Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nuala O'Faolain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 9:35


 
Née dans une famille de neuf enfants, Nuala O'Faolain suit des études de Lettres à Dublin et Oxford où elle obtient un diplôme de littérature médiévale. Elle fait ses débuts à la télévision, puis devient journaliste et chroniqueuse à l'Irish Times. C'est son roman On s'est déjà vu quelque part qui lance sa carrière en tant qu'écrivain. Cet écrit autobiographique ne devait être à l'origine qu'une simple préface à l'édition de ses chroniques dans l'Irish Times. Mais ce premier livre, par son succès et le phénomène d'identification qu'il a suscité auprès de toute une génération de femmes, a changé sa vie. Nuala O'Faolain poursuit donc sur sa lancée en signant des récits d'inspiration biographique ou autobiographique comme Chimères en 2004, J' y suis presque en 2005 ou encore L' Histoire de Chicago May en 2006, dans un style vif et pertinent qui séduit le public comme la critique.
 
 
Bibliographie
 
Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
 
 
2002 On s'est déjà vu quelque part ?, Page 2,
2003 Chimères, Page 1,
2005 J'y suis presque, Pages 1,  2,
2006 L'Histoire de Chicago May, Pages 1, 3,
2008 Best Love Rosie, Page 2,
2011 Ce regard en arrière et autres récits journalistiques,
 
Citation :
mise à jour le 05/11/13, page 3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L' Histoire de Chicago May   Ven 7 Déc 2007 - 9:37

L'histoire de Chicago May

Prix Femina étranger 2006



En 1890, May Duignan est une jeune fille irlandaise de 19 ans qui s'enfuie de chez elle la nuit où sa mère donna naissance à son cinquième enfant. Avant de quitter l'Irlande rurale pour rejoindre l'Amérique, elle n'hésite pas à voler les maigres économies de sa famille. Comment une jeune femme peut-elle survivre seule en Amérique à cette époque ? May, belle jeune femme séduisante aux yeux bleus et à la chevelure rousse, n'a que peu de choix pour survivre. De ce fait, elle connaîtra rapidement une vie de scandales et de crimes, en devenant peu à peu la criminelle célèbre sous le nom de Chicago May. Comme cela se faisait souvent à l'époque, May publiera elle-même ses propres mémoires de "criminelle" vers 1920.

C'est à partir de ce matériau que Nuala O'Faolain va se mettre sur les traces de Chicago May. Elle va également visiter les lieux où elle a vécu, compulser des documents d'époque (notamment sur les milieux du crime au début du XXe siècle), des dessins, des articles de journaux, des notes, des photos…

Nuala O'Faolain se définit également dans ces termes «J'étais une pas-grand-chose issue d'une lignée de pas-grand-chose, de ceux qui ne laissent pas de traces. Dans un pays catholique et conservateur, qui avait peur de la sexualité et qui m'interdisait même d'avoir des informations sur mon corps, je pouvais m'attendre à rencontrer les pires difficultés.».

Deux femmes venues de rien, deux femmes exilées aux Etats-Unis, deux femmes en quête de liberté mais également en souffrance, Nuala O'Faolain ne pouvait que se sentir très proche de May Duignan : “Il y a sa vie en moi” nous confiera-t-elle.

Nous accompagnons donc ces deux femmes tout au long de ce récit : deux femmes qui savent ce qu'elles veulent mais qui connaîtront également le prix à payer pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 9:46

Je ne sais pas si tu l'as déjà terminé Sentinelle, mais je suis curieuse de connaître ton avis final. Ce livre me tente deouis sa sortie (il y a un an presque!) et je n'ai jamais franchi le pas...Alors dis nous vite bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 9:50

Je l'ai lu il y a déjà plusieurs mois !
J'ai bien aimé, avec quelques longueurs parfois mais le parcours de cette jeune femme m'a touchée.
Le discours de Nuala O'Faolain me touche également.
En filigrane, la condition féminine et le peu de ressources offerts aux femmes pour vivre leur indépendance, hier, aujourd'hui et demain.
Avec quand même quelques améliorations entre hier et aujourd'hui !
Enfin, cela dépend encore fortement de quel côté de la planète nous sommes nées Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 9:56

Je te dirais Senti, que tous les livres de cette collection m'attirent miammiam
Leurs couvertures ont un effet ventouse...je n'arrive pas à m'en éloigner !Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 9:59

Razz
Oui, enfin disons que j'ai eu de la chance d'être tombée dessus lorsque je m'étais rendue à la biblio Cool
Mais je l'avais déjà dans le collimateur depuis un certain temps, le sujet m'interpelait déjà : l'Irlande, l'exil, la condition féminine, le crime dans les années 20 en Amérique aime
Et puis, quel personnage que cette Chicago May Shocked
Revenir en haut Aller en bas
audrey
Posteur en quête


Messages : 66
Inscription le : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 18:33

De cette auteur, j'ai lu Chimères que j'ai vraiment beaucoup aimé. O' Faolain a une très belle plume, pleine de sensibilité. Je la relirai volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 18:42

Je n'ai pas encore lu L'histoire de Chicago May. Mais avais été déçue par Chimères. Tout simplement parce qu'elle y répétait-sous une forme peut être un peu plus romancée-l'excellent On s'est déjà vus quelque part, qui est un récit autobiographique et une étude très juste et touchante de la condition de la femme en Irlande dans les années 50-60.
L'alcool, la misère, les naissances répétées et la fatigue qui ont usé sa mère prématurément, la violence masculine etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audrey
Posteur en quête


Messages : 66
Inscription le : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Ven 7 Déc 2007 - 19:28

Citation :
Je n'ai pas encore lu L'histoire de Chicago May. Mais avais été déçue par Chimères. Tout simplement parce qu'elle y répétait-sous une forme peut être un peu plus romancée-l'excellent On s'est déjà vus quelque part, qui est un récit autobiographique et une étude très juste et touchante de la condition de la femme en Irlande dans les années 50-60.
L'alcool, la misère, les naissances répétées et la fatigue qui ont usé sa mère prématurément, la violence masculine etc.

Celui-là je ne l'ai pas lu (mais je le note), ce qui explique peut-être mon engouement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Sam 8 Déc 2007 - 14:40

J'ai lu l'Histoire de Chicago May sans conviction, Je n'y suis pas du tout rentrée. J'ai trouvé que Nuala O'Faolain, ne racontait pas bien cette belle vie de femme, je suis vraiment restée sur le bord du chemin. Bref, je n'ai pas eu envie d'en lire d'autre.

J'ai été vraiment déçue, parce que tout le monde en disait le plus grand bien. Pourtant, en général, je trouve que les bouquins des Editions Wespieser sont de grande qualité, et j'en adore moi aussi les reliures, j'ai du mal à les lâcher quand je suis dans une librairie. Alors peut-être j'en essaierai un autre pour être sûre ?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 42
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Lun 10 Déc 2007 - 20:06

Chimères

"Chimères" est un passage incessant entre passé et présent. Kathleen de Burca pensait sans doute qu'elle pouvait facilement changer de vie, oublier (ou faire semblant) le passé et trouver le bonheur, d'une manière ou d'une autre. C'était sans compter sur le décès de son meilleur ami. Elle qui pensait avoir quitté l'Irlande pour toujours la retrouve après trente années d'absence. Jusqu'à présent, elle avait toujours enfoui au plus profond tout besoin de rentrer au bercail. Or celui-ci se fait sentir, ce qui a le don de profondément agacer Kathleen. Elle s'énerve contre l'Irlande et ce qui la compose, mais en réalité, c'est contre elle que la colère se dirige.

"On finit par être un peu écoeuré par ces Irlandais qui ressassent leurs propres malheurs."

Elle qui ne se reconnaît plus vraiment, qui se sent en Irlande comme chez elle. Son travail n'avance pas vraiment, elle se heurte à pas mal de difficultés, mais elle retrouve son identité, c'est sans doute ça le plus important. Cependant, Kathleen n'a pas dit son dernier mot. Pas question pour elle d'abandonner Marianne Talbot, elle poursuit ses recherches, ce qui lui vaut pas mal de surprises.

Le passé et le présent se mélangent admirablement sous la plume de Nuala O'Faolain, elle déploie humour et ironie, sans parler de l'attachement qu'elle ressent pour ce pays qui est le sien, avec des facettes multiples et ses contradictions qu'elle tente de restituer avec de beaux mots. Un langage qui n'empêche cependant par, par moments, de ressentir certaines longueurs, certaines lenteurs, à l'image du parcours de Kathleen qu'on suit à la trace, qu'on regarde évoluer, glissant nos pas dans son sillage. Ces longueurs qui peuvent encombrer le récit ne le dénaturent pas pour autant, l'ironie et la tendresse effaçant rapidement ces légers désagréments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 42
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Lun 10 Déc 2007 - 20:07

J'y suis presque : Le parcours inachevé d'une femme de Dublin

J'y suis presque... Oui, mais presque où? Presque nulle part, pratiquement partout, constamment en quête de soi-même, de l'amour, des autres et puis, surtout, en quête d'une compréhension de la vie et du temps qu'on ne cherche plus vraiment à attraper.

Nuala O'Faolain se raconte avec beaucoup d'intimité et une certaine impudeur dans ce récit autobiographique. Est-ce que cela lui a demandé du courage? Peut-être, sans doute... toujours est-il qu'elle fait cela avec un naturel séduisant, qu'elle ne se regarde pas le nombril mais reconnaît volontiers que certains jours elle s'aime bien, au point de s'éloigner des autres.

C'est un récit assez dense dans lequel elle narre son parcours d'écrivain flirtant peu à peu avec le succès, mais aussi avec les hommes et avec la vie, le désespoir, les chagrins, l'alcool, un chien, l'Irlande des grands espaces et de l'enfermement, le Manhattan des découvertes et de la liberté.
Beaucoup de dynamisme dans toutes ces lignes, pas mal de plaies ouvertes également. Comme les liens familiaux qui se tissent avec fragilité et peuvent faire souffrir, comme ce travail d'écrire sur soi en y impliquant forcément les autres tout en tentant de les blesser le moins possible (utopique!).
Oui, il y a de l'impudeur, du courage, du don de soi, une certaine forme de vanité mêlée à de l'abnégation (pas facile de présenter ses plus mauvais jours et ses travers).

Nuala O'Faolain parle également de son écriture, de la genèse de ses romans, du processus d'accouchement de ses textes, pas spécialement douloureux mais à chaque fois, c'est un morceau de soi qu'on détache.
Il y a ainsi une très jolie phrase au sujet de "Chimères": "Il y a des êtres aimés que nous ne faisons que rêver. Ils ne sont pas de vraies personnes pour nous; ils sont l'incarnation d'un rêve. Nous déployons nos manques et nos besoins au-dessus d'eux, et pendant que nous rêvons, nous croyons qu'ils peuvent remplir le puits sans fond où le manque et le besoin sont infiniment renouvelés." (page 105)

Une lecture qui, assurément, permet de (re)lire différemment l'oeuvre de l'auteur irlandaise, transpirant un certain mal-être mais aussi une immense joie de vivre. Paradoxal? Comme elle. Aucun doute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 42
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Lun 10 Déc 2007 - 20:07

L'histoire de Chicago May

Chicago May... Une jeune femme irlandaise fauchée et paumée, qui quitte son île natale. Destination New York. C'est la démesure totale. Déjà rien qu'à bord du bateau l'emportant vers ce qu'elle espère être un Eldorado. Chicago May, c'est May Duignan, personnage réel fuyant Edenmore en 1890 à cause d'un vol et de la misère pour se réfugier dans Big Apple.
Arrivée sur place, elle se transforme en criminelle professionnelle, mais aussi en fille de joie et en danseuse. Chicago May, c'est un personnage aux mille facettes, assez attachante, capable de se faire aimer et détester à la fois. Elle a rédigé ses mémoires en 1928, un an avant sa mort, sous le pseudo de Mary Churchill Sharpe, un de ses noms d'emprunt. Des mémoires qui ont bien inspiré Nuala O'Faolain, une autre irlandaise exilée en terre américaine. La biographie est soignée, détaillée, emplie d'affection et de respect. L'auteur s'est documentée sur son sujet et petit à petit, l'empathie a gagné du terrain, ça se lit, ça se sent.
Chicago May a parcouru une partie de l'Europe et des Etats-Unis, Nuala O'Faolain nous invite sur ses traces. On refait le voyage, on tente de timides incursions dans la tête de la fougueuse mercenaire, on côtoie la prison, les maisons closes, les ruelles sordides, les bras aimants et les soirées de fête.
A l'aide de nombreuses recherches (un formidable travail!), l'auteur rend vie à May Duignan. Avec beaucoup de sensibilité et sans jamais porter de jugement sur sa personne ou ses actes. Ajoutons à cela le plaisir de lire quelques témoignages personnels de Nuala O'Faolain sur le travail fourni, sur ses impressions, sur la prison ou les maisons de plaisir et tout y est (même si je déplore un peu que ces appartés de l'auteur brisent le rythme des aventures de son héroïne). Pour faire de cet ouvrage une biographie ouverte et humaine, des lignes vivantes, non figées. Ce qui est toujours bienvenu dans un tel domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Lun 10 Déc 2007 - 21:07

C'est un plaisir d'ouvrir un nouveau fil sur un auteur et de retrouver les commentaires de Sahkti quelques temps après miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 42
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   Mer 12 Déc 2007 - 8:20

Merci! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuala O'Faolain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuala O'Faolain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: