Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Timothy Findley

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2009 - 20:07

J'ai lu également Le Grand Elysium Hotel , Bellonzo, et j'avais eu les mêmes impressions! Le début était très prometteur, et puis après il s'est un peu égaré, et moi aussi..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeJeu 3 Nov 2011 - 18:36

Timothy Findley - Page 3 Timoth10

Sublime, grandiose, magistral.

Complètement renversée par cette lecture.
J'ai rarement vu une telle finesse de propos, la magie du récit s'alliant à la description d'une époque troublée par la seconde guerre mondiale, apportant son lot de tristesse, de perte et de promesses aussi.

C'est l'histoire de Michael, une femme mariée à Greame et de leurs deux enfants Matthew et Bonnie.
Greame est appelé en tant qu'officier de l'armée de l'air canadienne à Halifax, il a des ennuis, dûs à son goût trop prononcé pour l'alcool et les femmes, mais un colonel bienveillant lui donne une chance de se racheter, ce qui lui évitera la rétrogradation.

Michael tente de le ramener à elle, pour sauver son couple, vaillante, sensible, courageuse, un miracle féminin tout simplement.
Matthew se débat avec ses petites armes d'enfant grandissant, entre sa mère déchirée et son père si cruellement absent.

Histoire bâtie très originalement sur des photos découvertes dans une boîte qui permet la reconstruction des événements.
C'est plein de nostalgie et Timothy Findley emploie presque un pinceau pour que le récit se transforme quelquefois en miniatures impressionnistes, phrases courtes, instants saisis, magie des mots, des dialogues qu'on perçoit à peine, mais si intenses par leur émotion contenue.

C'est d'une beauté par moments ! non pas au sens poétique mais par l'art avec lequel toute cette histoire qui est un mélodrame sans pour autant qu'il y ait pourtant la moindre connotation péjorative, nous est racontée.

Timothy Findley réussit à nous plonger dans une époque pas si lointaine d'aviateurs en uniforme, aux femmes élégantes sans le moindre artifice, et de leurs enfants fréquentant des "College" comme celui de Saint Andrew, époque traversée par des deuils qui laisseront des traces à jamais.

De plus l'humour et le second degré apparaissent au détour de nombreuses phrases ou dialogues, c'est un joyau ce livre.
Je ne connaissais pas cet auteur, je vais vite me rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeVen 4 Nov 2011 - 7:32

impossible de résister à un commentaire pareil! Merci Darkanny, je note
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeVen 4 Nov 2011 - 11:08

Impressionnant cet avis : ça me donnerait presqu'envie (le thème me fait peur). Je note dans un petit coin.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeVen 4 Nov 2011 - 11:16

Encore un auteur que j'aimerai relire (cf son roman Pilgrim). Et je vais retenter de lire Le chasseur de têtes prochainement, cela fait pas mal de temps que j'y pense maintenant...

Timothy Findley - Page 3 97820710
Toujours beaucoup aimé la couverture.

Citation :
Quatrième de couverture

Tout commence à Toronto, à la fin du millénaire, le jour où Lilah Kemp, ex-bibliothécaire, spirite, déclarée schizophrène, laisse échapper Kurtz de la page 181 du roman de Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres.
Dans ce monde fou où les héroïnes romantiques vendent leurs charmes, où les hommes d'affaires créent des clubs pour abuser d'adolescents, où les psychiatres résolvent les problèmes de leurs patients en fonction de leur propre intérêt, où le ciel est rempli des nuées jaunes que répandent les escadrons M pour exterminer les oiseaux, Lilah se lance dans une quête désespérée du Marlow qui saura contrer Kurtz, le chasseur de têtes.
A la suite de Coppola et de son Apocalypse Now, Timothy Findley fait renaître l'un des plus grands mythes littéraires, l'aventurier maléfique, l'incarnation du Mal qui, au fin fond de la forêt, domine tout un peuple d'esclaves par le seul pouvoir de sa voix.
Il ne m'avait pas convaincu à l'époque et j'avais rapidement abandonné mais curieusement, je ne l'ai jamais oublié et il me reste la sensation d'être passé
à côté de quelque chose, donc une deuxième lecture s'impose Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeLun 28 Nov 2011 - 18:53

-Nos adieux-

Bien aimé aussi ce roman, il ne m'a peut-être autant bouleversée que Darkanny, mais j'y ai trouvé de même beaucoup de finesse et une façon de décrire cette famille disloquée par la guerre toute en subtilité, comme si les non dits laissaient place à plus d'émotions. J'aime bien l'idée du pinceau, c'est vrai qu'il y a de cela, dans ces petites phrases où tout se devine, dans ces dialogues intérieurs qui ne s'expriment pas mais qui restent à la lisière. Le drame lorsqu'il survient, se perçoit mais rien n'est précisé. L'auteur reprenant le récit à la suite, en nous laissant des images tronquées bien plus parlantes que des descriptions morbides.

Tout commence par des photos d'ailleurs, muettes mais ô combien explicites. Des photos qui vont prendre corps et que le lecteur s'amusera à replacer dans le contexte. Atmosphère en noir et blanc, nostalgie d'un passé avec ses loupés et ses impressions d'un bonheur toujours fugace comme arraché au temps, juste avant le chaos. Des personnages hantés par cette recherche de bonheur. De Ellen la grand mère qui n'honore que ses morts, délaissant les vivants, à Graeme confronté à cette image trop forte du frère idéalisé, autant que Mi et sa lutte courageuse pour sauver ce qui reste de son couple. Au milieu il y a le regard naif et sans détour de Matthew, qui tente de comprendre...

Une belle découverte que je dois au forum, et principalement au beau commentaire de Darkanny. Comme vous tous j'ai envie de percer plus en avant et lire autre chose de l'auteur car sa sensibilité m'interpelle. J'attends le prochain avis pour me décider mais j'y reviendrai c'est certain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeLun 28 Nov 2011 - 18:57

Contente que tu aies aimé, je suis très sensible à ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMar 22 Jan 2013 - 16:47

Le chasseur de têtes

Timothy Findley reprend les personnages du roman «Au cœur des ténèbres» de Joseph Conrad pour s’approprier leur symbolique dans une dystonie se déroulant à Toronto. Figure du mal incarné – Kurtz - psychiatre en chef le plus puissant du Parkin Psychiatric Institute, et la figure tutélaire du principe moral –Marlow - psychiatre nouvellement introduit dans le cénacle, ou comment les forces du mal peuvent être contrées dans une ville secouée par une épidémie surnommée le sturnusemia, censée être transmise par le étourneaux et donnant lieu à des exterminations de volatiles par les escadrons M.

Roman sur le mal, la folie, la solitude, la souffrance mais aussi la corruption, la manipulation et la conspiration, l’auteur nous convie à un récit assez sombre où plane la mort, la violence et les pulsions morbides (pornographie juvénile et pédophilie).

Comme souvent avec Timothy Findley, les frontières entre le surnaturel, la folie et la réalité sont étroites et poreuses, il franchit aisément la ligne de démarcation en jouant sur l’ambiguïté de la maladie mentale et ses manifestations multiples.

Un roman qui se lit aisément mais qui demande une certaine attention tant les personnages sont nombreux et aussi pittoresques les uns que les autres, bien que tous interconnectés d’une manière ou d’un autre à Kurtz. A noter que nous retrouvons d’autres grandes figures de la littérature dont le personnage Jay Gatz, en référence à Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald.
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMar 22 Jan 2013 - 16:52

Des années qu'il est dans ma PAL.
Tu viens de lui donner un sérieux coup de pouce - Merci !

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMar 22 Jan 2013 - 16:53

Il était depuis des années (plus de 10 ans !) dans la mienne également sourire
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMar 22 Jan 2013 - 17:20

De mon coté, il s'y est enseveli !
J'ai retrouvé "Pilgrim" qui subit le même sort et pas "Le chasseur de têtes". (dépité)

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMar 22 Jan 2013 - 19:49

Mais une bonne nouvelle quand même : Pilgrim est bien meilleur sourire
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMar 22 Jan 2013 - 21:51

Merci pour le rappel ! Noté à ma LAL depuis un moment également...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Mar 2013 - 11:33

Igor a écrit:
Pilgrim par Timothy Findley.
Je ne connais rien à la psychanalyse.
De Jung j'en ai seulement retenu quelques bribes de ce qu'en disait Onfray lors d'une série d'émissions radiophoniques.
Un immortel, une lunaire, je ne sais pas trop où ça va me mener.
Mais ça se laisse lire. Enfin pour l'instant...
Oui, ça se laisse lire et le plus souvent avec plaisir.
Une bien étrange histoire d'ailleurs, une forme de psychanalyse(?) est ébranlée par la confrontation avec un pèlerin du temps. Un immortel qui aurait vécu depuis des temps immémoriaux, accumulé des expériences et visionnaire d'un temps à venir (l'action se passe en 1912/1913).
Findley profite de ce thème pour rajouter un chapitre à la toujours mystérieuse Madonna Elisabetta del Giocondo et effriter au passage la personnalité de Léonardo. Un des passage les plus remarquable du livre étant une lettre de la Dame et destinée à l'artiste. Elle constitue le chapitre 4 du livre trois (p366 à p375 édition Folio - 04/2002).
Rien que pour cette lettre, le livre vaut d'être lu!
Le fantastique et la métaphysique font le centre de cette histoire et je l'avoue c'est parfois incompréhensible. Cependant l’auteur a eu l'intelligence de le composer en chapitres courts et de découper le volume en livres (6 - une symbolique?), ce qui donne à sa lecture une respiration bienvenue.
La rencontre avec un livre est toujours particulière, le moment, le temps, la disponibilité ou encore l'état d'esprit. En fonction de ces paramètres, tout se joue.
Donc le conseiller ou son contraire me sera difficile mais il peut se révéler une jolie expérience (jolie pirouette non! sourire)

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Mar 2013 - 11:40

Igor a écrit:

Donc le conseiller ou son contraire me sera difficile mais il peut se révéler une jolie expérience (jolie pirouette non! sourire)

C'est ce qu'on appelle du courage, Igor rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Timothy Findley - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Timothy Findley
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: