Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 William Faulkner

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeDim 13 Mai 2012 - 10:08

Voilà un commentaire qui donne sérieusement envie de retrouver Faulkner. Depuis tout ce temps, et avec la "maturité" de lectrice, ça doit avoir une autre gueule. Déjà que ça m'avait secouée.
Merci !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeDim 13 Mai 2012 - 15:40

Je continue à penser que pour accéder à l' univers de Faulkner et ne pas etre déçu, il faut commencer par les nouvelles (elles sont très fortes et on retrouve souvent des personnages des romans) ou par les premiers romans : Tandis que j' agonise, Lumière d' aout, Sartoris, L' Invaicu, L' Intrus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeDim 13 Mai 2012 - 21:52

Ces commentaires m'encouragent aussi à retenter Faulkner, après une première expérience mitigée mais qui me semble déjà très lointaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeDim 13 Mai 2012 - 21:55

bix229 a écrit:
Je continue à penser que pour accéder à l' univers de Faulkner et ne pas etre déçu, il faut commencer par les nouvelles (elles sont très fortes et on retrouve souvent des personnages des romans) ou par les premiers romans : Tandis que j' agonise, Lumière d' aout, Sartoris, L' Invaicu, L' Intrus...

Comme je n'aime pas les nouvelles, que je ne sais d'ailleurs pas lire, un roman, classique a fait l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
FrançoisG
Envolée postale
FrançoisG

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeLun 14 Mai 2012 - 12:34

- Le Caïd : Et autres nouvelles

- Une Rose pour Emily et autres nouvelles

Le sixième tome de La Pleiade à paraître réunira toutes ses nouvelles.

bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeDim 19 Aoû 2012 - 19:04

Tandis que j'agonise

Un roman très dense qui me réconcilie avec Faulkner après une première tentative il y a quelques années. La trame narrative est particulièrement impressionnante dans sa musicalité alors qu'elle laisse parler différentes voix et crée autant de contrastes émotionnels. Faulkner saisit la rudesse et l'incertitude d'une vie, un attachement à la terre, la recherche d'une harmonie qui malheureusement nous échappe.
La tonalité bouleverse souvent par sa violence, sa tristesse, mettant en lumière une fragilité qui reste longtemps en mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeDim 19 Aoû 2012 - 19:10

Avadoro a écrit:
Tandis que j'agonise

Un roman très dense qui me réconcilie avec Faulkner après une première tentative il y a quelques années. La trame narrative est particulièrement impressionnante dans sa musicalité alors qu'elle laisse parler différentes voix et crée autant de contrastes émotionnels. Faulkner saisit la rudesse et l'incertitude d'une vie, un attachement à la terre, la recherche d'une harmonie qui malheureusement nous échappe.
La tonalité bouleverse souvent par sa violence, sa tristesse, mettant en lumière une fragilité qui reste longtemps en mémoire.

Il y a aussi de l' humour noir et meme bouffon, je trouve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Oct 2012 - 20:44

Absalom, Absalom !

Un grand livre...je rejoins l'avis d'animal et la traduction française ne m'a pas semblé affaiblir l'intensité du récit. L'écriture de Faulkner provoque ici une sensation de transe, pareille à un torrent déchaîné qui se précipite vers l'abîme.
Le "fondateur" Thomas Sutpen est confronté à sa propre démesure, sombrant par l'auto-destruction et la perception d'une fatalité. Les liens familiaux sont ainsi le fruit d'une violence, d'un rejet, d'un aveuglement, condamnés à s'épuiser et s'effondrer dans l'incompréhension.
Faulkner construit sa narration sur plusieurs strates et chaque développement apporte un regard neuf. Il met l'accent sur une trame, un évènement insoupçonné qui devient par la suite décisif. Absalom, Absalom ! est donc tout aussi haletant que bouleversant dans sa renaissance d'un passé enfoui. L'oeuvre transmet une colère viscérale, cathartique, qui n'a rien perdu de sa puissance et de sa pertinence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Oct 2012 - 22:28

Un livre qui provoque un effet de transe c'est si rare! Merci pour ton commentaire.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeVen 19 Oct 2012 - 15:12

Avadoro a écrit:
Absalom, Absalom !

Un grand livre...je rejoins l'avis d'animal et la traduction française ne m'a pas semblé affaiblir l'intensité du récit. L'écriture de Faulkner provoque ici une sensation de transe, pareille à un torrent déchaîné qui se précipite vers l'abîme.
Le "fondateur" Thomas Sutpen est confronté à sa propre démesure, sombrant par l'auto-destruction et la perception d'une fatalité. Les liens familiaux sont ainsi le fruit d'une violence, d'un rejet, d'un aveuglement, condamnés à s'épuiser et s'effondrer dans l'incompréhension.
Faulkner construit sa narration sur plusieurs strates et chaque développement apporte un regard neuf. Il met l'accent sur une trame, un évènement insoupçonné qui devient par la suite décisif. Absalom, Absalom ! est donc tout aussi haletant que bouleversant dans sa renaissance d'un passé enfoui. L'oeuvre transmet une colère viscérale, cathartique, qui n'a rien perdu de sa puissance et de sa pertinence.

C' est effectivement le livre des livres de Faulkner. La quintessence de son oeuvre. Celui où est condensé la subtilité la plus dense et toutes les obsessions qu' on trouve ailleurs. Une aventure littéraire où s' impose la réalité littéraire et la création d' un univers imaginaire sans précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeMar 24 Sep 2013 - 20:01

Le Hameau
The Hamlet
William Faulkner


Faulkner est un grand, peut-être bien le plus grand écrivain du 20ème siècle que je connaisse, et j’ai lu Le Hameau avec jubilation.

Le Hameau (The Hamlet) est le premier volet d’une trilogie, celle des Snopes, il est suivi par La Ville (The Town) puis Le Domaine (The Mansion).
Dans ce premier roman, Faulkner s’attache à nous décrire la progression irrésistible de la famille Snopes sur un hameau perdu du fin fond du Mississipi : Frenchman’s Bend. Tout commence lorsque Ab Snopes débarque à Frenchman’s Bend avec la sulfureuse réputation de brûler les granges de ceux qui se mettent en travers de sa route. C’est alors la première concession du maître incontesté des lieux jusqu’alors : Will Varner et il confie au fils Snopes la gérance du magasin de l’endroit.

Ce ne sera que le début d’un lent grignotage du hameau par la famille Snopes dont les membres plus sordides et dégénérés les uns que les autres débarquent dont ne sait où. Le plus malin d’entre eux est Flem Snopes, c’est lui qui à force de ruses et de coups bas s’approprie sournoisement les biens et les âmes des gens dans un hameau où tous se terrent et courbent l’échine devant le mal personnifié par la famille Snopes. Un seul homme reste droit et semble jouer le rôle de mémoire et de conscience collective, c’est Ratliff, le vendeur ambulant de machines à coudre.

Le Hameau est un roman magnifique, on ne peut qu’admirer la vision romanesque de Faulkner qui dans une myriade de récits très forts dresse un portrait de cette communauté de bêtes et de gens sous l’emprise du mal incarné. C’est ce sud profond du début de siècle, pauvre, âpre, et presque en décomposition que Faulkner nous décrit, avec ces hommes soumis, incapables de réagir aux injustices les plus ignobles. Le Hameau est une lecture exigeante car Faulkner aime à suggérer plutôt qu’à décrire même si ses mots et ses longues phrases ont une puissance évocatrice peu commune. Le lecteur se doit d’être attentif car le temps faulknérien n’est pas linéaire, il se situe en permanence à plusieurs niveaux de mémoire ou de conscience, de même que les narrateurs changent parfois d’un paragraphe à l’autre.
Voilà véritablement du grand art.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeMar 24 Sep 2013 - 20:17

(heureusement qu'il m'en reste beaucoup à lire du Faulkner !)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeMar 24 Sep 2013 - 20:20

J'ai encore le souvenir de mon unique lecture de Faulkner; Je n'arrive pas à lui retrouver une petite place dans tout ce que j'ai envie de lire.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeMar 24 Sep 2013 - 21:00

J'ai tellement aimé/été secouée par Sanctuaire que j'ai attendu très longtemps avant de reprendre un Faulkner. Ce n'était sans doute pas le bon moment car Le bruit et la fureur m'est tombé des mains. Tout ce que vous dites me donne envie de retenter l'aventure, en commençant peut-être par une relecture de Sanctuaire... (d'ailleurs, les dernières scènes du film Les Salauds de Claire Denis avec la référence explicite aux épis de maïs, m'a semblé être une forme d'hommage détourné à Faulkner, et si ce n'est un hommage en tout cas un clin d'oeil à l'auteur américain...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitimeMer 25 Sep 2013 - 6:48

animal a écrit:
(heureusement qu'il m'en reste beaucoup à lire du Faulkner !)
Moi aussi, il m'en reste pas mal, Faulkner a beaucoup écrit finalement. Et, à chaque fois, c'est vraiment une expérience de lecture très intense.

mimi54 a écrit:
J'ai encore le souvenir de mon unique lecture de Faulkner; Je n'arrive pas à lui retrouver une petite place dans tout ce que j'ai envie de lire.....
J'avais pourtant le souvenir que tu en avais fait un commentaire plutôt positif ?intense reflexion - Celui-ci est plus abordable et néanmoins très fort.

shanidar a écrit:
J'ai tellement aimé/été secouée par Sanctuaire que j'ai attendu très longtemps avant de reprendre un Faulkner. Ce n'était sans doute pas le bon moment car Le bruit et la fureur m'est tombé des mains. Tout ce que vous dites me donne envie de retenter l'aventure, en commençant peut-être par une relecture de Sanctuaire... (d'ailleurs, les dernières scènes du film Les Salauds de Claire Denis avec la référence explicite aux épis de maïs, m'a semblé être une forme d'hommage détourné à Faulkner, et si ce n'est un hommage en tout cas un clin d'oeil à l'auteur américain...).
Le Bruit Et La Fureur n'est pas très facile à apprivoiser, d'ailleurs un des passages du Hameau me l'a rappelé. Il s'agit d'un passage où un idiot tombe amoureux d'une vache. Je n'ai pas vu Les Salauds de Claire Denis, ni d'ailleurs aucun film de Claire Denis maintenant que j'y pense. Je note.


_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




William Faulkner - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: William Faulkner   William Faulkner - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
William Faulkner
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue William-Cargill
» La famille Bruce.
» La Ligne verte
» Samuel Doe: Qui tue par l´épée...
» Le Commandant William BECHTEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: