Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Yasmina Khadra [Algérie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 44
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Yasmina Khadra [Algérie]   Dim 4 Nov 2007 - 14:28


Mon épouse "overdosée" de PPDA en est revenu à Yasmina Khadra au travers de "L'écrivain".

J'ai été surpris de voir que sur ce forum "merveilleux" à priori aucune discussion n'a été ouverte à propos de cet auteur que j'ai découvert l'année dernière au travers de mon club de lecture, remerciement à la "géniale" Mme V. Embarassed

Biographie de Wikipédia:

Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, est un écrivain algérien né en 1955 dans le Sahara algérien.

Officier dans l'armée algérienne, Moulessehoul a adopté un pseudonyme féminin pour échapper à la censure militaire. Malgré le succès de nombre de ses romans en Algérie, Moulessehoul n'a révélé son identité qu'en 2001, après avoir quitté l'armée et s'être exilé en France. L'anonymat fut le seul moyen pour lui de survivre et d'échapper à la censure durant la décennie du terrorisme en Algérie. Il réside avec sa famille à Aix-en-Provence.

Le roman qui l'a révélé en 1997, Morituri a été adapté au cinéma en 2007. Le film, co-production française et algérienne, réalisé par Okacha Touita est sorti le 25 avril 2007 (France).



Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Amen, 1984,
Houria, 1984,
La Fille du pont, 1985,
El Kahira - cellule de la mort, 1986,
De l'autre côté de la ville, 1988,
Le Privilège du phénix, 1989,
Le Dingue au bistouri, 1990, (Adapté en BD par Mohamed Bouslah, Alger 2009)
La Foire des enfoirés, 1993,
Morituri, 1997,
L'Automne des chimères, 1998,
Double blanc, 1998, Baleine,
À quoi rêvent les loups, 1999, Pages 3
Les Agneaux du Seigneur, 1998,
L'Écrivain, 2001, Julliard
L'Imposture des mots, 2002,
Les Hirondelles de Kaboul, 2002, Pages 1, 3
Cousine K, 2003, Pages 1
La Part du mort, 2004, Pages 3
La Rose de Blida, 2005,
L'Attentat, 2005, (Adapté au cinéma par Zied Douéri, 2012), (Adapté en BD chez Glenat 2012), Pages 1, 3
Les Sirènes de Bagdad, 2006, Pages 1, 4
Le Quatuor algérien : Morituri, Double blanc, L'Automne des chimères, La Part du mort 2008.
Ce que le jour doit à la nuit, 2008, Grand Livre du Mois, 2008) Pages 1, 2, 4
La Longue Nuit d'un repenti, 2010,ouvrage collectif (avec Nicolas d'Estienne d'Orves, Sophie Adriansen, Mercedes Deambrosis, David Foenkinos, Christophe Ferré
L'Olympe des infortunes, 2010, Pages 3
Préface de Turcos, le jasmin et la boue, de Tarek, Batist, et Kamel Mouellef, Tartamudo, 2011
L'Équation africaine, 2011, Pages 3, 4
Les chants cannibales, 2012,
Algérie, (Beau-Livre en collaboration avec le photographe Reza), 2012

Citation :
mise à jour le 23/08/2012, page 4


Yasmina et moi [Mode My life ON]: Donc vous l'aurez compris j'ai été torturé par une de mes collègues appartenant à mon club de lecture... Pendant des mois et des mois elle m'a dit:" Lis Yasmina Khadra tu verras c'est génial! Lis Yasmina Khadra c'est génial! Lis Yasmina Khadra tu verras c'est génial!".


Elle a fini par m'en passer un "Cousine K", court ouvrage à l'ambiance malsaine, qui met en scène un jeune algérien vivant dans l'ombre de son frère qu'adule sa mère... Et qui "glisse" petit à petit vers l'horreur.
Ca avait le gout de "pas assez", alors je n'ai pas mis trés longtemps avant de jeter mon dévolu sur un autre de ces livres.


L'histoire en parallèle de deux couples: un d'intellectuel et l'autre plus "populaire" (l'homme est "bourreau") dans le Kaboul des talibans. Là aussi il est question de "glissement du coté" obscur. Je n'ose en raconter plus tellemeent c'est une oeuvre forte.

Finalement j'ai fini par ouvrir "L'attentat" dont on parlais beaucoup (mais j'aime à faire preuve de résistance Wink )


Un chirurgien naturalisé israëlien qui découvre la face cachée de son épouse, en réalité une terroriste... Comme beaucoup j'hésitais à lire ce roman dans un contexte post 11 septembre, finalement je n'ai pas regretté le propos n'est pas de dénoncer ou d'essayer d'excuser, là aussi c'est vraiment poignant comme récit... je vous le conseille chaleureusement, malgré la difficulté du sujet...

Ma collègue est toujours autant fana, je lui ai fait savoir que le monsieur écrivain aussi des romans policiers ("le dingue au bistouri")... Là en préparant ce petit paragraphe j'ai découvert que l'un d'eux avait été adapté au cinéma, faudra que je lui en parle... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Dim 4 Nov 2007 - 14:55

Ludo28 a écrit:
"Donc vous l'aurez compris j'ai été torturé par une de mes collègues appartenant à mon club de lecture... Pendant des mois et des mois elle m'a dit:" Lis Yasmina Khadra tu verras c'est génial! Lis Yasmina Khadra c'est génial! Lis Yasmina Khadra tu verras c'est génial!" [/i]
Il va falloir que je me fasse torturer ainsi, car je n'ai toujours pas lu cet auteur qui m'attire pourtant beaucoup.Je ne sais par quel titre commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Dim 4 Nov 2007 - 19:45

J'ai lu la trilogie "Les hirondelle de Kaboul", "L'attentat" et "Les sirènes de Bagdad"....absolument époustoufflant et sublime! Une lecture tambour battant et une émotion des plus vives! Le plus: le fait que Khadra soit le plus objectif possible devant la folie tragique israëlo-palestienne et devant la bombe que représente le Moyen-orient.
A lire!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Dim 4 Nov 2007 - 19:51

"L'attentat"


Khadra serait-il un adepte de la construction en parenthèse du roman? Comme dans "les sirènes de Bagdad", il y a une ouverture sur un lieu identique à celui de la fermeture. En l'occurrence un attentat en territoire palestinien.
Entre ces deux parenthèses, le récit d'une vie brisée par l'horreur du sang, du secret, du fanatisme.
Le héros, Amine Jaafari, éminent chirurgien à Tel-Aviv, arabe israëlien, issu d'une tribu bédouine. La vie lui a souri malgré sa condition de bédouin et d'arabe en Israël: il a une brillante situation, une sublime jeune femme, des amis, d'importantes relations sociales et professionelles. Puis, un jour, tout s'effondre lorsqu'il apprend que sa femme est la kamikaze qui a ravagé un restaurant bondé! Rien ne l'avait préparé à affronter la part d'ombre de son épouse.
Dans ce deuxième volet de la trilogie consacrée aux relations "autistes" entre l'Occident et le monde Arabe, Khadra met en scène un des aspects le plus terrible du conflit israëlo-palestinien: l'entrée des femmes dans le cercle des martyrs de la Cause. Comment une femme, sensée donner la vie et non la prendre, peut-elle s'engager dans ces actes aveugles?
Lentement, Amine va suivre le parcours de son épouse, Sihem, pour tenter de comprendre ce qui lui a échappé. Lui qui est de ceux qui refusent la violence, l'escalade de la terreur stérile et mortifère, lui qui est "soignant", sauveur de vies et non meurtrier. Il incarne cette espérance de l'intégration au sein d'Israël, terre bénie des monothéismes qui la déchirent sans cesse.
Amine ira au-delà du Mur, cette construction infâme qui rappelle d'autres murs aussi célèbres que peu empreints de dignité humaine. Il regardera en face ces enfants désespérés qui préfèrent mourir plutôt que croupir sans adhérer à leur idéologie. Il se retrouve entre deux mondes qui s'ignorent et qui refusent de communiquer.
Amine Jaafari est une lueur d'espoir, une lueur fragile, ténue qui peut s'éteindre dans un souffle....dans le souffle de poussière levé par le bulldozer israëlien détruisant la maison ancestrale de sa tribu...dans le souffle de poudre et de flamme d'une roquette pulvérisant une voiture.
Le rythme du roman est trépidant, empreint de l'urgence et de l'angoisse d'un pays en proie au terrorisme quotidien. Le lecteur est en apnée sauf en de rares instants, lorsque la poésie, la beauté et l'espoir forment la toile de fond de la rencontre d'Amine, l'arabe israëlien,avec un ascète, image du Juif errant. Un instant que l'on voudrait éternel, autour d'un passage de la Bible (Isaïe 1, 11 et suivants).
"Tout juif de Palestine est un peu arabe et aucun Arabe d'Israël ne peut prétendre na pas être un peu juif."
"...alors pourquoi tant de haine dans une même consanguinité?...C'est parce que nous n'avons pas compris grand-chose aux prophéties ni aux règles élémentaires de la vie."Que faire?
"D'abord rendre sa liberté au bon Dieu. Depuis le temps qu'il est l'otage de nos bigoteries."
La folie des hommes est toujours sanglante, aveugle et sourde sous toutes les latitudes. Il y aura toujours des hommes pour dire ou écrire "I have a dream...". C'est sous une note mélancolique et poétique que Khadra ferme sa parenthèse:
"On peut tout te prendre; tes biens, tes plus belles années, l'ensemble de tes joies, et l'ensemble de tes mérites, jusqu'à ta dernière chemise-il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l'on t'a confisqué."
Puisse un jour le rêve être libéré des carcans de la souffrance et de la haine.
Un roman qui comble le lecteur par son audace, son humanisme et sa générosité. "I have a dream" disait Martin Luther King....J'ai fait aussi un rêve pourrait répondre Khadra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Dim 4 Nov 2007 - 19:52

"Les hirondelles de Kaboul"


C'est le premier volet de la trilogie Wink

Les hirondelles annoncent le printemps, le retour de la belle saison, le retour de la chaleur.
Ces hirondelles annoncent ces mêmes choses, annoncent le retour de la chaleur humaine.
Ce roman, sublime, sans concession, explore l'âme des Kabouli qui annoncent les premiers soubresauts de la contestation, qui annoncent le futur printemps de leur pays.
Trois hommes, deux femmes sont les héros tragiques de cette histoire.
Cinq consciences qui refusent le diktat des talibans, de ceux qui hurlent avec les loups.
La liberté leur coûte cher.
La fuite vers un ailleurs fantasmé pour l'ancien mollah revenu de tout.
La folie et la mort pour le geôlier et sa femme : lui lacéré par la foule en raison de ses gestes déplacés et impies (il soulève les burkas pour tenter de retrouver la prisonnière dont il est tombé amoureux et qu'il a sauvée de la mort) ; elle, sa femme, qui, rongée par la maladie, se sacrifie en prenant la place de la condamnée (quoi de plus semblable à une burka qu'une autre burka !!) afin que son mari goûte aux joies d'aimer.
Le couple issu de l'élite intellectuelle d'avant les talibans, qui se perd dans les déchirures car égaré, désorienté par la loi talibane.
Un chant d'espoir malgré des scènes dures (lapidation, symbole de la burka pour l'avocate déchue : la burka négation de l'être, négation de soi), les propos inouïs des hommes sur les femmes.
Ce roman montre combien il est difficile pour toute dictature d'étouffer à jamais les velléités de vivre des hommes.
Le souffle de la liberté apparaît inexorablement car le temps n'est jamais en faveur des dictatures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Dim 4 Nov 2007 - 19:54

"Les sirènes de Bagdad"


L'ultime volet et un des plus difficiles côté ambiance.

A l'instar de Mizukami, le roman de Khadra est comme une parenthèse: il s'ouvre et se ferme à Beyrouth, au Liban.
Entre les deux, le roman nous emmène aux portes du désert puis à Bagdad.
Comment la guerre peut transformer un jeune homme cultivé et tranquille en graine de kamikaze, tel est le fil conducteur du roman de Khadra.
Le lecteur navigue, chavire dans la houle déchaînée des passions et des horreurs. Il assiste à la mise en pièces d'une culture millénaire, une culture qui participa à l'éveil du monde, à la grandeur de l'humanité. On ne peut qu'être mal à l'aise, en tant qu'occidental, devant le spectacle pitoyable des GI hurlant leur haine, masque de leur peur indicible ressentie devant un monde qu'ils ne comprennent pas.
On suit le narrateur dans sa volonté de laver l'affront subi par sa famille et son père. Il est Bédouin et pour lui, le code de l'honneur exige d'effacer un affront par le sang.
A travers le parcours initiatique de ce dernier, le lecteur est ballotté sur les routes désertiques et désertées, de barrage en barrage, puis déambule, sonné, dans un Bagdad à feu et à sang, une ville devenue l'ombre d'elle-même. Son architecture est aveugle, comme ses habitants qui ne voient plus le sordide ni l'absurde car obsédés par la nécessité de survivre.
Ce roman peut sembler sombre, pessimiste tels les paysages désolés, délaissés par les hommes. Cependant, une étincelle de vie redonne l'espoir en un avenir serein et éclairé...étincelle fugace, fragile mais qui irradie sa chaleur et sa joie de vivre: non, l'horreur, l'obscurantisme ne peuvent avoir raison de l'Homme.
Un livre qui nous emporte au gré de ses accents simples ou lyriques, tels les dunes du désert et les beautés d'une Babylone perdue de vue.
Un hymne à l'espérance et à la croyance en une humanité qui ne jetera pas aux orties ses cultures certes différentes mais ô combien complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Lun 5 Nov 2007 - 2:28

depuis des années je me dis que je devrai ouvrir un livre de khadra... allez ce sera ma résolution à accomplir avant la fin d'année !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milly
Main aguerrie
avatar

Messages : 529
Inscription le : 08/09/2007
Age : 40
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Lun 26 Nov 2007 - 15:52

L'attentat :

Voici un livre émouvant, étonnant.

Le docteur Amine Jaafari, arabe naturalisé Israëlien vit une carrière brillante de chirurgien. Il est marié depuis une dizaine d'années à Sihem, une femme aimante. Tous deux sont entourés de bons amis, et ils vivent une vie paisible, certes, mais en rien exeptionnelle.

Pourtant un jour, la vie d'Amine va basculé. Un attentat déchire le quartier d'Haqirya à Tel-Aviv.
Les bléssés arrivent en nombre à l'hôpital où exerce Amine. Aidé de son amie chirurgienne Kim Yehuda, du directeur de l'hôpital Ezra Benhaïm et des divers infirmiers et médecins, ils passent des heures au bloc essayant de sauvé le maximum de vie.

Un peu plus tard, alors que le jour n'est pas encore levé, Amine apprendra de la bouche de son ami policier Naveed Ronnen, que c'est sa femme qui est responsable des dix-neuf personnes mortes dont onze enfants, des trentaines de bléssés graves et d'encore plus de bléssés dont les jours ne sont pas en dangers, mais qui sont à jamais brissés. Sihem, sa femme si douce, est une kamikase...

Amine ne comprend pas comment la femme qu'il aime depuis tant d'année, la femme qu'il croyait connaître, a pu ainsi détruire tant de vie sans laissé la moindre explications.
Amine part alors en "croisade" afin de découvrir la vérité sur cet acte qui à anéanti plus d'une vie. Risquant sa vie à chaque instant dans un pays divisé, sujet aux conflits et aux attentats, Amine n'aura de cesse de retrouvé les traces de sa femme bien aimée qu'il ne reconnaît plus... Que c'est - il passé pour que Sihem change ainsi ?

Yasmina KHADRA, algérien d'origine, écrit en français, dans un style touchant, simple, mais puissant. De ce roman on ne sort pas indemne.
Chronique des bouleversement que vit Israël, ce roman essaye de nous faire comprendre comment des personnes douce et naïve peuvent se changer en bombe ambulante.
Récit poignant de souffrances et d'émotions, Yasmina KHADRA nous livre un roman magnifique et époustouflant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grain de sel
Envolée postale
avatar

Messages : 122
Inscription le : 01/03/2007
Localisation : Lyon

MessageSujet: Yasmina Kadra   Dim 9 Mar 2008 - 17:54

Biographie

Yasmina Khadra, révèle dans un entretien au Monde des Livres que sous cette identité féminine se cache un homme. Dans L'écrivain, paru en 2001, le mystère est entièrement dissipé. Yasmina Khadra s'appelle de son vrai nom Mohamed Moulessehoul, qui a déjà publié sous ce nom nouvelles et romans en Algérie. Officier dans l'armée algérienne, il a participé à la guerre contre le terrorisme. Il a quitté l'institution en 2000, avec le grade de commandant, pour se consacrer à sa vocation: écrire. Il choisit de le faire en français. Morituri le révèle au grand public. Aujourd'hui écrivain internationalement connu, Yasmina Khadra est traduit en 14 langues.

Les indications suivantes nous ont été fournies par Yasmina Khadra. Nous les transcrivons telles quelles.

10 janvier 1955 : naissance à Kenadsa (Sahara algérien) d'un père infirmier et d'une mère nomade.

1956 : mon père rejoint les rangs de l'ALN. Blessé en 1958. Devient officier de l'ALN en 1959

Septembre 1964 : j'avais neuf ans, mon père me confie à une école militaire (Ecole Nationale des Cadets de la Révolution, pour faire de moi un officier

1973 : je termine mon premier recueil de nouvelles "Houria" qui paraîtra onze ans plus tard

Septembre 1975 : je pars à l'Académie Militaire Inter-armes de Cherchell, que je quitte en 1978 avec le grade de sous-lieutenant. Je rejoins les unités de combat sur le front ouest

Septembre 2000 : près trente six ans de vie militaire, je quitte l'Armée pour me consacrer à la littérature (Je pars à la retraite avec le grade de commandant).

En 2001, après un court séjour au Mexique, avec ma femme et mes trois enfants, je viens m'installer en France, à Aix-en-Provence, où je réside encore.

Ces éléments de biographie se retrouvent dans deux des ouvrages de Yasmina Khadra : L'écrivain (où il évoque son séjour à l'Ecole Nationale des Cadets et l'éveil de sa vocation d'écrivain) et L'imposture des mots, davantage consacré à une justification de sa démarche et de son oeuvre, après la révélation de la véritable identité de Yasmina Khadra.[u]

L'attentat

Un récit haletant, j'ai lu ce livre d'une seule traite !!
De cet attentat, la vie d'un homme se trouve bouleversée non pas dans sa chair, au sens de blessure physique, mais dans son âme, dans son amour, dans la confiance et dans le monde qu'il s'est construit et qu'il croyait idéal. Il doit essayer de comprendre comment une femme, la sienne celle qu'il croyait heureuse et douce, à pu passer de l'autre coté du miroir... et comment lui qui croyait si bien connaitre et aimer son épouse......n' a-t-il ne pu rien voir venir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoradeslivres.com
bulle
Zen littéraire
avatar

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 61
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Lun 14 Avr 2008 - 14:44

Je viens de découvrir cet auteur,
et il m'intéresse particulièrement.

j'ai déjà 2 titres dans ma liste
et j'ajoute "Les hirondelles de Kaboul"

Chatperlipopette a écrit:
J'ai lu la trilogie "Les hirondelle de Kaboul", "L'attentat" et "Les sirènes de Bagdad"....absolument époustoufflant et sublime! Une lecture tambour battant et une émotion des plus vives! Le plus: le fait que Khadra soit le plus objectif possible devant la folie tragique israëlo-palestienne et devant la bombe que représente le Moyen-orient.
A lire!!!!!

je vais aussi lire la trilogie

j'avais lu , brûler vive , et jamais sans ma fille (par un autre auteur)

la condition de la femme en Orient m'a toujours préoccupée.
toutes les restrictions à laquelles elles sont soumises me chagrine Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la-lune-et-le-miroir
Envolée postale
avatar

Messages : 287
Inscription le : 24/07/2008
Age : 50
Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Mer 10 Sep 2008 - 11:12

Malorie a écrit:
L'attentat :

Voici un livre émouvant, étonnant.

Le docteur Amine Jaafari, arabe naturalisé Israëlien vit une carrière brillante de chirurgien. Il est marié depuis une dizaine d'années à Sihem, une femme aimante. Tous deux sont entourés de bons amis, et ils vivent une vie paisible, certes, mais en rien exeptionnelle.

Pourtant un jour, la vie d'Amine va basculé. Un attentat déchire le quartier d'Haqirya à Tel-Aviv.
Les bléssés arrivent en nombre à l'hôpital où exerce Amine. Aidé de son amie chirurgienne Kim Yehuda, du directeur de l'hôpital Ezra Benhaïm et des divers infirmiers et médecins, ils passent des heures au bloc essayant de sauvé le maximum de vie.

Un peu plus tard, alors que le jour n'est pas encore levé, Amine apprendra de la bouche de son ami policier Naveed Ronnen, que c'est sa femme qui est responsable des dix-neuf personnes mortes dont onze enfants, des trentaines de bléssés graves et d'encore plus de bléssés dont les jours ne sont pas en dangers, mais qui sont à jamais brissés. Sihem, sa femme si douce, est une kamikase...

Amine ne comprend pas comment la femme qu'il aime depuis tant d'année, la femme qu'il croyait connaître, a pu ainsi détruire tant de vie sans laissé la moindre explications.
Amine part alors en "croisade" afin de découvrir la vérité sur cet acte qui à anéanti plus d'une vie. Risquant sa vie à chaque instant dans un pays divisé, sujet aux conflits et aux attentats, Amine n'aura de cesse de retrouvé les traces de sa femme bien aimée qu'il ne reconnaît plus... Que c'est - il passé pour que Sihem change ainsi ?

Yasmina KHADRA, algérien d'origine, écrit en français, dans un style touchant, simple, mais puissant. De ce roman on ne sort pas indemne.
Chronique des bouleversement que vit Israël, ce roman essaye de nous faire comprendre comment des personnes douce et naïve peuvent se changer en bombe ambulante.
Récit poignant de souffrances et d'émotions, Yasmina KHADRA nous livre un roman magnifique et époustouflant.

J'ai bien aimé ce livre, je compare un peu cet auteur à hosseini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-lune-et-le-miroir.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Jeu 22 Jan 2009 - 11:07

Hé bien, vous avez de la chance d'être tombés sur de bons livres de Khadra. Je viens de finir "Ce que le jour doit à la nuit", premier et dernier livre que je lirai de cet auteur.
Le style est maladroit, registre de langue qui sonne faux, pédant et à la fois genre"bon élève de classe de certif des années 60..."C'est plein de clichés.
L'intrigue est digne de Barbara Cartland.
Quand je lis en quatrième de couverture que "Khadra nous offre ici un grand roman de l'Algérie coloniale", les bras m'en tombent!: il n'y a que les souvenirs sirupeux d'un pseudo-écrivain qui a mal assimilé la langue française.
Je crois me souvenir qu'il avait lancé un appel dans une émission littéraire, au moment des prix littéraires, s'indignant du fait qu'il n'avait jamais eu de prix...C'était assez pathétique, alors je crois qu'il a décroché un petit truc: Prix France Télévision.
Je vais être un peu sordide, mais jamais mes 20 euros ne m'ont paru aussi mal dépensés!
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Jeu 22 Jan 2009 - 11:22

Dom a écrit:
Je crois me souvenir qu'il avait lancé un appel dans une émission littéraire, au moment des prix littéraires, s'indignant du fait qu'il n'avait jamais eu de prix...C'était assez pathétique

Tout à fait pathétique en effet...
Je n'ai encore rien lu de cet auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Jeu 22 Jan 2009 - 13:20

enthousiaste Je n'avais pas vu le fil Khadra, j' aime beaucoup ces textes... Il me manque "L'écrivain" dans mes lectures, je crois...
Dom, peut-être, est-ce dans "La grande librairie" ?Où le journaliste lui demande (ou affirme): "C'est incroyable que vous n'ayez eu de prix littéraires!" et Khadra sourit simplement et le journaliste attend qu'il se positionne en lui reposant la question... Je n'ai pas retenu que ce soit Khadra qui ait appelé à être primé... (mais peut-être, il ne s'agit pas de la même interview?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   Jeu 22 Jan 2009 - 13:44

Malheureusement, je ne me souviens plus de l'émission; mais c'était l'auteur lui-même qui disait qu'il "pensait avoir prouvé qu'il faisait partie de la famille et qu'il s'étonnait de ne pas être reconnu comme tel" . Comme en général, je suis assez fidèle à "Café Littéraire" (vivant à l'étranger, je suis déjà bien heureuse de recevoir fr.2, quand il n'y a pas trop de perturbations atmosphériques!), je pense que c'était là; mais attention, il n'était pas invité, c'était juste un sujet sur les écrivains de langue française.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yasmina Khadra [Algérie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yasmina Khadra [Algérie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» yasmina khadra
» Yasmina Khadra: L'ambition de mieux faire
» De Camus à Yasmina Khadra
» Yasmina KHADRA
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: