Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Pierre Pelot

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeJeu 5 Aoû 2010 - 21:18

Comme c'est souvent le cas le cinéma prend des libertés avec le texte initial. J'avais rencontré Pierre Magnan l'auteur de la maison assassinée qui n'avait pas apprécié l'adaptation faite. Il trouvait Bruel trop rayonnant dans le film,alors que Séraphin Monge est un être ténébreux dans le roman. Stephen King fut très déçu de certaines adaptations. Villeret ne m'a pas convaincu dans cette extrait. Lilas est dans le livre brune et affolante de séduction, mais il lui manque une canine ce qui donne une dimension vulgaire à sa beauté. Ce n'est pas le cas de Pauline qui fait presque angélqiue dans l'extrait. En tout cas le livre est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeVen 6 Aoû 2010 - 9:06

Hexagone a écrit:
Villeret ne m'a pas convaincu dans cette extrait. Lilas est dans le livre brune et affolante de séduction, mais il lui manque une canine ce qui donne une dimension vulgaire à sa beauté. Ce n'est pas le cas de Pauline qui fait presque angélqiue dans l'extrait. En tout cas le livre est très bien.
Dans l'extrait Lilas a un côté angélique c'est vrai, mais c'est dû à la scène. Rassure toi dans l'ensemble du film elle l'est beaucoup moins Pierre Pelot - Page 2 Icon_biggrin
Quant à Villeret je l'avais trouvé très bien mais tu nous diras si tu le visionnes un jour...

Il y a forcément un décalage entre l'image que l'on se fait d'après le texte et celle du cinéaste. C'est toujours le même dilemme. Soit on lit le texte en premier et on est généralement déçu, soit on voit d'abord l'adaptation et on n'a plus la même liberté d'interprétation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeJeu 6 Jan 2011 - 17:43

Maria

Pierre Pelot - Page 2 9782350871554

Citation :
Les Vosges sous l'occupation nazie. Maria est institutrice. D'une beauté saisissante, elle coule des jours insouciants avec son mari, Jean, patron du bistrot du coin. Lorsque les maquisards viennent la chercher à l'école devant ses élèves, ils promettent de la ramener bientôt, que tout ira bien… Commence alors le calvaire de Maria. Un calvaire qui durera toute sa vie. Car voilà : Jean est un traître, un collabo, et beaucoup sont morts par sa faute. Pour l'avoir aimé, Maria sera battue, torturée puis violée, avec à jamais gravé en elle la disgrâce et la cruauté de ceux que la France élèvera bientôt au rang de héros. Elle n'en parlera à personne. Cinquante ans plus tard, un jeune homme arrive dans cette vallée par une nuit neigeuse. Il vient rendre visite à l'une des pensionnaires de la maison de retraite. La voix fatiguée d'une conteuse sur les ondes d'une radio locale l'accompagne dans son périple nocturne. Pour ses auditeurs, elle évoque l'histoire de ces terres où gèlent les eaux de la Moselle. Les fantômes du passé planent sur son récit. Avec Maria, Pierre Pelot revient à sa géographie intime, honorant, dans cette langue percutante et sensible, la mémoire d'une région aussi écorchée que son personnage. Alors que la neige fond et devient boue, visages des résistants et des nazis se confondent. Un roman entre drame intimiste et thriller historique, aux paysages blancs issus d'Un roi sans divertissement de Jean Giono.

Elle nous parait bien frêle la Maria , comme on dit chez nous en Lorraine, elle parait comme une petite chose , perdue au fond de la Montagne vosgienne , malmenée par ses semblables, et ce ne sont pas forcément ceux qu’on croit qui sont les méchants…..Et pourtant, elle ne dira rien….elle assumera, comme on dit maintenant, vivra sa vie cahin caha, sans se plaindre. Du fond de sa maison de retraite, elle raconte sur une station radio locale sa Lorraine, dont les propos, en italique, viennent couper ce court mais intense récit de Pierre Pelot, fin connaisseur des lieux puisqu’il y est né, comme pour mieux laisser aller le lecteur dans ce bout de Lorraine, et pour laisser planer encore un peu le mystère…..car mystère il y a , forcément……….

Un récit rude comme la vie d’autrefois dans ces vallées reculées des Vosges , avec l’accent de là –bas, s’il vous plait, ça fait plus vrai, et plus rustique.
Mais qu’on ne s’y prenne pas, elle a beau ne rien avoir dit du tout, elle se souvient de tout, la Maria. Et croyez moi, on a rancune tenace, dans le pays ; parole de demi-vosgienne……


« Il ne savait rien de la région. Ça ne lui était jamais venu à l’esprit qu’on pût y vivre. (…) Quelques clichés, bien sûr, à se mettre sous la dent, pas mieux. La ligne bleue des Vosges, les bucherons vosgiens, la Bête des Vosges, l’affaire Grégory……….Comme des sortes d’accrocs dans un paysage lisse de montagnes rondelettes couvertes de sapins. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 18:15

J'ai été ravi avec " l'été en pente douce " un auteur qui mérite qu'on s'y attache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 18:34

Dans le temps, j'avais lu "Transit" (1977) collection "Ailleurs et demain" chez Robert Laffont.
Aucun souvenir de cette lecture mais je vous livre sa 4° de couverture:
Dans les locaux pyrénéens de l'Institut de Recherches Télergiques Européen, Carry Galen est revenu d'un nouveau Voyage accompli sous hypnose. Car l'IRTE se préoccupe d'exploiter les aptitudes, longtemps tenues pour paranormales, de sujets comme Galen. Les Voyages sont en principe destinés à permettre d'étudier les facultés pré-cognitives de Galen. Mais cette fois, un incident surprenant est survenu. Au cours de son Voyage immobile, Galen a physiquement disparu.
Est ce lui, cet amnésique surgi du néant que Lone est chargée de guider sur Gayhirna, et qui va devoir tout réapprendre, la langue, les gestes et les rites d'une société différente de la notre, fraternelle: libérée...?
Et de quoi se souvient le cobaye Galen, à son retour dans notre monde ?



_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 10:43

Pelot parle de " Maria" sur France culture :
http://www.franceculture.com/emission-a-plus-d-un-titre-litterature-pierre-pelot-essais-carol-mann-2011-01-27.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: A propos de " Maria"   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Mar 2011 - 21:06

Pierre Pelot on le sait est l'auteur de " L'été en pente douce", livre adapté au cinéma avec succès.
Résumer l'auteur à cet ouvrage serait sans doute réducteur. Cependant beaucoup de caractéristiques déjà présents dans " L'été en pente douce" se retrouve tout au long de ses autres ouvrages.
Comme une marque de fabrique, une couleur, une marque indélébile.
Ce " Maria" ne déroge pas à la règle.
Pour ceux qui ignorent à peu près tout de Pierre Pelot, sachez que notre homme n'a rien, mais alors rien à voir avec ce genre de prosateur germanopratin qui écrit toujours le même livre pour ne rien dire de vraiment important sinon de décrire la course de son orbite autour de lui même.
Pierre Pelot donne une image d'un barde mal léché sous les apparences d'un mauvais garçon protégé par ses tatouages.
Ca c'est pour l'image.
En ce qui concerne ses livres, on sent dans ses histoires la sensibilité afleurer à chaque chapitre, qui plus est dans Maria.

Maria, Jolie institutrice de campagne pendant la seconde guerre mondiale, va se retrouver au coeur d'un raz de marée sentimental et humain comme seuls savent les faire exister les moments chaotiques de l'Histoire.
Enlevée par des maquisards revenchards, violentée, violée, bafouée, Maria va malgré l'ignominie continuer son bonhomme de chemin, mener sa vie. Comme ça, sans rien révéler, essuyant l'opprobre, élévant le fruit de cette violence et vivre.
Nous la retrouverons bien des décennies plus tard, chroniqueuse historique sur une station radiophonique de province, dans les Vosges.
Un journaliste va venir à sa rencontre et nous découvrivrons la vérité de Maria.
Pelot nous surprend à décrire en si peu de pages une histoire émouvante, profondément touchante qui révèle les tréfonds de l'âme humaine.
Maria est l'incarnation de la dignité, du devoir et de la lutte sans résignation, cela malgré les apparences.
Pas de manichéisme ici, des êtres que l'histoire fracasse, détruit, avilie et glorifie.
J'ai vraiment été ému par cette courte histoire qui mérite vraiment le détour et surout le rebondissement final qui est à la mesure du talent de l'auteur.
Un bien beau livre, j'espère qu'il ne passera pas inaperçu dans le flot des sorties littéraires, souvent médiatiques et qui cachent paradoxalement de par leur petitesse la superbe forêt de chef-d'oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Mar 2012 - 20:57

Pierre Pelot - Page 2 Pelot10

Alfred Teckel et Le Bibliomane disent de ce livre qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre, je ne peux que souscrire pleinement à cette formulation.

Je ne reviendrais pas sur l'histoire contée le long de 1100 pages qui forment une torrentueuse et passionnante narration mais je voudrais insister sur la langue de Pelot. Une langue qui se colle dans votre bouche, un peu étrangère, maléfique, un peu boueuse, parfois lourde, presque désagréable, collante, invraisemblable et qui au fur et à mesure de la lecture devient un rythme, un émerveillement, un jeu. La langue travaillée par Pelot est une langue réinventée et inventive, une langue de chair, une langue de vers grouillant sous la dent, une langue qui chatouille, énerve, un cri qui retient. A mi-chemin entre le naturalisme par sauts et gambades de Montaigne et la gouaille irrévérencieuse et brenneuse d'un Rabelais, la langue de Pelot se déplie comme un chat au soleil dont le dos rond appelle la caresse et lance dans l'air quelques éclairs d'électricité. Qu'il parle d'amour, de folie, de fringale, Pelot est toujours dans l'excès d'un verbe exultant, qu'il raconte les tortures les plus brutales d'un temps de barbarie, il est encore poète, insoutenable et hypnotisant. Sa langue est mémorable, intense, brouillardeuse et toujours en mouvement. Qu'il laisse sa plume longuement errer dans les brumes des Vosges n'est jamais ennuyeux car l'écriture de Pelot est une écriture dynamique, toujours alerte, changeante, virevoltante, toujours emportée, même la plus insignifiante des pierres est encore une force, une possibilité, un bouleversement tellurique en sommeil. Une écriture à peine audible, incroyable d'enjambements et d'ardeur ! Magnifique exemple de ce que la langue française mâtinée de patois et lorgnant sur l'avenir peut offrir de meilleur !

un exploit !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Mar 2012 - 21:54


Ton enthousiasme Shanidar est très communicatif. Et cela me donne très envie de lire ce livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Mar 2012 - 22:04

chrisdusud a écrit:

Ton enthousiasme Shanidar est très communicatif. Et cela me donne très envie de lire ce livre...

c'est un livre difficile à recommander parce qu'il s'agit d'un pavé, mais aussi d'un livre très dur, avec des scènes ultra-violentes, un rapport au corps qui est celui de l'urine, des fèces, des fesses et autres sanies repoussantes, des accouchements dans des situations plus que périlleuses, des attouchements rebutants mais aussi des attaques à mains armées, des passages à la question par une Inquisition féroce... bref, beaucoup de situations à la limite du tolérable. Mais quel souffle !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Mar 2012 - 8:45

salut Shanidar. Contente de te relire.
Ce Pelot tourne autour de ma LAL depuis assez longtemps, je vais le discipliner et il va se mettre carrément sur le dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 10:20

Pierre Pelot - Page 2 Pelot_10 Delirium circus

Léger, très léger roman pour lequel je n'ai éprouvé qu'un intérêt très limité. On retrouve un peu l'écriture de Pelot mais il y manque la dynamique qu'on attendrait d'un livre de SF. L'histoire ronronne platement sans vraiment parvenir à emballer la lecture. Marylin et Citizen (sic) sont des êtres appartenant corps et âmes à une société de production de... films et s'aperçoivent un jour qu'ils n'en peuvent plus du diktat imposé par le Dieu-Public. D'ailleurs, ils vont même jusqu'à se demander (pensée hérétique) si le Dieu-Public existe vraiment. Ils vont donc se lancer dans une aventure qui les fera sortir du Noyau par la Ceinture (où vivent les Frimeurs, des déclassés qui espèrent pouvoir un jour être embauchés sur un tournage où ils joueront tout simplement leur vie) et puis un peu plus loin. Hélas l'histoire manque singulièrement de nerfs et même si le livre se lit sans déplaisir, il apporte peu et laissera sans doute un souvenir léger de quelque chose qui aurait pu être bien plus mordant...


_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Pierre Pelot - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Pelot   Pierre Pelot - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Pelot
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» film: pierre bourdieu: la pensée en mouvement
» SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
» pierre-enfant-martyr
» Énigme 163 - La filature Levavasseur de Fontaine-Guérard à Pont-Saint-Pierre (27)
» Pierre Curie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: