Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Timothy Findley

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMer 13 Mar 2013 - 11:42

En effet. rire
Si vous le lisez et n'aimez pas, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même. Cool

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMer 13 Mar 2013 - 12:17

Arabella a écrit:
Si vous le lisez et n'aimez pas, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même. Cool
Maiiiis si attends le commentaire d'Igor qu'elle disait la peste rire


Désolée Igor mais ton commentaire, bien que magnanime, me refroidit plus qu'autre chose.

"psychanalyse, "métaphysique", "histoire incompréhensible", ça me ferait presque penser à L'Ecume des jours de Boris Vian. pale

Et cerise sur le gâteau, je ne connais même pas Madonna Elisabetta del Giocondo Timothy Findley - Page 4 937463

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMer 13 Mar 2013 - 12:43

Ne sois pas désolée Kannskia, en tous cas moi je ne le suis pas sourire
Je suis peut être le premier surpris d'être arrivé au bout de ce livre, je le dois certainement à la plume de Findley qui sait entretenir un mystère, y déposer une pointe d'humour, n'être pas lourd d'un verbiage pesant, bref qui sait y faire...
Mais si tu connais Madonna Elisabetta del Giocondo, regarde:
Timothy Findley - Page 4 La_joc10

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMer 13 Mar 2013 - 12:48

Ah oui, vu sous cette angle, je la connais Embarassed

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMar 3 Juin 2014 - 12:30

PILGRIM


Un livre qui m'a demandé quelques efforts et dont je n'ai pas saisi d'emblée le brio.
C'est chose faite car j'ai eu la bonne idée de poursuivre, malgré quelques lenteurs apparentes.
Je dis apparentes, car elles ne sont pas gratuites dans le contexte qui nous intéresse : la psyché humaine.

L'idée de génie de TF est d'avoir illustré un concept phare de Jung : l'inconscient collectif, par un personnage qui est Pilgrim.

En effet, le propos n'est pas de savoir s'il a vécu toutes ces vies mais bien de voir quel symbole il incarne, symbole fondamental pour la découverte du médecin.

Pilgrim est une allégorie de sa doctrine.

En outre, l'auteur tente de décrire l'homme Jung. Un curieux, qui regarde, réfléchit, un sensuel qui s'enivre, un chercheur de vérités. Qui se trompe aussi, tâtonne et souffre. Un être faillible, mais génial.

Le tout sur fond de paysage Suisse que j'ai vivement ressenti malgré la parcimonie de moyens littéraires, c'est très fort !


On profite de belles pages sur Ste Thérèse, Wilde ou Leonard, avec une éloquence d'évocation incroyable.

Ne pas rater la fin qui dit tout.

Impact de ce livre sur moi : j'ai acheté 2 Findley hier soir et 2 Jung.



Ca, c'est de la démonstration !!


GRAND LIVRE !!!!  bravo bravo 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMar 3 Juin 2014 - 15:57

tina a écrit:
PILGRIM


Un livre qui m'a demandé quelques efforts et dont je n'ai pas saisi d'emblée le brio.
C'est chose faite car j'ai eu la bonne idée de poursuivre, malgré quelques lenteurs apparentes.
Je dis apparentes, car elles ne sont pas gratuites dans le contexte qui nous intéresse : la psyché humaine.

L'idée de génie de TF est d'avoir illustré un concept phare de Jung : l'inconscient collectif, par un personnage qui est Pilgrim.

En effet, le propos n'est pas de savoir s'il a vécu toutes ces vies mais bien de voir quel symbole il incarne, symbole fondamental pour la découverte du médecin.

Pilgrim est une allégorie de sa doctrine.

En outre, l'auteur tente de décrire l'homme Jung. Un curieux, qui regarde, réfléchit, un sensuel qui s'enivre, un chercheur de vérités. Qui se trompe aussi, tâtonne et souffre. Un être faillible, mais génial.

Le tout sur fond de paysage Suisse que j'ai vivement ressenti malgré la parcimonie de moyens littéraires, c'est très fort !


On profite de belles pages sur Ste Thérèse, Wilde ou Leonard, avec une éloquence d'évocation incroyable.

Ne pas rater la fin qui dit tout.

Impact de ce livre sur moi : j'ai acheté 2 Findley hier soir et 2 Jung.



Ca, c'est de la démonstration !!


GRAND LIVRE !!!!  bravo bravo 
Ton enthousiasme débordant a des effets nuisibles pour ma PAL Tina !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeMar 2 Sep 2014 - 11:10

Guerres

Timothy Findley - Page 4 Index81

Citation :
«  Qu'on nous pardonne, j'en doute. Mais j'espère qu'on se souviendra que nous étions des êtres humains. »

A force de lire des livres sur la guerre, j'attends maintenant un petit plus, le lyrisme de Giono, l’œil cru et mordant de Cruchaudet, l'universalisme de William March... Thimothy Findley a bien conscience de la difficulté d'écrire, en 1977 , « encore » un roman sur la Grande Guerre. Il cherche sans doute à transmettre un message plus universel, puisque son livre s'intitule The Wars, avec un s.

Il se présente comme l'archiviste au travail sur le personnage de Robert Ross, un jeune Canadien parti en 1915, et s'appuie sur  des photos, des lettres , des témoignages. C'est une bonne idée, j'aime toujours beaucoup ce genre de démarche, de recul rétrospectif sur des événements, des hommes qui nous ont faits ce que nous sommes. On ne sait d'ailleurs pas si Robert Ross a existé ou si tout est fiction, et c'est sans importance. Malheureusement, Thimothy Findley abandonne souvent en cours de route ce positionnement, parlant d'un procès  en abandonnant toute idée de s'appuyer sur ses comptes-rendus, et il revient souvent au roman plus traditionnel, bouchant les trous biographiques, pour essayer de tout décrire dans un récit ui redevient classique..  

Tout décrire, il y a donc beaucoup de choses dans ce livres - un peu trop peut-être, qui auraient gagné à être creusées - , les traditionnelles (la boue , l'enfer des bombardement et du combat, la camaraderie, l’hôpital à l'arrière. et même l'inévitable scène de bordel où on finit par se demander s'il y a eu un seul jeune soldat, confronté, force de guerre, à sa première jeune prostituée, qui soit jamais arrivé à passer à l'acte... ) ; d'autres  plus singulières, notamment la traversée de l'Atlantique, le personnage de la mère qui sombre dans l'alcoolisme, et le rapport aux animaux, les chevaux et les autres, qui est un des leitmotivs nous emmenant vers le final.

J'ai regretté que, si on ne lâche pas au fil des pages le personnage de Robert Ross, si on suit la moindre de ses actions, il n'ait finalement guère d'épaisseur, ce n’est jamais qu'un bon garçon. Mais finalement, tous les gars embarqué dans cette guerre n'étaient pas obligés d'avoir une forte personnalité, il a peut-être raison. Seules  les  20 dernières pages, annoncées par le prologue, donnent enfin sa singularité au livre comme au personnage, dans un final hallucinant, qui, une fois de plus, nous montre ce que la guerre a fait de nos « bons garçons ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitimeJeu 28 Jan 2016 - 12:43

Pilgrim

Je rejoins la plupart des commentaires exprimés ici : Findley propose à travers l'improbable histoire de Pilgrim (le Pèlerin) un livre ambitieux et touffu, qui ne manque ni de charmes, ni de rebondissements.

D'une voix alerte, Findley raconte les aventures extraordinaires de Pilgrim, tour à tour berger espagnol, Joconde et concepteur de vitraux pour finir sous les traits d'un riche anglais fou soigné par Jung. Mais Jung ne parvient pas à croire à l'étonnante longévité de son patient et tout en tentant de le guérir sombre lui-même dans une profonde dépression. On découvre ici un Carl Gustav Jung ambitieux, orgueilleux, bataillant pour obtenir la garde de certains patients, s'éloignant progressivement de ses pairs, pour s'enfoncer toujours un peu plus dans les méandres de sa psyché. De loin sa femme Emma l'observe et ce personnage, tout en subtilité, n'est pas le moins intéressant de ce roman qui s'attache avec brio à donner à tous ses personnages une certaine profondeur, une incarnation souvent très réussie.


Bref, je me suis vraiment régalée à lire cet étonnant roman, qui n'hésite pas à bousculer les rites romanesques, mélanger les époques, bouleverser les sens narratifs et offrir ainsi comme un très beau bouquet de fleurs des champs, très coloré, très odorant, fait de bric et de broc mais bizarrement harmonieux malgré tout.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Timothy Findley - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Timothy Findley   Timothy Findley - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Timothy Findley
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: