des livres de Powys qui datent. J'espère que ne n'est pas le cas de Givre et sang, ni des Sables de la mer, Wolf Solent, Camp retranché et son Autobiographie que j'ai lu 2 fois...
Quant à lui, l'homme, le personnage, il faut le lire à travers sa correspondance avec Henry Miller et plus encore, dans un livre qui s'appelle Petrouchka et la danseuse -à lire absolument- où il est question de ses amours avec une femme presque aussi étonnante que lui... C'est un personnage tout à fait pour toi (je parle de Powys plutot que la danseuse)...!
Il faut lire aussi une biographie (j'essairai de te trouver les références) où
l'on parle de sa sacrée famille, notamment de ses frères, dont 2, écrivains de qualité, surtout Llewellyn, et une soeur qui n'a pu l'etre...
Une petite remarque pour finir, l'édition originale, comportait une magnifique photo de paysage hivernal et était publiée par le Seuil et non par... Gallimard.
Tu vois, j'en parlerai toute la nuit, mais ce ne serait pas raisonnable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Lun 10 Déc 2007 - 1:38

Citation :
le Seuil et non par... Gallimard.
ah, c'est possible, je n'ai pas vus ces livres depuis des années...j'espère les retrouver un jour.
Peut être pas toute la nuit, Bix, mais tu vois que la famille Cowper Powys intéresse , et que, par conséquent Cool et les choses étant ce qu'elles sont Cool , tu vas ouvrir un fil sur cet écrivain pour notre plus grand plaisir! N'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majeanne
Main aguerrie
avatar

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 57
Localisation : le Grand Sud

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Ven 26 Juin 2009 - 10:00

Je termine "Sarnia" et je confirme : c'est un livre merveilleux.
Il est fait de telle façon que je finissais par penser que c'était un récit et non un roman. Les personnages sont si vivants que l'on s'y croirait.
Comme je regrette que l'auteur n'ait pu continuer sa trilogie.
Je l'ai lu avec un plaisir sensuel, à petites "gorgées" si je puis dire.
Ebenezer le Page est très attachant et porte un regard lucide et généreux sur ceux qui l'entourent.

Bref, à lire absolument. aime aime

Je l'ai pris "par hasard" chez un bouquiniste.
Je ne savais même pas qu'il avait sa place dans ce forum (merci Bix bonjour ).
Je sens que je vais aller un peu me balader dans le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Ven 26 Juin 2009 - 10:42

Merci pour tes mots pour ce livre..
majeanne a écrit:
Je sens que je vais aller un peu me balader dans le forum.
je te souhaite de faire des bonnes découvertes Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Mar 14 Juil 2009 - 22:22

Sarnia



Ou mémoires d’Ebenezer Le Page. Mémoires qui vont de 1880 à 1960, presque un siècle. Mémoires immobiles, puisqu’Ebenezer n’a pour ainsi dire jamais quitté son île, Guernesey, le seul voyage évoqué est celui d’une journée à Jersey….

Nous voyons évoluer tous ceux qui furent proches d’Ebenezer, ses parents, sa sœur, son frère, oncles, tantes, cousins ou amis ou voisins. Ebenezer a l’art d’observer, de saisir le petit détail qui caractérise chaque personne. Il ne rate rien, ne pardonne rien, il voit plus facilement le mal que le bien, les faiblesses plus que les qualités. Mais il est sensible à la lumière qui émane de certains êtres, capables de donner et de penser aux autres avant de le faire à eux-mêmes. Il a ainsi vécu de grandes amitiés, avec Jim et aussi avec son cousin Raymond. Mais de tels êtres sont rares, et Ebenezer préfère garder ses distances. Il se livre peu aux autres, se protège. Il préfère être un spectateur qu’un acteur de premier plan. Ce qui en fait un témoin privilégié de la grande comédie humaine, et aussi de tous les événements qui sont survenus durant ces 80 années, les deux guerres mondiales entre autres.

Mais n’être qu’un observateur, tenir les autres à distances, ne pas s’engager affectivement, et ne même pas être capable de dire son amour à quelques rares personnes pour qui on l’éprouve fait qu’Ebenezer se retrouve seul, et qu’à la fin de sa vie cette solitude lui pèse. D’une certaine façon il se pose la question de la justesse des choix qu’il a fait. Et c’est pour cela qu’il écrit ses mémoires, surtout les longs soirs d’hiver, où il n’y a pas grand-chose à faire, dans sa maison solitaire, dans un monde qu’il comprend de moins en moins, et dans lequel il se sent de plus en plus la survivance d’une époque révolue que tout le monde a oublié.


L’auteur a dressé un portrait hallucinant de justesse de son personnage principal et de tous ceux qu’il a approchés. Son personnage n’est ni blanc ni noir, il a ses défauts et ses qualités, et il est infiniment humain. G.B. Edwards dépasse les cadres du roman, il atteint une authenticité qui n’est plus complètement celle d’une fiction. C’est rare dans la littérature, un auteur qui insuffle à ce point vie à son personnage. Et même si la fin m’a paru un peu trop forcée, trop optimiste, ce qui pour un vieil sceptique comme Ebenezer est un comble, j’ai vraiment adoré ce livre, si touchant alors qu’à l’image de son héros il est si contenu dans la façon de raconter les évènements, y compris les plus poignants. Une merveilleuse lecture, par moments drôle, par moments triste, par moments grave et d’autres légère comme une belle journée. Comme une vie.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)


Dernière édition par Arabella le Mer 15 Juil 2009 - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G.B Edwards   Mar 14 Juil 2009 - 22:50

Quel beau commentaire Arabella ! Et un livre de plus de noté... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Mer 15 Juil 2009 - 8:21

Armor-Argoat a écrit:
Quel beau commentaire Arabella ! Et un livre de plus de noté... Wink

Je ne crois pas que tu puisses être déçue, c'est un livre merveilleux qui sort du commun. Un grand merci à Chimère qui m'a donné envie de le découvrir il y a un bon moment déjà.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Ven 4 Nov 2011 - 15:02

Allez un grand beau livre pour la saison d' automne : Sarnia de GB Edwards. Tous ceux qui l' ont lu ne l' ont
pas regretté. Sinon de le quitter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Ven 4 Nov 2011 - 16:50

Après tous ces éloges, je n'ai pas pu résister longtemps à faire un tour sur Amazon et lire quelques pages...en plus il est publié par un de mes éditeurs préférés 'The New York Review of Books' avec une introduction de John Fowles ! Il est commandé.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: G.B Edwards   Ven 4 Nov 2011 - 18:05

domreader a écrit:
Après tous ces éloges, je n'ai pas pu résister longtemps à faire un tour sur Amazon et lire quelques pages...en plus il est publié par un de mes éditeurs préférés 'The New York Review of Books' avec une introduction de John Fowles ! Il est commandé.

Bravo à toi ! Et puis je le mettrai sur les propositions du mois... je crois bien qu' il ne l' a jamais été...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: G.B Edwards   

Revenir en haut Aller en bas
 
G.B Edwards
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MATHIEU EDWARDS A FORT BOYARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: