Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 William Faulkner

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeDim 5 Juil 2009 - 22:41

C' est connu que Faulkner n' était pas un poète...
En tout cas dans ses poèmes... On n' aurait meme pas du les publier...

Mais ses romans et ses nouvelles c' est autre chose, heureusement ! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeDim 5 Juil 2009 - 22:52

eXPie a écrit:
On ne peut pas être doué en tout... sauf exceptions ; rares sont les bons poètes et bons romanciers
il y en a d'autres - mais tout de suite il y a deux noms: Michael Ondaatje et Denis Johnson

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr.Ratichon
Espoir postal
Dr.Ratichon

Messages : 23
Inscription le : 01/06/2009
Age : 33
Localisation : Là où il fait froid.

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeDim 5 Juil 2009 - 22:52

bix229 a écrit:

Mais ses romans et ses nouvelles c' est autre chose, heureusement ! content

C'est vrai...Mais j'étais déçue, on m'avait conseillée de lire sa poésie en me disant que c'était vraiment bien, donc je partais avec probablement trop d'attentes aussi. Et puis, ça dépend des goûts tu vas me dire, certains vont probablement aimer sa poésie, être transportée par elle, mais pour moi, c'est un peu trop "fleur bleue" Very Happy . Fin' t'as raison quand tu parles de ses romans, c'est d'une autre trempe (heureusementWilliam Faulkner - Page 4 5).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeLun 27 Juil 2009 - 21:57

Je viens de terminer "l'intrus".

Sujet : Un vieux Noir est accusé du meurtre d'un Blanc par balle, dans le dos. Tous les Blancs de la ville voulant le pendre et le brûler le shériff l'arrête et le met en prison. Un jeune Adolescent Blanc qui a une dette envers cet homme (dette de honte) va à sa demande, avec l'aide de son serviteur Noir adolescent lui aussi et d'une vieille Dame Blanche âgée, commettre un acte impensable. Acte qui conduira à sauver la vie de l'accusé.

j'avais fait un commentaire, mais je l'ai perdu

A travers cette histoire de meurtre l'auteur évoque bien au-delà du racisme, l'individu, la foule(la Face monstrueuse), la haine de celui qui est différent, la division Nord/Sud. Le droit à chacun de pouvoir vivre sa vie dans la sérénité.

Je continuerai à ma connaissance de Faulkner et je me demande bien pourquoi à ma première tentative il y a longtemps je n'avais pu adhérer à son écriture .

William Faulkner - Page 4 Intrus16

William Faulkner - Page 4 Intrus17
William Faulkner - Page 4 Intrus18

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMar 8 Sep 2009 - 19:51

HISTOIRES DIVERSES

Le Comté de Yoknapatawpha est comme d' habitude le lieu imaginaire et réel de ces histoires.
Les lieux et les personnages sont eux-aussi identiques, autrement dit, on les retrouve tous ailleurs dans son oeuvre.
Et puis les grands thèmes de Faulkner : la subordination de l' homme à la nature, le poids du passé, et la nécéssité de se corriger et notamment
les blancs de ce pays : le Sud profond...

Monique Nathan qui a étudié Faulkner écrit :

Il y a peu d' oeuvres aussi exclusives, aussi impérieuses que celle de Faulkner.
Elle nous réclame tout entiers.
Avec ses détours, ses redites, ses coups de théatre et ses péripéties, sa présentation savante, ses mystifications et ses énigmes elle est un défi constant au bon sesn..
A qui recherche la clarté du jour, la pureté des lignes, la maitrise de la

matière, la liberté du jugement, le roman de Faulkner apparait comme l' articulation de la confusion.

C' est vrai, mais quand on a affaire à des auteurs comme Broch, Kafka, Dostoievski ou Faulkner, on plutot content d' avoir affaire à une telle
opacité et de suivre sans lacher prise...
Oui Lowry aussi et d' autres délirants, genre Artaud...
Et meme si on est largué de temps en temps ou forcé d' errer dans l' obscurité un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanou
Espoir postal
Nanou

Messages : 26
Inscription le : 06/08/2009
Age : 40
Localisation : dans l'Ouest

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeSam 12 Sep 2009 - 20:42

Faulkner...
Je suis bien contente que vous parliez de Faulkner Very Happy ,
car à plusieurs reprises je m'étais arrêtée sur ses ouvrages présentés en librairie,
hésitante quant à me lancer dans ses œuvres littéraires- très noires (?) si j’ai bien compris-...
Vos commentaires aiguisent d’autant plus ma curiosité, et pour une première approche je suivrais le conseil d’ « animal » qui évoque notamment « une rose pour Émilie et autres nouvelles ... j’ai hâte !

Nanou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeSam 12 Sep 2009 - 20:52

Oui, Nanou mieux vaut commencer par les nouvelles...
Celles que tu as, ou alors L' invaincu qui est une sorte de recueil de récits
où l' on retrouve des thèmes commus à l' oeuvre, et des é chos de la guerre de Sécession, Sartoris, ... et souvent vu par des yeux d' enfant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeLun 5 Oct 2009 - 11:46

Après avoir longuement hésité, j'ai investi cet été sur Faulkner. Je veux développer une perspective convergente-divergente face à celle d'un écrivain québécois à l'oeuvre gargantuesque du nom de Victor Lévy Beaulieu. J'avoue que nous évoluons encore dans l'univers masculin, mais pour mieux revenir au coeur des lectures plus modernes, rien de tel que des classiques. Par quoi commencer? La perspective sartrienne semble offrir un point de fuite, mais autre chose, autre part...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMer 6 Jan 2010 - 18:02

MONNAIE DE SINGE

La première guerre mondiale vient de finir. L’heure est venue du retour au bercail pour les soldats américains victorieux. Parmi eux, Donald Magon est salement amoché au visage. Dans le train qui le ramène en Géorgie, il est pris en charge par le soldat Gilligan et Mrs Powers qui décident de l’accompagner jusque chez lui.

En ville, le père et la fiancée de Mahon le croient mort à la guerre. Alors quand celui-ci réapparait, escorté de ses deux amis, blessé, presque aveugle et ayant perdu la mémoire, les passions s’exacerbent autours de lui.

Bien que derrières eux, la guerre continue de faire des ravages. Il y a d’un côté les soldats qui peinent à reprendre leur vie, hantés et incapables de communiquer sur ce qu’ils ont vécu sur le front. De l’autre, on a les civils qui eux ne savent pas, ne font qu’imaginer, voudraient bien savoir mais souhaitent surtout continuer de vivre leur vie faite de futilité et d’apparence. Les femmes sont particulièrement attirées par l’aura de ces héros comme des papillons par la lumière et tentent de faire rejaillir cette lumière sur elles. Quand aux hommes qui n’ont pas fait la guerre, ils doivent prouver tant bien que mal qu’ils sont eux aussi des hommes.
Le grand absent de ce roman, c’est Mahon autours de qui tout le monde s’agite mais dont on semble se foutre. On ne lui demande jamais son avis et d’ailleurs il s’exprime très peu. Finalement il est déjà mort, enterré par ceux qui prétendent se préoccuper de sa survie et de son bien-être.
Le moins que l’on puisse dire c’est que Faulkner n’est pas tendre avec cette petite communauté de Géorgie. Ces personnages sont souvent égoïstes, futiles voir bêtes. Mais il se dégage du roman une force incroyable soutenue par une écriture sèche et efficace.

Monnaie de singe est le premier roman du légendaire William. Ca laisse présager d’autres belles surprises pour la suite.

Citation :
« Le Sexe et la Mort, porte d’entrée et porte de sortie du monde. Comme ils sont en nous inséparables ! Durant notre jeunesse ils nous élèvent au-dessus de la chair ; quand nous sommes devenus vieux, ils nous ramènent à la chair, l’un nous engraissant, l’autre nous décharnant, au bénéfice des vers. Quand les instincts sexuels sont-ils plus aisément satisfaits qu’en temps de guerre, de famine, d’inondation, d’incendie ? » (p. 341)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMer 6 Jan 2010 - 18:28

Tu auras des surprises meilleures encore, Ordrey, mais c' est peut etre mieux d' avoir commencé par celui-là.
Moustiques, le second, est simplement moyen et Paraboles raté...
Mais tout le reste ...William Faulkner - Page 4 429945
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeVen 8 Jan 2010 - 13:15

Oui, je me suis dit autant commencé par le commencement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMar 30 Mar 2010 - 20:05

Je suis une fan de Faulkner, je n'ai pas encore lu tous ses romans, mais pour moi, c'est vraiment un très grand écrivain. J'avais adoré Le Bruit et La Fureur, Sanctuaire, Requiem pour une Nonne, Tandis que j'Agonise et là je viens de finir Absalon, Absalon et dès que j'aurais un moment j'essaierai d'écrire un truc pas trop nul, mais il est tellement incroyable cet auteur, que je vais avoir du mal.... Je suis un peu comme arabella il est un peu au panthéon de mes auteurs, alors je me sens vraiment toute petite pour en faire une critique !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMer 31 Mar 2010 - 0:08

Depuis plusieurs années, j' essaie de relire certains auteurs que j' ai découverts entre 20
et 25 ans... enfin ceux qui me semblent les meilleurs.
Dostoievski, Faulkner, Carson Mc Cullers, Tchékhov, Guimaraes Rosa en font partie, mais
c' est difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMer 31 Mar 2010 - 11:12

Je pense qu'il faudra refaire un essai avec Faulkner quand je vois vos commentaires.
Je m'étais arrêté a peu près à la moitié du bruit et la fureur parce que ça ne me plaisait pas cette lecture, il y a longtemps de cela je ne sais plus trop pourquoi, immobilité de l'action, lenteur peut-être.
A réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitimeMer 31 Mar 2010 - 19:02

Commence par l' Invaicu, Rivela, il est beau et facile à lire...

Il y a du vrai dans ce que tu dis : il y a des lectures plus lentes que d' autres et la plupart des grands auteurs exigent cette lecture-là...
Ou une relecture ...
Mais on n' est pas forcé... Il y a tant de livres qui nous conviennent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




William Faulkner - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
William Faulkner
Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue William-Cargill
» La famille Bruce.
» La Ligne verte
» Samuel Doe: Qui tue par l´épée...
» Le Commandant William BECHTEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: