Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Metin Arditi [Suisse]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sahkti
Envolée postale
Sahkti

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 45
Localisation : Belgo-Suisse

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 17:46

Metin Arditi [Suisse] Arditi10

Metin Arditi, né en 1945 à Ankara, est un écrivain, musicien, homme d'affaires et amateur d'art vivant en Suisse, pays dans lequel il est arrivé à l'âge de 7 ans.

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
Une bibliographie:

1998 Mon Cher Jean… de la cigale à la fracture social,
1999 Le Mystère Machiavel,  
2000 Nietzsche ou l'insaisissable consolation
2004 Victoria-Hall Page 6
2005 La Chambre de Vincent, Page 3
2005 Dernière Lettre à Théo,
2006 La Pension Marguerite, Page 7
2006 L’imprévisible, Pages 1, 7
2007 La Fille des Louganis, Page 5
2009 Loin des bras, Pages 1, 2, 3, 5
2011 Le Turquetto, Pages 4, 5, 6, 7
2012 Prince d’orchestre, Pages 7, 8
2013 La confrérie des moines volants, Page 9
2016 L'enfant qui mesurait le monde, Page 9

Citation :
mise à jour le 09/09/2016, page 9
Quelques liens:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Metin_Arditi
http://www.culturactif.ch/ecrivains/arditi.htm
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=359801&sid=8326301&cKey=1193212991000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
Sahkti

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 45
Localisation : Belgo-Suisse

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 17:47

L'IMPREVISIBLE
(littérature de Suisse romande)

Superbe texte de Metin Arditi sur la passion. Celle de l'art, de l'âme et de la chair. Guido Gianotti, historien d'art, rencontre Anne-Catherine Hugues autour d'une expertise d'un tableau supposé être de Bronzino. Parallèlement à cette quête de paternité picturale qui permet à Metin Arditi de libérer énormément de chaleur et de sensualité dans ses mots (quel talent pour parler d'un tableau, le composer sous les yeux d'un lecteur admiratif!) s'esquisse une relation tendre et fragile entre un homme complexé par une sexualité défaillante et une femme à la carapace hautaine qui se livre petit à petit.

A l'exception d'un gros bémol sur la fin que je trouve quelque peu facile et attendue, je suis tombée sous le charme de cette histoire pleine de romantisme, teintée d'un soupçon d'enquête quasi policière lorsqu'il faut identifier une peinture décrite dans les moindres détails. L'écriture de Metin Arditi est magique, il arrive à faire naître diverses sensations puissantes autour d'une oeuvre d'art de la Renaissance italienne, d'une main qui capte le regard, d'un texte mystérieux qui invite à la découverte. Pas à pas, on progresse avec Guido Gianotti dans ses recherches, on espère que le tableau va livrer tous ses secrets. Le personnage de Guido est intéressant à plus d'un titre, homme que la vanité aveugle régulièrement, que les complexes étouffent, que l'âge ne rend pas plus sûr de lui, que l'amour naissant transforme en un jeune homme jaloux et inquiet. Un personnage qui a plus de consistance à mes yeux que celui de Anne-Catherine Hugues, même si celle-ci joue un rôle très important dans l'histoire. Une histoire dont le personnage principal est un tableau. Magnifique en l'occurence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 18:06

Ah, quelle joie de retrouver cet auteur parmi les parfumés! Il est depuis des années sur ma liste des auteurs dont j'attend avec impatience du nouveau.
Mon coup de coeur est 'Victoria-Hall' (bien que j'aime autant tous ses autres livres) - avec cette histoire d'une lettre inédite de Kafka. Je tombe toujours pour des romans avec un (ou plusieurs) personnage(s) existants.
(p.ex. Colum McCann 'Dancer' ou Colm Toibin 'The Master')

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMar 9 Sep 2008 - 17:24

Peut être je vais pouvoir relancer l'intérêt pour cet auteur avec l'annonce qu'un de ses romans vient de sortir en poche Wink

Metin Arditi [Suisse] Couver43
L’imprévisible

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMer 26 Aoû 2009 - 17:38

Metin Arditi [Suisse] Aaa45
Loin des bras
Citation :
Présentation de l'éditeur
L'Institut Alderson, pensionnat suisse pour gosses de riches, traverse des jours difficiles et pourrait changer de propriétaire. Aussi le petit cénacle des professeurs vit-il des jours angoissés. Ici chacun panse une blessure ou dissimule un secret : un deuil, le vice du jeu, le déshonneur d'avoir été "collabo", la lâcheté déguisée en pacifisme, l'opprobre antisémite, des amours "contre nature", le sentiment d'avoir été abandonné... Dans ce refuge de solitudes et de destins brisés, la paroi des silences se fendille peu à peu, laissant à nu des êtres qui doutent autant d'aimer les autres que de s'aimer eux-mêmes. En courts chapitres extrêmement prenants, Metin Arditi raconte ces quelques mois de crise. Il pousse chacun de ses personnages à assumer ses faiblesses. Metin Arditi est un conteur hors pair et son roman est de ceux qui captivent. Le théâtre, la danse, la littérature nourrissent un récit bondissant, aux ramifications multiples, qui pourtant jamais ne s'écarte de sa magistrale orchestration.

Depuis que j’ai découvert Metin Arditi en 2006 avec La Pension Marguerite, je n’ai non seulement lu presque tout ce qu’il avait publié avant, mais depuis je guette chaque nouveau livre de lui.
Celui-ci ne pouvait donc pas m’échapper.. au contraire, il était attendu depuis un bon moment !

Je dis cela parce que je ne vais pas être bonne critique, je suis du début favorable envers cet auteur et du coup je ne vois peut être pas les faiblesses Wink

La 4e de couverture parle de son orchestration – et en effet, c’est ce qu’il fait ici. Il y a une multitude de personnages qui montent sur scène, et il arrive à leur donner tous un visage, un caractère, un destin, une histoire, … et le point de rencontre de toutes ces personnes est dans cet internat, un peu en dehors du monde.
Tout comme dans une famille, les membres du personnel sont bercés, sans qu’il y ait quand même une harmonie et de l’amour entre eux. Au contraire.
Et le lecteur retrouve avec eux ce monde reclus, les élèves, la vie dans un pensionnat.. et c’est probablement pas ‘important’ ce que Metin Arditi nous raconte ici, mais c’est un roman qui fait du bien, qui donne un bon moment et en ce qui me concerne, moi, j’en redemande


Nezumi et Epi se sont demandées concernant le titre – et je n’ai pas trouvé d’autres explications dans le livre à part celle que j’avais donné sur le fil repérages des nouveautés : Loin des bras sont les personnes qui sont décrits ici et surtout les enfants du pensionnat – loin des bras de parents, de conjoints, …

Extrait
Ici, c’est la foire aux voiles déchirées. Chacun a subi la tempête. C’est d’ailleurs ce que nous rassemble. Les élèves, les professeurs, le personnel, Mme Alderson… Il y aurait du boulot pour une escouade de couturières... Du genre qui cousent sur des machines à gros fil ! Des enfants qui , à sept, huit, dix ans, croisent à peine leurs parents… Qui des mois durant ne reçoivent aucune caresse… Qui restent à l’Institut des huit, dix, onze ans ! Vous imaginez leur état à la sortie ? Ces garçons resteront des mal-aimés toute leur vie.
- Si les parents les placent à l’Institut, c’est pour des raisons graves, non ?
Irène eut des mains un geste de fatalité :
- Il y a toujours un bon motif. Des parents divorcés, comme pour Lenny. D’autres qui voyagent, comme les Demetz. Il y a aussi les fortunes d’après-guerre. Quand on n’a pas les manières qu’on voyait chez les riches, alors on colle aux enfants l’éducation dont on a été privé : le savoir-vivre, les langues étrangères, les sports, la valse… Sans parler des enfants nés hors mariage, le père veut se rattraper, alors il offre une éducation à son bâtard. Tenez, Afonso Nascimento. Son père s’appelle Smith. A lui d’expliquer à ses camarades pourquoi, lorsque son père lui rend visite, Mme Alderson l’appelle d’un autre nom que le sien. Ces enfants ce sont leurs parents qui les ont écartés. Alors ils mettent les choses au point… C’est leur façon de retrouver une dignité. Ils règlent leurs comptes par l’intermédiaire de l’Institut. Ce qui les sauve, voyez-vous, c’est qu’ils se rendent pas même compte qu’une déchirure existe. Elle fait partie d’eux-mêmes. Ils ont appris à naviguer avec. D’ailleurs, ce sont des marins redoutables… Les coups de tabac, ils aiment ! A côté d’eux, les voiles non déchirées, c’est des chiffes molles….
Elle s’arrêta quelques instants, puis reprit, l’air pensive :
- Ils ont subi une trahison. La première de leur vie, et sans doute la pire. Plus cruelle que tout ce qui pourra leur arriver par la suite. Ça les durcit terriblement. Mais bon, ça les prépare… D’un côté, en les mettant à l’internat, on les prive de la vraie vie…
- La vraie vie ? fit Vera. Qu’est-ce que c’est ?
- La table familiale. Les retrouvailles du quotidien. Les petites consolations, les bras d’une mère… Regardez les tout-petits… Ils se surveillent moins que les grands. Vous avez vu comment ils courent vers moi… Ils ne savent plus ce que c’est, les bras d’une mère.



À noter aussi que son dernier livre La Fille des Louganis vient de sortir en poche.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMer 26 Aoû 2009 - 18:14

Je n' ai pas lu Arditi, mais ton commentaire, Kena, m' inspire une réflxion que je me fais souvent.
Il m' est arrivé d'accompagner un auteur et de lire tout ce qu' il produit.
Une sorte de vie parallèle.
De temps en temps, je soupire en me disant A est à bout de souffle, ou
encore H n' a rien écrit de bon depuis dix ans.
Mais je ne les accable pas : c' est tellement plus facile de lire un livre
que de l' écrire...!
Enfin ça dépend des livres ! Je ne parle pas de Max Gallo ni de Sullitzer ni de Doc Gynéco qui ne relisent meme pas ce que d' autres écrivent à leur place.
Dit-on...! chut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMer 26 Aoû 2009 - 18:31

bix229 a écrit:
Il m' est arrivé d'accompagner un auteur et de lire tout ce qu' il produit.
Une sorte de vie parallèle.
De temps en temps, je soupire en me disant A est à bout de souffle, ou
encore H n' a rien écrit de bon depuis dix ans.
j'en ai de plus en plus de tels auteurs.. et c’est surtout moi qui doit accepter l'impossibilité de les suivre tous.. mais avec quelques uns, je ne peux pas les laisser de côté.. et pour l'instant pas de déception avec Metin Arditi.. donc je poursuis Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2009 - 15:58

Ce qu'on peut lire dans le Magazine Littéraire:


Sous la couverture
En Suisse, le feu au lac


« Tu deviendras » : telle est la devise peinte en lettres rouges que par temps clair on voit de très loin sur le lac de Genève. C’est celle de l’Institut Alderson, un établissement destiné aux jeunes hommes « de bonne famille », comme on dit, en l’occurrence de familles prêtes à payer très cher pour se donner bonne conscience tout en oubliant leurs fils ou du moins en les tenant « loin des bras » parentaux, occupés à des tâches bien plus importantes. Dans ce petit monde clos où tout semble immuable, de l’emploi du temps des garçons aux compétitions sportives en passant par la traditionnelle fête de Noël, rien n’est pourtant comme avant, en cette rentrée de 1959. Des fissures lézardent le bel édifice et mettent peu à peu au jour les précipices sur lesquels il est bâti. « ici, c’est la foire aux déchirés. Chacun a subi la tempête », résume Irène, l’une des enseignantes. Le naufrage est général derrière les apparences : un Français ne se sort pas de son passé « collabo », une italienne du deuil de son fils, un Turc qui enseigne la danse et le sport rêve encore du palais du dernier sultan où il a grandi. Le professeur d’histoire, torturé par son amour des garçons, devient « l’amant du lac », qu’il photographie inlassablement de plusieurs points de vue et à des heures différentes. Metin Arditi ne s’y prend pas autrement dans ce très beau livre, choisissant un temps de pose de plus en plus long et un film de plus en plus sensible pour révéler une image tout en contrastes et en veloutés gris-bleu. Ceux que l’on trouve sur la couverture portent ce même mélange d’inquiétude de poésie : sur des lits impeccablement alignés autour d’un bassin aux eaux noires, se tiennent trois garçons en costume de bain, devant de hautes montagnes qui pourraient être suisses. Que font-ils là, debout ? S’apprêtent-ils à plonger dans le bassin ou est-ce le début d’une révolte de dortoir ? Julien Pascaud, l’illustrateur qui a réalisé ce collage, ne donnera pas la solution, lui qui, pour les besoins du livre, a remplacé les jeunes filles qui figuraient sur son œuvre originale par des garçons. On ne sait qui se trame dans ce sanatorium surréaliste, mais quelque chose dans l’image qui dit que les lits ne resteront pas au carré et que l’eau a fini de dormir.

Vincent Huguet

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMar 20 Oct 2009 - 0:37

kenavo a écrit:
Metin Arditi [Suisse] Aaa45
Loin des bras

Pendant les cinquante premières pages de Loin des bras, on se dit "ah, non, encore un roman choral avec une multiplicité de personnages, façon de cacher la faiblesse de l'intrigue." Cette fois ci, l'impression est fausse, et le roman de Metin Arditi n'en finit pas de séduire par sa légèreté apparente. De courts chapitres permettent à l'auteur de sauter littéralement d'une vie à une autre, sans perdre le fil rouge de son histoire, soit les difficultés financières d'un pensionnat suisse pour enfants, aux parents riches et évanescents. Le rythme capricant du livre, qui rend la lecture délectable, est bien entendu un leurre, une élégance pour ne pas s'étendre sur la solitude terrible des personnages principaux, des enseignants qui ont tous des fantômes en guise d'ombre : perte d'un enfant, homosexualité, démon du jeu, passé collaborationniste (le roman se situe en 1959)... Au fil des pages, le livre ne lâche plus sa proie de lecteur, il se permet des embardées succulentes en hommage à la danse, la littérature, la photographie... Des pages d'euphorie discrète. Ecrit dans un style virevoltant, Loin des bras dissimule ainsi pudiquement les fêlures et les blessures inguérissables. Il y a bien un effet d'accumulation du mal être des professeurs, qui pourrait laisser penser que Arditi en rajoute dans le pathos. Il n'en est rien, à ce gymnaste de l'écriture on passe tout et on se laisse emporter loin des rivages de la littérature compassée. Suisse, peut-être, mais neutre, sûrement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMar 20 Oct 2009 - 10:40

Merci pour ton commentaire.. contente de lire que tu as aimé

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMar 20 Oct 2009 - 11:06

kenavo a écrit:
Merci pour ton commentaire.. contente de lire que tu as aimé

Et je vais continuer pendant mes vacances avec La fille des Louganis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMar 20 Oct 2009 - 11:09

traversay a écrit:
Et je vais continuer pendant mes vacances avec La fille des Louganis.
oui.. je l'ai vu lors de ton message pour tes achats.. je serais curieuse de voir ton avis.. Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMar 20 Oct 2009 - 11:18

Merci Traversay pour ton commentaire sur "loin des bras " , je le lorgne depuis un moment celui-là .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMer 4 Nov 2009 - 17:38

L'imprévisible

Sur une table d’opération, un homme compte de 10 à 1 et se souvient des derniers mois, où deux évènements ont bousculé sa vie. Guido est expert en art florentin, et une femme est venue lui demander d’expertiser un tableau qu’elle a reçu en héritage. Cette rencontre avec une femme plus jeune, issue d’un milieu plus bourgeois, est à l’origine d’une histoire d’amour qui s’entremêle avec les recherches concernant le tableau, porteur de mystère.

Livre très court, L’imprévisible m’a permis de faire connaissance avec l’écriture de Metin Arditi, dont le dernier roman sorti, Loin des bras, est diablement tentant ! J’ai trouvé ce livre très joliment écrit, et après un court moment où je ne voyais pas très bien où il voulait nous emmener, je me suis laisser prendre au charme mélancolique de ce roman. Le personnage de Guido ne m’était pourtant pas très sympathique au départ, mais il s’humanise au fur et à mesure, notamment dans ses relations avec son fils, et l’on comprend qu’il s’était protégé contre toute émotion à la suite d’un drame survenu dans sa prime jeunesse. Les recherches autour du tableau s’avèrent passionnantes et donnent envie d’aller visiter la Galerie des Offices ou de se plonger dans les correspondances des peintres florentins !

Je ressors donc de cette lecture légèrement intriguée et prête à lire encore cet auteur suisse plein de finesse et de profondeur à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitimeMer 4 Nov 2009 - 17:48

kathel a écrit:
Je ressors donc de cette lecture légèrement intriguée et prête à lire encore cet auteur suisse plein de finesse et de profondeur à la fois.
cheers contente de le lire..
tu vas quand même rencontrer un "autre" Arditi dans son Loin des bras - mais pas moins passionnant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Metin Arditi [Suisse] Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   Metin Arditi [Suisse] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Metin Arditi [Suisse]
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» Commande Sigma possible en SUISSE ?
» CARMEX en Suisse
» Convention de Charmey Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: