Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Julio Cortazar [Argentine]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyMar 7 Déc 2010 - 11:47

Chaque soir, en rentrant chez moi, je discute avec un voisin qui aime autant les livres que moi.
Il me parle de Marelle de Cortazar dans lequel il est plongé en ce moment.
Il m'a fait lire le début du chapitre 68. Et j'ai découvert un texte surprenant :

Citation :
A peine lui malait-il les vinges que sa clamyce se pelotonnait et qu'ils tombaient tous deux en des hydromuries, en des sauvages langaisons, en des sustales exaspérants. Mais chaque fois qu'il essayait de buser dans les sadinales, il s'emmêlait dans un geindroir ramurant et, face au novale, force lui était de se périger et de sentir les rainules peu à peu se miroiter, s'agglomurer en se réduplinant et il restait éfloué, tout comme le triolysat d'érgomanine dans lequel on laisse tomber quelques filules de bouderoque. Et pourtant, ce n'était là que le début, venait le moment où elle se modulait les hurgales et acceptait qu`il approchât doucement ses orphelunes . A peine s'étaitent-ils entrepalmés, quelque chose comme un ulucorde les transcrêtait, les tréjouxtait, les permouvait, et c'était soudain le culminaire, la convulcation furialante des matriques, l'embouchaverse halesoufflant de l'origame, les éprouances du merpasme dans une surhumitique pâmeraie. Evohé ! Evohé ! Volposés sur la crête du murèle, ils se sentaient balparamés, perlines et marulles. Le dolle tremblait, les mariplumes s'effaçaient et tout se résolvirait en un profond émiroir, en des niolames de gases arguetendues, en des carennes presque cruelles qui les transfilaient aux limites de la joussure.

C'est du gliglicien, constitué de mots qui n'existent pas. Et ça ne veut rien dire.
Mais quelle musicalité. Ca sonne bien, non ?
Mais pas évident à lire...
jemetate

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyMar 7 Déc 2010 - 11:57

Comprend rien.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyMar 7 Déc 2010 - 13:40

Queenie a écrit:
Comprend rien.
Le contraire m'eût étonné, puisque ça ne veut rien dire.
Mais il paraît qu'à force de le lire, on finit par se faire sa propre idée.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyMer 8 Déc 2010 - 11:35

Tiens, tiens... Je lisais justement un article sur le site de l'Internaute hier... (ce n'est pas une référence mais bon, on y découvre des choses parfois Razz)

Le lien ici

Comprends rien non plus à ton extrait Harelde mais c'est vrai que l'ensemble est très musical ! Ca me donne envie de découvrir Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 18:06

La deuxième nouvelle des armes secrètes s'intitule : Axolotl. Il s'agit de petites larves (dont Maryvonne ou Nezumi ont dû vous entretenir sur le fil des espèces diverses et variées). En faisant quelques recherches, j'ai découvert que cet animal est en voie d'extinction dans son milieu naturel (au Mexique) et qu'il a vraiment une bouille intriguante. La nouvelle de Cortazar met en évidence le fait que ce petit animal ressemble étrangement à un humain qui ne voudrait pas grandir, au point même que le narrateur devient un axolotl. C'est court et vertigineux. Images :

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Axolot10

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Axolot11

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Axolot12

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 18:42

Harelde a écrit:
Queenie a écrit:
Comprend rien.
Le contraire m'eût étonné, puisque ça ne veut rien dire.
Mais il paraît qu'à force de le lire, on finit par se faire sa propre idée.

ça sonne peut etre mieux en espagnol, les équivalences, c' est difficile !
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 21:52

shanidar a écrit:
La deuxième nouvelle des armes secrètes s'intitule : Axolotl. Il s'agit de petites larves (dont Maryvonne ou Nezumi ont dû vous entretenir sur le fil des espèces diverses et variées). En faisant quelques recherches, j'ai découvert que cet animal est en voie d'extinction dans son milieu naturel (au Mexique) et qu'il a vraiment une bouille intriguante. La nouvelle de Cortazar met en évidence le fait que ce petit animal ressemble étrangement à un humain qui ne voudrait pas grandir, au point même que le narrateur devient un axolotl. C'est court et vertigineux. Images :

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Axolot10

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Axolot11

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Axolot12

Ca a l'air étrange comme histoire... Je pense que ça pourrait me plaire ! Very Happy

(Je me vois bien troquer mon avatar pour une des images d'axolotl que tu as mises... Razz)
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 22:36

colimasson a écrit:


(Je me vois bien troquer mon avatar pour une des images d'axolotl que tu as mises... Razz)

Peut être pas une mauvaise idée, parce qu'avec ce que j'ai lu au bar aujourd'hui....

Et je pense que les nouvelles de Cortazar pourraient en effet te plaire dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptySam 18 Déc 2010 - 16:22

Arabella a écrit:


Et je pense que les nouvelles de Cortazar pourraient en effet te plaire dentsblanches

Faudra que je m"y intéresse d'un peu plus près alors :)
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyLun 20 Déc 2010 - 11:38

Les armes secrètes (recueil de nouvelles plus ou moins longues, certaines même sont très courtes 2-3 pages).

Les armes secrètes se lit lentement, avec intensité, avec précision, cherchant à comprendre comment Cortazar se débrouille pour que le lecteur se retrouve à chaque fois (ou presque) dans une position délicate : la tête à l'envers. Lire Cortazar, c'est un peu comme monter dans un manège à la foire, glisser dans le petit chariot d'un grand-huit, se retrouver la tête en bas dans un bateau pirate, bref, ça secoue, ça surprend, ça donne parfois un peu le tournis, c'est délicieux comme une barbe à papa qui colle aux doigts, comme une pomme d'amour qui croque sous la dent...

Lire Cortazar, c'est accepter de penser que la réalité n'a pas de limite avec la fiction. Maître du renversement, l'auteur nous fait traverser les miroirs de son imagination passant du réel au fictif, du subjectif à l'objectif (du photographe par exemple). Pour Cortazar, les barrières formelles n'existent pas, au contraire l'univers est poreux, la raison n'exclut pas la folie habitant le même homme, la mort frôle les vivants, les êtres sont autant de chair que de papier.

Lire Cortazar, c'est partir à la recherche des monstres qui peuplent nos sociétés (les tyrans, les pervers, les sadiques) mais qui sont peut-être aussi planqués dans notre bonne conscience, attendant leur heure pour surgir. Le monstre est en nous, il et le double que l'on fixe chaque matin dans le miroir, il est dans l'aquarium dont nous ne pouvons détacher notre attention, il est dans le personnage qui soudain se transforme en acteur du livre qu'il lit.

Les thèmes de Cortazar sont vertigineux. Certaines nouvelles sont absolument sublimes : Continuité des parcs (trois pages sidérantes) ou La Lointaine. Et pour ceux qui craindraient que Cortazar soit un peu trop 'intellectuel' pour eux, qu'ils se détrompent Cortazar est 'ingénieux', ce qui est beaucoup mieux...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyLun 20 Déc 2010 - 12:11

Cortazar est multiple surtout, ses livres sont forts différents, et entrer dans son univers par les nouvelles est peut être la meilleure façon. J'avais commencé par là, il y a très très longtemps et cela m'avait donné envie de continuer. J'ai aimé certains de ses romans, d'autres beaucoup moins, mais j'ai fait quelques bonnes lectures avec lui.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyLun 20 Déc 2010 - 12:26

dans Les armes secrètes, les nouvelles sont également très différentes dans leur structure. certaines très courtes (trois pages) et très efficaces, d'autres plus longues (comme Les fils de la Vierge dont Antonioni s'est inspiré pour son film Blow-up). Certaines sont sans identificateurs temporels, d'autres sont vraiment référencés (Paris, les années 50-60).

Je souligne pour ceux qui aiment le jazz que la dernière nouvelle du recueil L'homme à l'affût parle de Charlie Parker (déguisé sous le pseudo de Johnny Carter) ; une nouvelle passionnante sur la manière dont un journaliste use et 'abuse' de son amitié pour écrire une biographie du musicien.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyLun 20 Déc 2010 - 21:37

Tout cela donne vraiment envie...
La seule chose qui me freine un peu, c'est le format des nouvelles, ça ne m'a jamais vraiment enthousiasmée... attentif
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyLun 20 Déc 2010 - 22:47

colimasson a écrit:
Tout cela donne vraiment envie...
La seule chose qui me freine un peu, c'est le format des nouvelles, ça ne m'a jamais vraiment enthousiasmée... attentif

Alors si tu veux un roman tente Les gagnants.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 21:14

Merci je prends note ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Julio Cortazar [Argentine]   Julio Cortazar [Argentine] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Julio Cortazar [Argentine]
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Patagonie argentine
» Bon Lundi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: