Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Yasmina Reza

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Yasmina Reza   Jeu 8 Fév 2007 - 14:07


Pour ceux qui , comme moi , avaient jubilé sur" Arts" ,sa pièce écrite en 1994 , voici la nouvelle création de Yasmina Reza :" Le dieu du carnage ."

Le propos est simple , banal : 2 couples se rencontrent pour régler les problèmes d'assurance suite à une altercation entre leurs turbulents rejetons...L'atmosphère "grave ,cordiale et tolérante " de gens à priori civilisés dérape et amène inéluctablement à un véritable désastre :

" Très vite ,il apparait que les enfants serviront à la fois de prétexte et de détonateur . Compétition ,amour propre , jalousie , dénigrement , leur simple éocation est systématiquement source de discorde entre les deux couples mais aussi à l'intérieur même de chacun d'eux .(...)
Derrière un premier niveau ,disons boulevardier ,très réussi , très drôle ,avec de formidables trouvailles ,affleure un propos passionnant sur la nature humaine et le monde contemporain :le rhum aidant , la violence est là , omniprésente , à fleur de peau , prète à jaillir .."

- Franck Nouchi -dans" Le Monde "(fév. 2007)


A voir donc , cette pièce montée à Zurich en décembre 2006 et qui ne sera probablement sur scène à Paris que dans un an , mais avant à lire , car cette auteur se révèle avant tout une fine analyste de notre société "évoluée" et sait toucher là où ça démange :
De quoi nous reconnaître sous le vernis policé qui laisse éclater parfois nos petits travers d'hommes ou de femmes" ordinaires "...:arrow:

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Jeu 8 Fév 2007 - 15:01

Il se peut que la pièce tourne en province avant d'arriver à Paris?

Je surveillerai parce que j'avais beaucoup aimé Arts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Ven 17 Oct 2008 - 20:31

J'aime beaucoup la très fine Yasmina Reza!
J'ai vu à Paris Art ( il y a bien longtemps, c'était avec Vaneck ,Arditi et Luchini!!) et pis Trois versions de la vie, avec Pierre Arditi aussi, il me semble..
Beaucoup aimé lire aussi Hammerklavier et Dans la luge d'Arthur Schopenhauer.
Un entretien avec Yasmina Reza
ici

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Ven 17 Oct 2008 - 20:45

J'ai beaucoup aimé Art,

j'ai pu voir Trois versions de la vie sur scène (d'un groupe de théâtre luxembourgeois - et ils l'ont interprété en allemand, ce qui était drôle parce que je l'avais lu un peu avant dans l'original Wink mais la qualité y était)

et j'ai beaucoup aimé son roman Adam Haberberg

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas212
Envolée postale
avatar

Messages : 177
Inscription le : 27/06/2009
Age : 50
Localisation : Marrakech

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Jeu 19 Nov 2009 - 18:41

kenavo a écrit:


et j'ai beaucoup aimé son roman Adam Haberberg

Moi aussi.
Je suis entrain de le livre et je suis très impressionné.Notamment par l'utilisation des décors et les liens avec les sentiment du personnage.
Elle en a écrit d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thomassaliot.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Jeu 19 Nov 2009 - 19:31

thomas212 a écrit:
Elle en a écrit d'autre?
je l'ai perdu un peu de vue ces derniers temps.. jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Ven 20 Nov 2009 - 8:47

thomas212 a écrit:
kenavo a écrit:


et j'ai beaucoup aimé son roman Adam Haberberg

Moi aussi.
Je suis entrain de le livre et je suis très impressionné.Notamment par l'utilisation des décors et les liens avec les sentiment du personnage.
Elle en a écrit d'autre?

Je n'ai jamais lu de romans de cette auteure, mais j'avais adoré comme vous Art que j'avais vu jouée à la Salle Garnier de Monaco, je crois bien en 97.

J'ai lu depuis Les dieux du carnage qui me parait moins réussi. Mais une pièce devrait être vu jouée avant d'être lue sans doute. En tout cas elle ne m'a pas paru incontournable. Depuis je n'ai plus rien lu d'elle...

Je note Adam Haberberg!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas212
Envolée postale
avatar

Messages : 177
Inscription le : 27/06/2009
Age : 50
Localisation : Marrakech

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Dim 22 Nov 2009 - 10:54

Yasmina Reza et son Alan Haberberg que j'ai lu presaue d'une traite.
L'idée est qu'un artiste,ici un écrivain, même raté est toujours plus humain et touchant que les certitudes d'un idiot qui réussit.Elle jou sur le contraste entre Alan, un personnage en situation d'échec mutile et une ancienne amie d'école d'un optimisme et d'une bonne humeur effrayant.
Le genre qui a une solution simple pour tout, pour qui tout est possible parce que ses rêves ne vont jamais très loin, bref ces gens que l'on connait tous et qui font partie de la conspiration des imbécile qui par leur contre exemple nous empêche de nous endormir dans la banalité.
L' emploi d'un décor morose de banlieue sous la pluie peuplé de speedy et de buffalo grille est très bien senti.
Bref un beau bouquin, un peu triste mais très précis sur ce qu'il veut dire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thomassaliot.com
san.romain
Envolée postale
avatar

Messages : 190
Inscription le : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Ven 9 Nov 2012 - 10:36

Je viens de lire vos impressions, et je voudrais bien savoir ce que vous avez aimé au texte de Yasmina Reza dans Art..
Personnellement j'ai adoré la mise en scène faite avec Luchini et Arditi notamment.

Mais j'avais du mal à la lecture, je trouve que c'était pas très riche, et des dialogues qui ne fonctionnaient pas à la lecture..
Ce doit être moi Very Happy
En tout cas, le sujet était le plus intéressant. Une déchirure entre amis qui se révèlent à partir d'un tableau blanc (ou non pour ceux qui y voient quelque chose).

J'attends os réponses ! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-scelle.blogspot.fr
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Mar 28 Mai 2013 - 16:30

-Heureux les heureux-



Un texte agréable et bien ficelé, rien à dire, mais pas non plus inoubliable (comme le laissaient penser les critiques) Yasmina Reza n'a plus rien à prouver. Depuis ma découverte de l'auteure avec Art je me régale souvent de ses pièces au théatre. Elle a, c'est certain, le chic pour capter l'air du temps, les petits riens de la vie qui tissent la toile derrière laquelle se cachent tant bien que mal les failles et les manques, les contradictions et tous ces non dits que l'on se dissimule avant tout à soi-même.

Que ce soit dans une salle d'attente, au supermarché, ou sur le pas de porte d'amis suite à un diner, tout est là. Les rancoeurs, les mesquineries, les incompréhensions et les lassitudes. Parfois même la folie. Reza scrute avec un regard d'anthropologue les tics et les tares de ses congénères, c'est à dire les nôtres. Ses personnages (très nombreux, trop sans doute) se croisent et se retrouvent, ou pas, souvent reliés par le simple hasard. Chaque situation est éclairée suivant leur point de vue, et l'auteure s'amuse à tirer les ficelles de ce jeu de dupes.

On sourit, on cherche un peu à faire les raccords entre untel et truc, on admire sa pertinence, mais il faut bien reconnaître qu' au bout du compte, hormis l'évidence de virtuosité, tous ces personnages vont nous rester bien flous, déjà dilués dans le désenchantement global. Seule reste cette impression d'ironie et de ratages accablants derrière lesquels l'homme actuel fait bien triste figure! Drôle et caustique c'est sûr, mais peut-être un peu trop systématique pour atteindre l'excellence. En gros, J'ai bien aimé, mais je ne l'ai pas trouvé marquant plus que ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Mer 26 Mar 2014 - 14:40

Heureux les heureux


Odile et Robert Toscano sont dans un bateau : celui de la vie, la vraie, celle qui égratigne, qui récompense, qui fait tour à tour pleurer ou rire. Ils s'aiment mais s'engueulent aussi copieusement.

Tout autour d'eux, gravitent les amis, la famille. Ernest Blot, le père d'Odile, major de sa promo au sortir de l'ENA, brillant mais odieux avec les siens. Les Hutner auxquels tout semblent réussir, qui se donnent du « mon amour » à tout bout de champ mais qui ont également un fils persuadé d’être Céline Dion. Les Barnèches – Hélène et Raoul – passionnés par les jeux d'argent. Igor Lorrain, le psy de Céline Dion. Virginie, la secrétaire du cabinet du docteur Chemla. Le docteur Chemla lui-même, oncologue et homosexuel… Toute une ribambelle de personnages auxquels Yasmina Reza donne la parole à tour de rôle.

Car ce roman n'est pas une histoire mais la juxtaposition de tranches de vie, de portraits successifs : les saynètes se suivent, se recoupent, se complètent pour former un tout centré sur le couple Odile/Robert qui commence et achève le livre.

Une écriture à la fois dense et fluide. Autant de paragraphes que de chapitres, avec de nombreux dialogues inclus dans la prose à la manière de feu José Saramago. Une apparence compacte mais au final un texte qui se lit sans difficulté et sans ennui.

Très agréable.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yasmina Reza   Dim 20 Nov 2016 - 19:36

san.romain a écrit:
Je viens de lire vos impressions, et je voudrais bien savoir ce que vous avez aimé au texte de Yasmina Reza dans Art..

J'attends vos réponses !  content
San Romain, en en regardant une captation filmée dernièrement, je me faisais la reflexion suivante : à l'epoque , comme beaucoup ici, j'avais vraiment aimé, il y avait quelque chose de tout à fait neuf à s'emparer de ces trames. J'avais je crois l'impression que c'était la premiere fois qu'on soulignait ce jargon, qu'on le pointait, qu'on le brossait.
Or récemment, cela me frappait moins, le brio, et l'humour, même si j'ai eue encore beaucoup de plaisir à la voir jouée. Je me suis dis que sans doute les temps actuels avaient aplati la force qu'avait alors son pastiche.

Je vous conseille une lecture très drôle : "Comment vous racontez la partie".
Que j'ai ri, mon dieu, mais ri.
Je vis en province, et ai eue l'occasion d'essayer quelques rencontres littéraires. C'est peut-être mon expérience qui a enchanté à ce point cette lecture.
Reza est très fine observatrice.
Et le fond de ses confrontations ne manque pas de finesse non plus.
C'est un texte relativement court. Un sac de popcorn. Miam

Fabienne Pascaud dans Télérama, à sa sortie :
"Son dernier pari ? Mettre en scène sa propre détestation de se raconter, de participer à rencontres et débats, dans une satire brillante de nos pratiques médiatico-culturelles décentralisées. C'est en effet dans le bien nommé et sinistre « Espace polyvalent » de Vilan-en-Volène, à l'occasion d'un troisième cycle de samedis littéraires, qu'est invitée à discourir sur son oeuvre avec Rosanna Ertel-Keval — journaliste littéraire célèbre et snob (mais enfant du pays) — la romancière Nathalie Oppenheim, fraîchement auréolée du prestigieux prix Germaine-Beaumont pour Pays des lassitudes."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yasmina Reza   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yasmina Reza
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Art" de Yasmina Reza -Pièce de théatre
» Yasmina Khadra: L'ambition de mieux faire
» De Camus à Yasmina Khadra
» yasmina khadra
» DECES DE MR CHAKROUNE ALI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles-
Sauter vers: