Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jaan Kross [Estonie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alfred Teckel
Envolée postale
Alfred Teckel

Messages : 259
Inscription le : 16/11/2007
Localisation : Lorrain en exil à Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeDim 18 Nov 2007 - 13:42

Jaan Kross [Estonie] Kross_10

Jaan Kross est le plus grand écrivain estonien actuel ;-) Vous me direz que vous n'en connaissez pas d'autres. Certes, mais c'est injustice pour une nation qui possède le plus grand nombre de revues poétiques par habitant... Et Kross est un géant des lettres mondiales, qui a pour malheur de venir d'une petite nation opprimée et d'une langue peu traduite. Mais il mérite d'être découvert et son écriture est tout à fait accessible. C'est aujourd'hui un vieil homme (il est né en 1920), mais je crois qu'il continue à écrire ses romans, composant ainsi une oeuvre majeure mais méconnue.

Toutefois, quand on parvient à dénicher un livre de Kross, on serait bien sot de s’en passer.

Dans le "Départ du professeur Martens", il prend pour personnage central Frédéric de Martens, juriste au service de l’autocratique empire russe, qui, tout en critiquant fortement et avec ironie l’empire des tsars, ne cesse de lui être fidèle.
Le professeur Martens est issu d’une famille pauvre d’Estonie, et est parvenu à devenir le conseiller des tsars et le faiseur de paix entre les nations, bien que ses modestes origines l’aient parfois fait mettre sur la touche par les fils de la grande noblesse.
Revivant des instants de sa vie, ses succès et ses humiliations au gré d’un voyage en train qui le mène jusqu’à Saint-Pétersbourg, il ne peut s’empêcher de comparer sa vie avec celle de son lointain parent Georges-Frédéric von Martens, qui collabora avec l’envahisseur napoléonien et les autorités de l’éphémère royaume de Westphalie. Et les questions se bousculent : malgré son presque prix Nobel de 1902, a-t-il réussi sa vie ? Sa fidélité à la Russie est-elle une trahison du peuple estonien ? Les changements peuvent-ils se préparer petit à petit, de l’intérieur ? Peut-on faire s’effondrer un empire en le sapant sur ses fondations ?
Toutes ces questions, dans ce livre écrit en 1984, s’appliquaient sans doute à ceux qui préparaient les bouleversements à l’œuvre en URSS au tournant des années 1990.
Un très beau livre, tout autant dans une perspective romanesque que historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesdautomne.spaces.live.com
Alfred Teckel
Envolée postale
Alfred Teckel

Messages : 259
Inscription le : 16/11/2007
Localisation : Lorrain en exil à Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeSam 29 Déc 2007 - 12:06

On en a peu parlé, du fait de son manque de notoriété en France, de l'assassinat de Mme Bhutto et des vacances de notre cher président, mais Jaan Kross est mort le 27 décembre à Tallinn.

Je suggère que l'on rajoute son fil à la sélection du mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesdautomne.spaces.live.com
Alfred Teckel
Envolée postale
Alfred Teckel

Messages : 259
Inscription le : 16/11/2007
Localisation : Lorrain en exil à Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeSam 29 Déc 2007 - 15:49

Merci à nos modos bien-aimés! Si ça pouvait donner à quelques uns l'envie de débusquer dans les librairies le trop rare Jaan Kross! Je serais ravi de lire des avis autres que les miens! laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesdautomne.spaces.live.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeSam 20 Déc 2008 - 15:06

Le fou du tzar



Le fou du tzar est le colonel Timotheus von Bock, appellé Timo par ses proches, un noble estonien. Idéaliste impénitent, il veut vivre en accord avec ses principes. C'est pour cela qu'il affranchit ses serfs. Et c'est pour cela qu'il décide épouser Eeva, une femme de chambre, fills de serfs. Il doit pour cela la racheter avec toute sa famille. Puis il lui fait suivre une éducation très poussée, avec comme compagnon son frère Jacob. Puis il il doit l'épouser suivant le rite orthodoxe, un pasteur ne pouvant célébrer ces noces interdites. Enfin au nom du serment de dire toute la vérité qu'il a faite à Alexandre Ier premier, dont il fut très proche, il lui envoie un mémoire incendiaire, comprenant un projet de constitution, et fustigant le comportement des tzars. Il est évidement immédiatement arrêté. Libéré par Nicolas, le successeur d'Alexandre, car estimé fou, il est réduit à résidence et surveillé en permanence par le frère de sa soeur Elsy.

Son histoire nous est racontée par Jacob, le frère de la femme de Timo, Eeva, devenue Kitty après son mariage. Dans son journal, Jacob entremêle les évenemnts, nous dévoile progressivement toute cette histoire, comme il l'a connaît lui-même, c'est à dire imparfaitement, en laissant la place à ses interrogations et doutes.

Jaan Kross a créé un univers très denses, avec des personnages très forts, et très finement analysés, tout en donnant un tableau très convaincant et très vivant d'une période historique, le début du XIXem siècle en Russie. Ce roman est passionnant, voire palpitant par moments, l'intrigue est fort bien construite, l'intérêt ne se relâche pas pendant pourtant presque 700 pages. Et puis le contexte politique et philosophique est extremement dense, l'auteur nous livre une réflexion sur la liberté, le libre arbitre, la place de l'individu dans un régime totalitaire, qui sans être pesante à aucun moment, fait qu'une fois le roman terminé, fait qu'on ne peut s'arrêter d'y réflechir, et d'être marqué par cette lecture.

Un auteur que je vais continuer à explorer.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeLun 2 Nov 2009 - 22:53

De Kross, j'ai lu Le départ du professeur Martens, L'oeil du grand tout et Le vol immobile. De lointains souvenirs. Pas mal mais bon...Deux autres estoniens à signaler : Emil Tode, dont j'ai lu Pays frontière et Vinus Luik avec La beauté de l'histoire (pas aimé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kali
Main aguerrie
kali

Messages : 419
Inscription le : 18/06/2007
Age : 35

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeMer 4 Nov 2009 - 18:19

Ooooh ben ça alors!! Alfred, je suis allée t'embêter sur ton blog tout à fait par hasard, justement au sujet de cet auteur, et je te retrouve ici! Le monde virtuel est bien petit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalistina.over-blog.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeDim 8 Nov 2009 - 22:19

Le départ du professeur Martens



Le professeur Martens se rend à Saint-Pétersbourg pour servir d’expert pendant une rencontre au sommet entre souverains. C’est que sa réputation n’est plus à faire au plan international, éminent juriste, spécialiste de droit international, il est souvent choisi comme arbitre lors de litiges entre états. Pourtant, rien ne le prédestinait à ce brillant parcours. Fils d’un tailleur estonien, orphelin de bonne heure, il ne doit sa réussite qu’à ses exceptionnelles qualités. Mais voilà, passée la soixantaine, il se demande s’il a vraiment réussi, et surtout si cette réussite ne s’est pas faite au détriment de quelque chose de plus essentiel, qu’il a du mal à formuler, si finalement il n’a pas été amené à faire au pouvoir tyrannique en place en Russie des concessions tellement importantes, qu’il ne peut finalement pas vraiment garder réellement du respect pour soi-même. Sa réussite n’aura été qu’une immense duperie.

Jaan Kross pose dans ce roman, la question de savoir quels choix restent à un individu dans un état qui ne respecte pas les individus, mais s’en sert sans aucun respect. Et le choix est impossible, car il s’agit d’être finalement soit victime, soit complice. Les deux à la longue aussi inconfortables. Le professeur Martens avec sa respectabilité de façade, ses bonnes manières, sa réussite matérielle, se sent terriblement misérable et insatisfait. Sur tous les plans. Et il sait à quel point sa marge de manœuvre est étroite, et qu’il devra pour garder sa position supporter tout ou presque.

Un livre très noir, très cruel. Qui montre aussi à quel point le droit n’est finalement qu’un instrument, au service de ceux qui détiennent le pouvoir. J’ai toutefois moins apprécié ce roman que Le fou du tzar, plus lyrique, plus tragique d’une certaine façon, mais en même temps plus ample. La vision étriquée, ironique mais en même temps mesquine du professeur Martens n’est guerre sympathique, et j’ai eu du mal à adhérer au parallèle fait avec un homonyme du professeur vivant à un siècle de distance. Et le rythme un peu heurté du récit n’aide pas forcement à y rentrer.

Néanmoins intéressant, et fort bien écrit, mais à lire à petites doses.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeVen 20 Nov 2009 - 22:16

fini aussi la lecture du départ du professeur Martens.

Personnellement après avoir eu un peu de mal à entrer dans le livre, j'ai ensuite bien apprécié cette histoire. Contrairement à Arabella j'en ai trouvé la construction très intéressante . Que le professeur F.H. Martens évoque sa vie en la mettant en parallèle avec celle d'un autre Martens G.F. ayant vécu 90 ans plus tôt - vie et parcours professionnel dans lesquels il y trouve tant de similitudes, qu'il en vient à penser qu'il est en fait sa réincarnation - permet au lecteur de connaître plus complètement les pensées du professeur. Et ce même si l'on doute de l'existence de ce Martens, même s'il est une création du professeur F.H. Martens.
C'est un moyen de se conforter dans ces choix.

Certes ce Conseiller privé du Tsar nous est antipathique, de par son acceptation à le servir, et ce sous couvert de le faire pour la patrie alors qu'il ne pense qu'à son ascension, qu'il connait parfaitement l'état pitoyable dans lequel vit la population russe.

Le professeur Martens se justifie ainsi : "....et que me pousse dans le dos le souvenir de mon humble origine"

C'est inconsciemment qu'il admire et craint ce que représente son neveu Johannes qui lui se révolte.

Donc une belle écriture et une lecture intéressante.

extraits :

Jaan Kross [Estonie] Marten10

Jaan Kross [Estonie] Marten11

Jaan Kross [Estonie] Marten12
Jaan Kross [Estonie] Marten13

Jaan Kross [Estonie] Marten14

Jaan Kross [Estonie] Marten15

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeVen 20 Nov 2009 - 23:04

Bédoulène a écrit:
Et ce même si l'on doute de l'existence de ce Martens, même s'il est une création du professeur F.H. Martens.
C'est un moyen de se conforter dans ces choix.


C'est une approche intéressante de penser que l'autre Martens est un une invention de notre personnage principale, cela ouvre des perspectives.
Je suis d'accord avec le fait que l'écriture est vraiment belle et le livre intéreressant, mais j'ai préféré Le fou du Tzar, dans lequel le personnage principal faisait un autre choix, celui de ne pas accepter l'ordre établi, de payer le prix fort pour sa révolte. Le livre était plus lyrique et passionné, et plus touchant. Le raisonnable professeur Martens est forcement un personnage moins flamboyant et on a envie qu'il finissent par se sentir mal.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeSam 21 Nov 2009 - 14:07

Arabella : "Le raisonnable professeur Martens est forcement un personnage moins flamboyant et on a envie qu'il finissent par se sentir mal."

Evidemment, il a trop "profité" et même accepté des humiliations, et il est parfaitement lucide pour le reconnaître.

Je lirai donc "le fou du Tsar" dont tu dis grand bien.

merci

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeDim 29 Nov 2009 - 22:32

La vue retrouvée
Récits traduits de l'estonien par Jean Luc Moreau
Robert Laffont

Une vie en sept épisodes, racontés par le même personnage, Peter Mirk, l’alter ego de l’auteur. Récits pour une grande part autobiographiques , on n’en doute pas une minute. Le premier se situe en 1929, le dernier, La vue retrouvée, qui donne le titre au recueil, à la fin des années 50.
Leur point commun, à part le raconteur? A mon avis, l’absurdité tragique de la vie de ces Estoniens , dont le pays a alterné entre occupation russe et allemande depuis les années 30, mais ça n’allait guère mieux avant!
Depuis que des peuplades venues de Finlande et d'Europe centrale, les Estes, se sont installées sur ces terres basses, froides et marécageuses, elles n'ont pratiquement jamais cessé d'être la proie de leurs voisins, les Danois, les chevaliers Teutoniques, les Suédois qui imposèrent le culte luthérien, les Russes au dix-huitième siècle, les grands propriétaires germaniques.Devenue indépendante en 1920 ,mais soumise à une dictature. Bref, que du du sang, des déportations par milliers, une identité impossible à assumer puisque le maître changeait d’un jour à l’autre. Un lourd passé..

C’est pour cela qu’entre le premier et le dernier épisode de ce livre, seul le décor semble avoir changé. Le reste, peur, trahison, lsilence font partie de l’histoire courante. Chaque récit est une variation sur une victime , et on n’a pas à se soucier de quel bord ( qu’il n’a jamais choisi, du reste) est la victime, c’est tellement kafkaïen que personne ne saurait s’y reconnaître. Mais ce qui apparaît dans ces récits non dénués d’humour, du reste, cet humour du désespoir le plus absolu, c’est surtout la façon dont à chaque fois un rien peut vous transformer en bourreau, et bien involontairement. Et que seule la chance compte.

Dans les premiers récits, et par le biais de Peter Mirk, Jaan Kross nous raconte donc son histoire, lui qui fut témoin de tout ce qui arrive aux personnages dont il nous décrit le drame. Et un peu plus chanceux, qu’eux, dira-t-on. Parce qu’il a survécu et a pu continuer à écrire et raconter . Comme Peter, il a étudié le droit à Tartu, a évité en se cachant de se faire enrôler dans l’une ou l’autre armée d’occupation, a été incarcéré par les Allemands en 44, par les Russes en 46 , a séjourné au Goulag et exilé en Sibérie . Une des nouvelles du recueil raconte l’histoire d’un manuscrit découvert par les Russes, qui recherchent dans leurs prisonniers quel en est l’auteur, il y a deux possibilités et bien sûr la condamnation à mort à la clé. L’auteur est Peter, mais ce n’est pas lui qui mourra.

Tous les textes sont magnifiques tant dans l’écriture que dans l’émotion suscitée, tout en étant très maîtrisés, il y a bien sûr une portée symbolique dans le récit réaliste, qui , pour la plupart des textes, et très résumée, serait pour moi ( mais c’est une évidence dans ce genre de situation..) que l’on devient aussi facilement lâche que héros, par inadvertance et pur hasard.

Seul le dernier est presque purement métaphorique, écrit en 82 après la mort de Brejnev. Un peu d’espoir, celui de retrouver la vue pour un homme, de retrouver la liberté pour l’Estonie, un miracle, mais qu’est-ce qu’un miracle?
Citation :

Pourquoi parler de miracle, dit Mme Kaasik d’un ton conciliant . Mais pourquoi pas un miracle? Continue-t-elle soudain avec vivacité- j’aurais presque envie de dire avec impertinence, mais ce ne serait pas tout à fait juste. Pour vous, c’est quoi un miracle? Pour moi, le miracle dépend beaucoup de notre faculté d’émerveillement. De notre aptitude à le voir..

Un grand livre.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeDim 29 Nov 2009 - 22:36

Pas encore lu celui-là, tu me donnes envie Marie.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeLun 30 Nov 2009 - 9:00

merci Marie de ton commentaire qui me confirme dans mon intention de continuer ma connaissance de Jaan Kross.

je note ce livre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeDim 6 Avr 2014 - 19:42

L'oeil du grand tout

Il s'agit d'une sorte de biographie romancée, écrite à partir de la vie de Bernhard Schmidt, astronome et opticien estonien, né en 1879 et mort en 1935. Autodidacte, en marge des circuits scientifiques. En même temps, Jaan Kross résume en arrière plan et par petites touches, l'histoire de l'Estonie à la même époque, entre l'empire russe et la montée de la puissance allemande. Puis l'air de rien, la période soviétique.

Un livre très bien écrit, très prenant, l'auteur possède une belle écriture et l'art de conter. Malgré tout je suis restée un peu sur ma faim, sans savoir très bien expliquer pourquoi. Cette façon de sauter d'une époque à une autre, peut être m'a laissé l'impression de laisser trop de choses dans l'ombre, de ne pas complètement être en face d'un personnage de chair et de sang mais plus d'un symbole, d'un prétexte pour l'auteur pour dire un certain nombre de choses qui lui tenaient à coeur. Et la fin est un peu forcée à mon sens. Mais ce sont de petites réserves. Jaan Kross a beaucoup de talent.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitimeDim 6 Avr 2014 - 20:20

Arabella a écrit:
Mais ce sont de petites réserves. Jaan Kross a beaucoup de talent.
Il est dans ma PAL depuis plusieurs années... je vais tâcher de le faire remonter un petit peu, alors !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Jaan Kross [Estonie] Empty
MessageSujet: Re: Jaan Kross [Estonie]   Jaan Kross [Estonie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jaan Kross [Estonie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: