Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Primo Levi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 9 Aoû 2015 - 17:34

Sullien a écrit:
bix229 a écrit:
L' Espèce humaine est un grand livre sur la Shoah. Mais je crois qu' il vaut mieux ne pas comparer Levi et Antelme. Chacun témoigne
à sa manière d'  un ensemble faits qu' on a du mal à imaginer.

Voilà pourquoi il est intéressant de les comparer.
Semprun a produit d'excellentes réflexions à ce sujet dans L'Ecriture ou la Vie...
Comparer peut etre, mais sans jugement de valeur.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 9 Aoû 2015 - 18:32

oui Mezzavoce le passage dont tu parles il me semble que c'est un échange avec l'un des rabbins

je note aussi le livre dont tu parles (pour plus tard)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 9 Aoû 2015 - 18:34

Bédoulène a écrit:

je note aussi le livre dont tu parles (pour plus tard)

Elle fait quelle taille la liste à lire? Laughing

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
MezzaVoce
Envolée postale
MezzaVoce

Messages : 290
Inscription le : 13/07/2012
Age : 54
Localisation : Lyon

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyLun 10 Aoû 2015 - 10:57

J'ai retrouvé le passage. Comment ai-je pu oublier qu'il parle de La Divine Comédie ?! (Preuve que ma lecture mériterait un rafraîchissement.) Il s'agit du chapitre 11 : Le chant d'Ulysse, dans lequel Levi discute avec Jean, un jeune Alsacien. Primo Levi cherche les vers de Dante dans sa mémoire, les retrouve avec difficulté et ceux-ci prennent alors ici, dans cet enfer-là, une toute nouvelle résonance, notamment ceux-ci :

Considérez quelle est votre origine :
Vous n'avez pas été faits pour vivre comme brutes,
Mais pour ensuivre et science et vertu


Il écrit « L'espace d'un instant, j'ai oublié qui je suis et où je suis (...) Il est bon, Pikolo [Jean], il s'est rendu compte qu'il est en train de me faire du bien. À moins que, peut-être, il n'y ait autre chose : peut-être que, malgré la traduction plate et le commentaire sommaire et hâtif, il a reçu le message, il a senti que ces paroles le concernent, qu'elles concernent tous les hommes qui souffrent, et nous en particulier, qu'elles nous concernent nous deux, qui osons nous arrêter à ces choses-là avec les bâtons de la corvée de soupe sur les épaules. »
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyLun 10 Aoû 2015 - 11:30

merci VezzaVoce !

Primo a d'ailleurs retrouvé Jean régulièrement après la guerre

un beau passage aussi quand vers la fin alors qu'ils sont au K.B. l'un des malades propose :

"...et c'est alors que Towarowski (un Franco-Polonais de vingt-trois ans qui avait le typhus) fit cette proposition aux autres malades : pourquoi ne pas offrir chacun une tranche de pain aux trois travailleurs ? Ce fut aussitôt chose faite.
La veille encore, pareil évènement eût été inconcevable. La loi du Lager disait : "Mange ton pain, et si tu peux, celui de ton voisin" ; elle ignorait la gratitude. C'était bien le signe que le lager était mort."
Ce fut là le premier geste humain échangé entre nous. Et c'est avec ce geste, me semble-t-il, que naquit en nous le lent processus par le'quel, nous qui n'étions pas morts, nous avons cessé d'être des Häftlinge pour apprendre à redevenir des hommes."

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyVen 14 Aoû 2015 - 17:57

La clé à molette

Ph. Roth a écrit : il y a deux sortes d'écrivains, ceux qui écoutent et ceux qui n'écoutent pas (cf Parlons travail)

Primo Levi fait partie des premiers ; il écoute Faussone, cet ouvrier Monteur, Italien comme lui, rencontré sur un chantier de basse Volga.Il écoutera patiemment les récits de cet homme, brut, rustique dans ses sentiments et son langage, qui n'aime pas qu'on l'interrompe mais dont les nombreuses digressions seront autant d' ouvertures sur sa vie.
Quels sont sont les sujets de ces récits ? tous ceux qui intéressent un homme mais surtout pour Faussone son travail, car il l'aime son travail de Monteur, il en est fier, il s'accomplit dans ce métier.

Primo Levi expliquera aussi à Faussone que lui aussi il est Monteur dans son métier de chimiste, mais si les échafaudages, les éléments ne se voient pas le résultat s'exprime par de la peinture. Il parlera aussi de son 2ème métier, celui d'écrivain, car bien entendu Faussone connait la réputation et le passé de Primo.

Faussone prendra alors la mesure des conséquences que peuvent avoir les erreurs dans on métier par rapport à celui d'écrivain, mais se sentira proche du chimiste Monteur.

La rencontre de ces deux hommes dégage ce que devraient être les relations humaines, respect, attention, humanité, partage, un temps pacifique ; le plaisir et l'honneur que peut délivrer un travail choisi.

Les récits de Faussone ont permis l'écriture de ce livre.

J'ai aimé écouter moi aussi les paroles de Faussone.





Extraits

A propos d'un procès en instance

"Comment croyez vous que ça finira ? Moi, je le sais déjà comment ça finit quand les choses en fer deviennent des choses en papier : ça finit mal, ça finit de travers."

"Non, c'était à cause du travail : monter une machine comme celle là, travailler avec les mains et la tête durant des jours, la voir pousser comme ça, grande et droite, solide et mince comme un arbre, et puis qu'après elle fonctionne pas, ça fait de la peine : c'est comme une femme enceinte qui met au monde un gosse tordu et déficient."

"Dans le métier d'écrire, l'appareillage et les signaux d'alarme sont rudimentaires : il n'y a même pas un équivalent fiable de l'équerre ou du fil à plomb. Mais si une page est râtée le lecteur s'en aperçoit, quand il est déjà trop tard et alors on ne se sent ps fier : car cette page est notre oeuvre et rien que la nôtre, nous n'avons ni excuses ni bons prétextes, nous en sommes, pleinement responsables."

"La tante Teresa s'était spécialisée dans les relations humaines, et la tante Mentina s'était retranchée dans son appartement : l'une aux affaires extérieures et l'autre à l'Intérieur, évidemment non sans s'envier, se heurter et se critiquer réciproquement."







_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyVen 14 Aoû 2015 - 19:33

Bédoulène a écrit:

Ph. Roth a écrit : il y a deux sortes d'écrivains, ceux qui écoutent et ceux qui n'écoutent pas (cf Parlons travail)

Primo Levi fait partie des premiers

Et Ph Roth aussi, donc!

J'irai voir ça, La clé à molette, ça a l'air bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 23 Aoû 2015 - 16:24

La clé à molette


Citation :
Et raconter, vous le savez bien, vous me l'avez même dit, c'est une des joies de la vie.

Deux types  rencontrent leurs solitudes temporaires à l’occasion de missions professionnelles, dans la cantine d'un hôtel au fin fond de l'URSS. Dans leurs heures de désœuvrement , Faussone raconte son métier (monteur en  structures métalliques) qui le passionne, qui est le nerf d'une vie faite d'espace, de mouvement et de liberté,où l’excellence est une victoire au quotidien. Et raconter son métier, au dela des précisions techniques qu'il ne nous épargne pas,  c'est se raconter lui-même, ses espoirs, ses amours, ses choix, ses opinions, ses manques, toute sa vie, quoi.

Citation :
En écoutant Faussone, une ébauche d'hypothèse se formait en moi, que je n'ai pas travaillée par la suite que je soumets ici au lecteur : le terme «liberté» a notoirement beaucoup d'acceptions, mais peut-être que le genre de liberté le plus accessible, le plus goûté subjectivement et le plus utile à l'homme, coïncide avec le fait d'être compétent dans son propre travail, et donc avec le fait de l'exécuter avec plaisir.

Primo Levi, car c'est lui,  l'écoute, savourant ses digressions car «interrompre, arrêter un récit de Faussone, c'est comme arrêter la progression de la marée . » Il  demande des explications, fait  préciser tel détail, distrait des sombres horizons soviétiques par la découverte de cet homme ordinaire, primaire en apparence, mais hors du commun (comme tout un chacun).

Citation :
En fait, ainsi qu'il existe un art de conter solidement codifié par des milliers d'essais et d'erreurs, il existe également un art d'écouter, tout aussi ancien et estimable, duquel toutefois, pour autant que je sache, les règles n'ont jamais été définies. Pourtant, toute personne qui parle ou raconte sait par expérience que l'auditeur apporte une contribution décisive à ce qu'elle lui dit : un public distrait ou hostile affaiblit n'importe quelle conférence ou leçon, alors qu'un public amical les vivifie. Mais même l'auditeur, en tant qu'individu, à une part de responsabilité dans cette « œuvre d'art », qu'est tout récit.


Puis, contrepartie, Primo Levi raconte ce qu'est être chimiste, avec une même passion pour le travail aimé et bien fait, qui contribue à construire une vie, et là encore, comme c'est souvent le cas quand on parle de ses passions, il emporte une adhésion du lecteur à travers un récit qu'on suit comme une aventure burlesque.

Il s'interroge aussi , et ils échangent, sur le parallèle entre ces métiers matérialistes et son second métier, celui d'écrivain, car à travers ces activités si diverses, ces hommes construisent et transmettent quelque chose qui donne un sens à leurs vies.

Citation :
Nous sommes tombés d'accord sur ce que nous avons de bon en commun. Sur l'avantage de pouvoir connaître ce que nous valons sans avoir besoin que d'autres nous le disent, sur celui aussi de nous refléter dans nos oeuvres. Sur le plaisir qu'il y a de voir grandir notre « enfant », plaque de fer après plaque de fer, boulon après boulon, solide, nécessaire, symétrique, bien adapté à son objet. Et une fois achevé, on le regarde de nouveau et on se dit qu'il vivra peut-être plus longtemps que nous et qu'il servira peut-être à quelqu'un qu'on ne connaît pas, et qui ne nous connaît pas.

C'est un  bouquin qui paraît a priori totalement inintéressant - deux types, l'un monteur de structures métalliques, l'autre chimiste qui parlent de leur travail – et qui, au fil des pages, se révèle plein de une malice, de tendresse, de profondeur, et vous scotche.

Merci à Arturo d'avoir initié la lecture en commun de Parlons travail de Philip Roth, qui a incité Bédoulène  à lire La clé à molette et m'y a  ainsi judicieusement menée.
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 23 Aoû 2015 - 16:28

... Et de fil en aiguille, il te faut repenser à fourguer Le Gang de la clé à molettes...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 23 Aoû 2015 - 16:55

De vis en boulon, tu veux dire?
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyDim 23 Aoû 2015 - 21:39

merci Topocl, ton commentaire me fait plaisir et je pensais que ce livre pouvait te plaire aussi !


je n'en n'ai pas fini avec le livre de Ph. Roth d'ailleurs sourire


Bix j'y avais pensé à celui-ci aussi après avoir lu Désert

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyMar 29 Déc 2015 - 8:58

pour ceux qui veulent découvrir l'homme et l'écrivain d'une façon extraordinaire:

Primo Levi - Page 8 Aa122

Pietro Scarnera, Une étoile tranquille, Portrait sentimental de Primo Levi : ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 EmptyMar 29 Déc 2015 - 15:05

Merci pour ce nouvel élément biographique en BD sur Primo Levi !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Primo Levi - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Primo Levi   Primo Levi - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Primo Levi
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Claude Levi Strauss
» CLAUDE LEVI-SRAUSS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: