Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Metin Arditi [Suisse]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012 - 12:02

Le Turquetto

Une histoire qui se passe à Venise….évidemment, difficile pour moi de passer à côté Wink

Les parfumés ont fait sur ce livre de beaux et bons commentaires, je les partage !

J’ai eu un coup de cœur pour ce livre riche, passionnant, intéressant, bien écrit, qui nous entraîne à la suite d’un peintre du 16ème siècle, de Constantinople à Venise.
Tant de péripéties et de thèmes abordés en un nombre relativement réduit de pages, il a du talent cet Arditi !

Le Turquetto est un personnage au destin vraiment fascinant.
C’est vrai que, comme l’ont signalé Armor et Aériale, il est un peu difficile de s’attacher émotionnellement à lui, il est dès l'enfance, tout à son désir de peindre, envers et contre tout et tous ses choix se feront uniquement en fonction de sa passion.
Mais dans la toute dernière partie, je trouve que tout se remet bien en place et là, il est touchant, quand son ami l’invite à se poser des questions, quand il reconnaît ses trahisons, son manque d’intérêt pour ses proches et qu’il veut demander pardon...

Par contre, dès le début de l’histoire, certains personnages qui l’entourent, comme le mendiant cul-de-jatte Zeytine,ou le calligraphe Djelah Baba, m’ont beaucoup touché.
Dans la vie, ce genre de personnes aident à avancer, à vivre, elles tracent des chemins ; leur bonté, leur sagesse, ont apporté énormément au héros.

J’ai un peu retrouvé à travers ce livre l’ambiance de Parlez-leur de batailles,…de Mathias Enard.

J'ai dans la tête la chanson de Souchon « et si en plus y’a personne » : il y a tant d’horreurs engendrées au nom des religions quelqu’elles soient…

@Topocl : Essaye celui-ci, ça m’étonnerait vraiment que tu ne l’apprécies pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012 - 12:09

Charlie a écrit:
Le Turquetto



J’ai un peu retrouvé à travers ce livre l’ambiance de Parlez-leur de batailles,…de Mathias Enard.



Merci, Very Happy je cherchais et je ne trouvais pas...j'y ai pensé aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeJeu 19 Jan 2012 - 12:43

Charlie a écrit:
Le Turquetto

@Topocl : Essaye celui-ci, ça m’étonnerait vraiment que tu ne l’apprécies pas !

Allez je le note! Vous êtes vraiment tous sans pitié! dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeMer 25 Jan 2012 - 11:20

L'imprévisible : j'apporte une note dissonante aux éloges qui ont précédé car ce livre m'est tombé des mains. Il m'a paru superficiel et les réflexions sur l'art (notamment l'art florentin du 16è) sont constituées de truismes.
Peut-être n'est-ce pas son meilleur ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 15:48

Le Turquetto

Le Turquetto est un formidable roman d’aventures dans un monde impitoyable, perclus de préjugés et d’exclusions. Et comme les bons romans d’aventure, il pose des questions et ouvre des pistes de réflexion.
Au delà de l’anecdote, ce livre a un thème universel. Un homme prêt à tout pour son art, prêt à tout perdre, et qui, peu à peu , grâce à cet art, va tout gagner , puis parce qu’il ne peut pas le trahir, tout perdre à nouveau. Mais tout perdre après s’être ainsi créé, n’est ce pas se trouver soi-même ?

Voilà le thème de base. Comme il a été dit dans les commentaires parfumés précédents il y a beaucoup plus dans ce livre. D’abord, plein d’informations sur ce monde du XVIème siècle, en Orient, à Venise, les juifs, les musulmans, les catholiques leurs intrigues, leurs compromissions. Ensuite, tout une recherche sur la place de l’artiste, sa relation à lui-même, au pouvoir, sa sincérité et les risques à prendre. Aussi une recherche d’identité, soit dans la foi que l’on embrasse, soit dans la reconnaissance de ses racines et de ses ascendants.


Au final, cela donne un bon roman, mais dont j’ai regretté cependant qu’il ne soit pas vraiment excellent : un phrasé une peu sec sans doute, des personnages pas vraiment attachants, plutôt caricaturaux tant ils représentent le tarit dominant de leur personnalité (fascination pour l’art, pour l’argent , pour l’ambition, sans oublier le mendiant cul-de jatte philosophe), sans qu’on les connaisse vraiment par ailleurs . C’est le reproche essentiel que je ferais , les personnages sont pour moi trop clichés .

Voilà, pour cela, j'ai eu le regret de lire cette histoire assez palpitante, très originale, pleine de ressources, fort bien ficelée, avec une certaine distance. Peut-être la multiplicité des thèmes m’a-t’elle aussi un peu gênée.

Citation :
Observer les personnages du Turquetto ! Pas besoin de t’y arrêter des heures,. Que lis-tu sur leurs visages ? L'amour ! La charité ! Et surtout cette qualité que personne ne donne plus aux saints : cette imperturbabilité (il avait prononcé le mot en s'arrêtant sur chaque syllabe), cette manière de dire à chacun : « C'est toi que j'attendais. ». Regarde les tableaux de nos autres peintres. Je parle des meilleurs, bien sûr. Oh ! Ils sont vivants, je le concède. Et bien faits ! Mais que voit-on ? Des visages passionnés ! Des regards inquiets ! La peur ! La terreur d'être pris de court par le destin ! Est-ce que chez eux tu irais chercher la consolation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeSam 28 Jan 2012 - 23:36

Quel beau compte-rendu, topocl, merci et bravo
Tu me donnes vraiment envie de lire ce livre un jour prochain quand tous les autres romans qui attendent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeDim 8 Avr 2012 - 17:47

La pension Marguerite


Citation :
En une journée, la vie d'Aldo Neri, violoniste virtuose, va basculer : alors qu'il s'apprête à donner un grand concert à Paris, il reçoit une enveloppe à son hôtel, adressée par le psychanalyste de sa mère, Anna, contenant des liasses de feuillets manuscrits rédigés par celle-ci peu avant son suicide. Rongé par la curiosité, terrifié par ce qu'il pourrait découvrir, Aldo se lance dans la lecture compulsive de ces notes, qui reviennent sur la rencontre de la jeune Anna avec un ventriloque qui allait devenir le père de son fils. Ce roman troublant confronte son personnage aux souvenirs enfouis et menaçants, aux blessures de l'âme qui ont marqué l'homme et forgé l'artiste. La musique, qui exprime si bien l'indicible, y tient une place considérable.
13 heures dans la vie d’un musicien…13 heures qui valent une vie ; 13 heures qui vont changer beaucoup de choses…
Metin Arditi, que j’ai découvert au hasard d’un jury littéraire, et que j’ai depuis adopté signe une œuvre intimiste, aux personnages fouillés jusqu’à l’âme. Mot après mots, il dévoile Aldo, de la même manière que ce dernier déroule sa partition, note à note. Aldo va vivre les pires heures qu’il soit donné de vivre à un musicien avant de se produire. Il suffit de quelques feuillets manuscrits pour le faire douter, pour que surgisse ce qui a nourrit sa vocation d’artiste.
Roman qui peut parfois être dérangeant, la pension Marguerite, néanmoins vous saisit très fort, vous happe. Troublante Anna qui donne le même prénom du père à son fils, qui ira jusqu’à adopter son art pour mieux le faire revivre auprès de son fils. Souvent la confusion des deux interpelle le lecteur. Troublante également l’analogie entre les cordes vocales d’Anna et les cordes du violon qui donnent du souci au musicien à quelques heures d’un concert important.
Comme le souligne Anna dans son testament, « on digère son passé comme on peut ». Aldo après tant d’années d’oubli, d’enfouissement, digèrera le sien le temps du Larghetto et du rondo final qui accompagne la rédaction de ces impressions.

Avec pour accompagner mes mots, l'opus 61, interprété par Isabelle Faust.....un délice


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeMer 18 Juil 2012 - 10:12

Le Turquetto

Un roman né à la suite de l’expertise d’une célèbre toile de Titien : « L’homme au gant ». Le rapport (rendu public en 2009) note que la signature a été apposée en deux fois, avec des matériaux différents, en deux ateliers différents. Et par deux mains différentes. Le célèbre Titien ne serait donc pas un Titien. Il n’en fallait pas davantage à Metin Arditi pour bâtir une fiction passionnante, fictive mais en tout point crédible.
Au XVIe siècle, Elie, un jeune juif de Constantinople, artiste prodige, s’embarque pour Venise. Sa religion lui interdit de représenter un homme, un animal ou quelque créature de Dieu que ce soit. Car nul ne saurait réinventer Son œuvre. Nul ne saurait prétendre faire mieux que Lui. Dessiner et peindre sont donc interdit à cet adolescent qui ne vit déjà que pour son art. Arrivé dans la célèbre lagune, Elie travestit son nom, prétend appartenir à l’Eglise chrétienne d’Orient et commence son apprentissage dans l’atelier du maître de la Renaissance vénitienne, Titien, qui le prend sous son aile.
Dès lors, il devient un grand parmi les Grands. Son carnet de commandes est chargé comme aucun autre : il peint plus que ses talentueux confères et rayonne tout au sommet de la discipline, reconnu par son ancien maître et ami lui-même. Jusqu’au faux pas qui le jettera en prison et conduira l’Inquisition à détruire la totalité de ses toiles. Toutes sauf une : « l’homme au gant » offert à Titien qui choisit de s’attribuer la paternité de l’œuvre pour sauver cette dernière de l’autodafé.
Un récit historique de grande qualité montrant la vie de l’époque, des souks de Constantinople à la puanteur des canaux vénitiens. Les excès des Religions dans lesquels interviennent les ambitions personnelles de leurs théocrates respectifs. Vanités et conflits d’intérêt. Préjugés. Misère des pauvres gens prompts à conspuer l’homme déchu, trop heureux de trouver plus misérable qu’eux afin de reporter sur lui toutes les vilénies accumulées et supportées au quotidien. Description détaillée d’une époque troublée dans laquelle se démarquer des autres exposait l’individu aux foudres d’une Eglise toute puissante.
Un texte bien écrit, malheureusement émaillé de détails et d’anecdotes d’ordre sexuel, crus et n’apportant rien à un récit au demeurant de qualité. Un sentiment très positif à la fin de ma lecture, empreint toutefois d’une touche de regret.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeJeu 23 Aoû 2012 - 11:22

J'ai parcouru (avec attention sourire ) les commentaires et j'en serais presque à le relire!
Le Turquetto me semble être quelqu'un hors du temps, hors de son époque. Un étranger!
Seule sa passion importe. Appartenir à une famille, un groupe ou une religion sont des moyens pour pouvoir s'adonner à sa passion. Trahie par elle, il découvre alors l'amitié et l'amour pour ses proches.
J'ai regretté de ne pas rentrer davantage dans son atelier pour partager le travail et les techniques de l'époque.
Ce n'était sans doute pas le propos du livre et finalement sa brièveté est bienvenue.
Un peu gêné au début par ces courts tableaux, j'ai vite adopté le rythme qu'il impose pour au final y trouver un grand plaisir de lecture.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Aoû 2012 - 20:42

Prince d'orchestre

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Metin-10

C’est avec une courte «note d’intention» que Metin Arditi ouvre son roman.
Une introduction qui déjà renvoie le lecteur à sa propre vie et à ces racines de l’enfance, partie prenante de notre passé, qui influencent le présent.

Cet opus nous relate la lente descente aux enfers d’un chef d’orchestre connu, adulé, admiré, célébré, encensé, un de ces hommes dont on dit «il a tout pour être heureux»….
Tout? Mais qu’en est-il des blessures de l’âme? De ces plaies plus ou moins vives que nous portons en nous?….

Citation :
«Capricieux exigeant comme un homme amoureux qui exploite l’amour d’une femme en pensant qu’elle lui sera toujours soumise au point de tout accepter quoiqu’il fasse. »

Il la domine, il pense qu’elle lui est soumise mais la musique est exigeante, elle demande beaucoup, elle est une maîtresse difficile.
Pendants des années, elle lui apporte le bonheur, celui qu’on savoure les yeux fermés, celui dont on se délecte, celui qu’on garde au creux de soi…..
Et puis, un jour, le grain de sable ….
Citation :

«Il avait été aimé de la musique qui lui avait tout donné, jusqu’à son intimité mais il n’avait pas imaginé qu’elle pouvait attendre quelque chose en retour…. »

Tout s’enraie, l’homme est déstabilisé, perdu; ébranlé… La musique va-t-elle le trahir, l’entraîner plus bas que terre? Le réveil de son passé, qu’il croyait avoir enfoui, oublié est douloureux …..

L’écriture de Metin Arditi est délicieuse, remplie de délicatesse, fouillant l’homme (au sens large) jusqu’aux tréfonds de l’âme…..
On ne lit pas une étude psychologique, on accompagne un être humain dans ses tourments, ses regrets, ses errances …. Jusqu’à avoir mal avec lui, pour lui, essayant d’imaginer comment lui tendre la main, tant il est présent en nous, tant il nous semble vivant ….

Si ce personnage est un virtuose de la musique, Monsieur Arditi est celui de l’écriture ….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zazy
Sage de la littérature
zazy

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 70
Localisation : bourgogne

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeMer 29 Aoû 2012 - 14:39

Prince d'orchestre que j'ai beaucoup apprécié me donne envie de lire le Turquetto.


Pourquoi à un certain moment casse-t-on son jouet ?
Alexis Kandilis a tout. Adulé par tous, homme séduisant, beau mariage, chef d’orchestre de renommée internationale, il est au sommet de son art. Puis, un grain de sable ; un refrain entêtant et angoissant, celui des enfants morts de Gustav Mahler, une réflexion très désagréable à un membre de l’orchestre et tout s’emballe.
Alexis Kandilis, lorsqu’il parle de son art, ne donne pas l’impression d’un amour partagé. La musique est au service de son prestige, mais lui ne semble par être au service de la musique et, l’amour à sens unique ne dure qu’un temps. Il se lasse de la musique et elle, à travers les musiciens de l’orchestre, se lasse de lui. « L’émotion que ressentait Kandilis était d’une autre nature. Une émotion feinte, qu’il avait appris à mimer avec talent. »
Quelque chose cloche chez ce grand chef d’orchestre. Le succès ne peut expliquer à lui seul, sa morgue, son mépris, son arrivisme, son besoin de séduire et d’être aimé…. Ah, voilà, il a ce besoin énorme d’être aimé….. Car il cache une grosse blessure en lui. La vie l’a blessée, il a pris soin de mettre beaucoup de pansements dessus, mais un jour…. Les points de suture ont lâché et la voilà à vif qui le dévore, mais il est trop tard.
Pour essayer de survivre, il se lance à corps perdu dans le jeu, mais il se perd un peu plus, la chute n’en sera que plus dure et il paie le prix fort pour son arrogance, sa méchanceté gratuite et blessante.

Certains vont essayer de le sortir de cette spirale infernale en l’entourant d’amour, d’amitié, le tenir à bouts de bras. Il pense lui-même revenir au premier plan de la notoriété par ses compositions, mais, las, la Faute est toujours là ! il reçoit le camouflet de trop et ce sera la chute dramatique.

Que penser de Sacha et Menahem qui semblent être les doigts du destin ? Que penser de la fin, toujours le destin ??? La mort de l’un pour la renaissance de l’autre ??? Toutes les portes du hasard, de la destinée nous sont ouvertes.

Quel récit ! Metin Arditi nous offre une partition tragique et flamboyante où il dépeint avec une grande justesse la fragilité humaine et y parle si bien de l’Art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeMer 29 Aoû 2012 - 19:33

Cassiopée a écrit:
Prince d'orchestre

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Metin-10

L’écriture de Metin Arditi est délicieuse, remplie de délicatesse, fouillant l’homme (au sens large) jusqu’aux tréfonds de l’âme…..


Zazy a écrit:
Metin Arditi nous offre une partition tragique et flamboyante où il dépeint avec une grande justesse la fragilité humaine et y parle si bien de l’Art.

Je crois que j'aurai plaisir à lire ce roman...

En attendant:
MAHLER - KINDERTOTENLIEDER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeJeu 30 Aoû 2012 - 18:15

-Prince d'orchestre-

Ce n'est pas tant les tourments de cet homme ambitieux, happé par la gloire sans être jamais vraiment guéri de ses blessures d'enfance, qui m'ont personnellement touchée, en fait ce récit ne joue pas forcément sur l'émotion d'ailleurs, mais plutôt sur la description presque clinique de sa chute, menée avec une parfaite maîtrise, et sans réelle compassion. L'écriture de Metlin Arditi est fine, précise, elle s'insinue dans les eaux tortueuses de l'âme, passant au scanner les sentiments du sujet, et nous laissant derrière l' écran, témoins de sa toute puissance, puis de ses doutes, enfin de sa décadence. En fait le portrait de cet homme vaniteux, utilisant son art pour assouvir ses besoins de reconnaissance et cacher ses propres manques, résume bien tout ce que peut avoir de fragile la consécration quelle qu'elle soit lorsqu'elle s'est forgée à partir d' un vide affectif.

Un récit brillant, rythmé, que j'ai même préféré au Turquetto et que j'ai lu d'une traite, mais surtout qui comblera les adeptes de l'auteur ou ceux de musique classique (Mimi c'est assuré, Coline il y a des chances)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeJeu 30 Aoû 2012 - 20:38

"Description presque clinique" est très bien adaptée.
C'est effectivement ça, on suit cette descente, décortiquée, analysée, et on est impuissant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 19:54

Cassiopée a écrit:
Prince d'orchestre

arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Metin-10

La chute d'un homme est d'autant plus vertigineuse quand elle se produit à partir du point le plus haut. Que l'on pardonne ce truisme mais Prince d'orchestre parle bien de cela : de la gloire à l'oubli, il n'y a souvent qu'un (faux) pas. Il est très antipathique le héros de Metin Arditi. Chef d'orchestre qui n'aime pas son "métier", imbu de lui même, arrogant, vaniteux, méprisant pour ceux qui ne sont pas à la hauteur de son art. Un grain de sable et tout se détraque. Adieu veaux, vaches, concerts. Le romancier suisse, s'il humanise quelque peu son personnage dans son déclin, n'en fait pas pour autant un saint. Le portrait psychologique est fin, comme toujours chez l'auteur, et la moindre de ses réactions analysée avec une acuité remarquable. En contrepoint, Arditi décrit l'entourage du chef d'orchestre déchu avec maestria et lui fait rencontrer des personnages attachants, deux lesbiennes et un homme au chevet de son fils dans le coma, par exemple, dont la bonté le sauveront peut-être. Le livre va tout droit vers un final tragique mais entretemps il s'aventure dans des zones inattendues comme le monde du jeu, sans jamais perdre de vue l'essentiel, le coeur de son matériau narratif. La maîtrise avec laquelle Metin Arditi conduit son roman est irrésistible et époustouflante. Une symphonie menée rapido con brio. Qui s'achève en marche funèbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Metin Arditi [Suisse]   arditi - Metin Arditi [Suisse] - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Metin Arditi [Suisse]
Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brioche suisse
» Les moyens et l'organisation du Génie Suisse
» Commande Sigma possible en SUISSE ?
» CARMEX en Suisse
» Convention de Charmey Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: