Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [Manga] Jiro Taniguchi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeDim 2 Déc 2007 - 14:47

Jiro Taniguchi

[Manga] Jiro Taniguchi Tanigu11

Jiro Taniguchi est un mangaka (auteur de manga, bande dessinée japonaise) né le 12 août 1947 à Tottori, au Japon.

Il débute dans la bande dessinée en 1970 avec Un été desséché. De 1976 à 1979, il publie, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, Ville sans défense, Le vent d'ouest est blanc et Lindo 3. Dans sa collection Écritures, l'éditeur Casterman a édité ou réédité plusieurs ouvrages de cet auteur, en particulier L'Homme qui marche, Le Journal de mon père, Quartier Lointain, puis, en 2004, L'Orme du Caucase. Dargaud publie également Le Sommet des dieux.

Son dessin, bien que caractéristique du manga, est cependant rendu accessible aux lecteurs qui ne connaissent que la bande dessinée occidentale. Les histoires racontées traitent de thèmes universels comme la beauté de la nature, l'attachement à la famille ou le retour en enfance.

Bibliographie succincte

Un été desséché (1970)
Ville sans défense (1980)
Le vent d'ouest est blanc (1984)
Le Chien Blanco (1986 - France : 1996) (2 volumes)
Au temps de Botchan - saga de cinq volumes évoquant l'ère Meiji et Natsume S?seki (1987 - France : 2002)
K (1988 - France : 2006)
L'Homme qui marche (1992 - France : 1995)
Le Livre du vent (1992 - France : 2004)
Terre de rêves (1992 - France : 2005)
L'Orme du Caucase (1993 - France : 2004)
Le Journal de mon père (1994 - France : 1999)
Le Chien Blanco 2 (1996)
Le Gourmet solitaire (1997 - France : 2005)
Quartier lointain - Alph'art du meilleur scénario au Festival d'Angoulême 2003 (1998 - France : 2002)
Le Sauveteur - Sosakusha (2000) - France : 2007
Icare (2000 - France : 2005)
Le Sommet des dieux - Prix du dessin au Festival d'Angoulême 2005 (2000 - France : 2004)
L'Homme de la toundra( France : 2006)
Un ciel radieux (2006)
Sampo Mono - Le Promeneur (2006)
La Montagne magique (Prépublié au Japon en 2006, France : 2007)

source : wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: L'Orme du Caucase   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeDim 2 Déc 2007 - 14:50

L'Orme du Caucase

[Manga] Jiro Taniguchi Orme_c10

Il s'agit d'un recueil de huit nouvelles avec Taniguchi comme dessinateur et Utsumi comme scénariste.

Chaque nouvelle explore les difficultés relationnelles à différents moments de la vie.

Les thèmes abordés sont donc très diversifiés : un homme carriériste qui a sacrifié sa famille au nom de la réussite et qui apprend que sa fille, qu'il n'a plus vu depuis des années, expose ses œuvres lors de son premier vernissage (thème du regret et de la nostalgie), une petite fille confiée par sa maman à ses grands-parents pour mieux reconstruire sa vie de femme (thème de l'abandon), un vieil orme centenaire qui, chaque année, cause bien du soucis aux voisins lors de la chute des feuilles et qui harcèlent les nouveaux propriétaires – un couple de retraités nouvellement installés dans la demeure – pour l'abattre afin de préserver leurs pelouses …
D'autres sujets tels que la vieillesse et le divorce sont également abordés, avec beaucoup de finesse et de pudeur.

Le plus surprenant chez Jirō Taniguchi , ce sont ses dessins qui semblent d'une simplicité désarmante mais qui ont un tel degré de raffinement que transparaissent toute une palette d'émotions face auxquelles vous ne pouvez rester de marbre.
Jirō Taniguchi, c'est de la beauté à l'état pur et de l'émotion à fleur de peau.


[Manga] Jiro Taniguchi Orme_e10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeDim 2 Déc 2007 - 15:37

Merci Sentinelle! Wink

C'est un de ses albums les plus émouvants auxquel il est difficile de rester insensible.
J'ai beaucoup aimé également son dernier, La montagne magique, quelqu'un l'a lu ? Il tranche sur les autres par sa présentation album à l'européenne (grand format et cartonné), mais le fond est le même aime , j'en parlerai plus tard...
En attendant, voici une note publiée sur mon blog il y a quelque temps.

Le Gourmet solitaire
[Manga] Jiro Taniguchi Tanigu10
Les amateurs du mangaka Jirô Taniguchi le savent bien, chacun de ses albums est à déguster en prenant son temps. Qu'il y soit question de souvenirs d'enfance, d'arts martiaux, de littérature ou d'alpinisme, on ne s'y bâfre pas hâtivement d'images mais on goûte les moindres détails de son dessin si précis.
Et ça tombe bien, car son dernier opus traduit en français, sur un scénario de Masayuki Kusumi, met en scène un Gourmet Solitaire.
Comme dans L'homme qui marche, nous suivons les déambulations et les monologues de cet anonyme, curieux de tout et amateur de "plaisirs minuscules" , à travers divers quartiers de Tôkyô et quelques autres villes où l'emmènent ses affaires. Et où il se retrouve toujours, à diverses heures du jour et de la nuit, l'estomac dans les talons et donc à la recherche d'un endroit où se rassasier.
Chaque chapitre est donc consacré à la fois à un quartier, à un lieu emblématique de la restauration japonaise et à un plat typique, mêlant intimement géographie urbaine, sociale et gastronomique. Nous apprenons donc beaucoup en accompagnant le gourmet de nomiya (troquet) en sushi-bar, d'échoppe de rue en pâtisserie traditionnelle, en passant par un stade de baseball, un conbini (supérette), la terrasse d'un grand magasin, le Shinkansen, la cafétéria d'un parc tranquille, un restaurant de bord de mer...
Car la cuisine populaire japonaise ne se limite pas, loin de là, aux sushi. Notre homme déguste ainsi la gelée de haricots noirs, les manjû, les bols de riz garnis d'anguille ou de porc sauté, l'oden, le yakiniku, les takoyaki, les udon, un bentô chinois, un plat de curry... Il goûte, est souvent agréablement surpris, détaille et commente chaque élément de son repas, son goût et sa consistance, avec une précision de connaisseur, mais aussi avec un enthousiasme gourmand lequel chacun (ou presque) peut se reconnaître. Et tout comme nous, cela fait resurgir en lui des souvenirs de saveurs oubliées, remontant à l'enfance (ici la madeleine est une bouchée d'épinards bio un peu coriaces, une bouteille de lait aromatisé au melon dans un distributeur... ).
Ces haltes gastronomiques sont aussi le prétexte à une (re)découverte de la mosaïque de quartiers de Tôkyô, San'ya, Kawasaki, Ginza, Ikebukuro, Akihabara, quartiers populaires ou branchés, industriels ou huppés, tranquilles ou vibrants d'activité. Le gourmet est certes solitaire, mais il aime partir à la rencontre de leurs habitants disparates, au contact desquels il continue à découvrir, s'étonner et dépasser ses préjugés, s'amuser, s'indigner, s'apitoyer et se souvenir. La chaleur des rapports humains imprègne donc cet album comme souvent chez Taniguchi, même si ses héros choisissent de marcher seuls.
En bonne Tintinophile, ce qui m'a plu tout de suite chez Taniguchi c'est la filiation ligne claire, la simplicité avec laquelle sont dessinés les personnages (qui facilite l'identification avec eux) contrastant avec la profusion de détails des décors, donnant si bien vie à un environnement urbain ou naturel. Cependant, pour la nourriture, ici, la magie de sa plume opère moins. Car difficile d'en restituer la nature fugace avec un trait d'une telle précision ! Ses "portraits" de plats occupant des cases entières évoquent même , dans leur perfection un peu froide, les fac-similés en silicone qu'exposent les restaurants japonais dans leurs vitrines. Mais il y a finalement à cela une curieuse pertinence. Serait-ce volontaire ? Et ce sont plutôt les mots du gourmet ici qui nous mettent en appétit.



Le Gourmet solitaire (Kodoku no gurume), Jirô Taniguchi, Masayuki Kusumi (1997), Casterman collection Sakka, 2005, 198 p.
Revenir en haut Aller en bas
azerta
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 4 Jan 2008 - 20:29

Allez, je me lance, pour une première présentation, celle de Quartier lointain!


Imaginez qu’un beau jour, vous perdiez connaissance et que vous vous retrouviez dans votre passé, avec votre maturité actuelle, mais avec l’apparence physique qui était la vôtre à l’époque. Comment réagiriez-vous ?
C’est ce qui arrive à Hiroshi, un cadre Japonais de 48 ans, marié et père de deux filles. Un lendemain de beuverie, il se trompe de train et au lieu de rentrer chez lui, à Tokyo, il se retrouve à Kuragoshi, la ville de son enfance. Il décide d’aller se recueillir sur la tombe de sa mère, et après un étrange vertige, se réveille dans la peau de l’adolescent de 14 ans qu’il a été, avec l’apparence de ce dernier, mais avec la mémoire et la maturité de l’homme de 48 ans. D’abord affolé, il réalise qu’il ne peut rien faire pour retourner dans son époque et se résigne à revivre son adolescence. Mais il la vit avec l’expérience d’un adulte, ce qui trouble son entourage, et le trouble aussi : un homme marié peut-il refaire ses études ou revivre un amour de jeunesse ? Comme il connaît déjà les événements, il les vit autrement que lorsqu’il avait 14 ans, et sa vie se met à évoluer différemment. Se pose alors cette angoissante question : aura-t-il la capacité de modifier son avenir et l’homme qu’il est devenu ? Surtout, pourra-t-il empêcher son père de les abandonner, sa famille et lui ?
Parallèlement à cette seconde adolescence, des sortes de rêves éveillés le projettent dans la famille qu’il a fondée : il voit et entend sa femme et ses filles, mais il est invisible et ne peut intervenir. Il réalise qu’il apparaît comme mystérieux et vaguement inquiétant à ses filles qui se défient de lui, qu’il s’est tenu à l’écart de sa famille comme son père semble s’être tenu à l’écart de la sienne. Du coup, il enquête pour découvrir qui sont vraiment ses parents, et la nature de la relation qui les unit ; il va surprendre les secrets de son père, qui ne sont pas ceux qu’il appréhendait. Et lorsque le soir programmé de son départ, il court à la gare pour empêcher son père de partir, ce dernier évoque pour lui ce que chaque être humain devrait méditer, le sens à donner à sa vie. Puis il s’en va.

En noir et blanc, le dessin de Taniguchi peut paraître mélancolique, et très simple à la première lecture, notamment celui de la forme des visages. Mais les expressions sont représentées avec finesse, les bâtiments et les paysages sont dessinés avec un grand souci du détail. Et l’auteur varie les plans et les points de vue avec tant de maîtrise que l’on pourrait parfois se croire au cinéma.
Pour moi, Quartier lointain n’est pas seulement une histoire fantastique sur un « voyageur du temps ». Ce manga propose aussi une vision du Japon de l’après-guerre, une réflexion sur les difficultés à communiquer avec certains membres de sa famille ; il est donc émouvant et peut se lire comme une incitation à se replonger dans son passé pour mieux se connaître et avoir ainsi une influence sur le cours de sa vie.


Dernière édition par le Ven 4 Jan 2008 - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 4 Jan 2008 - 20:31

J'aime beaucoup ton compte-rendu azerta, j'avais beaucoup aimé également et je suis totalement d'accord avec ce que tu nous en dis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
azerta
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 4 Jan 2008 - 20:37

Merci. [Manga] Jiro Taniguchi 32962

J'ai l'impression qu'il y a des thèmes communs entre Quartier lointain, et L'Orme du Causase, d'après ta présentation. J'essayerai de le trouver. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 4 Jan 2008 - 20:40

Merci Azerta de consacrer un de tes premiers posts à cet auteur! bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 4 Jan 2008 - 20:40

L'orme de Caucase est encore plus poétique que Quartier Lointain (et oui, c'est possible aussi surprenant que cela puisse être).
Tu ne pourras qu'y succomber à ton tour Wink
Revenir en haut Aller en bas
azerta
Invité



[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 4 Jan 2008 - 22:28

Je veux bien te croire. Pour Le gourmet solitaire , Taniguchi avait déjà travaillé avec un scénariste (je crois me souvenir que le texte d'Utsumi était à la fin du manga) et le résultat était réussi ! Il sait choisir ceux qui l'inspirent ! [Manga] Jiro Taniguchi 32962
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Le sommet des dieux   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeJeu 24 Juil 2008 - 0:41

Jiro Taniguchi a également illustré "Le sommet des dieux", oeuvre originale (roman) de Yumemakura Baku.

Je vous fait un petit copier-coller parce que je découvre :
" Baku Yumemakura est né le 1er janvier 1951, à Odawara dans la préfecture de Kanagawa. Au début des années 1970, il étudie la littérature et publie sa première oeuvre chez Shueisha en 1979, Nekohiki no Oraorane. Très célèbre au Japon, les Français le connaissent grâce au Sommet des Dieux, dessiné par Jirô Taniguchi (Dargaud) dont il est l’auteur du roman original. Il est l’un des écrivains les plus sollicités par les éditeurs de manga au Japon et tient à choisir lui-même les mangakas qui adaptent ses romans".

Je n'ai lu encore que le 1er volume du manga qui en comporte 5 mais je dois dire que j'attends la suite car c'est une histoire assez originale qui trouve son inspiration dans le milieu de l'alpinisme. Il s'agit d'une enquête menée par un photographe d'une équipe d'alpinistes japonais.
Celui-ci découvre dans une boutique douteuse du Tibet, un vieil appareil photo qui se révèle être celui du Britannique Mallory, disparu en 1924 avec son compagnon de cordée lors de l'ascension de l'Everest.

La question est de savoir si Mallory a vaincu le sommet avant de périr et l'appareil photo est peut-être l'occasion d'en savoir plus.

C'est mené comme une enquête policière car il y a des rebondissements. On découvre la vie de personnages passionnés et parfois dévorés par leur passion.
Et le milieu de l'escalade et de l'alpinisme avec quelques détails techniques jamais ennuyeux.

Bien que je ne sois pas très sensible au graphisme du manga, surtout en ce qui concerne les traits des personnages que je trouve neutres ou tristounets, les histoires illustrées par Jirô Taniguchi sont toujours assez envoutantes et, à mon avis, Yumemakura Baku a dû écrire là un bon, voire un très roman. Je ne sais pas si quelqu'un l'a lu, je serais curieuse de lire des avis sur le sujet à l'occasion.

http://www.bedetheque.com/serie-8691-BD-Sommet-des-dieux-(Le).html

http://www.bdgest.com/chronique-321-BD-Sommet-des-dieux-(Le)-Volume-1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeJeu 24 Juil 2008 - 22:49

mimi a écrit:

Bien que je ne sois pas très sensible au graphisme du manga, surtout en ce qui concerne les traits des personnages que je trouve neutres ou tristounets, les histoires illustrées par Jirô Taniguchi sont toujours assez envoutantes et, à mon avis, Yumemakura Baku a dû écrire là un bon, voire un très roman. Je ne sais pas si quelqu'un l'a lu, je serais curieuse de lire des avis sur le sujet à l'occasion.
Le roman n'a pas été traduit en français, ni en anglais ni en allemand, je crois (j'avoue que je ne connaissais pas l'auteur). Tu risques de devoir attendre qu'un GT (Gentil Traducteur) se mette au turbin avant d'avoir un commentaire... dommage !
Très bien, Le Sommet des Dieux, oui. C'est vrai que le graphisme des visages chez Taniguchi est un peu statique. Mais ce sont des façades derrière lesquelles il se passe beaucoup de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeJeu 24 Juil 2008 - 22:57

J'avais découvert Taniguchi avec "Quartier lointain" et j'ai toujours les traces de cette belle histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeJeu 24 Juil 2008 - 23:15

Moi, c'était avec L'Homme qui marche, puis Le Journal de mon père.
Ca se ressemble beaucoup, Le Journal de mon père et Quartier Lointain : plongée dans le passé par la mémoire ou par le fantastique.
Le Gourmet Solitaire, j'ai été moins convaincu, il y a des choses bien, ça donne vraiment faim, mais... je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeVen 25 Juil 2008 - 0:52

Merci Expie pour ces précisions.

J'ai lu récemment également "Un ciel radieux" que j'ai moins aimé et qui ne me marquera pas.

Petit copier-coller du résumé :
Une nuit d’été, un terrible accident a lieu dans une rue de la banlieue de Tokyo, entre un motard et une fourgonnette. 10 jours plus tard, le conducteur de la fourgonnette, Kazuhiro Kubota, 42 ans, meurt sans avoir repris connaissance. Au même instant, l’encéphalogramme du motard, Takuya Onodera, 17 ans, en état de mort cérébrale, montre à nouveau des signes d’activité. En une vingtaine de jours, il a repris connaissance et semble en voie de guérison totale : un vrai miracle. Mais celui qui se réveille dans le corps de Takuya, c’est Kazuhiro. Après un instant de surprise, il admet ce qui lui arrive et comprend qu’une deuxième chance lui a été donnée. Mais cette chance est temporaire : en effet, la mémoire du vrai Takuya lui revient petit à petit. Avant de rendre le corps de Takuya à son légitime propriétaire, Kubota décide de transmettre coûte que coûte à sa femme et sa petite fille de 8 ans qu’il les aime et qu’il regrette de les avoir trop souvent négligées jusqu’à sa mort. Mais qui pourra croire son histoire ? Sur un schéma narratif voisin de celui de QUARTIER LOINTAIN, avec un point de départ fantastique et un traitement absolument réaliste, Taniguchi explore avec l’émotion et la délicatesse qu’on lui connait les thèmes de la famille et de l’amour, que l’on est trop maladroit pour transmettre et trop égoïste pour apprécier chez les autres.

http://www.bedetheque.com/serie-14009-BD-Un-ciel-radieux.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitimeMer 15 Oct 2008 - 2:36

Je n'avais lu jusqu'à présent que Quartier Lointain.
Le hasard a voulu que je me retrouve avec trois autres Tanigushi en l'espace d'un mois : Le journal de mon père, Le sauveteur et L'homme de la Toundra.

[Manga] Jiro Taniguchi 001112
Le journal de mon père est une petite merveille de nostalgie et de finesse psychologique qui le rapproche de Quartier Lointain mais celui-ci est nettement plus grave et on y trouve aussi une plus grande amertume. Le héros, de retour dans sa petite ville natale après de longues années pour les obsèques d'un père qu'il n'a jamais vraiment compris, revient sur son enfance. Les confidences faites par les autres membres de la famille lors de la veillée funèbre lui permettent de mieux cerner la personnalité et les circonstances familiales (un divorce très mal vécu par l'enfant) qui ont amenés cette rupture entre lui et ce père sur lequel, finalement, il ignorait tout. Ayant toujours cherché à fuir sa famille et sa ville natale, l'homme apprendra alors à renouer avec ses origines et son terroir.
Une belle histoire sur l'importance (très marquée chez Tanigushi) des liens filiaux et de l'appartenance à un endroit, et sur la réconciliation d'un homme avec ses proches et...lui-même.

[Manga] Jiro Taniguchi 001211
Le sauveteur semble marquer une petite rupture avec Quartier Lointain et Le Journal de mon père, même si l'auteur reste fidèle à certains thèmes qui lui sont chers (la famille et ses dysfonctionnement, la culpabilité, la passion de la montagne). Mais s'il n'a pas la poésie nostalgique des précédents opus, j'ai trouvé certains changements intéressants qui permettent au moins à Tanigushi de se renouveler un peu.
Contrairement à ses autres oeuvres, Le sauveteur est proche du polar qui, comme souvent, plonge son intrigue dans un contexte urbain mouvementé et assez agressif (ici Tokyo et en particulier le quartier le plus branché). Un alpiniste, quittant momentanément ses chères montagnes, s'est juré de retrouver la fille de son meilleur ami, tué dans une ascension et dont il se sent en partie responsable de la mort.
A travers le parcours en forme de rédemption d'un homme qui cherche autant à se racheter que de sauver l'adolecente des griffes d'un PDG pédophile intouchable de par sa haute fonction, l'auteur nous offre une histoire plus glauque, plus dur, qui dresse aussi le constat accablant d'une jeunesse nippone un brin cynique et livrée à elle-même, qui n'hésite pas à monnayer ses charmes juvéniles pour quelques biens de consommation.
L'autre aspect intéressant de l'album est l'alpiniste lui-même, dont les repères sont noyés dans cette mégapole aux us et coutumes fort éloignées des siennes mais dont la ténacité le mènera jusqu'au bout... jusqu'à ce qu'il parvienne à son but en renouant avec le terrain qu'il connaît le mieux (n'en disons pas plus...).
Le sauveteur n'a tout de même pas la saveur des meilleurs albums de Tanigushi et reste plusieurs crans au-dessous du Journal de mon père. N'empêche...même un Tanigushi moyen vaut la peine d'être lu.

[Manga] Jiro Taniguchi 00711
L'homme de la toundra est un recueil d'histoires courtes, dont les trois premières se passent dans le Grand Nord à l'époque de la ruée vers l'or (les référence à Jack London et ses romans sont transparentes, ce dernier étant même un des personnages de la première histoire). C'est la confrontation de l'homme avec la nature la plus hostile qui soit, qui l'oblige à se surpasser. La meilleure reste à mon avis la seconde où deux hommes, convoyant le cercueil d'un troisième à travers les étendues glacées, sont harcelés par une meute de loups affamés qui, petit à petit, tentent de briser leur résistance pour se jeter sur eux. Un survival vraiment éprouvant, à la limite du fantastique dans certains de ses aspects, qui reste l'histoire la plus mémorable du recueil. Rien que pour elle, j'en conseille la lecture. Le reste est plus inégal et l'ensemble ne suscite tout de même pas le même intérêt que les "albums longs".
A découvrir surtout après avoir lu les essentiels de l'auteur.

En tous cas, trois albums qui consacrent définitivement à mes yeux Tanigushi comme un des plus meilleurs mangakas d'aujourd'hui.
Mais je ne vous apprends rien, n'est-ce pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Manga] Jiro Taniguchi Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Jiro Taniguchi   [Manga] Jiro Taniguchi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Manga] Jiro Taniguchi
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fan de Nana? Par ici !!!
» Ma collection Witch
» Menu Manga (vidéos)
» Gunnm
» HOSHIN-L'investiture des dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: