Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 John Burnside

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptySam 18 Sep 2010 - 18:41

alors non seulement je compte bien poursuivre ma découverte de Burnside mais j'ajoute une nouvelle petite découverte, qui confirme l'idée que cet écrivain ne laisse vraiment rien au hasard :
dans La Maison muette, le personnage après avoir opéré l'un des jumeaux lui fait écouter une musique, il s'agit du Spem in Alium de Thomas Tallis. Or cette oeuvre est unique par sa démesure, car il ne s'agit pas moins d'un motet pour 40 voix indépendantes (8 choeurs à 5 voix).
Spoiler:
 

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyLun 3 Jan 2011 - 17:58

Je suis en pleine découverte de John Burnside avec :
burnside - John Burnside - Page 5 119710
La dissection du texte par shanidar datant de septembre me tétanise autant que le roman lui-même!.
D'ailleurs je l'ai mis de côté. Trop dure. Il est rare en effet qu'on doive suivre pas à pas et selon son propre rythme le psychopathe lui-même, avec rien autour, personne, même pas un voisin qui s'inquiète de le voir creuser dans son jardin. C'est épouvantable. D'autant plus qu'on voit rarement une écriture aussi soignée, une narration aussi dense, une enfance aussi intelligemment disséquée. Je suis en train de chercher dans mes souvenirs si on a eu à vivre la même chose au cinéma...
Je ne sais pas si je vais poursuivre au-delà de la p.67...
Le père du narrateur-enfant me semble pour le moment victime d'une épouse destructrice (elle détruit l'image de son époux sous les yeux du fils -un fils qu'elle initie elle-même à une "chasse" singulière à travers la campagne, afin de le rapprocher de la mort. Les retours en arrière ne permettent pas encore de comprendre la pathologie principale. Si la mère fait découvrir à son fils la légende de la Chambre sourde-muette du Roi Akbar, c'est lui seul qui semble y faire une fixation.
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyLun 3 Jan 2011 - 18:05

Ce livre continue à me hanter depuis que je l'ai lu. Non seulement son atmosphère lourde, emmurée me reste en mémoire mais mêmes les personnages continuent à faire leur chemin dans ma tête, comme s'ils n'avaient pas fini d'exprimer l'inexprimable, l'indicible du chaos et de la transgression.
Je comprends qu'on puisse être suffoquée par ce roman, je comprends qu'on soit incapable d'aller au bout, de se détacher suffisament du monstre pour le regarder évoluer. La maison muette reste un des moments les plus forts de mes découvertes littéraires.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyLun 4 Avr 2011 - 20:05

Le nouveau John Burnside ne devrait pas tarder à sortir chez Métaillé. Il s'appellera Scintillation et doit probablement être la traduction de Glister. Un retour au roman psychologique horrifique.
burnside - John Burnside - Page 5 Gliste10

Citation :
In his bleakly beautiful seventh novel, Scottish author Burnside (The Devil's Footprint) delivers a cautionary tale illustrating that greed and an indifference to suffering are the real horrors of modern life. In recent years, five teenage boys have disappeared from the coastal village of Innertown, where an abandoned chemical plant deep in the forest is slowly poisoning its rapidly declining population. The official line is that the missing boys are seeking a better life away from the town whose sole business is slow decay. A 15-year-old lad, who's found solace in books and foreign films that he can barely understand, is determined to find out what happened to his friends and why the town's lone cop spends so much time in those tarnished woods. Burnside expertly details an apocalyptic landscape where the expectation of failure is rampant. While the ending feels hurried, Burnside's flawless prose explores how defeat is only a state of mind. (Mar.)

J'espère qu'ils traduiront aussi un de ces jours son 4e roman The Locust room dans le même registre.
burnside - John Burnside - Page 5 97800910

Citation :
The finest and most disturbing novel so far from the author of The Dumb House and The Mercy Boys.

Twenty-five years ago a rapist stalked the streets of Cambridge and violently attacked young women. These events form the background to this extra-ordinary novel in which a young photographer must examine his relations with women, with other men and with his family at home.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMar 5 Avr 2011 - 21:11

Très bonne nouvelle...de mon côté, j'espère aussi la traduction de Waking up in Toytown, deuxième volet de ses mémoires après le bouleversant Un mensonge sur mon père.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMar 5 Avr 2011 - 22:18

Avadoro a écrit:
Très bonne nouvelle...de mon côté, j'espère aussi la traduction de Waking up in Toytown, deuxième volet de ses mémoires après le bouleversant Un mensonge sur mon père.

WHouaaaaa! Encore une des plus belles lectures de cette année (un mensonge sur mon père). Vivement cette suite alors...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMar 19 Avr 2011 - 14:42

Il faudra donc patienter jusqu'au 25 Août:
burnside - John Burnside - Page 5 51a6cq10

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMar 19 Avr 2011 - 23:42

Marko a écrit:
Avadoro a écrit:
Très bonne nouvelle...de mon côté, j'espère aussi la traduction de Waking up in Toytown, deuxième volet de ses mémoires après le bouleversant Un mensonge sur mon père.

WHouaaaaa! Encore une des plus belles lectures de cette année (un mensonge sur mon père). Vivement cette suite alors...

Un mensonge sur mon père... Je suis en train de le lire...Il est assez dur!...Peut-être un peu trop "masculin" à mon goût...Mais quelle force!
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyDim 14 Aoû 2011 - 10:57

J-11 avant la sortie de Scintillation !! bounce

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 20:24

Ce sera ma première lecture de la rentrée littéraire...on peut aussi noter que son dernier roman, A Summer of Drowning, est également paru cet été en langue anglaise. En espérant que Métailié (même avec un décalage) poursuivent leurs publications.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 20:51

Avadoro a écrit:
Ce sera ma première lecture de la rentrée littéraire...on peut aussi noter que son dernier roman, A Summer of Drowning, est également paru cet été en langue anglaise. En espérant que Métailié (même avec un décalage) poursuivent leurs publications.

Je regarde désespérément les rayons de la librairie au cas où il sortirait un peu plus tôt! Mais c'est pas gagné.


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMer 24 Aoû 2011 - 13:57

Avadoro a écrit:
Ce sera ma première lecture de la rentrée littéraire...on peut aussi noter que son dernier roman, A Summer of Drowning, est également paru cet été en langue anglaise.

Scintillation sort demain et je vais l'emporter en vacances. Et je tenterai peut-être la lecture de A summer of Drowning en anglais tellement il me fait envie lui aussi (en plus la couverture est extra)... La presse évoque l'influence de Lewis Carroll, Hitchcock, David Lynch...

burnside - John Burnside - Page 5 30075_10

Citation :
Book Description:

A terrifying and dream-like new novel from one of our greatest contemporary writers.

Review
`A beautiful and haunting book...A charming and deeply imaginative novel.' --Aesthetica

`Lyrical in his descriptions on the land of the midnight sun' --Daily Mail

`Burnside's prose has been frequently praised for its clarity, poetic sonority and fine cadences. It is certainly so here ... A Summer of Drowning marries philosophical meditation with the gooseflesh verve of a thriller' --Scotland on Sunday

'It's very, very rare for a writer to be equally good at poems and novels. John Burnside is. He's a brilliant poet, a brilliant memoirist, and a brilliant novelist ... There are, says Liv, "two kinds of seeing". One is about finding "what we have always been told is there". The other is about going "out alone in the world", like "a boy going out into the fields, or along the shore" who finds that "something creeps in at the edge of his vision". John Burnside is breathtakingly good at both' --The Independent

`The most defining aspect of Burnside's work aside from its linguistic exactness is the beauty of his prose. Quite simply, he is a wonderful writer. Whatever he is writing always seems real and, considering much of the content of this new novel, that is a considerable asset for any storyteller' --Irish Times

`memorable, atmospheric and compelling' --TLS

`Burnside allows the ambiguity to remain in a hauntingly memorable book.' --Sunday Times

`The novel invites you to view storytelling as akin to madness...In a book that often makes coded reference to itself to provoke serious thought as to what fiction is about, this counts as a joke. Its evasions may discomfit those who like to know exactly where they stand, but those who enjoy being teased as well as spooked should relish an eerie, ethereal novel that alludes to Lewis Carroll and uses methods of Hitchcock and David Lynch' --Daily Telegraph

`In this beautifully sustained novel madness, mystery and myth-making collide. Burnside has an eerie attunement to the ineffable nature of existence and the fictions we construct to navigate and explain it' --Financial Times

`Burnside is an accomplished and careful writer. And this is a beautiful book, compelling and strange.'
--The Times

`Unsettling, hauntingly memorable tale.' --The Sunday Times

`Written with deceptive elegance, riddled with gaps and non sequiturs and a clever travesty of several genres, this is a disturbing, provocative book'. --The Guardian


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyLun 29 Aoû 2011 - 10:18

Les empreintes du diable

est sans doute moins ambitieux que ne l'était La maison muette, mais ce roman a sans doute le mérite d'être plus accessible car moins 'monstrueux'. En posant la question (toujours la même question) de la culpabilité, en nous donnant à voir à nouveau un narrateur sans empathie, étranger, à peine vivant, Burnside revient sur les thèmes qu'il aime explorer. D'autant plus que, plus la narration avance et plus l'égoïsme forcené de Michael se transforme en lucidité vertigineuse et presque en une certaine forme d'attention au monde. Parce qu'il comprend qu'il ne pourra échapper à sa neurasthénie qu'en se pardonnant à lui-même et en pardonnant à ses parents leur silence, leur volonté de le protéger, il pourra ouvrir les yeux, naître enfin à la vie. Parce qu'il lui faudra plonger en lui-même, faire une longue marche à travers la neige pour enfin se réunir, le narrateur de Burnside acquiert aux yeux du lecteur une certaine humanité, une forme de faiblesse qui le rend proche de nous et qui paradoxalement le rend, lui, plus fort.

Lire Burnside est toujours un grand plaisir, sa prose est fluide, son propos intelligent est mis au service d'une introspection qui n'est jamais ennuyeuse mais ouvre des portes, donne des clefs pour mieux se connaitre, pour mieux appréhender ce qui fait l'humain, c'est-à-dire : nos différences, nos écarts, nos erreurs.

Un beau roman sur la construction d'un homme, sa relation aux autres, au passé, aux êtres qui l'aident (une vieille femme quand il est jeune, une ado quand il est homme). L'ensemble forme une construction bien solide, peut-être même trop solide, dans laquelle il manque un brin d'excentricité, de surprise, de perversion ; mais quel plaisir de retrouver cet auteur !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMer 31 Aoû 2011 - 13:09

Le prix Lire & Virgin couronne John Burnside

Citation :
Le prix du roman 2011 Lire & Virgin Megatore a été remis, mardi 30 août, à l’auteur écossais pour son roman Scintillation.

Mardi 30 août, la chaine de magasins Virgin, en partenariat avec le magazine Lire, a ouvert la saison des prix de la rentrée littéraire 2011 en couronnant le roman de John Burnside, Scintillation, paru aux éditions Métailié.

La cérémonie devait avoir lieu dans le magasin Virgin des Champs-Elysées en présence du directeur de la rédaction de Lire, François Busnel, et de Jean-Louis Raynard, le nouveau président du directoire de Virgin.


source et liste avec les titres de la sélection

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 EmptyMer 31 Aoû 2011 - 13:20

kenavo a écrit:
Le prix Lire & Virgin couronne John Burnside

Citation :
Le prix du roman 2011 Lire & Virgin Megatore a été remis, mardi 30 août, à l’auteur écossais pour son roman Scintillation.

Mardi 30 août, la chaine de magasins Virgin, en partenariat avec le magazine Lire, a ouvert la saison des prix de la rentrée littéraire 2011 en couronnant le roman de John Burnside, Scintillation, paru aux éditions Métailié.

La cérémonie devait avoir lieu dans le magasin Virgin des Champs-Elysées en présence du directeur de la rédaction de Lire, François Busnel, et de Jean-Louis Raynard, le nouveau président du directoire de Virgin.


source et liste avec les titres de la sélection

J'y étais ! (Sans dec...)
Quel gavage de petits fours et de champagne !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




burnside - John Burnside - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: John Burnside   burnside - John Burnside - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John Burnside
Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Multinational fleet & exercices
» Ranger John Van Cott 5 th Ranger Bn D.Co
» Auteur en sursis (John Colapinto)
» IMPACT ET VISION JOHN IMAGE VOL 142 LES COMBATTANTS DE JOBURG
» JOHN COLTRANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature écossaise et galloise-
Sauter vers: