Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Les intellectuels

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Senhal
Envolée postale
Senhal

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 37
Localisation : Villeurbanne

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 18:55

Citation :
Enfin, pour rebondir sur le fait qu'en effet Jean Paul Sartre nous manque, je crois qu'il est intéressant de s'interroger sur le pourquoi nous n'avons plus de Deleuze, de Foucault, de Cioran ou de Debord visible dans le paysage médiatique Français.
Je crois en tout cas pour ma part que c'est avant tout une question d'audience malheureusement.
Au milieu de ceux-là, c'est bien Bourdieu mon préféré, lui, il est dans la rue (j'adore les autres, mais sauf Foucault - un peu - , on ne peut pas dire qu'ils soient beaucoup allés sur l'asphalte). Et du coup, à propos d'audience, il est intéressant aujourd'hui, quand on se pose ces questions, de lire Sur la télévision, de lire ses textes sur les grandes écoles et son inquiétude de la future production des intelligence. Il y a l'audience mais il n'y a pas que cela. Aujourd'hui un jeune sociologue, ou un autre gars hyperqualifié intellectuellement mais dans un domaine faible sur le marché du travail, il trouve des stages, il écrits pour les Inrocks contre une paie de misère, etc. Mais il ne fait pas son boulot de sociologue qui est d'expliquer la sociét, justement. Mon autre inquiétude est la sensible baisse de fréquentation, par contrecoup, de certaines filières : philo, allemand, lettres et même mathématiques. Incroyable. Demain nous serons bêtes.

Pour Sartre et l'Espagne, j'attendais les attaquants sur le fait qu'en Espagne, il n'a pas pris le fusil et vu son poste, y prenait le temps d'écrire. C'est d'ailleurs un peu ce qu'on reprochera à Malraux : L'Espoir n'a pas l'air d'avoir été écrit dans le vif, il est "trop bien" écrit.

Pour l'inconscient et Sartre, c'est défendable. Penser que nous percevons l'extérieur teinté d'une irréalité étoffée par notre imagination (pour partie construite pas notre vécu, oui), ça suffit à jutifier ses romans et ce n'est pas la même conception que la notion d'inconscient, qui implique des rouages internes détruisant toute vraie liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 18:59

Citation :

Ainsi Sartre est pressionné d'un contexte. Idéologie, histoire philosophique, perception et volonté
Et son histoire personnelle...Je crois que Sartre appartient à une époque où l'on pouvait encore se donner le luxe de croire au libre-arbitre. Tu as tout à fait raison de démonter son raisonnement, mais il me semble que ce ne soit possible qu'à posteriori. Les contradictions d'un homme, même remarquablement intelligent, sont très difficiles à appréhender d'abord par lui-même ( il faut beaucoup d'humilité, et ce n'était pas son fort) , et par d'autres évoluant dans le même contexte. Le temps se charge de remettre les pendules à l'heure.

Citation :
Il y a une forme d'occultation du cheminement,
si, le cheminement, il le fait, je crois. Ce sont les leçons qu'il n'arrive pas à tirer de ce cheminement...

Citation :
e crois en tout cas pour ma part que c'est avant tout une question d'audience malheureusement.
je le crois aussi, hélas.

Citation :
Et il sera intéressant d'observer si la loi LRU( la réforme des universités) passe, combien d'étudiant pourront avoir accès à une connaissance suffisante pour prétendre ne serait-ce que commenter ses travaux. En somme comment évoluera la pensée en France. Mais je crois que BHL ou Finkielkraut nous renseigne déjà bien assez sur ce que les médias attendent de diffuser.
Lekhan, c'est un sujet majeur. Qui nous concerne tous. Où allons nous.
Tu ne peux pas transporter ces phrases dans un fil de discussion plus général, parce que j'aimerais bien savoir ce que vous en pensez de cette réforme, vous qui êtes directement concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 19:14

Citation :
Demain nous serons bêtes.
Je ne sais pas, Senhal...mais en tout cas, on ne vous donne pas vraiment les moyens de réfléchir. Mais tout ça est préparé de longue date...
Citation :
Mais il ne fait pas son boulot de sociologue qui est d'expliquer la sociét, justement.
il y en a des sociologues...seulement, maintenant, je ne sais même pas si un Bourdieu arriverait à s'exprimer . Car maintenant, il faut jouer le jeu médiatique, sinon tu n'existes pas. Il y vait eu une recontre Sarkozy -Michel Onfray , qu'Onfray relatait lui-même qui était extraordinaire à lire...Je crois que la seule manière de lutter est justement celle d'Onfray. Les universités populaires. Parce que les gens ne sont pas bêtes, ce n'est pas vrai. On les abêtit volontairement.

Citation :

Pour Sartre et l'Espagne, j'attendais les attaquants sur le fait qu'en Espagne, il n'a pas pris le fusil et vu son poste, y prenait le temps d'écrire.
Il était tellement maladroit qu'il se serait tué avec son fusil!! Sartre était le modèle même de l'intellectuel..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 19:32

lekhan a écrit:
Enfin, pour rebondir sur le fait qu'en effet Jean Paul Sartre nous manque, je crois qu'il est intéressant de s'interroger sur le pourquoi nous n'avons plus de Deleuze, de Foucault, de Cioran ou de Debord visible dans le paysage médiatique Français.
Je crois en tout cas pour ma part que c'est avant tout une question d'audience malheureusement.
Et il sera intéressant d'observer si la loi LRU( la réforme des universités) passe, combien d'étudiant pourront avoir accès à une connaissance suffisante pour prétendre ne serait-ce que commenter ses travaux. En somme comment évoluera la pensée en France. Mais je crois que BHL ou Finkielkraut nous renseigne déjà bien assez sur ce que les médias attendent de diffuser.

Tout à fait d'accord. Et ce qui se précise avec l'omniprésence médiatique (et pathétique)de ces "intellectuels" empêtrés dans leur ego et dont la "pensée", parce que surmédiatisée est considérée comme la seule digne de foi, ne peut que nous inquiéter et nous amener à nous interroger sur le devenir de cette pensée précisément, dans nos civilisations où le zapping des idées et des concepts jetables est devenu la triste norme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Senhal
Envolée postale
Senhal

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 37
Localisation : Villeurbanne

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 19:33

:-)

Je parlais bien d'abrutissement et pas de bêtise personnelle.

Bourdieu a regretté toutes les fois qu'il est passé à la télévision, aucune chance, donc, effectivement et il n'aurait pas tort : impossible de faire passer un message non transformé à la télévision et les ""journalistes"", par ailleurs, ne le portaient pas dans leur coeur, ce qui n'aurait pas facilité les choses. Jouer un jeu qui d'ailleurs n'est plus qu'à peine "le leur" (beaucoup de journalistes sont convaincus de faire un boulot honnête dans tous les sens du terme), c'est déjà perdre. Mais il n'y a pas que la couverture télévisuelle qui est importante : il allait voir les syndicats, les associations, les personnes et leur redistribuait sa connaissance. Dans l'action, c'est important aussi.

A mon sens Onfray est un amuseur public (j'y vais fort, mais je déteste l'idée qu'il ait eu tribune dans le monde libertaire : je me venge). Mais il ne fait rien de mal... Par ailleurs, je n'ai rien contre l'université populaire, bien au contraire (et contre toutes manifestations s'en rapprochant), mais ça n'a rien d'une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 19:49

Citation :
A mon sens Onfray est un amuseur public (j'y vais fort, mais je déteste l'idée qu'il ait eu tribune dans le monde libertaire : je me venge). Mais il ne fait rien de mal... Par ailleurs, je n'ai rien contre l'université populaire, bien au contraire (et contre toutes manifestations s'en rapprochant), mais ça n'a rien d'une solution.
Plus beaucoup de temps, mais je réagis à ça.
Qu'est ce que tu veux dire par: tribune dans le monde libertaire?
Ce n'est pas le personnage Onfray qui m'intéresse ( encore que son cheminement personnel ne me déplait pas), mais cette idée d'université populaire . Ce n'est pas une solution? Ah, évidemment que non. Mais des solutions, tu en vois toi, à part renverser la vapeur en passant par la motivation personnelle et individuelle de ne pas céder à la bêtification?Et tous les moyens qui sont donnés pour ce faire sont à respecter et à utiliser. Enfin, c'est mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senhal
Envolée postale
Senhal

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 37
Localisation : Villeurbanne

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 20:51

Je mettais juste entre parenthèses mon agacement (futile, surtout par rapport au sujet du thread), par rapport au fait que Le Monde libertaire a publié sa plume, alors que je trouve qu'il n'a rien à y faire.

L'université populaire, comme je le disais, ça me plaît bien, simplement, ça ne répond en rien aux problèmes de l'université, c'est trop marginal et pourtant pas assez subversif pour changer grand chose, c'est une activité de loisirs, je veux dire dans la forme : ça ne peut donc profiter qu'à certaines personnes. C'est tout ce que je disais. Par contre, les solutions, à défaut d'en détenir, je pense qu'il faut en trouver, et que certains qu'on n'écoute pas en proposent. Car la motivation personnelle c'est bien, mais ça ne marche que lorsqu'on dispose d'un certain contexte, c'est ce contexte qu'il faut reconstruire, et pour le plus grand nombre. Mais du coup je crois que j'ai fini de sortir totalement du sujet, je m'en excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeSam 1 Déc 2007 - 22:56

Citation :
Mais du coup je crois que j'ai fini de sortir totalement du sujet, je m'en excuse.
Bien sûr que nous sortons du sujet, Senhal, mais Jean Paul serait ravi!

Citation :
ça ne répond en rien aux problèmes de l'université
Je me suis mal exprimée...c'est le fait d'offrir une possibilité que j'apprécie. Bien sûr que cela n'a rien à voir avec le problème des universités!
Car, comme tu le dis très bien:
Citation :
Car la motivation personnelle c'est bien, mais ça ne marche que lorsqu'on dispose d'un certain contexte, c'est ce contexte qu'il faut reconstruire, et pour le plus grand nombre
le problème est que le contexte, je n'ai pas l'impression que l'on veut l'améliorer en haut lieu.
Et que toutes les initiatives individuelles destinées à justement améliorer le contexte, ne serait-ce que pour un petit nombre ( en rêvant qu'elles se multiplient...) sont la bienvenue. Tu sais, on peut détourner le système en s'en servant. Pas beaucoup à chaque fois et individuellement, je sais. Mais si tout le monde abandonne, et si c'est le chacun pour soi comme actuellement, alors là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 23:18

Je me suis aussi émancipée des intellectuels (entre autres multiples choses) surtout quand ils s´agitent entre les medias et la politique. Ils m´on fait perdre trop de temps. Je les ai trop vus compagnons de guérillas,  conseillers des princes et donc transformés en courtisans.
Je ne les vois toujours pas s´interroger (ou pas vus, pour ceux qui ont trépassé) ni se repentir de certains de leurs dangereux engagements (Mao, Staline) qui se sont avérés complètement mensongers.
J´appartiens à cette génération qui a cru bêtement en la "Révolution culturelle", et tout ce qu´on nous racontait quand les intellectuels revenaient de voyage, invités dans les pays totalitaires. On leur faisait confiance. On les croyait. On lisait même le Petit Livre rouge!honte 
Ils m´ont manipulée avec leurs bobards, mais on ne m´y reprendra plus.
Avec l`âge, j´ai appris a lire entre les lignes, à me méfier des brouillages de cartes et des beaux discours.
Les intellectuels ont l´avantage littéraire, la plume et le panache dans leurs analyses et leurs articles: attention!
Les lettrés dans leurs bibliothèques, c´est là qu´il sont le moins dangereux.
Des fois je me demande avec Finkielkraut si
«la posture de l'intellectuel n'est pas une adolescence prolongée au-delà du raisonnable"?
Bon, je parlais des intellectuels du siècle passé... Les jeunes générations d´aujourd´hui ont appris à mesurer le pour et le contre: les intellectuels n´auront jamais plus la même audience.
Et je me demande comment je pus être si crédule.surpris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 10:28

swallow a écrit:
Je me suis aussi émancipée des intellectuels (entre autres multiples choses) surtout quand ils s´agitent entre les medias et la politique. Ils m´on fait perdre trop de temps. Je les ai trop vus compagnons de guérillas,  conseillers des princes et donc transformés en courtisans.
Je ne les vois toujours pas s´interroger (ou pas vus, pour ceux qui ont trépassé) ni se repentir de certains de leurs dangereux engagements (Mao, Staline) qui se sont avérés complètement mensongers.
J´appartiens à cette génération qui a cru bêtement en la "Révolution culturelle", et tout ce qu´on nous racontait quand les intellectuels revenaient de voyage, invités dans les pays totalitaires. On leur faisait confiance. On les croyait. On lisait même le Petit Livre rouge!honte 
Ils m´ont manipulée avec leurs bobards, mais on ne m´y reprendra plus.
Avec l`âge, j´ai appris a lire entre les lignes, à me méfier des brouillages de cartes et des beaux discours.
Les intellectuels ont l´avantage littéraire, la plume et le panache dans leurs analyses et leurs articles: attention!
Les lettrés dans leurs bibliothèques, c´est là qu´il sont le moins dangereux.
Des fois je me demande avec Finkielkraut si
«la posture de l'intellectuel n'est pas une adolescence prolongée au-delà du raisonnable"?
Bon, je parlais des intellectuels du siècle passé... Les jeunes générations d´aujourd´hui ont appris à mesurer le pour et le contre: les intellectuels n´auront jamais plus la même audience.
Et je me demande comment je pus être si crédule.surpris
Contexte français. En Amérique, c'est pas mal différent. Prenons seulement le cas Noam Chomsky. Les intellectuels sont une espèce en voie perpétuelle de disparition, mais ils subsistent toujours sous une forme ou une autre.

Qu'est-ce que c'est un intellectuel, en fait? Un scientifique, un poète est tout aussi dangereux pour l'ordre établi dès qu'il le décide... jypeurien Quiconque gagne la notoriété est toujours mûr pour un déclin éventuel.

Les intellectuels ont toujours assumé une position au sein de la société. Aux USA, les idées de gauche et antimilitaristes paraissent subversives pour autant qu'elles s'opposent au complexe militaro-industriel états-unien. Un Samuel Huntington aura toujours autant d'audience et de moyens financiers pour fabriquer ses élucubrations auto-justificatrices d'un état de guerre permanent. Son «choc des civilisations» alimente tous les barbarismes propres à l'espèce humaine. Pourtant, je ne le considère pas particulièrement intello, disons plus la tenue d'un «think tank» de droite.

Pour revenir au contexte français, dès que l'impérialisme et les ambitions déchues fomentent des idées de gloire nationale et de salut public, nous verrons toujours des cas d'espèce. La gauche française a erré lourdement dans la succession de certains régimes totalitaires. Je vous dirais qu'aujourd'hui, il est pas mal plus difficile de prendre les «littéraires» au sérieux justement à cause de certaines dérives en matière d'engagement politique. Toutefois, je trouve certains scientifiques des sciences dures et de l'informatique tout aussi, sinon plus dangereux à l'équilibre de notre environnement. L'institution universitaire en proie à la rapacité capitaliste engendre un mal inexpugnable.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 11:17

Si par intellectuels on entend les personnes qualifiées ainsi par les médias je comprends qu'on puisse être déçu ; mais il y a de très bonnes personnes très compétentes.
Revenir en haut Aller en bas
Chymère
Sage de la littérature
Chymère

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 36
Localisation : Dijon

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 11:32

Le problème, c'est que j'ai l'impression que les médias (en tout cas en France, je ne sais ce qui se passe Outre-Atlantique) laissent la parole aux mêmes experts, aux mêmes intellectuels, parce que ce sont de "bon clients" sur les plateaux, ou parce qu'ils appartiennent à la bonne chapelle.
Il y a des experts compétents, certes, mais on ne les voit pas forcément sur les émissions les plus regardées...
Donc, pour ma part, j'ai surtout l'impression de voir souvent les mêmes têtes qui viennent dire souvent la même chose... jypeurien 

Après, concernant le statut des intellectuels (c'est le post de Swallow qui m'y fait penser), je pense que l’avènement d'internet, et la diffusion plus large des informations qu'on permis les technologies ont grandement changé la donne. En effet, "avant" celui qui pensait et qui pouvait exprimer sa pensée devant le plus grand nombre était presque une "exception", et seuls ceux qui étaient sur le même piédestal que lui pouvait remettre en cause sa pensée.
Maintenant, chacun peut exprimer sa pensée, sur des forums, ou même sur des blogs (pour le meilleur ou pour le pire, certes), et la diffuser non pas à un public national large, mais pour ainsi dire au monde en entier. Du coup, on ne voit plus les "intellectuels" comme "exceptionnels", juste des personnes qui ont certes une aura que vient légitimer un statut ou des diplômes mais dans le fond, ça s'arrête là.
Ils ne sont plus des "notables de la culture", et leur avis n'aura pas forcément plus de "poids" parce que c'est le leur...
Et dans le fond... ce n'est pas plus mal comme ça... Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 14:50

Je n'ai jamais vraiment compris cette notion d'intellectuel mais je suis ce fil avec curiosité pour connaître vos définitions (la mienne serait assez réductrice et dans le contexte actuel, intellectuel = sophiste ?)

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 18:17

C´est SENHAL qui avait crée le fil. Et comme on y parlait de SARTRE, j´ai continué sur la lancée, puisqu´on avait sur le fil un bel exemple " d´intellectuel".
 Car à cette époque, les intellectuels (comme lui) avaient beaucoup d´influence sur la société, tout au moins dans la presse nationale et les salons parisiens.
Tu as raison, Chymère quand tu dis des intellectuels :"Ils ne sont plus des "notables de la culture", et leur avis n'aura pas forcément plus de "poids" parce que c'est la leur"
Mais mieux vaut rester très critiques et incrédules, car aujourd´hui ces courants d´influence ( colportés par d´autres que les intellectuels, comme le soulignait Jack-Hubert) que nous subissons arrivent d´une manière plus camouflée et imperceptible que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitimeLun 2 Sep 2013 - 20:05

Ne pas non plus tomber dans une relativisme extrême où tout le monde peut avoir raison. Il y a des personnes plus compétentes que d'autres toute dépend du domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les intellectuels Empty
MessageSujet: Re: Les intellectuels   Les intellectuels Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les intellectuels
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: