Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Martin Scorsese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Mer 14 Déc 2011 - 23:07



Hugo Cabret
Citation :
Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé - en forme de cœur - qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

Décortiqué, analysé, critiqué, le cinéma est devenu une discipline prise très au sérieux, alors qu'il n'est au fond qu'illusion, tour de magie et mensonge éhonté. Hugo Cabret, conte pour enfants et adultes qui ont gardé leur âme de bambins, ce qui doit faire beaucoup de monde, renoue avec l'innocence des débuts du cinématographe et rend un hommage vibrant à cet inventeur de rêves qu'était Georges Méliès. Ce n'est pas le meilleur film de Scorsese, loin de là, mais ne serait-il pas son plus personnel, avec cette déclaration d'amour naïve et désarmante au 7ème art ? Hugo Cabret, avec son atmosphère à la Dickens, remonte le temps, comme d'autres les horloges, à la recherche du plaisir perdu de l'aventure pure et du bonheur de la nostalgie. Le film manque parfois de rythme et d'humour, se perd un peu dans des sous-intrigues doucereuses, mais qu'importe. En cinéaste virtuose, Scorsese recrée un monde, celui de la gare Montparnasse des années 30, à grands coups de travellings époustouflants. Il salue Harold Lloyd (toujours les horloges) et le cinéma muet, terreau d'expérimentation et d'innovations en tous genres. Sa passion de filmer est contagieuse et, autant qu'à l'enfant qui sommeille en nous, c'est au cinéphile qui palpite en nous, qu'il envoie un magnifique message. Bien reçu, cher Martin.



PS : Pas vu en 3D, dommage. Elle doit donner une dimension supplémentaire au film, en renvoyant aux trucages artisanaux et géniaux de Méliès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Jeu 15 Déc 2011 - 7:29

traversay a écrit:
PS : Pas vu en 3D, dommage. Elle doit donner une dimension supplémentaire au film, en renvoyant aux trucages artisanaux et géniaux de Méliès.
A priori oui :

Les Inrocks a écrit:
En reconstituant en 3D les premiers tours de passe-passe du cinéma naissant, Scorsese met nez à nez le premier et le dernier état technologique du cinéma.

Mais plutôt que de les opposer, il les entrelace de façon joueuse et imaginative. Et s’autorise un gag génial : la représentation de la fameuse projection de L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat où les spectateurs, épouvantés par ce train fonçant sur eux, se sont enfuis de la salle, redoutant qu’il ne les écrase.

Dans le même plan, nous voyons l’image “plate” des Lumière et ses spectateurs en 3D qui se ruent vers nous – nous rappelant au passage qu’avec ou sans lunettes le cinéma a toujours été une affaire de profondeur et de surgissement.
(article ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Ven 30 Déc 2011 - 1:11

Hugo Cabret

Je n'ai pas pu le voir en 3D...cela reste un beau film sur la fascination et l'obsession d'une découverte, à travers l'héritage du cinéphile et de l'historien. Scorsese relie avec beaucoup d'habileté l'aventure des enfants (Asa Butterfield et Chloë Moretz, convaincants) et le retour de Georges Méliès (impeccable Ben Kingsley) vers son propre passé. Ainsi, la reconstitution sonne juste, captive la plupart du temps en parvenant à cerner la magie et l'impact émotionnel d'une mécanique en mouvement.
L'ensemble est sans doute un peu long, s'embarrassant de trop de péripéties (Sacha Baron Cohen trouve difficilement sa place) et de clichés, mais l'exercice de style emporte l'adhésion jusqu'au bout avec son idéalisme et son innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Mar 6 Mar 2012 - 9:20

J'ai appris hier, lisant un entretien avec Scoresese, que celui-ci veut adapter le roman d'Endo qu'il considère comme un chef d'oeuvre! Voir divers articles, aussi déjà ici, en Décembre:

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/martin-scorsese-de-hugo-cabret-au-silence_1058518.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Jeu 16 Mai 2013 - 22:24

Après des années de gestation et de reports successifs, Silence est enfin confirmé pour un tournage à l'été 2014 (Andrew Garfield et Ken Watanabe sont les deux acteurs pour l'instant cités).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Jeu 16 Mai 2013 - 22:34

Avadoro a écrit:
Après des années de gestation et de reports successifs, Silence est enfin confirmé pour un tournage à l'été 2014 (Andrew Garfield et Ken Watanabe sont les deux acteurs pour l'instant cités).
On espère que ce soit le dernier report !
C'est vraiment dommage qu'il n'ai pas pris un acteur portugais, quand même... Enfin, on jugera sur pièc ! cheers
(le fil de Endô Shûsaku, l'auteur de Silence, est ici).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Mar 18 Juin 2013 - 11:10

The Wolf of Wall Street Trailer

Citation :
Voici le prochain film de Martin Scorcese dans lequel Leonardo Di Caprio incarne un multimillionnaire génie de la Wall Street multipliant les folies et les excentricités. Un film inspiré de l’histoire vraie de Jordan Belfort dont l’excellent trailer est à découvrir dans la suite, rythmé par la musique « Black Skinhead » de Kanye West.



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Mar 18 Juin 2013 - 12:32

Leonardo ET Matthew dans le même film !?

Je me contiens, je me contiens... joie

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Mar 18 Juin 2013 - 23:34

Sortie prévue à Noël prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Lun 30 Déc 2013 - 22:07

Le loup de Wall Street

3 heures qui passent plutôt vite tellement le film est survitaminé avec un Leonardo Di Caprio à l'aise dans tous les registres. Scorsese se fait plaisir en montrant la galerie de personnages la plus affligeante de tout son cinéma. Ce monde est délirant, terrifiant de superficialité, d'égoïsme absolu et de férocité. C'est clinquant jusqu'à la nausée et on en sort avec une image de la nature humaine totalement déprimante. Mais il y a une jouissance plutôt communicative à montrer tout ça. Des seconds rôles mémorables comme le génial Matthew McConaughey qu'on aimerait voir plus longtemps. Je ne m'interesse pas et je ne comprends rien à l'univers des traders mais ça n'a aucune importance. C'est la même logique que n'importe film de mafia ou de corruption. L'argent est un dieu qui dirige tout jusqu'à l'abjection. On assiste à l'ascension puis à l'anéantissement d'un arriviste qui détruit tout sur son passage. La mise en scène est efficace sans être particulièrement géniale mais les dialogues sont fantastiques. Arriver à m'intéresser à ce monde pendant 3 heures sans m'ennuyer c'est déjà une réussite.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Ven 3 Jan 2014 - 22:31

Même impression que Marko
Scorcese réussit à faire passer toute situation, même la plus ridicule qui soit, en morceau d'anthologie.
C'est jouissif ce film, même si on est à cent lieues du way of life de ces traders débridés.

A voir, et pas d'inquiétude, on ne sent pas passer ces 3h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
avatar

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Ven 3 Jan 2014 - 22:41

darkanny a écrit:

A voir, et pas d'inquiétude, on ne sent pas passer ces 3h.
Sortie quand même avec un mal de crâne... pire que 3 heure de 4ème.
Ca beugle !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Sam 4 Jan 2014 - 9:33

Il faisait peut-être trop chaud dans la salle ?
ça beugle un peu oui, mais ça va avec l'ambiance et il y a de chouettes morceaux de musique années 80 à fond les manettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 29
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Dim 5 Jan 2014 - 17:49

Le Loup de Wall Street

Marko a écrit:
Mais il y a une jouissance plutôt communicative à montrer tout ça.
darkanny a écrit:
Scorcese réussit à faire passer toute situation, même la plus ridicule qui soit, en morceau d'anthologie. C'est jouissif ce film

Un film jouissif, c'est le mot.
Je n'ai pas vu passer les trois heures.
Leonardo DiCaprio wahou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Martin Scorsese   Dim 5 Jan 2014 - 18:58

Heyoka a écrit:
Le Loup de Wall Street

Marko a écrit:
Mais il y a une jouissance plutôt communicative à montrer tout ça.
darkanny a écrit:
Scorcese réussit à faire passer toute situation, même la plus ridicule qui soit, en morceau d'anthologie. C'est jouissif ce film

Un film jouissif, c'est le mot.
Je n'ai pas vu passer les trois heures.
Leonardo DiCaprio wahou.

En plus, c'est un film historique, le film de cinéma avec le plus de "fuck" dedans (le record précédent datait de 1999 - c'était Summer of Sam, qui n'avait que 435 fuck -... bien sûr, si on compte les fuck par minute, le classement n'est plus le même).

Citation :
Le Loup de Wall Street, champion des «fuck»

506. C'est le nombre de «fuck» entendus tout au long les 179 minutes du Loup de Wall Street , dernier coup de Martin Scorcese. Un score record qui voit le mot ou ses dérivés être employés 2,826 fois par minutes. En effet, le courtier Jordan Belfort, magistralement campé par Leonardo DiCaprio, et ses associés ne lésinent pas sur le «fuck» et ce quelque soit les situations.

Chez les Anglo-saxons, et plus particulièrement les Américains, le mot «fuck» est l'équivalent du «putain» français. Tantôt insulte (dans sa traduction la plus littérale), tantôt expression de dépit ou de surprise, voir même ponctuation, ce mot a acquis un statut de mantra venant fleurir allègrement les dialogues des productions hollywoodiennes. Ce sont notamment les cinéastes du «Nouvel Hollywood», selon le terme de Peter Biskind, et notamment le trio Coppola - Scorsese - de Palma qui ont institutionnalisé ce tic de langage dès la fin des années soixante.
Dans la suite de l'article (à lire ici), il y a un lien vers une page Wikipedia consacrée aux "fuck" dans le cinéma : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_films_that_most_frequently_use_the_word_%22fuck%22

Le bouquin de Peter Biskind sur le "Nouvel Hollywood" dont il est fait mention est très intéressant. Si j'ai la motivation, j'en ferai une petite notice...

Pour le plaisir :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martin Scorsese   

Revenir en haut Aller en bas
 
Martin Scorsese
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Buffet communion de Martin
» La foire Saint-Martin de Saint-Hilaire-du-Harcouët (50).
» Saint-Martin-du-Manoir - X Bénard & Bénard
» Le Bocasse-Val-Martin
» Doc Martin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: