Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Francesco Biamonti [Italie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Francesco Biamonti [Italie]   Ven 7 Déc 2007 - 20:29



Il y a peu de choses à dire sur Francesco Biamonti. Mais heureusement, son oeuvre, peu nombreuse, n'a pas besoin de commentaires ni de détails biographiques...
Biamonti (193O-2OO1), né à San Biaggio della Cima, près de Vintimille, dans l'arrière pays Ligure, y est également mort, après avoir exercé les fonctions de bibliothécaire et de cultivateur de mimosa.
C'est là qu'il vécut toute sa vie et c'est là que se passe toute son oeuvre, essentiellement poétique et romanesque.
Il fait partie de ces écrivains discrets, venus tard à la littérature -vers la cinquantaine- et qui gagnent vraiment à etre connus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Francesco Biamonti   Ven 7 Déc 2007 - 21:04

Francesco Biamonti : Les paroles de la nuit. - Ed. du Seuil. - 1999

Biamonti est né en Ligurie, et il n'est pas anecdotique de le préciser,
dans la mesure où son oeuvre se déroule dans cette région et dans son village de San Biaggio della Cima.
"Son village lui suffisait pour écrire les paroles qui couraient la nuit dans le vent de sa terre", écrira Francois Maspéro, son ami et traducteur.
L'intrigue romanesque est secondaire et l'interet de ce roman se situe ailleurs.
Il s'agit de rendre hommage à la Ligurie, un hommage incertain à ses villages, à ses champs et ses oliveraies désertés.
Les pecheurs de la cote sont déjà partis, car les poissons sont morts, empoisonnés.
Le pays est désormais livré au tourisme ravageur et à l'immobilier,
aux investisseurs sans ame.
Et la nuit, presque toutes les nuits, passent des ombres furtives,
s'élèvent des voix assourdies que portent le vent. Celles d'Africains,
Kurdes, Albanais, en quete de travail, de pain et de paix. Ici comme ailleurs.
Dans Les paroles de la nuit, la lumière est comme absente. Et c'est bien un livre crépusculaire en effet, où il y
a aussi le regret de la vie passée, d'un temps trop vite disparu. Sous la légèreté d'un style lyrique, affleurent une nostalgie sans recours, l'amertume impuissante devant un monde gravement atteint, des hommes bléssés, affamés, en fuite.

J'aime ce livre parcequ'il dit l'essentiel avec justesse et poésie. byebye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Sam 8 Déc 2007 - 0:43

bix229 a écrit:
Et la nuit, presque toutes les nuits, passent des ombres furtives,
s'élèvent des voix assourdies que portent le vent. Celles d'Africains,
Kurdes, Albanais, en quete de travail, de pain et de paix. Ici comme ailleurs.
Dans Les paroles de la nuit, la lumière est comme absente. Et c'est bien un livre crépusculaire en effet, où il y
a aussi le regret de la vie passée, d'un temps trop vite disparu. Sous la légèreté d'un style lyrique, affleurent une nostalgie sans recours, l'amertume impuissante devant un monde gravement atteint, des hommes bléssés, affamés, en fuite.

J'aime ce livre parcequ'il dit l'essentiel avec justesse et poésie. byebye

Je pense bien sûr à Eldorado de Laurent Gaudé...
Je note ce titre. Merci Bix, je ne connaissais pas du tout cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Sam 8 Déc 2007 - 4:00

notons, notons...je n'arrête pas de noter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Sam 8 Déc 2007 - 8:25

Marie a écrit:
notons, notons...je n'arrête pas de noter...
dito Very Happy
Merci Bix pour ce fil...
Ahhh.. et je viens de voir que ce livre dont tu nous parle a pour couverture un tableau de Bonnard.. drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Sam 8 Déc 2007 - 13:14

Merci Bix de nous faire découvrir cet auteur italien que je ne connaissais pas, et que je note pour une prochaine visite à la bibliothèque.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Lun 17 Mar 2008 - 11:40

Les paroles la nuit / traduit par François Maspero

Leonardo sort de l'hôpital, il a été blessé par un coup de fusil, mais ne sait pas par qui et pourquoi. Le petit village proche de la frontière fraçaise où il vit est au carrefour de nombreux traffics : drogue, mais aussi traffic d'être humains, clandestins et prostituées. Leonardo entrevoit la nuit passer des groupes, certains campent sur ses terres.

Chroniques du temps qui passe, d'un monde qui a changé et où les paysans comme Leonardo, soignant ses oliviers et vignes n'ont plus vraimeznt leur place, alors qu'ils ont fait cette terre, où là beauté de la nature soigneusement cultivée par l'homme disparaît peu à peu.

Biamonti possède une très belle écriture, poétique et très sensuelle, il capte merveilleusement l'instant qui passe, une lumière, une image. Cela reste plus la description d'un personnage, de ses ressentis, qu'une véritable histoire. Nous n'aurons que des brefs aperçus des choses en mouvement, sans y comprendre grand chose, finalement comme Leonardo, qui est un observateur à distance, et non pas un acteur des choses, et non plus un juge qui aurait vraiment un avis sur ce qui se passe, juste une nostalgie d'un monde en train de se defaire, et un sentiment d'impuissance contre quelque chose qu'il n'approuve pas, mais qu'il supporte, par une sorte de fatalisme.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Dim 27 Sep 2009 - 15:40

J`ai juste envie de faire remonter ce fil apres avoir lu ce livre dont vous parliez. Aussi parce qu`ailleurs on a comparer ou rapprocher, a juste titre me semble-t-il, Biamonti a Rigoni Stern, qui lui aussi fut tellement insere dans une realite locale et dans une nature proche.

Ici on trouve la proximite d`un regard, d`un ouie tres fins pour le langage de la nature (surtout dans la premiere moitie) ET les signes d`une fin d`epoque,d`une dissolution. Oui, cela est infiniment nostalgique. Mais par cette langue lyrique tres convaincante et emouvante.

Merci de m`avoir fait decouvrir l`auteur!

(Pardon pour l`absence des accents, j`ecris sur clavier anglais...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Dim 27 Sep 2009 - 18:39

Merci à toi Tom Leo !

" Il y a des romans-paysages comme il y a des romans-portraits.
Page après page, heure par heure, celui-ci doit sa vie à la lumière

du paysage apre et escarpé de l' arrière-pays ligurien, tout près de la
frontière française. "

C' est ainsi qu' Italo Calvino présentait le premier livre de Francesco
Biamonti, L' Ange d' Avrigue.
C' est ce qu' on pourrait dire de toute l' oeuvre de Biamonti...
Et aussi cette meme densité poétique, cette meme douleur sourde

et toujours présente, des lendemains enfuis et du présent incertain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   Mer 10 Fév 2010 - 19:48

VENT LARGUE. - Verdier

Dans l' arrière pays de Vintimille, Vari est devenu passseur d' hommes.
Il conduit d' une frontière à l' autre des etres en fuite, en perdition,

des fugitifs en quete d' une terre d' accueil.
Il le fait parce que les oliviers ont gelé, qu' il est désoccupé, et parce que les autres passeurs sont malhonnètes, sans scrupule.
Ainsi passe le temps dans cette Ligurie abimée par le tourisme,
abandonnée par ses paysans.

Il faudrait replanter les oliviers, mais à quoi bon ?
La femme qu' il aimait a disparu et Vari attend son retour après
l' avoir cherchée en vain.
Vari marche sans cesse dans ces "villages enlaidis, les campagnes perdues", aux maisons vides, et où le vent passe dans les brèches.

Les personnages de Biamonti parlent peu, parce qu' ils trouvent les mots inconstants et peu fiables
Mais ces taiseux pensent beaucoup, remachent la nostalgie d' un bon temps qui n' a jamais vraiment existé.
Toujours en amont de leur vie.
Ce sont des etres en instance et sans grand espoir d' aimer et d' etre aimés.
Ils attendent, ils attendent...
Et leur inguérissable mélancolie nous tord le coeur.

Il lui arrivait, des soirées entières, de penser. Il pensait aux oliviers d' autrefois, à leur air sacré, toujours neuf.
On les appelait les arbres de la faim ; mais la faim, ils l' avaient otée.
Bien sur, ils exigeaient du travail, ne supportaient pas l' abandon, mais,

bien soignés, ils savaient répondre.

Vent largue, p. 69
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francesco Biamonti [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Francesco Biamonti [Italie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: