Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 John Burnside

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyMer 1 Fév 2012 - 12:15

Aeriale a écrit:
Je propose une relecture commune pour Mars non? Ce qui est sûr c'est que ce livre ne nous laissera pas en paix de si tôt rire

Je pourrais bien le relire quand il va sortir en poche! Je me demande quelle couverture ils vont choisir... miammiam

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyJeu 2 Fév 2012 - 8:11

Je suis partante pour une relecture commune Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyJeu 2 Fév 2012 - 21:35

Je vous suis ! Mais pour moi, ce sera une lecture simple, sans "re".

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyVen 3 Fév 2012 - 13:32

Moi aussi je vous suis, ce sera une lecture tout court, tenez moi au courant si vous vous y mettez !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyVen 3 Fév 2012 - 14:44

Une petite présentation par l'auteur lui-même en attendant... (et avec la musique d'Arvo Pärt!)


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyVen 3 Fév 2012 - 18:06

Marko a écrit:
Aeriale a écrit:
Je propose une relecture commune pour Mars non? Ce qui est sûr c'est que ce livre ne nous laissera pas en paix de si tôt rire

Je pourrais bien le relire quand il va sortir en poche! Je me demande quelle couverture ils vont choisir... miammiam

sentinelle a écrit:
Je suis partante pour une relecture commune Very Happy

colimasson a écrit:
Je vous suis ! Mais pour moi, ce sera une lecture simple, sans "re".

domreader a écrit:
Moi aussi je vous suis, ce sera une lecture tout court, tenez moi au courant si vous vous y mettez !
Génial, je vais ouvrir le fil cheers

Ca vous va si on attend mi mars ou début avril, histoire que je l'aie un peu moins en tête? pour l'instant c'est pas gagné!!

(Et merci pour la video Marko)
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyVen 3 Fév 2012 - 21:46

Pas de contrainte temporelle, tout me convient ! Ce serait une (re)lecture de Scintillation ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptySam 4 Fév 2012 - 10:17

colimasson a écrit:
Pas de contrainte temporelle, tout me convient ! Ce serait une (re)lecture de Scintillation ?
Ou un autre de lui pourquoi pas?
Celui-ci j'ai regretté de ne pas partager avec vous sur le moment. Ca m'intéresserait de le faire à cette occasion. Mais je crois qu'ils sont à peu près tous aussi fascinants...
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptySam 4 Fév 2012 - 16:48

J'ai démarré Scintillation hier soir et je suis partante aussi pour une lecture commune pour mars.
Marko a écrit:
Une petite présentation par l'auteur lui-même en attendant... (et avec la musique d'Arvo Pärt!)
Il est vraiment fou et dérangeant Burnside! Mais il interpelle!
Ici sur notre société post-industrielle. Ce qu'on va léguer à nos petits-enfants n'est pas beau à voir et il faut bien que quelqu'un s'y mette.
D'accord avec Aeriale, Il y a du Burnside dans tous ses titres. Scintillation ouvre cependant sur un avertissement plus objectif et mondialisé que La Maison muette portée par un esprit dérangé et psychopathe.
Quelle écriture! (pas pour tout le monde)
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptySam 4 Fév 2012 - 18:40

La maison muette est dans ma LAL...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: scintillation igor   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyDim 18 Mar 2012 - 11:19



Depuis quelques temps, dans le rayon polar, je vois un bouquin qui porte le titre: "Le livre des morts". Hé bien, ce bouquin aurait pu porter ce titre. C'est sûr "Scintillation" c'est plus classe et beaucoup plus mystérieux mais c'est bien de cela qu'il s'agit. De la mort. En tous cas de la sortie de cette dimension afin de se perdre dans cette clarté décrite par certains.
D'un certain point de vue, on pourrait considérer le livre comme une grosse farce avec à la fin la découverte grâce au passeur de la porte des étoiles. Tout y est, le savant disparu mais qui à laissé des notes pour activer le mécanisme. Le rituel de purification par l'initiateur/sorcier/passeur un peu à la Carlos Castanéda. La momification du non élu qui restera pétrifié devant le prodige.
Récapitulons: Un monde pourri ou en voie de total anéantissement. Des responsables avide qui n'ont d'autre but que de détourner les moyens de sauver l'environnement à leur profit. Un peuple endormi devant leur TV, en rien concerné et attendant lentement la fin. Une jeunesse qui veut jouir de suite ou pratiquer le très vieux jeu de la barbarie. Bref la suffocation d'un univers en phase terminale. Pour en sortir, quoi? un scintillement entraperçu par ceux qui ont encore une parcelle d'imagination... Le rejoindre semble couter la vie mais comme elle n'existe plus, on ne regrette rien!
L'auteur nous balade avec une histoire à la fois réflexion philosophique, polar avec tueur en série, dénonciation des pollutions engendrées par l'industrie, voyage initiatique etc... Ce patchwork est organisé en main de maître, un conte qui captive et surprend.
A lire? sans doute...

Édité: Suppression du préambule concernant la non lecture commune.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.


Dernière édition par Igor le Jeu 22 Mar 2012 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyMer 21 Mar 2012 - 11:47

Scintillation

Un huis clos. Dans l’Intraville dominé par le fantôme d’une usine chimique désaffectée. Usine qui a gravement pollué tout l’environnement. Les gens y souffrent probablement plus qu’ailleurs : misère, chômage, cascade de maladies, pas d’avenir, rien à faire. Et des disparitions inexpliquées d’enfants manifestement couvertes par les autorités locales. Au-delà, miroite l’Extraville, le reste du monde. Inaccessible.
Dans ce petit monde enclavé, Léonard, ado d’une quinzaine d’années prétend que pour s’en sortir il faut aimer. Solitaire, affublé d’une petite amie nymphomane, il soigne son père malade depuis le renoncement de sa mère partie refaire sa vie. Il sillonne le site de l’ancienne usine, fiche industrielle, sale et dangereuse qu’il aime pourtant et où il rencontre l’Homme-Papillon, entomologiste et marginal de son état.
Et ce mystère qui alourdit encore un peu plus l’atmosphère : que deviennent ces ados qui ne sont jamais rentré chez eux ? Partis à la conquête du vaste monde prétendent les autorités. Personne n’y croit vraiment, mais personne non plus ne conteste ouvertement cette thèse absurde.
Torpeur. Malaise.
L’écriture de John Burnside est agréable à lire. Le ton est résolument noir et se veut envoutant. Mais si j’ai été intéressé, je n’ai jamais été captivé. La fin absconse et mystique m’a quelque peu échappée et arrive comme un cheveu sur la soupe.
Bilan mitigé.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Invité
Invité



burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 15:02

Scintillation

Ce livre est comme une forêt noire, magnifique à première vue, appétissant à bien le regarder,
Agréable à la première « bouchée » mais beaucoup trop riche.
En effet le style de l’écrivain hésite entre de longues réflexions simples à comprendre mais exprimées de manière un peu pédante ce qui enlève toute envie d’analyser la profondeur de la pensée. L’on dit de certaines personnes suffisantes qu’elles « adorent s’écouter parler » Burnside dans cet ouvrage semble « adorer se lire en train d’écrire ». Style sophistiqué donc, voire précieux lors de certains passages ce qui gâche une histoire fantastique avec des personnages touchants auxquels on s’identifie rapidement. On aime ces personnages car leurs sentiments et leurs pensées sont si aisées à ressentir que l’on a l’impression de bien les connaître, de partager leurs intérêts, de pardonner leurs erreurs si bien que l’on est touchés lors de chaque événement malheureux.
Le décor, est posé de manière précise, la ville, le bois, l’usine, tous ses éléments sont d’une certaine manière des personnages à eux tout seuls. Ils sont le reflet des émotions des hommes qui y habitent.
Mais quel dommage que cela se termine ainsi. Comme dit Harelde on a l’impression que les péripéties finales arrivent comme un cheveu sur la soupe. Le récit dramatique se transforme en une longue allégorie mystique sans que l’on sache quel en est l’intérêt. S’ajoute à cela des parties inégales ce qui laisse à penser que l’écrivain s’essouffle et veut conclure plus vite que prévu. Résultat une fin bâclée selon moi.
C’est un récit qui ne peut laisser indifférent mais pour moi ses qualités sont aussi grandes que ses défauts, il ne sort pas du lot ni vers le haut ni vers le bas.
Très frustrant car l’on touche le génie du doigt, on l’effleure et on se retrouve avec un ouvrage trop imparfait.


Dernière édition par Kierkegaard le Ven 23 Mar 2012 - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 16:17

C'est étrange, soit j'ai pas toujours très bien lu les avis, soit c'est la première fois que je vois quelqu'un dire de Burnside qu'il a une écriture trop riche (au point de se regarder un peu).

La maison muette m'avait plu aussi pour son style très froid, pur. Mais qui collait au thème. Est-ce que là, son écriture est différente ? Est-ce que c'est pour coller à l'histoire, ou est-ce parce qu'il évolue ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 EmptyJeu 22 Mar 2012 - 17:09

Kierkegaard a écrit:
En effet le style de l’écrivain hésite entre de longues réflexions simples à comprendre mais exprimées de manière un peu pédante ce qui enlève toute envie d’analyser la profondeur de la pensée. L’on dit de certaines personnes suffisantes qu’elles « adorent s’écouter parler » Burnside dans cet ouvrage semble « adorer se lire en train d’écrire ». Style sophistiqué donc, voire précieux lors de certains passages ce qui gâche une histoire fantastique avec des personnages touchants auxquels on s’identifie rapidement.
J'ai ressenti exactement la même chose. L'auteur partait parfois et subitement dans des délires lyriques assez obscures qui retombaient comme un soufflé sur une prose plus simple, plus classique. Un peu comme si le livre avait été écrit par deux personnes différentes au style différents.
Un livre qu'on sent intéressant, à fort potentiel, mais au final très inégal !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




burnside - John Burnside - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John Burnside
Revenir en haut 
Page 9 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Multinational fleet & exercices
» Ranger John Van Cott 5 th Ranger Bn D.Co
» Auteur en sursis (John Colapinto)
» IMPACT ET VISION JOHN IMAGE VOL 142 LES COMBATTANTS DE JOBURG
» JOHN COLTRANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature écossaise et galloise-
Sauter vers: