Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Emily Dickinson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Emily Dickinson   Jeu 29 Nov 2007 - 14:31



Ces jours-ci...
Citation :
par le biais d'un narrateur sous le charme, la partition littéraire de Bobin rend hommage à une femme qui s'est acharnée à rester inconnue quand d'autres se tuent à devenir célèbres. >Figaro littéraire 29/11/07
La Dame blanche de Christian Bobin


Dernière édition par le Jeu 29 Nov 2007 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Jeu 29 Nov 2007 - 14:39

Poème :

" L'herbe a si peu de chose à faire -
Espace vert si simple
Avec des papillons à peine qu'elle couve
Et des abeilles qu'elle divertit;

Et elle bouge au son des beaux accords
Que les brises ramènent,
Et berce le soleil sur ses genoux,
Et salue toute chose, et au long de la nuit

Coud les rosées comme des perles,
Et se fait fine tellement
Qu'une duchesse paraîtrait vulgaire
Après de pareils soins.

Et même quand elle meurt, elle passe
En des odeurs divines,
Humbles, épices qui s'endorment
Ou amulettes de sapin.

Et alors elle habite des granges superbes,
Et passe tout son temps à rêver tout le jour -
L'herbe a si peu de chose à faire
Que je voudrais être du foin! "

(Emily Dickinson)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Jeu 29 Nov 2007 - 14:47

" Voici ma lettre au monde
Qui ne m'a pas écrit :
Les simples nouvelles que la Nature a dites
En tendre majesté...

En gardent le message
Des mains que je ne peux pas voir;
Doux citoyens, pour l'amour d'Elle
Jugez-moi tendrement. "

(Emily Dickinson)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Jeu 29 Nov 2007 - 15:22

Excellent article dans Le Monde des Livres(22.11.07 ):

Emily Dickinson : une voix effrayée, douce et volubile.
On ne cesse d'établir le parallèle. Et, de fait, les deux lignes ne se rejoignent jamais. Une distance demeure, que rien ne comble. En même temps, elles ne cessent de se regarder, ces lignes : on sait que l'une n'irait pas sans l'autre, mais que l'une est impuissante à expliquer l'autre. Ainsi de la vie et de l'oeuvre, toutes les deux stupéfiantes, d'Emily Dickinson.

De la première, on connaît les circonstances, les événements, obstinément minuscules, comme enfermés dans un cercle provincial étroit. En témoignent des lettres d'une intense bizarrerie, fantasques, pleines de "minauderies" si étranges et inquiétantes qu'elles font froid dans le dos, comme l'explique Claire Malroux, qui en a traduit deux volumes (éd. José Corti, 1999 et 2001). Un exemple ? 1878, au juge Otis Lord, dont Dickinson est amoureuse : "Cela peut vous surprendre que je parle de Dieu - je ne le connais que peu, mais Cupidon a enseigné Jéhovah à plus d'un Esprit sans instruction - La magie est plus savante que nous -" Ou bien, ces précieuses sentences, en 1883 : "La vie est une vision si forte qu'elle ne saurait en rien faillir. Ce n'est pas ce que les astres ont accompli, mais ce qu'ils ont à accomplir qui retarde l'avènement du ciel."

"Ma vie a été trop simple et sévère pour déconcerter quiconque", affirme Emily Dickinson. Née en décembre 1830 à Amherst, dans le Massachusetts, elle ne s'éloignera jamais longtemps de l'espace de sa province et surtout de sa famille, à l'exception de rares déplacements à Boston ou à Philadelphie. A partir de 1865 et jusqu'à sa mort le 15 mai 1886, elle ne quittera plus Amherst - "L'éloignement fonde la douceur", professe-t-elle ; et un autre jour : "Loin est proche ce soir." Très vite, elle prend ses distances avec le "Dieu de silex" de son milieu puritain. Quant à la guerre de Sécession, elle la regarde de loin : "La guerre me fait l'effet d'un lieu oblique."

Un jour de l'été 1876, elle reçoit la visite de Thomas W. Higginson, critique littéraire auquel elle avait adressé ses poèmes en lui demandant s'ils étaient assez "vivants". A sa femme, Higginson dépeint la scène : "D'un pas léger est entrée une femme petite et quelconque, avec des bandeaux lisses de cheveux un peu roux... vêtue d'une robe blanche en piqué très simple, d'une propreté exquise... Elle s'est approchée de moi portant deux lis qu'elle m'a mis dans la main d'un geste enfantin en disant d'une voix douce, effrayée et volubile d'enfant : "En guise de présentation"." Il avouera cependant plus tard, loin de toute mièvrerie fleurie : "Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui m'ait autant vidé de ma force nerveuse."

DEUX MILLE POÈMES

A partir de 1874, les morts successives de proches - dont celle de son neveu Gilbert, à l'âge de 8 ans - scandent et endeuillent la vie de Dickinson. La mort impose sa présence obsédante et familière. Deux affections amoureuses sans réponses satisfaisantes - avec le mystérieux destinataire des Master Letters à partir de 1858, et avec le juge Otis à la fin de sa vie - éclairent la biographie, mais d'une lumière un peu noire et froide.

Cependant, l'étrangeté de la vie semble presque relever du pittoresque si on la compare à celle de l'oeuvre poétique : près de deux mille poèmes rassemblés dans des cahiers cousus, qui ne furent connus qu'après la mort de Dickinson. Patrick Reumaux cite Pierre Leyris, qui fut l'un des grands traducteurs de la poésie américaine, affirmant qu'il est dangereux de fréquenter trop longtemps cette oeuvre. De fait, c'est une impression puissante que produisent ces vers brefs, lapidaires et exaltés. Ou même hallucinés. Comme s'il était urgent de transmettre un message vital aux vivants, de les avertir des secrètes beautés inaperçues, négligées, dont l'univers est riche, en même temps que des dangers invisibles qu'ils courent dans leur quête de sens.

Les deux anthologies bilingues publiées aujourd'hui, qui sont dues aux meilleurs connaisseurs de l'écrivain, donnent accès à son univers, par des voies différentes. Ce n'est pas le lieu, ici, de les classer dans l'ordre d'excellence. Et, d'ailleurs, le mystère grandiose de cette poésie réclame d'être traduit et lu de diverses manières.

Quant au portrait que Christian Bobin trace de la recluse d'Amherst, il faut reconnaître souvent la justesse de ses intuitions. Claire Malroux, elle aussi, avait esquissé une silhouette de l'écrivain (Chambre avec vue sur l'éternité, Gallimard, 2005). La ferveur, dont Bobin n'est pas avare, n'est pas ici une entrave, un aveuglement. C'est au contraire la seule voie praticable face à la pure intensité et à cette spectaculaire invisibilité (dont parle Bobin) qui a nom Dickinson. La poésie qui correspond à ce nom - et donc à cette existence - est bien "apothéose de toutes les lucidités".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Lun 28 Jan 2008 - 15:49

On apprend l'eau - par la soif

La terre - par les mers qu'on passe

L'exaltation - par l'angoisse -

La paix - en comptant ses batailles -

L'amour - par une image qu'on garde Et les oiseaux - par la neige




Water is taught by thirst

Land - by the ocean passed

Transport - by throe -

Peace -by it's battle told -

Love, by Memorial Mold [center]Birds, by the snow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Lun 16 Nov 2009 - 16:43

Avec l'aide d'eXPIe, j'ai retrouvé une information importante concernant l'oeuvre traduite en français d'Emily Dickinson!
Nouveau ((12 novembre 2009) ...et paraît-il, excellent , aux dire d'un spécialiste:



Cette traduction par Françoise Delphy, fondée sur l'édition définitive des poèmes d'Emily Dickinson publiée aux Etats-Unis en 1999, entend donner à découvrir au public français, en version intégrale et bilingue, la poésie de cet écrivain hors du commun.

Poésies complètes Emily Dickinson traduit de l’anglais par Françoise Delphy Flammarion, 1472 pp. Env. 39 €

Plus de mille sept cents poèmes de l’Américaine traduits en français.
Après avoir enseigné la littérature anglo-américaine à l’université de la Sorbonne (Paris IV), Françoise Delphy a consacré dix ans à la traduction en français des poèmes d’Emily Dickinson - qui firent l’objet d’une édition complète aux Etats-Unis, en 1999[...]. Magistralement présentés et annotés par Mme Delphy, voici donc, en édition bilingue, toutes les Poésies de l’artiste qui vit le jour le 10 décembre 1830 dans une petite ville de Nouvelle-Angleterre, Amherst, où elle rendit l’âme le 15 mai 1886.

Idea ...Un genre d'idée de commande au Père Noël...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Lun 16 Nov 2009 - 18:27

Je suis personnellement très satisfait de l' édition en 2 volumes que
j' ai dans la collection Poésie/Galliamrd.
La traductrice, Claire Malroux, présente avec clarté et enthousiasme
l' oeuvre d' Emily Dickinson.
Elle fait allusion aux malentendus qui ont longtemps entouré la personne et
l' oeuvre d' Emily Dickinson.
Et bien évidemment des difficultés de traduction.
Le mérite de cette édition est d' etre bilingue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Lun 16 Nov 2009 - 21:45

Moi qui prise peu la poésie en général, j'aime beaucoup Emily Dickinson et ses poèmes très courts. Il faut que je retrouve mon recueil pour vous en poster un que j'aime particulièrement qui se passe au chevet d'un agonisant.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Lun 16 Nov 2009 - 22:01

bix229 a écrit:
Je suis personnellement très satisfait de l' édition en 2 volumes que
j' ai dans la collection Poésie/Galliamrd.

La traductrice, Claire Malroux, présente avec clarté et enthousiasme
l' oeuvre d' Emily Dickinson.

Je n'en doute pas... content C'est simplement que le fait que tu en aies parlé m'a fait penser qu'un autre ouvrage, ouvrage-somme, venait de sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: message   Sam 2 Fév 2013 - 23:19

Witchcraft was hung, in History
But History and I
Find all the Witchcraft that we need
Around us, Every Day _

On a pendu les Sorcières, dans l' Histoire,
Mais l' Histoire et moi
Trouvons toute la Sorcellerie nécessaire
Autour de nous, Chaque Jour _

Emily Dickinson : Quatrains et autres poèmes brefs. - Gallimard/Poésie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Mar 2 Juil 2013 - 10:43

Emily Dickinson, Car l'adieu, c'est la nuit, 2007, Poésie/Gallimard, p. 175. a écrit:
Nous rêvons - et c'est bien de rêver -
L'éveil - serait souffrance -
Mais puisque c'est le jeu - qui nous tue,
Que par jeu - nous hurlons -

Quel mal? L'homme meurt - Extérieurement -
C'est une vérité - du Sang -
Mais nous - mourons dans un Drame -
Et le Drame - est toujours vivant -

Circonspect - Chacun secoue l'autre -
Et chacun - ouvre les yeux -
De peur que le Fantasme - ne soit faux -
Et que la blême Surprise

Ne le fige en Stèle de Granit -
Avec juste une ère - un nom -
Et peut-être une phrase en Égyptien -
Rêver - est plus prudent -

C'est pas moi qui le dis, puisque c'est Emily! Wink

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Mar 2 Juil 2013 - 19:57

 Pour faire une prairie il faut un trèfle et une abeille,
Un seul trèfle et une abeille,
Et la reverie.
La reverie seule fera l' affaire
Si on maque d' abeilles.

La gloire est une abeille

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Mar 2 Juil 2013 - 20:03

bix229 a écrit:
 Pour faire une prairie il faut un trèfle et une abeille,
Un seul trèfle et une abeille,
Et la reverie.
La reverie seule fera l' affaire
Si on maque d' abeilles.

La gloire est une abeille

dixit l'abeille bibliophile dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Mar 2 Juil 2013 - 21:34

Sympa GGG d'avoir fait ce remonter ce fil et me permettre ainsi de découvrir cette Emily à laquelle je vais m'intéresser de plus près !!!loupe

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Mer 3 Juil 2013 - 10:41

églantine a écrit:
Sympa GGG d'avoir fait ce remonter ce fil et me permettre ainsi de découvrir cette Emily à laquelle je vais m'intéresser de plus près !!!loupe
Je ne mérite pas cet honneur. Il revient à Jack-Hubert et Bix en fait ....
Comptes-tu nous citer de temps en temps un poème comme Esperluette sur le fil Char ?
L'idée me plairait bien dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emily Dickinson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emily Dickinson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma Poupée Emily les Noces funèbres
» [Shop] emily temple cute (jap)
» (F) EMILY BETT RICKARDS ? shot me down
» (f) emily bett rickards ? celle qui ensorcelle mon coeur
» Bonjour à tous [présentation d'Emily]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: