Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Barbara

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov 2007 - 19:33

animal a écrit:
je l'ai regardé le doc de la 3 hier, par curiosité... j'ai une amie qui a le même regard qu'on lui voit sur les images en noir et blanc... c'est troublant...

elle avait une jolie voix et elle avait l'air d'être une personne bien.

Je me demandais si aujourd'hui encore l'on pouvait aimer écouter Barbara...
Je suis contente de lire vos mots sur cette immense chanteuse Animal et Queenie...

Un hors-série Télérama lui est consacré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov 2007 - 19:37

Barbara
Gauguin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov 2007 - 19:50

Marie a écrit:
Barbara
Gauguin

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov 2007 - 20:31

Je ne sais plus quelle année j'étais allée voir Lili Passion, elle était sur scène avec Depardieu. Il y avait quelque chose d'excessif dans la représentation qu'elle faisait de son corps, dans ses déplacements -je n'ai compris qu'à travers le reportage sité plus haut ce qui l'avait amenée à s'exprimer ainsi.
Mais je suis surtout nostalgique des textes antérieurs. Vers 89 ou 90 je l'ai revue à Bobyno un dimanche en matinée et le public ne cessait de la rappeler, de rester sur place longtemps après la fin de son tour de chant. C'était impressionnant de l'entendre dans le répertoire ancien avec la voix qui était la sienne à ce moment-là (un souffle).
Je ne connaissais pas tout de son histoire personnelle, qui éclaire davantage ses textes aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov 2007 - 0:16

bon sang quelle chance de l'avoir vue en concert, j'aurai tant aimé

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov 2007 - 17:11

Queenie a écrit:
bon sang quelle chance de l'avoir vue en concert, j'aurai tant aimé

Ne pas l'avoir vue sur scène restera aussi un de mes grands regrets...

Vous savez, ou ne savez pas, que Barbara a vécu (entre autres) un drame immense: le départ brutal de son père, sa disparition un jour, mais pas dans la mort ...Elle ne l'a plus jamais revu...Elle aimait ce père bien qu'il lui ai fait subir longtemps l'inceste...
Je remets ici les paroles de trois de ses chansons qui s'éclairent à la lumière de cet élément de sa biographie. Ce qui leur donne encore plus de force: Nantes, L'aigle noir et Au coeur de la nuit.

La première fois qu'elle a chanté Au coeur de la nuit, elle disait: "Je veux que tranquille il repose"...Plus tard: "Je sais que tranquille il repose"...et encore plus tard: "Je crois que tranquille il repose"...

AU COEUR DE LA NUIT

J'ai le souvenir d'une nuit,
Une nuit de mon enfance
Toute pareille à celle-ci,
Une longue nuit de silence.

Moi qui ne me souviens jamais
Du passé qui m'importune,
C'est drôle, j'ai gardé le secret
De cette longue nuit sans lune.

J'ai le souvenir d'une nuit,
D'une nuit de mon enfance,
Toute pareille à celle-ci,
Une longue nuit de silence.

Soudain, je me suis réveillée.
Il y avait une présence.
Soudain, je me suis réveillée
Dans une demi somnolence.

C'était au dehors. On parlait,
A voix basse, comme un murmure,
Comme un sanglot étouffé,
Au dehors, j' en étais sûre.

J' ai le souvenir d'une nuit,
D'une nuit de mon enfance
Toute pareille à celle-ci,
Une longue nuit de silence.

J'allais, à demi éveillée,
Guidée par l'étrange murmure.
J'allais, à demi éveillée,
Suivant une allée obscure.

Il y eut, je me le rapelle,
Surgissant de l'allée obscure,
Il y eut un bruissement d'ailes
Là, tout contre ma figure.

C'était au cœur de la nuit.
C'était une forêt profonde.
C'était là, comme cette nuit,
Un bruit sourd venant d'outre-tombe.

Qui es-tu pour me revenir ?
Quel est donc le mal qui t'enchaîne ?
Qui es-tu pour me revenir
Et veux-tu que, vers toi, je vienne ?

S' il le faut, j'irais encore
Tant et tant de nuits profondes,
Sans jamais revoir l'aurore,
Sans jamais revoir le monde

Pour qu'enfin tu puisses dormir,
Pour qu'enfin ton cœur se repose,
Que tu finisses de mourir
Sous tes paupières déjà closes.

J'ai le souvenir d'une nuit,
Une nuit de mon enfance,
Toute pareille à celle-ci
Froide et lourde de silence...

NANTES

ECOUTER ICI

Il pleut sur Nantes
Donne-moi la main
Le ciel de Nantes
Rend mon cœur chagrin

Un matin comme celui-là
Il y a juste un an déjà
La ville avait ce teint blafard
Lorsque je sortis de la gare
Nantes m'était encore inconnue
Je n'y étais jamais venue
Il avait fallu ce message
Pour que je fasse le voyage:

"Madame soyez au rendez-vous
Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Faites vite, il y a peu d'espoir
Il a demandé à vous voir."

A l'heure de sa dernière heure
Après bien des années d'errance
Il me revenait en plein cœur
Son cri déchirait le silence
Depuis qu'il s'en était allé
Longtemps je l'avais espéré
Ce vagabond, ce disparu
Voilà qu'il m'était revenu

Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Je m'en souviens du rendez-vous
Et j'ai gravé dans ma mémoire
Cette chambre au fond d'un couloir

Assis près d'une cheminée
J'ai vu quatre hommes se lever
La lumière était froide et blanche
Ils portaient l'habit du dimanche
Je n'ai pas posé de questions
A ces étranges compagnons
J'ai rien dit, mais à leurs regards
J'ai compris qu'il était trop tard

Pourtant j'étais au rendez-vous
Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Mais il ne m'a jamais revue
Il avait déjà disparu

Voilà, tu la connais l'histoire
Il était revenu un soir
Et ce fut son dernier voyage
Et ce fut son dernier rivage
Il voulait avant de mourir
Se réchauffer à mon sourire
Mais il mourut à la nuit même
Sans un adieu, sans un "je t'aime"

Au chemin qui longe la mer
Couché dans le jardin des pierres
Je veux que tranquille il repose
Je l'ai couché dessous les roses
Mon père, mon père

Il pleut sur Nantes
Et je me souviens
Le ciel de Nantes
Rend mon cœur chagrin

L'AIGLE NOIR

ECOUTER ICI

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer,
Près de moi, dans un bruissement d'ailes,
Comme tombé du ciel,
L'oiseau vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Et des plumes couleur de la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L'oiseau roi couronné,
Portait un diamant bleu,

De son bec il a touché ma joue,
Dans ma main il a glissé son cou,
C'est alors que je l'ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il m'était revenu,

Dis l'oiseau, ô dis, emmène-moi,
Retournons au pays d'autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Pour cueillir en tremblant,
Des étoiles, des étoiles,

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel,

Quatre plumes couleur de la nuit
Une larme ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac, je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Un beau jour, une nuit,
Près d'un lac, endormie,
Quand soudain,
Il venait de nulle part,
Il surgit, l'aigle noir...


Dernière édition par le Mar 20 Nov 2007 - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov 2007 - 18:02

J'ai longtemps pensé que ce père incestueux était une invention des médias jusqu'à ce qu'elle y fasse allusion dans son autobiographie.
Je pense qu'il doit y avoir plusieurs formes d'inceste, dont une sorte d'inceste moral et non physique. J'avoue que je me pose encore la question. Car les enfants qui en sont physiquement victimes, plus tard, ne peuvent pas idéaliser le père ainsi, enfin je ne crois pas. L'idéalisation du père a lieu lorsque ce dernier est absent, indifférent, ou ne porte pas à sa fille le regard qu'il faut...
Je comprends mieux ces textes-là maintenant Coline. Nantes, il me suffit d'en lire les paroles pour réentendre sa vois. Quant à l'Aigle noir, est-ce le texte qui fait allusion à l'inceste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov 2007 - 21:03

Pour allier littérature et chanson : il y a eu il y a environ 4 semaines un Hors-série de Télérama où quelques écrivains écrivaient chaque fois une nouvelle inspirée par un de ses textes ou refrain. Je ne l'ai pas trouvé en kiosque la semaine dernière. Je n'ai pas vu la commande possible sur le site du magazine. Si vous avez des infos ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov 2007 - 23:57

monilet a écrit:
Pour allier littérature et chanson : il y a eu il y a environ 4 semaines un Hors-série de Télérama où quelques écrivains écrivaient chaque fois une nouvelle inspirée par un de ses textes ou refrain. Je ne l'ai pas trouvé en kiosque la semaine dernière. Je n'ai pas vu la commande possible sur le site du magazine. Si vous avez des infos ...

Moi aussi je le cherche depuis trois jours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov 2007 - 23:58

Babelle a écrit:
Quant à l'Aigle noir, est-ce le texte qui fait allusion à l'inceste?

Elle fait surtout allusion à un rêve dans lequel son père reviendrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Nov 2007 - 18:57

coline a écrit:
monilet a écrit:
Pour allier littérature et chanson : il y a eu il y a environ 4 semaines un Hors-série de Télérama où quelques écrivains écrivaient chaque fois une nouvelle inspirée par un de ses textes ou refrain. Je ne l'ai pas trouvé en kiosque la semaine dernière. Je n'ai pas vu la commande possible sur le site du magazine. Si vous avez des infos ...

Moi aussi je le cherche depuis trois jours...

Je l'ai trouvé! woohoo
Il y a de quoi lire...et de superbes photos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Nov 2007 - 20:17

Et les textes Coline? De qui sont les textes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Nov 2007 - 21:52

Oui, dis-nous, stp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Nov 2007 - 0:05

Babelle a écrit:
Et les textes Coline? De qui sont les textes?

Bon...voilà...Je ne connais pas tout le monde (et je n'ai pas encore eu le temps de lire les textes):
- Martine Laval: Hop là!
- Marie Darrieussecq: Dans le vif du désir
- Cécile Wajsbrot: Barbara Strasse
- Eric Holder: Jenna B
- Franz Bartelt: Si Sol Dp Fa
- Jean François Beauchemin: Chère Barbara
- Emmanuelle Pagano: Quatre fois quinze ans
- Brigitte Giraud: La brûlure
- Alain Serres: L'eau de Perlimpinpin
- Jean Marie Laclavetine: Nous, ses hommes
- Philippe Fusaro: Le papillon de Rome
- Régis Jauffret: La dame brune n'aime pas la mort

Ces écrits ne constituent pas tout l'intérêt de ce Hors-série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Envolée postale
Romane

Messages : 111
Inscription le : 02/02/2008
Age : 32

Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Fév 2008 - 10:02

Ma préférée Coline

Coline, oh ma douce,
J'entends ton rire dans mes rêves.
Sur la pierre, il y aura mousse
Sans que ta voix en moi ne s'achève.

Coline, douce douce,
Devenue arbre sans sève,
Je ne saurai quel fou t'enlève
Pour chercher moisson là ou rien ne pousse.

En rêvant d'un Ange
Qui t'offrirait une rose,
Tu courrais légère
Loin des dangers. Overdose.

Tu aimais, oiseau ivre,
Aller vivre liberté,
Mais tu savais, mon oiseau sage,
En sol d'hiver, quel grain semer.

Coline, douce douce,
Un jour il est venu l'Ange.
Ses yeux brume, sa voix brève
T'ont fascinée, douceurs étranges.

Coline, sans comprendre,
J'ai vu se tenir ton aube claire.
J'ai vu sans t'entendre
Tes douceurs devenir colère.

Tu as suivi l'Ange.
T'a-t-il offert une rose ?
Et toi, en échange,
Tout accepté : overdose.

Tu voulais, mon oiseau sage,
Aller vivre liberté
Et tu es partie, oiseau ivre,
Poussière d'Ange t'enfermer.

Coline, oh ma douce,
Pourquoi mourir à quinze ans ?
Coline,
J'entends ton rire.

Coline,
Pourquoi mourir à quinze ans ?
Coline,
J'entends ton rire qui s'en va, lent...


C'est de là que viens ton pseudo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melle-pauline.tk/
Contenu sponsorisé




Barbara - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Barbara   Barbara - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbara
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au secours....déclinaisons
» le titanic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Chanson/Variété française-
Sauter vers: