Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jostein Gaarder [Norvège]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hindie
Posteur en quête
avatar

Messages : 87
Inscription le : 01/12/2007
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Jostein Gaarder [Norvège]   Dim 2 Déc 2007 - 15:07


Recherchant le fil de cet auteur afin de faire part de mon avis, je me suis rendue compte qu'il n'y en avait pas encore!
Je me décide donc à en ouvrir un Wink

Jostein Gaarder est écrivain, professeur de philosophie et d'histoire des idées à l'université de Bergen en Norvège.
Il est né le 8 août 1952 à Oslo.
C'est son roman "Le monde de Sophie", publié en 1991, qui le fit connaître.
Ce roman fût bien acceuilli par les lecteurs et les critiques.
Il a écrit d'autres romans tels que: "La belle aux oranges", "Vita brebis" ou encore "Le petit frère tombé du ciel".

Mon avis: J'ai vraiment bien apprécier "Le monde de Sophie".
C'est un roman initiatique à la philosophie. Je l'ai aimé parce qu'il ne donne pas de réponses toutes faites, mais nous poses les vraies questions. Il nous mène à réfléchir, et cela, j'apprécie. content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Jeu 3 Nov 2011 - 22:15

Un extrait, en cours de lecture, de La belle aux orange le beau roman d'apprentissage tout propre et tout gentil. Passage collector en sortie de messe de Noël :

Citation :
Maintenant elle sourit franchement. Nous nous remettons en route. Je ne crois pas qu'il lui déplaise que je continue de marcher à ses côtés. Je n'en suis pas tout à fait sûr, mais je crois que ça lui plaît. Je vois les contours de deux oranges qu'elle a cachées sous son manteau noir. Elles sont de taille et de rondeur parfaitement égales. Elles me rendent nerveux. Elles m'embarrassent. Je commence à être hypersensible aux formes rondes.

Vous noterez la finesse de l'auteur dans la description du doute amoureux.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Ven 4 Nov 2011 - 7:11

animal a écrit:
Un extrait, en cours de lecture, de La belle aux orange le beau roman d'apprentissage tout propre et tout gentil. Passage collector en sortie de messe de Noël :

Citation :
Maintenant elle sourit franchement. Nous nous remettons en route. Je ne crois pas qu'il lui déplaise que je continue de marcher à ses côtés. Je n'en suis pas tout à fait sûr, mais je crois que ça lui plaît. Je vois les contours de deux oranges qu'elle a cachées sous son manteau noir. Elles sont de taille et de rondeur parfaitement égales. Elles me rendent nerveux. Elles m'embarrassent. Je commence à être hypersensible aux formes rondes.

Vous noterez la finesse de l'auteur dans la description du doute amoureux.
Ah oui, pas mal !
Coelho, dans l'Alchimiste, faisait une fixette sur le pop-corn. là ce sont les oranges... ce sont des symboles différents, mais d'une puissance et d'un polymorphisme sémiologique abyssaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 9:43

bande annonce du commentaire :

Spoiler:
 

"Rencontrer la Belle aux oranges m'avait presque rendu fou."

"La Belle aux oranges pourrait valoir au Viking des lettres un autre triomphe."
Le Point




Mais non, je ne comprenais toujours pas en quoi le télescope orbital pouvait avoir un rapport avec la Belle aux oranges.
(citation).

Les <dir> d'un vieil ordinateur correspondent à ce qu'on appelle des "dossiers" sur les ordinateurs modernes.
(autre citation).

J'ai entendu combien je m'exprimais de manière adulte et solennelle. J'étais adulte maintenant.
(citation wa-ouh.)

Un lemming terrorisé file entre les planches de l'abri de Fjellstolen. Un phoque bien en chair fait un plat en plongeant d'une île près de Tonsberg.
(citation again)



Et elle arriva,
Georg.
Il était sept heures et demie
et
elle apparut
soudain
sur la plaza
de la
Alianza !


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 9:52

Qu’est ce qui lui arrive , à Gaardner ? J’avais bien aimé La fille du directeur du cirque et Le mystère de la patience , des romans originaux, intelligents, très personnels.
Mais c'était il y a longtemps, j'ai changé, et sans doute Gaardner aussi. Je crois que je vais rester sur mon bon souvenir
et ne surtout pas toucher à La belle aux oranges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 11:33

Quand Animal n'aime pas, ce n'est pas à moitié rire

Mais c'est drôle pour ceux qui ne sont pas obligés de lire le livre. Cool

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 15:58

Les citations sont scrupuleusement authentiques. Cool

J'avais donc ce livre, j'espère offert par un hasard malencontreux, et vous m'aviez mis en garde, pourtant je l'ai lu. Oui, parce que je n'ai pas peur...

La belle aux oranges c'est un père mort qui raconte son histoire d'amour avec sa femme à leur fils. La lettre est lue bien longtemps après le décès du père par ce fils devenu adolescent. ça se passe en Norvège ce qui est hormis les noms de quartier est dans l'ensemble insignifiant.

Le livre est destiné au(x) jeune(s) et s'adresse à sa cible dans une langue simple, surtout il se doit d'apprendre la vie et de rassurer, d'apaiser les tourments existentiels du jeune : Love et Mal de vivre. Il y a quand même un léger décalage entre la simplicité proche du plancher et la jeunesse qui n'est plus enfantine dont s'occupe l'auteur. Très vite plombant.

Et puis comme c'est un dialogue on se sent un peu tutoyé, ce qui est bien quand on est en phase mais plus difficile quand le courant ne passe pas. Et comme le jeune est débile et a une mémoire de demi poisson rouge il faut récapituler toutes les cinq pages les éléments clés de l'intrigue : le doute, l'attente de cette histoire cousue de fil blanc (le rose est réservé à BC), et les trois blagues. Calcul rapide : ça fait environ 40 récapitulatif dans le livre, et du même coup un exemple d'humour proche de celui de l'auteur.

Il ne se passe pas grand chose donc pour conserver l'attention du jeune lecteur en plus du récapitulatif il y a l'alternance des mots du père et de ceux du fils : un coup italique, un coup pas, ça remplace les chapitres. Ensuite pour ne pas résumer le livre à une bluette, lui donner des ailes métaphysico-mentales : il faut de l'espace et de l'univers et une profonde penser sur la vie : c'est dur mais c'est beau et vaut le coup d'être vécu, si possible propre, crocky-love et ptet un peu croyant et socialement légèrement au dessus, avec un peu de goût. L'essentiel étant d'être capable de s'émerveiller.

Mais ceci n'est donc que l'emballage. C'est éducatif, il y a donc processus éducatif (gras) et analyse : analyse des sentiments du jeune amoureux : doute, jalousie, impatience et ... c'est tout. les motivations se cherchent encore, à part les oranges, hin hin. La manière dont le processus agit sur le fils double du lecteur devenant adulte est royale de bêtise. avis personnel.

Je ne sais pas si c'est fondamentalement mal d'écrire pour les jeunes. Je crois que pas forcément. Par contre les prendre pour des abrutis pour leur apprendre non pas la vie mais une vie, une vie simplifiée même représente un choix plus délicat. Ce bouquin est abyssalement vide, d'une pauvreté à crever, il n'y a rien de rien de rien à se mettre sous la dent. L'amour est une esquisse contrefaite de clichés qu'il soit parental/filial ou de couple. Les grandes pensées qui suscitent la réflexion ne mettent rien non plus sous la dent, complètement aseptisé et formaté, un putain de cauchemar. On va jusqu'à devoir passer un weekend à l'autre bout de l'europe pour prêter aux gens une existence.... ????

L'approche est donc assez prétentieuse et la réalisation indigente et indigeste, voire malhonnête. A croire que la philo ne paye pas non plus en Norvège en tout cas.

C'est pire que du BC, je maintiens et en connaissance de cause. Au moins dans un BC ou un Cussler il y a les excuses du genre, une écriture presque plus riche (mais si !) et plus de relief dans les caractères avec au moins un peu de méchanceté pittoresque pour faire semblant de se réveiller. La guimauve de fond et l'image sociale normative est certes la même, m'enfin...

Pourquoi ne pas dire que je pense qu'avant tout, bien qu'il colle le mot conte toutes les dix pages, c'est une négation du livre (quant à la littérature...) par sa médiocrité choisie et travestie.

Une love story entre deux parpaings dans un terrain vague doit être plus sensuelle que ce bazar en plus. Excessivement antipathique.

un extrait qui frôle la surchauffe :

Un chevreuil surgit soudain du bois, il te regarde intensément pendant une seconde, puis disparaît. Quelle est donc l'âme qui met cet animal en mouvement ? Quelle est donc l'insondable énergie qui pare la terre de fleurs de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et orne le ciel nocturne d'une somptueuse dentelle d'étoiles étincelantes ?

Bilan récapitulatif : en plus d'être mauvais c'est sans doute malhonnête en tout cas malsain (je trouve). Ne lisez pas ce livre. Ne le faites pas lire. Dissuadez n'importe qui de le lire, mettez autre chose dans les mains de la victime potentielle (et il y a l'embarras du choix pour le remplacement n'est ce pas ?).


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.


Dernière édition par animal le Sam 5 Nov 2011 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 16:15

C'est bizarre, mais tu donnerais presque envie de voir de plus près. diablotin

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 16:26

Voila un déplaisir de lecture avantageusement compensé par un plaisir de le descendre!... et notre plaisir à te lire, animal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 5 Nov 2011 - 17:31

J'adore ton commentaire Animal, il m'a bien fait rire. Tu as eu du courage à le lire jusqu'au bout bravo

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Jeu 10 Nov 2011 - 20:04

je ne pense pas avoir été outrancièrement méchant ? ... mmmmmh... je vous sens en manque ?

nouvel extrait :

Citation :
C'est Veronika qui m'avait appris à constamment aiguiser mon regard sur les subtilités de la nature, et elles étaient infinies. Nous pouvions cueillir des anémones bleues ou des violettes et passer plusieurs minutes à étudier ces petites merveilles. Le monde n'était-il pas un seul conte renversant ?
Aujourd'hui, c'est-à-dire à l'instant où j'écris, je suis triste à la seule évocation de la fuite du bourdon pendant les furtives secondes de cet après-midi où nous étions dans le jardin à cueillir des framboises. Notre abandon était si total, Georg, nous étions si ouverts, si insouciants. J'espère que tu as hérité de cet esprit réceptif aux petits mystères. Ils ne donnent pas moins de matière à réflexion que les étoiles ou galaxies dans le ciel. Je crois qu'il faut plus d'intelligence pour créer un bourdon qu'un trou noir.




_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Jeu 10 Nov 2011 - 20:27

animal a écrit:
je ne pense pas avoir été outrancièrement méchant ? ... mmmmmh... je vous sens en manque ?

nouvel extrait :

Citation :
C'est Veronika qui m'avait appris à constamment aiguiser mon regard sur les subtilités de la nature, et elles étaient infinies. Nous pouvions cueillir des anémones bleues ou des violettes et passer plusieurs minutes à étudier ces petites merveilles. Le monde n'était-il pas un seul conte renversant ?
Aujourd'hui, c'est-à-dire à l'instant où j'écris, je suis triste à la seule évocation de la fuite du bourdon pendant les furtives secondes de cet après-midi où nous étions dans le jardin à cueillir des framboises. Notre abandon était si total, Georg, nous étions si ouverts, si insouciants. J'espère que tu as hérité de cet esprit réceptif aux petits mystères. Ils ne donnent pas moins de matière à réflexion que les étoiles ou galaxies dans le ciel. Je crois qu'il faut plus d'intelligence pour créer un bourdon qu'un trou noir.




Eh beh.
C'est aussi émouvant que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 12 Nov 2011 - 20:29

Je viens de m'inscrire sur le forum suite à la lecture du commentaire d'Animal. Hier soir.
J'ai éclaté de rire toute seule.
Je me suis dit qu'il ne fallait en aucun cas rater ceux à venir.

(à l'occasion décharger ma bile contre certains auteurs qui me font le même effet...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Sam 12 Nov 2011 - 20:45

Ah, Animal quand il n'aime pas... rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   Mar 9 Avr 2013 - 14:14

mdr2 Quel commentaire d'animal ... A classer dans les anthologies parfumées !
Et depuis plus personne n'ose s'aventurer chez Gaarder ...
Spoiler:
 
Pourtant j'ai adoré son Monde de Sophie qui reste pour moi une référence et un livre que je n'hésite pas à donner ...
Et si on lui pardonnait ?
Mettons fin à cette période d'ostracisme et faisons une pelote de ce fil dentsblanches
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jostein Gaarder [Norvège]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jostein Gaarder [Norvège]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Norvège - croisière au nord - juin 2011
» Campagne de Norvège
» Saumon de Norvège = surtout NE plus en manger !!!
» Deux frégates françaises chassent le sous-marin en Norvège
» F912 WANDELAAR (la collection photos de BERU)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: