Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Les éphémères - Ariane Mnouchkine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Juin 2008 - 14:08

Queenie a écrit:
(wa merci pour toutes ces photos ça me replonge dans l'ambiance)

aime

Voici avant mon texte un extrait d'une interview à propos des Ephémères: ceux qui répondent auxquestions sont des auteurs-acteurs du spectacle

Les Ephémères sont une création collective. Quel a été son point de départ ? Sur quoi Ariane Mnouchkine vous a t-elle demandé de travailler pour construire les différents épisodes ?

Delphine Cottu: La proposition de départ c'était la fin du monde en quelque sorte : imaginez qu'une comète va s'écraser sur terre, qu'est-ce qu'il se passe ? La voie étant de dire nos intimités, les éléments fondateurs de notre existence. La comète est entrée en chacun de nous et on s'est demandé ce qui, pour nous, était important à raconter. Nous avons plongé en nous-mêmes, nous nous sommes révélés des choses à travers le théâtre. C'était une sorte de fleuve immense. Il a fallu choisir, ensuite...

Quand la matière première est celle de son intimité, cela doit être plus difficile qu'un texte d'auteur ?

Maurice Durozier: Bien sûr ! Pas d'auteur, pas de sujet, c'était déstabilisant, désemparant, et vertigineux à la fois. D'habitude, nos imaginaires se mêlent et là, ce qui est magnifique, c'est d'avoir accepté que nos inconscients se mêlent. C'était un pari incroyable que de passer de l'intime à l'universel.

Delphine Cottu: L'intime, pas le privé... C'est un spectacle où il fallait beaucoup de courage, il fallait se mouiller, dire des choses de nous, en entendre des autres, sans être impudique.

Ce spectacle suscite une émotion toute particulière chez les spectateurs... Pourquoi ? Et le ressentez-vous sur scène ?

Delphine Cottu: On ressent très fort le silence, l'écoute. Les visages bouleversés, il y en a, mais nous nous en protégeons quand nous sommes sur scène.

Juliana Carneiro da Cunha: Oui, on sent l'émotion, dans les rires, certaines paroles. Mais pour la première fois, je joue en ne cherchant pas les yeux des gens. C'est très troublant de croiser les regards. Il nous vaut mieux rester dans notre histoire. Je crois que l'émotion est forte car Les Ephémères parle aux gens d'eux. On sort d'ici avec la notion très forte que nous sommes éphémères et que nous ne devons pas perdre de temps dans de vaines querelles. Il ne faut jamais repousser les choses, les mots à plus tard, il faut célébrer. Célébrer chaque moment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Juin 2008 - 14:23

Quelques photos encore...récupérées sur le Net...Je ne photographie pas pendant les représentations bien sûr... content

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Tract010
La petite qui va êtrearrachée violemment à sa mère pour le week-end du père...

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Tract011

Le petit-filsaccro à la drogue, en manque, qui vient supplier ses grands- parents de lui donner de l'argent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Juin 2008 - 14:31

Lettre d'Ariane Mnouchkine à un ami:

18 octobre 2006
Le monde explose autour de nous… et nous, nous tentons de faire un spectacle sur… sur quoi au fait ? Si je te disais que les comédiens et moi-même nous sommes retrouvés travaillant sur… presque rien. Ce presque rien que nous appelons malheur, bonheur, souvent regrets, parfois heureusement révélations. Nos petites apocalypses. Nos sillages à peine tracés que déjà disparus. Nos traces, aussi invisibles que celle d’un serpent sur le sable. Je ne sais pas pourquoi j’ai eu envie de t’écrire cette lettre. J’ai eu soixante-sept ans cette année. Je suis la plus âgée. La benjamine a vingt ans. Entre elle et moi, il y a maintenant tous les âges. (…)

Le monde explose autour de nous… les glaciers fondent, les océans montent, les îles de nos rêves bientôt seront englouties, et nous sommes toujours des « analphabètes du sentiment »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Juin 2008 - 14:51

LES EPHEMERES

Saint-Etienne. Samedi 7 juin 2008, 12 heures…
Nous arrivons sur le parking du Palais des Spectacles .
Tout près de notre voiture, une femme aux cheveux blancs s’apprête à monter dans la sienne…Je pense et j’ai envie de dire : « Je connais cette femme… » mais aussitôt je réalise que c’est elle, Ariane Mnouchkine !... Elle nous regarde et nous sourit généreusement puis lance tout à coup en riant : « Ne vous inquiétez pas…Je reviens ! »…

Les immenses tentes blanches ont été dressées pour l’accueil des spectateurs…Dessous, un nombre incalculables de grandes tables et des odeurs de cuisine qui embaument l’atmosphère…
Les renseignements pris nous nous installons pour déjeûner, comme presque tout le monde ici, dans un joyeux brouhaha et des mouvements incessants qui pourtant donnent une impression de calme général…

Le spectacle commence à 13 heures.
On peut auparavant aller choisir sa place sur les gradins et la réserver par un astucieux système.
Le dispositif scénique est bifrontal. C’est-à-dire avec un plateau rectangulaire au milieu de deux rangées de gradins très pentus. C’est beau…Sobre…En rouge et gris…Eclairé de toutes petites lumières à chaque rangée de gradins.
Nous choisissons le troisième rang, vers le milieu de la scène…C’est idéal !
Pour accéder à la salle nous avons franchi un parcours tendu de tissus et sommes passés devant l’immense loge ouverte et alors déserte des comédiens. Une loge déserte à peine une heure avant le début de la représentation !…Ce qui me fait penser que cette grande loge qui servira au moment du spectacle doit être doublée d’autres plus intimes. L’apercevoir au passage fait pour nous partie du spectacle et elle est magnifique !

A treize heures les gradins sont combles…archi-combles même et Ariane Mnouchkine est là, à veiller que chacun ait une place. C’est l’avant-dernière représentation des Ephémères, il y aura des gens assis dans les escaliers…
Ariane explique comment vont se découper les presque 7 heures qui nous attendent. Deux grandes parties, coupées chacune par une pause courte. Une pause un peu plus longue entre les deux parties…Nous sommes là pour voir « l’intégrale » des Ephémères…Certains jours on pouvait n’en voir qu’une partie…Pas aujourd’hui !...
Le spectacle peut commencer…

Aux deux extrémités du plateau, des rideaux sont tendus qui se lèveront sans cesse pour laisser passer dispositif et comédiens.
Les éphémères ce sont une multitude de scènes qui se succèdent, nous entraînant pour quelques minutes dans des époques (des années 40 à nos jours) ou des univers différents…Comment ? Par un système de plateaux ronds et mobiles que les acteurs eux-mêmes (ceux qui ne sont pas occupés dans la scène) déplacent, accroupis au ras du sol dans un mouvement léger, une chorégraphie douce à la fois remarquable et discrète. Les plateaux glissent, entrent et sortent, tournent doucement…

Sur les plateaux se déroulent des histoires intimes et variées, certaines indépendantes les unes des autres, d’autres qui se relient…Des fragments de vie qui viennent et s’en vont…

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Snb10819
C’est l’humanité sous nos yeux dans ses bonheurs, sa vulnérabilité, sa souffrance, son quotidien, souvent sa misère sociale et affective …

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Snb10820
Parfois drôle, souvent mélancolique, par moment violent…c’est le théâtre que j’aime… il me touche parce qu’il ne parade pas et parle d’humanité !..
Plusieurs fois la gorge se noue, plusieurs fois nous ne saurons pas empêcher nos larmes de couler…
Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Ephem111

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Apamic10
Placé en hauteur à une extrémité du plateau, le musicien, (toujours le même sur les spectacles de Mnouchkine), Jean-Jacques Lemêtre, accompagne en direct avec une multitude d’instruments ce qui se déroule sous nos yeux…
L’harmonie entre tout est parfaite…Les 40 comédiens endossent leurs différents rôles et créent avec justesse, densité, profondeur ( et simplicité surtout !) tous les personnages. C’est une véritable magie qui opère…Je ne connaîtrai pas une seule minute d’ennui…

De tous ces moments intimes et minimes, les reliant par une scénographie éblouissante, Ariane Mnouchkine a bâti une véritable épopée tragique.
Une épopée dont les héros sont des êtres qui nous ressemblent. Des êtres représentant toutes les générations, et tous les milieux sociaux où se vivent les mêmes bonheurs et les mêmes drames…Où l’on s’aime et se déchire de la même façon…Où l’on est aux prises avec les mêmes sentiments : l’amour, l’amitié, la tendresse, le désir, l’entraide, la souffrance, l’espérance, la tristesse, la solitude, la violence, la lâcheté, la compassion …Et où l’on sait que tout peut basculer en un instant vers le pire ou le meilleur…

21 heures…Le spectacle se termine…Le public debout, profondément ému et heureux, rappelle plus de dix fois les artistes…L’émotion est à son comble, perceptible chez les spectateurs, et chez les comédiens qui arrivent au bout de leur grande aventure, certains pleurent…Demain, ce sera la dernière…

L’on sort…Et il n’est pas besoin de s’attarder très longtemps pour les voir arriver au milieu des gens. Se prêtant tous de bonne grâce aux questions, aux compliments, ils se laissent prendre en photo, ils viennent dîner avec leur public sous la grande tente blanche …
On est bien loin des paillettes et du star système…Tout est simple et chaleureux…
J’ai fait provision pour longtemps je crois de merveilleux souvenirs.

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Snb10818
Bravo et merci Madame Mnouchkine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Mai 2009 - 13:11

J'ai revu ce matin à 10h sur ARTE une partie de la merveille!...
Evidemment, le théâtre à la télévision ce n'est pas le théâtreau théâtre!...Mais tout de même...Quel bonheur de revoir ces différents tableaux!...Les scènes, intimistes, passaient finalement bien à l'image. Ce qui passe moins bien c'est l'extraordinaire mise en scène du spectacle...
ARTE doit programmer la suite (dimanche prochain?)...Comment puis-je vous convaincre de regarder ou enregistrer ce théâtre que j'aime infiniment?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Mai 2009 - 17:23

coline a écrit:
ARTE doit programmer la suite (dimanche prochain?)...Comment puis-je vous convaincre de regarder ou enregistrer ce théâtre que j'aime infiniment?...
Promis, on sera devant nos postes Coline (sinon tu risques de ne plus nous parler laugh )

Samedi soir et ce matin cela m'était impossible, mais je vais relire tout le fil et y penser dimanche...et fais un rappel pour les étourdis s'il y en a innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Mai 2009 - 20:02

C'est vraiment extra Mnouchkine !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Mai 2009 - 21:24

aériale a écrit:
coline a écrit:
ARTE doit programmer la suite (dimanche prochain?)...Comment puis-je vous convaincre de regarder ou enregistrer ce théâtre que j'aime infiniment?...
Promis, on sera devant nos postes Coline (sinon tu risques de ne plus nous parler laugh )


C'est surtout que vous passez à côté d'une pièce majeure ... jypeurien

Séance de rattrapage: ICI!


ou bien ICI!
Queenie a écrit:
C'est vraiment extra Mnouchkine !

Puisque la reine vous le dit! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Mai 2009 - 3:24

Euh... 23 minutes que cela dure et... je suis en train d'attraper le tournis, et par la même occasion, le mal de mer !
Je crois que je vais écouter le texte en jetant quelques regards, parce que là, ce n'est pas possible !

PS : Très émouvant le premier tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Mai 2009 - 4:02

Mon avis. ( Je précise que je ne suis _ malheureusement_ absolument pas spécialiste du théâtre, c'est donc un avis de novice ).

Des scènes émouvantes, voire même bouleversantes, d'autres très dures. Chaque tableau résonne en nous, que nous ayons vécu une situation proche ou non, tant les thèmes abordés sont ceux du quotidien ; on sourit, on a le coeur qui se serre... C'est vrai que c'est prenant, et que lorsqu'une scénette a trouvé son rythme, on ne voit pas le temps passer.

Un petit reproche tout de même ( hormis le mouvement tournant que mes yeux n'acceptent pas, mais cela vient plus de la façon de filmer je pense ).

Je trouve qu'il y a une certaine "uniformité" dans le ton des comédiens, une atmosphère commune dans les intonations qui donne son unité à l'ensemble. J'aime les intonations plus vivantes, mais je peux comprendre ce parti pris, et cela ne me gêne pas en soi.

C'est la musique là-dessus me semble parfois de trop, voire redondante par rapport au texte et au jeu des comédiens ( je ne sais si je me fais bien comprendre ) ; très présente, elle m'agace par moment, ( voire même souvent ) notamment lorsque qu'elle est extrêmement lente, c'est à dire presque tout le temps, ( régulièrement, une seule note à la fois ) et qu'on a l'impression d'entendre la même chose qui se répète plusieurs scènes d'affilée. Ca en devient monotone, ça me ferait presque décrocher, d'autant plus lorsque la voix des comédiens elle non plus ne varie pas beaucoup, ou qu'il y a de long silences qui se suffiraient à eux-même.
J'aurais aimé une musique moins forte ( cela vient peut-être de la version filmée ), plus de silences, et des sonorités plus variées. Parce que les quelques fois où l'on a une musique réellement différente, cela donne du souffle à l'ensemble et réveille mon intérêt qui commençait à s'endormir. ( et pas seulement à cause de l'heure Wink)

C'est dommage, car le jeu des acteurs et surtout les scènes en elles-mêmes, comme je l'ai déjà dit, sont réussies et sonnent juste. Mais huit heures d'affilées, Je n'aurais pas pu. Wink


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 10:46

Armor-Argoat a écrit:
Des scènes émouvantes, voire même bouleversantes, d'autres très dures. Chaque tableau résonne en nous, que nous ayons vécu une situation proche ou non, tant les thèmes abordés sont ceux du quotidien ; on sourit, on a le coeur qui se serre... C'est vrai que c'est prenant, et que lorsqu'une scénette a trouvé son rythme, on ne voit pas le temps passer.

Le point de départ de toutes ces scènes, ce sont justement des souvenirs que les comédiens de Mnouchkinesont allés puiser pour nourrir, j'imagine, des impros et ensuite l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 10:47

Je ne me souviens pas de musique dans ce spectacle...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 11:11

Armor-Argoat a écrit:
Un petit reproche tout de même ( hormis le mouvement tournant que mes yeux n'acceptent pas, mais cela vient plus de la façon de filmer je pense ).

La version télévisuelle accentue forcément l'impression de tournoiement des plateaux qui te dérange. Vu en vrai, à l'échelle d'un grand plateau, on n'en est pas dérangé. J'ai personnellement admiré ce principe de mise en scène et la "chorégraphie" douce : au ras-du sol, les acteurs eux-mêmes faisaient glisser les plateaux dans un mouvement tournant extrêmement léger , presque imperceptible justement qui permettait de lier les scènes, de traduire les changements de lieu, de donner aussi l'image de l'évolution dans le temps. C'est très fort...

Armor Argoat a écrit:
Je trouve qu'il y a une certaine "uniformité" dans le ton des comédiens, une atmosphère commune dans les intonations qui donne son unité à l'ensemble. J'aime les intonations plus vivantes, mais je peux comprendre ce parti pris, et cela ne me gêne pas en soi.

Là encore, je dirais que c'est ce qui me plaît...la réserve dans le jeu...Jamais les acteurs ne surjouent...Ce sont des personnages qui évoluent sous nos yeux comme des personnes le feraient dans la vie...Ils n'ont pas besoin d'en rajouter, tout est si juste...

ArmorArgoat a écrit:
C'est la musique là-dessus me semble parfois de trop, voire redondante par rapport au texte et au jeu des comédiens ( je ne sais si je me fais bien comprendre ) ; très présente, elle m'agace par moment, ( voire même souvent ) notamment lorsque qu'elle est extrêmement lente, c'est à dire presque tout le temps, ( régulièrement, une seule note à la fois ) et qu'on a l'impression d'entendre la même chose qui se répète plusieurs scènes d'affilée. Ca en devient monotone, ça me ferait presque décrocher, d'autant plus lorsque la voix des comédiens elle non plus ne varie pas beaucoup, ou qu'il y a de long silences qui se suffiraient à eux-même.
J'aurais aimé une musique moins forte ( cela vient peut-être de la version filmée ), plus de silences, et des sonorités plus variées. Parce que les quelques fois où l'on a une musique réellement différente, cela donne du souffle à l'ensemble et réveille mon intérêt qui commençait à s'endormir. ( et pas seulement à cause de l'heure Wink)

Sans doute la version télé qui accentue cet effet trop présent et monotone de la musique...Elle n'était pas envahissante, au contraire, soulignant seulement le jeu. Le musicien était placé juste au-dessus du plateau, je l'observais souvent...Une osmose...


Armor-Argoat a écrit:
C'est dommage, car le jeu des acteurs et surtout les scènes en elles-mêmes, comme je l'ai déjà dit, sont réussies et sonnent juste. Mais huit heures d'affilées, Je n'aurais pas pu. Wink

J'ai pu et je ne me suis pas ennuyée une seule minute...Je n'ai pas trouvé le temps long malgré les gradins fort raides...Mais je comprends, ce n'est pas rien d'assister à autant d'heures de spectacle, il faut vraiment accrocher!...
La version télé a le mérite de donner une idée du spectacle...maisce n'est pas le spectacle!...Le théâtre passe mal à l'image...C'est du vivant...Ils se passe tellement de vibrations, d'émotions entre le public et les comédiens que cela ne peut que se vivre dans l'instant...C'est l'art absolu de l'éphémère...Toujours fragile...Jamais assuré...Ce qui fait sa beauté...

Armor-Argoat a écrit:

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Armor-Argoat, tu l'auras compris je l'espère, je ne veux en rien contester ton point de vue...Je veux juste apporter mon propre regard sur ce spectacle que j'ai vu sur scène et qui m'a subjuguée... content


Dernière édition par coline le Jeu 7 Mai 2009 - 11:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 11:12

Queenie a écrit:
Je ne me souviens pas de musique dans ce spectacle...

Le musicien était placé en hauteur à une extrémité de l'espace scénique...
Très discret justement mais extraordinairement en accord avec ce qui se jouait sur la scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2009 - 22:55

Merci beaucoup Coline ; il ne faut pas hésiter à me répondre ! Au contraire, toi qui as vu la pièce et qui de plus es comédienne, tu apportes un regard précieux, surtout pour une novice comme moi. Tu peux même aller plus avant dans la critique de mes impressions.

Je suis bien consciente, pour être allée quelquefois au théâtre et avoir été totalement prise par le spectacle et par les "frissons" qui parcourent la salle, combien le ressenti est différent. ( Si la musique était effectivement un accompagnement léger, alors oui, je n'y trouve rien à redire, elle est effectivement un reflet de ce qui se passe sur la scène ; c'est parce qu'elle est très présente dans la version télévisée que sa "monotonie" me semble trop marquée, et que sa présence dans des moments que j'aurais aimés silencieux me dérange. )

Par contre, j'ai trouvé que cette "tonalité" commune aux acteurs ( je ne sais trop comment l'exprimer ), sonnait très juste dans certaine scènes, et moins dans d'autres. ( Peut-être parce que moi, dans ces situations, je n'aurais pas gardé un ton égal Wink Je précise toutefois que je déteste quand c'est surjoué ).

Mais je maintiens que c'est un beau spectacle, je vais regarder la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les éphémères - Ariane Mnouchkine   Les éphémères - Ariane Mnouchkine - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les éphémères - Ariane Mnouchkine
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons...
» ARIANE FRELIN SCULPTRICE
» Ariane Imbert, la fusée qui monte ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: