Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rino Morin Rossignol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 43
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Rino Morin Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 12:21



Rino Morin Rossignol est originaire de Saint-Basile (Nouveau-Brunswick). Artiste visuel de formation, il s'est révélé, au fil des ans, à la fois essayiste, poète, romancier, dramaturge, journaliste et stratège politique.

Sur l'auteur :
http://perceneige.recf.ca/perce_neige/home/auteur_detail.cfm?id=2588
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 43
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Rino Morin Rossignol   Dim 25 Nov 2007 - 12:22

INTIFADA DU COEUR
(Editions Perce-Neige Canada)

C'est le récit du doute, celui des interrogations. Les éléments du décor sont plantés, la vie a posé ses repères et puis que reste-t-il? Soi, au milieu de ce paysage qu'on craint ou qu'on chérit. C'est le temps des questions. Sur soi, sur ce monde, sur le temps, sur la vie. Des questions qui peuvent bien entendu ébranler nos certitudes. On le sent très bien dans ces textes poétiques de Rino Morin Rossignol. On a beau savoir où l'on est, connaître le décor, il n'empêche que le doute est là et que si on le laisse s'insinuer, c'est un cheminement sans fin. Jusqu'au coeur. Qui se soulève, qui s'interroge, qui bat un peu plus fort, un peu plus vite.
J'aime cette poésie pour tous ces non-dits qu'elle soulève, cet inconnu dans lequel nous évoluons que l'auteur appréhende avec une justesse certaine et beaucoup de sensibilité.


"Mais l'homme en moi veille au grain en pataugeant dans le mirage fluide de mon besoin. Qui sourd en moi? Mon double? Toi? Toi qui t'amenuises au loin sur une ligne d'horizon blême? Toi qui surgis sur l'écran, mimant la danse horrible du désir?"
(page vingt-huit)


"L'homme en moi fluctue dans sa course, gambade, ahane,
étouffe parfois, sous la lourdeur du désir. Mais que serait
l'oxygène sans le désir de le prendre en soi? De le happer
d'une bouffée de lumière? Mais je ne suis que là, et je respire
au compte-goutte." (page 47)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rino Morin Rossignol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hervé Morin trace son sillon pour 2012
» Hervé Morin s'engage.
» Morin et le nouveau serment d'Epaignes
» Bolbec - MORIN
» Simon Morin-En 2008, j'ai trouvé très difficile de ne pas être choisi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: