Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Mario Rigoni Stern [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeJeu 14 Fév 2013 - 11:26

Merci pour ce commentaire Kenavo, Mario Rigoni Stern a en effet un grand talent pour exprimer de façon simple mais profondément authentique sa vision du monde.

Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeJeu 14 Fév 2013 - 21:40

Ca fait longtemps que j'hésite mais là, après avoir relu tout le fil, je suis décidée à le découvrir.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeSam 6 Avr 2013 - 9:36

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Livre-10

Le livre des animaux

Citation :
Chines, lièvres, coqs de bruyère, abeilles et hiboux... les animaux qui peuplent les livres de Mario Rigoni Stern sont ici regroupés dans un ouvrage en leur honneur.

S’ils sont parfois des compagnons de l’homme, ce sont surtout des êtres doués de raison et de sensibilité, de noblesse même.

Tels sont Alba et Franco, les deux inséparables chiens de chasse ou l’ânesse Giorgia qui pleure de grosses larmes sur sa jeunesse enfuie. En composant ce bestiaire, Mario Rigoni Stern se révèle avant tout un ami de la nature et des animaux.

Je l'avais commencé et abandonné après les deux premières nouvelles, sympathiques mais un peu trop édifiantes et un peu trop "belle petite histoire". Repris il y a peu j'ai pu découvrir le petit monde de la montagne de l'auteur et beaucoup plus de bestioles et d'observations des dites bestioles et de leurs voisins humains. Et comme souvent avec les bestioles c'est assez vite incroyables pour être fascinant et donner le sourire, quelques unes sont très bien amenées et on rencontre par les mêmes chemins l'histoire du coin avec les guerres, l'après-guerre, la modernité et les vies qui continuent.

Je n'ai pas accroché tout à fait à toutes ces petites nouvelles pour cette même raison qui m'avait fait posé le bouquin et un je ne sais quoi qui ne se délie pas tout à fait mais je suis content de l'avoir repris et d'avoir pu lire ces petites histoires.

Et puis l'attachement à cette nature malmenée ne laisse pas indifférent (et fait aussi preuve de pragmatisme et d'un rien d'acharnement très sympathique).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeJeu 29 Aoû 2013 - 7:22

Je viens de parcourir Pour Primo Levi. Mario Rigoni Stern s'y affirme bel et bien par la clarté et la limpidité de son style. J'ai lu vos commentaires et mes observations vont à peu près toutes dans le même sens. Rigoni Stern est très humble dans sa façon d'aborder la vie et le parcours littéraire. Son style est d'une simplicité rare et précieuse. J'ai de la difficulté à l'imaginer gagner le Prix Nobel. Le fait d'avoir côtoyé Primo Levi l'a rendu meilleur et plus sensible à l'égard de ses semblables. Il est tout de même une personne d'une grande valeur en soi.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeJeu 2 Juil 2015 - 11:51

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Giacom10 Les saisons de Giacomo

Un livre passionnant qui nous raconte la vie dans les Alpes vénitiennes pendant les années trente. La montée du fascisme, l'arrivée de Mussolini au pouvoir, le spectre de la Première Guerre Mondiale mais surtout le quotidien des paysans éclairent ce roman d'une lumière toute particulière, à la fois surannée et en même tant très sombre. Un livre qui n'est pas tout à fait un roman, ni le récit d'une époque mais tend vers la chronique provinciale, vers une réalité au jour le jour qui est celle de travailleurs mal payés -quand ils ne sont pas tout simplement au chômage-, mal nourris et pourtant solidaires, fiers et souvent heureux. La sobriété ici n'est pas un choix de vie mais une fatalité à laquelle on ne peut échapper. Il s'agit aussi de la description d'un temps révolu, celui où les hommes n'étaient pas des spécialistes mais pouvaient faire tous les métiers du monde : Giovanni, le père de notre petit héros, sera tour à tour paysan, mineur en France, récupérateur de ferraille dans les anciennes tranchées laissées par la guerre de 14-18, guerre qu'il fit en tant que chasseur alpin et qui lui a donné le goût de la solidarité et du socialisme. Les femmes dans ce livre ne sont pas en reste, elles sont éleveuses de bétail, fromagères, lavandières, laboureuses, récolteuses de pomme de terre, elles tiennent la bourse au quotidien quand l'époux, émigré forcé, est parti gagné sa vie à l'étranger. L'Italie est chantée dans les manuels scolaires que lit avec avidité notre jeune Giacomo, lui qui, le soir glisse quelques patates sous la cendre de l'âtre afin de pouvoir les déguster encore chaudes le matin avant d'aller à l'école. Une école qu'il est bien forcé d'arrêter pour venir aider sa mère dans les champs et qu'il remplace allègrement par une adhésion au jeunesse mussolinienne. Mais il entend les discussions des hommes, les réticences politiques de son père, les grèves qu'il suit et auxquelles il participe parce qu'il estime qu'elles sont justes.

Un livre absolument magique. Qui me raconte la vieille histoire de la recherche d'une autosuffisance, d'une sérénité au milieu des alpages, avec les bêtes et avec la nature. La recherche d'une satiété, qui n'arrive pas toujours. La recherche d'un engagement politique, parfois forcé, souvent difficile à tenir dans un monde toujours mouvementé. Un très beau livre sur nos campagnes, sans sensiblerie, parce que la terre est dure, parce que les hivers sont longs et froids et que parfois la famine rôde. Mais on entrevoit dans ce livre une telle liberté possible, un tel don à la vie, un tel désir de prendre au mieux le pire que finalement on éprouve presque une nostalgie pour cette époque de feux de bois et de polenta, de fenaison et de traite à la main des vaches !

J'ai vraiment pris un immense plaisir à suivre Giacomo à travers les saisons, qui de l'enfance vont le conduire à l'âge adulte. Un plaisir parfois ambigu, comme une régression vers un temps que je n'ai pas connu mais qui me fascine et m'attire malgré sa dureté et l'incessant rappel de la guerre passée et de la guerre future.


Merci bix, merci.

Dans son commentaire kenavo cite les mots de Paul Claudel expliquant que ce roman le rend heureux, c'est exactement ce que j'ai éprouvé à cette lecture, une sorte de sérénité, comme l'idée d'une harmonie possible malgré tout...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeJeu 2 Juil 2015 - 16:56

Merci à toi Shanidar ! La passion ne t' empeche pas de distinguer la justesse de ton et l' empathie que tous les lecteurs de
Rigoni Stern partagent.
Toi qui est passionnée par l' histoire récente, tu pourras suivre les très douloureuses aventures de guerre dans lesquelles les
jeunes italiens de l' époque mussolinienne participèrent contre leur gré. Et notamment les souvenirs atroces qu' il connurent sur le
Front russe où Rigoni Sternl fut fait prisonnier.
Il fut l' ami de Primo Levi et d' autres survivants de cette triste époque. Tous devenus pacifistes, témoins et conteurs de ce qu' ils
vécurent.
Il  aimait son village de montagne sur le plateau d' Asiego où il vécut le reste de sa vie. Observant les hommes et les saisons.
Les arbres et les animaux.
Sur ces années de plomb, d' autres auteurs aussi : Renzo Biasion et Beppe Fenoglio. Grands écrivains à découvrir !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeJeu 2 Juil 2015 - 18:25

Oui c'est très intéressant de lire les quelques faits de résistance ici ou là dans la montagne (distribution de tracts, grèves ou manifestations vite réprimées) mais surtout que le sentiment antifasciste était bien présent quoique difficilement exprimé. Les hommes qui avaient vécu et terriblement souffert pendant la guerre de 14-18 se voyaient envoyé en Ethiopie pour combattre à nouveau pendant que leurs fils préparaient dans les milices la prochaine guerre mondiale. Et ils la préparaient parce qu'ils étaient bien obligés d'adhérer aux jeunesses mussoliniennes sous peine sinon de se voir refuser un travail (c'est ce qui arrive à Giacomo) ou d'être envoyé n'importe où pour faire l'armée, les milices permettant également aux jeunes paysans des montagnes d'avoir gratuitement des skis et de petits boulots...

Mais je retiens surtout un passage très éclairant sur ce que nous avons fait de nos élevages de montagne : un passage qui a retenu mon attention à propos d'une race de vaches : la Tarine (ou Tarentaise). C'est cette race que les alpagistes possèdent en majorité parce qu'elle convient parfaitement à l'écosystème) dans lequel elle vit, elle est légère et ne tasse pas les rares prés montagneux, elle est capable d'aller trouver de l'herbe dans des endroits inaccessibles et elle ne gambade pas comme une folle n'importe où. Bref, c'est la race idéale pour les montagnards-éleveurs. Or les politiques ont décidé de la remplacer par la Svit (la Suisse) sans doute pour une histoire de gros sous et il est donc question de châtrer les taurillons et de tuer les taureaux reproducteurs pour les remplacer par des Svit. Une manifestation éclate sous les fenêtres de la mairie, des hommes sont emprisonnés, les femmes s'en mêlent. Mais au final, les pouvoirs parviendront à contraindre les paysans (à l'aide d'un garde champêtre faisant appliquer drastiquement la loi) et seul un éleveur aura gain de cause parce qu'il aura eu l'audace de porter l'affaire en justice. Edifiant ! [J'imagine que l'idée était aussi de remplacer des vaches de rendement moyen par des vaches plus productives en se foutant pas mal de savoir qu'elles bousilleraient leur environnement… Ce qui a été le cas dans beaucoup d'exploitations et a amené à l'uniformisation des cheptels.]

A noter également l'impressionnant travail de traduction de Claude Ambroise et Sabina Zanon Dal Bo.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeVen 3 Juil 2015 - 10:30

Ton commentaire Shanidar me replonge dans l'univers de Mario Rigoni Stern et l'envie de lire un autre de ses livres (les 2 lus m'avaient beaucoup plu)

Bix sait bien nous amener à MRS sourire et c'est pour notre plaisir !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeVen 3 Juil 2015 - 10:39

Sûre que je ne vais pas en rester là ! cela rejoint tellement mes propres préoccupations...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeVen 3 Juil 2015 - 11:18

Merci Shanidar pour ton commentaire : Je note en GROS  sur mes listes ! Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2015 - 14:13

Le sergent dans la neige

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Index19

Je viens de finir ma lecture, et je dois dire que je suis un peu déçue.
Mais c'est souvent un peu comme ça dans les récits de guerre, aux ingrédients si atrocement communs (commun au sens de partagé). Ma réserve ne leur enlève absolument pas leur caractère indispensable, et d'ailleurs  je continue à en lire ces récits tout à la fois semblables (cette horreur collective)  et dissemblables (chaque narrateur porte sa propre vision), comme un hommage à ceux qui ont vécu cela, puis l'ont  écrit...

Disons que ça m'intéresse en tant que témoignage,   mais qu'en tant que littérature, je suis vite déçue, je n'y trouve pas beaucoup d'autre message que la guerre c'est moche, on y a froid et faim, on y a peur, heureusement il y a les copains. C'est une hérésie de dire ça, je le comprends bien, mais qu'y puis-je? C'est sans doute aggravé ici par le fait que Mario Rigoni Stern reste dans le factuel, ne s'autorise aucun jugement, et met de la distance dans ses émotions.

Mais je ne vais pas en rester là, je vais en essayer un autre, vos enthousiasmes pour cet auteur et celui de M topocl ne peuvent être là sans raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2015 - 15:21

Oui, continue ! Lis L' Histoire de Tonle, ça devreit te permettre de mieux apprécier Rigoni Stern...
C' est son histoire, celle de son village, de son environnement, de ses ancêtres et de ses amis. Et de son inspiration pour les animaux,
les arbres, les saisons...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2015 - 15:48

Mon idée était effectivement de passer à quelque chose qui ne parle pas de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2015 - 16:37

Bix ne serait ce pas préférable Sentiers sous la neige ? car il est un peu question de la guerre aussi dans Tonle

mais il est vrai que la position de la région s'y prête il me semble

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2015 - 16:42

oh, ce n'est pas que je veux exclure la guerre à tout prix, s'il y a d'autres ingrédients qui se mêlent, ça pourra aller je pense!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mario Rigoni Stern [Italie] - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mario Rigoni Stern [Italie]
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: