Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Pirates

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pirates Empty
MessageSujet: Pirates   Pirates Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 19:30

Parmi tous les révoltés, les pirates m'ont toujours paru les plus absolus.
Individus tournant le dos radicalement la cité, la société et ses lois ; la famille et le passé.

L'histoire de la piraterie est celle d'une folie aussi ancienne que la navigation, meme si leur age d'or est le 16e siècle. Une folie si absolue qu'elle nous fait encore rever et frémir
au delà des clichés et des individus.
Peut etre parceque c'est une folie sombre, sans gaité et surtout sans espoir.

Aux cotés de brutes sanguinaires comme Low ou Kid, on voit des utopistes comme Misson, pirate français et fils de gentilhomme, révant
d'un univers égalitariste parfait et aboutissant aux pires catastrophes. Toutes les utopies sont meurtrières, on ne le sait que trop désormais.
D'autres, cherchent des justifications morales malgré le crime ou à l'opposé, souhaitent une contre société vouée à Satan.

Leur point commun c'est la mer, et le navire est le centre de cet univers liquide. Le pirate fuit le temps et l'histoire. Ou du moins, en a t'il l'illusion.

Leur bateau constitue lui-meme une société close et bien réglée. Mais hors du bateau, les règles s'inversent et aussi la morale...
Un monde sans femmes. On en connait pourtant deux qui parvinrent à se faire accepter, mais après s'etre d'abord travesties en hommes...

Une des étrangetés qui les rassemblent est leur manière de dilapider
le plus rapidement possible le butin qu'ils ont conquis de la façon la plus risquée. De la partager, ou de l'ensevelir et de l'oublier. Songez un peu à tous ces trésors cachés ici ou là...

Autre besoin encore, la fete et l'orgie, sans doute en réaction contre les régles, mais aussi la destruction de tout ce qui fut construit, édifié, amassé par d'autres.

L'intimité constante qu'ils ont avec la mort est une de leur force en cas
d'abordage ou de pillage. Ce n'est pas un hasard, s'ils hissent souvent un pavillon noir à tete de mort...
On est sidérés quand on constate que quelques poignées d'hommes enragés et à pied, ont pris d'assaut au 16e siècle, des villes comme Cartagena, en Colombie... Et se sont attaquées à bien d'autres...

Apparemment ils meurent sans craintes, comme si leur gout pour le néant les avait habités dès le début.

A lire, pour les amateurs, Histoire des frères de la cote d'Exmelin, qui fut le médecin, le témoin et l'historien de certains de ces pirates, et dont la 1ère édition est de 1684. Et le capitaine Charles Johnson : History of the pyrates.
Daniel Defoe, l'auteur de Robinson Crusoe, a écrit, un roman intitulé
La vie, les aventures et les pirateriesdu capitaine Singleton, et sans eux, Stevenson n'aurait peut etre pas écrit L'ile au trésor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 20:23

Un livre ( paru chez Payot-Histoire)
Pirates et aventuriers des mers du sud De A.J. Villiers
La Tasmanie au XIXème siècle. Et , navigant autour, , des forçats condamnés et exilés au bagne sur cette île, qui s'étaient évadés et reconvertis pirates, des chasseurs de baleine et des aventuriers qui tentaient de récupérer les butins engloutis avec les navires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pirates Empty
MessageSujet: Pirates   Pirates Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 21:46

Quand je pense au mépris de la mort qu'avaient les pirates, je pense aussi aux nihilistes russes qui affichaient eux-aussi ce meme mépris. Ce qui ne les empechaient certinement pas d'avoir peur.

Mais, la grande différence entre eux, c'est que les nihilistes étaient des idéaliste
fourvoyés, perdus. C'est ce qu'expliquait brillamment Hans Magnus Enzenberger -un auteur que j'apprécie beaucoup depuis longtemps-
dans un essai intitulé Les reveurs de l'absolu.
Essai réédité dans un ouvrage intitulé Politique et crime et publié par Allia en 1998.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 21:47

Marie a écrit:
Un livre ( paru chez Payot-Histoire)
Pirates et aventuriers des mers du sud De A.J. Villiers
La Tasmanie au XIXème siècle. Et , navigant autour, , des forçats condamnés et exilés au bagne sur cette île, qui s'étaient évadés et reconvertis pirates, des chasseurs de baleine et des aventuriers qui tentaient de récupérer les butins engloutis avec les navires...

Ah tien,s ça va intéresser Monsieur ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Alfred Teckel
Envolée postale
Alfred Teckel

Messages : 259
Inscription le : 16/11/2007
Localisation : Lorrain en exil à Paris

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 22:00

C'est bien tout ça, mais c'est une vision bien romantique d'une réalité souvent plus prosaïque et bien moins idéaliste.

Une autre référence néanmoins, le livre de Michel le Bris sur Pirates et Corsaires (le titre exact m'échappe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesdautomne.spaces.live.com
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pirates Empty
MessageSujet: Pirates   Pirates Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 23:25

A. Teckel, je me suis peut etre mal exprimé, mais je n'ai pas de sympathie pour les pirates, sauf au cinéma ou dans la littérature ! Je crois avoir insisté au contraire, sur leur mépris pour la vie, à commencer par celle des autres, leur folie meurtrière, et leur amoralité foncière.

Ceci dit, on ne peut faire abstraction de leur radicalité absolue, comme celle qu'on peut trouver dans l'oeuvre de Sade. Et je n'aime pas du tout l'oeuvre de Sade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeMar 11 Déc 2007 - 1:18

Pour ma part j’ai une certaine sympathie pour les pirates…

Quand on pense aux pouvoirs en place et à « l’ordre » qu’ils faisaient régner, on ne peut qu’adhérer à une résistance, même pour des motifs pas obligatoirement nobles…une forme de contre-pouvoir…

Vous voulez une belle histoire ? La voici :

Citation :
Anne Bonny (1697?-1720?) était une pirate, issue d'une famille irlandaise. Elle a navigué avec Calico Jack Rackham.
Tout ce que l'on sait à propos d'Anne Bonny provient de légendes et de rares documents officiels. Il faut savoir que la plupart des informations dont nous disposons aujourd'hui au sujet des plus grands pirates proviennent de différentes publications du XVIIIe siècle, dont les auteurs sont souvent des pirates eux-mêmes. Les différentes sources ne s'accordent pas, par exemple, au sujet de son année de naissance (entre 1697 et 1705).
Une jeunesse tumultueuse
Avant d'être Anne Bonny, elle était Anne Cormac. Fille illégitime de William Cormac, procureur, et de sa domestique Mary. Lorsque cette affaire fût exposée au public, William Cormac quitta l'Irlande avec sa fille et s'installa à Charleston, en Caroline du Sud. Il y fit fortune et acheta une immense plantation.
Anne apparaît pour la première fois sur les terres du Nouveau Monde à Charleston en 1710 sous les traits d'un garçon de 13 ans dans l'Histoire générale des plus fameux pirates, écrit par Daniel Defoe, l'auteur de Robinson Crusoé, sous le pseudonyme de Capitaine Charles Johnson, et publié en 1724. Bien que fille d'un riche procureur et propriétaire, elle a l'air plutôt pauvre : ses cheveux roux coupés courts, le visage crasseux et les vêtements en bataille.
Elle a la réputation d'être une jolie fille, intelligente mais soupe au lait. On raconte qu'à l'âge de treize ans elle poignarda une domestique avec un couteau, mais il s'agit peut-être d'une légende. Environ cinq années plus tard, Anne réapparaît dans les récits : elle fréquente les tavernes, on la voit dans les bras de différents boucaniers, certains racontent même qu'elle aurait publiquement déshabillé son maître d'armes avec son épée, bouton après bouton. A seize ans Anne épouse un pirate de petite envergure nommé James Bonny. Ce Bonny avait l'espoir de récupérer l'héritage d'Anne, mais celle-ci fut déshéritée par son père. Anne se serait vengée en incendiant la plantation. James l'emmène alors avec lui à New Providence, aux Bahamas. Dès son arrivée, elle s'impose en privant d'un coup de feu un marin saoul de la seule oreille qui lui restait alors qu'il l'empêchait de passer. James devient très vite informateur auprès du Gouverneur Woodes Rogers et commence à dénoncer des marins soupçonnés d'exercer des activités de contrebande ou de piraterie. Déçue, Anne décide de ne plus vivre avec son époux et va s'installer avec un pirate qui se fait appeler Capitaine Jennings et sa maîtresse Meg. On lui conseille de trouver la protection d'un homme et Anne devient la maîtresse de Chidley Bayard, l'homme le plus riche de l'île.

La naissance de la femme pirate
Anne fait ensuite la connaissance de Pierre Bouspeut (parfois nommé Pierre Delvin ou Peter Bosket), un autre pirate qui s'occupe à New Providence d'un restaurant, d'une échoppe de coiffeur et de tailleur de velours et de soie. Apprenant qu'un navire marchand français, chargé de marchandises précieuses, s'approche de l'île, Anne et Pierre organisent leur première expédition de corsaires. Avec l'aide d'amis de Pierre, ils volent un navire, le Revenge, parmi les épaves du port, le remettent en état pour qu'il puisse à peine naviguer, et préparent leur stratégie. Ils se couvrent de sang de tortue, ainsi que les voiles et le pont. Ils font de même avec un des mannequins, habillé en femme pour l'occasion, que Pierre utilise pour son activité de tailleur, et le placent sur l'étrave (sous la proue). Anne vient se tenir debout une hache ensanglantée à la main, au-dessus du mannequin. Ils partent ainsi à la rencontre du navire marchand. Les marins français, terrifiés par ce navire démoniaque, ne combattront pas.
New Providence est également le théâtre d'une piraterie moins insolite, et le Gouverneur Rogers tente de l'anéantir en offrant des pardons royaux à tous les pirates qui promettent de stopper leurs activités. Anne refuse, car elle sait qu'elle sera condamnée pour l'incendie de la plantation de son père. Elle se joint alors à Pierre et Calico Jack Rackham, qui ont également refusé de se soumettre. Tous les trois s'évadent à bord d'un sloop - le Seahorse - en forçant avec ruse le blocus que Rogers avait installé dans le port. On raconte qu'Anne était torse nu comme une Amazone, habillée seulement d'un pantalon de velours noir cousu par Pierre. Une main posée sur le pommeau de son épée, l'autre agitant une écharpe de soie à l'intention du Gouverneur.
Ceci n'est probablement qu'une légende, dans la mesure où sa nudité aurait immédiatement dévoilé son véritable sexe aux hommes de l'équipage, alors qu'Anne elle-même tente par tous les moyens de le dissimuler. Elle se déguise en homme et se fait d'ailleurs désormais appeler Adam Bonny. Lorsque son véritable sexe est découvert par un pirate, elle le tue froidement. Enfin, elle aurait jeté Rackham hors de ses quartiers afin d'y résider seule, alors que Rackham était son supérieur.
Une autre version existe : Anne et Rackham seraient devenus amants : ils auraient eu ensemble un enfant qu'ils auraient par la suite abandonné. Rackham propose d'acheter Anne à James Bonny, mais James avertit le Gouverneur de l'affaire. Celui-ci condamne Anne à être fouettée et lui ordonne de rester avec son époux. Anne et Rackham s'enfuient alors ensemble sur le Revenge.
Sa liaison obscure avec Mary Read
Dans un cas comme dans l'autre, on pense que Rackham et son équipage ont fait escale à de nombreuses reprises à New Providence et que c'est au cours d'une de ces escales que Anne rencontre Mary Read (qui se déguisait elle aussi en homme et se faisait appeler Mark Read). Les deux femmes sympathiseront rapidement, on leur prête même une liaison amoureuse (l'homosexualité n'était pas rare parmi les pirates, mais sévèrement punie) qui aurait rendu jaloux Rackham (qui pensait alors que Anne était une femme et Mary un homme) et créé bon nombre de tensions à bord du Revenge. Rackham aurait été jusqu'à menacer de trancher la gorge de Mark.
On ne sait pas exactement comment Rackham a découvert le véritable sexe de Mary. Certains racontent qu'il les aurait surprises dans leurs ébats amoureux un soir dans la chambre d'Anne Bonny, bien que cela ne serait fondé que sur des fantasmes. Dans tous les cas, Mary arrête bientôt de se faire appeler Mark, mais les deux femmes restent inséparables et vivent comme un couple, s'habillant indifféremment en homme ou en femme.

Peu de temps après, plusieurs bâtiments de guerre britanniques sont envoyés à leur poursuite (un décret du 5 septembre 1720 du gouverneur des îles Bahamas déclare que Jack Rackham et son équipage, dont Anne Bonny et Mary Read, doivent être capturés et jugés). Mais il en faut plus pour impressionner Rackham, Anne Bonny et Mary Read. Plus téméraires et féroces que jamais, ils attaquent et capturent sans relâche les navires qui passent à portée de canon. L'un de ces navires est le Royal Queen, appartenant à Chidley Bayard, l'ancien amant d'Anne, et commandé par le Capitaine Hudson. Anne parvient à séduire Hudson et à le convaincre de la prendre avec lui à bord de son navire. Une fois à bord, elle réussit à éviter de passer la nuit avec lui en le droguant. Elle asperge alors avec de l'eau toutes les mèches destinées aux canons et retourne avec les pirates. Le jour suivant, le Revenge engage le combat avec le Royal Queen, alors incapable de riposter. La bataille fera une seule victime : par jalousie, Mary tue le Capitaine Hudson.
La fin de l'aventure
Le 21 octobre 1720, les troupes du Capitaine Charles Barnet, qui travaille pour le Gouverneur de Jamaïque, capturent Rackham et son équipage (dont Mary Read et Anne Bonny). Mary et Anne en particulier sont écœurées de voir les pirates n'opposer que très peu de résistance (certains récits rapportent que la plupart d'entre eux étaient saouls). Elles en tueront deux et blesseront plusieurs d'entre eux (dont Rackham). Il faudra plus d'une heure de combat avant que les deux femmes rendent les armes, seules face aux troupes de Barnet.
16 novembre 1720 : procès de Jack Rackham, Anne Bonny et Mary Read. Les deux femmes réussissent à éviter la pendaison en prétendant qu'elles sont enceintes. C'était une pratique courante à l'époque : personne n'aurait osé tuer ce qu'on considérait comme un être vivant pas encore né. Il est fort probable qu'en réalité aucune des deux femmes n'était enceinte. Anne rendra visite à Rackham et lui aurait dit : "Je regrette de vous voir dans un tel état, mais si vous vous étiez battu comme un homme, vous n'auriez pas à mourir comme un chien."
Mary Read devait finir ses jours en prison mais quelques semaines plus tard elle meurt, probablement de la fièvre jaune. En revanche, on ne sait pas avec certitude ce qu'il advint d'Anne Bonny : la veille de Noël, le gouverneur l'a graciée, donc sa peine de prison est annulée. Elle a quitté la prison et... Elle a complètement disparu des documents officiels après cet épisode. Trois hypothèses existent :
* son père aurait payé une rançon pour la faire libérer, puis lui aurait donné la possibilité de commencer une nouvelle vie avec un nouveau mariage, et elle serait morte en 1782 ;
* elle serait retournée avec son époux, James Bonny, alors que d'autres prétendent qu'il serait mort des années plus tôt ;
* elle serait retournée à la piraterie sous un autre nom, en particulier elle aurait pu être Bartholomew Roberts.


Sources : wikipedia.org et mrugala.net

Pirates Anne_b10 innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Envolée postale


Messages : 139
Inscription le : 04/01/2008
Age : 36

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeSam 5 Jan 2008 - 14:03

Et quelle est la véritable différence entre les pirates et les corsaires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annepotter.forums-actifs.com
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeSam 5 Jan 2008 - 14:09

Anne a écrit:
Et quelle est la véritable différence entre les pirates et les corsaires?
Les corsaires étaient des pirates « légaux », ils avaient le droit de détrousser les navires ennemis…droit accordé par un pays souverain. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pirates Empty
MessageSujet: Pirates   Pirates Icon_minitimeSam 5 Jan 2008 - 14:48

Dis moi Sous marin, puisque tu t'interesses visiblement aux pirates, connais-tu le capitaine Misson, marginal parmi les marginaux ?

Misson aurait fondé une colonie "utopiste", Libertalia à Madagascar,
à la fin du 17e siècle. Une colonie qui aurait mal fini...

Tout ceci au conditionnel, car cette histoire est attribuée à un certain capitaine Charles Johnson, qui ne serait autre que le fameux écrivain
Daniel Defoe.
Meme si c'est une histoire, elle est belle, et prouve que la réalité dépasse parfois la fiction !attentif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Teckel
Envolée postale
Alfred Teckel

Messages : 259
Inscription le : 16/11/2007
Localisation : Lorrain en exil à Paris

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeSam 5 Jan 2008 - 16:31

Anne a écrit:
Et quelle est la véritable différence entre les pirates et les corsaires?


Comme le dit Sous Marin, le pirate est un brigand, ni plus ni moins, tandis qu'un corsaire est comme qui dirait un "agent non officiel", il bénéficie des subsides et de l'autorisation d'un Etat, et le souverain lui donne une "lettre de course" qui l'autorise à faire ce qu'il fait. La course (= le fait d'être corsaire) peut rapporter beaucoup et même mener à l'annoblissement et à de solides revenus (cf. les demeures corsaires à Saint Malo, ou Jean Bart honoré à Versailles par Louis XIV). De plus, corsaire n'est pas un état permanent, chaque "lettre de course" lui donne une mission plus ou moins précise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesdautomne.spaces.live.com
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeSam 5 Jan 2008 - 20:21

Le corsaire était très officiel, reconnu comme tel, ayant même pignon sur cour mais il se rémunérait en pillant ses victimes ; comme le dit Alfred Teckel chaque "lettre de course" lui donne une mission plus ou moins précise mais nombres corsaires disaient blanc et faisaient noir…pour ma part, je ne peux m’empêcher d’avoir plus de sympathie pour les pirates que pour les corsaires (malgré que, selon ma sœur, on n’en ai eu quelques uns dans nos ancêtres du côté de Saint Malo).

Au moins le pirate avait le courage de se présenter sans fard ni hypocrisie alors que le corsaire, derrière des oripeaux de respectabilité, n’était qu’un laquais au service des tyrans de l’époque.

bix229 a écrit:
Dis moi Sous marin, puisque tu t'interesses visiblement aux pirates, connais-tu le capitaine Misson, marginal parmi les marginaux ?

Misson aurait fondé une colonie "utopiste", Libertalia à Madagascar,
à la fin du 17e siècle. Une colonie qui aurait mal fini...

Tout ceci au conditionnel, car cette histoire est attribuée à un certain capitaine Charles Johnson, qui ne serait autre que le fameux écrivain
Daniel Defoe.
Meme si c'est une histoire, elle est belle, et prouve que la réalité dépasse parfois la fiction !attentif
Une utopie égalitaire, qui aurait été fondée avec le concours d’un prêtre défroqué, mais l’égalité, même en utopie imaginaire (ou non), reste subjective :
Citation :
Ces hommes libres se sont organisés en groupes de dix pirates chacun et dans chaque groupe, ils ont choisi un représentant pour décréter des lois devant régir Libertalia. Les pirates ont partagé femmes, trésors et bétail très également entre eux.
A mon avis, les femmes n’ont pas trouvé cette république très égalitaire… innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pirates Empty
MessageSujet: Pirates   Pirates Icon_minitimeSam 5 Jan 2008 - 21:17

Moi aussi, je préfère les pirates...SAUF quand ils jouent sur tous les tableaux, y compris celui de la respectabilité...

Je pense évidemment à Francis Drake et à Walter Raleigh qui furent anoblis pour leurs pillages et autres paillardises. Sauf que l'un des deux fut finalement pendu, je crois.bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pirates Empty
MessageSujet: Pirates   Pirates Icon_minitimeDim 16 Nov 2008 - 16:26

Les Pirates de Gilles Lapouge, est réédité chez Phébus.
Lapouge ne se contente pas de raconter l'histoire de la piraterie, il en
parle, sans empathie particulière, mais comme d'une révolte extreme, qui effraie
mais pose des questions aujourd'hui encore.
Pourquoi aussi il y a derrière leurs aventures ténébreuses et cruelles une
échappée vers le reve.
En tout cas, c'est ainsi que l'ont interptrété Defoe et Stevenson. Et pas mal de cinéastes.
A propos de Stevenson et Noel approchant, offrez donc L'Ila au trésor aux enfants que vous connaissez.
Ou à celui qui sommeille en vous.lire

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitimeDim 16 Nov 2008 - 16:46

bix229 a écrit:
Les Pirates de Gilles Lapouge, , est réédité chez Phébus.

Tiens, tu me donnes une idée de cadeau pour Nowel, là! Un fanatique de pirates à qui j'ai déjà offert l'adaptation de l'Ile au trésor par Hugo Pratt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pirates Empty
MessageSujet: Re: Pirates   Pirates Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pirates
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ›› les capitaines pirates.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Pratiques culturelles-
Sauter vers: