Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mario Rigoni Stern [Italie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mer 19 Aoû 2015 - 17:33

Je regarde Sentiers sous la neige que j'ai sous la main. Ca ressemble à des nouvelles, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mer 19 Aoû 2015 - 18:05

topocl a écrit:
Je regarde Sentiers sous la neige que j'ai sous la main. Ca ressemble à des nouvelles, non?

Oui, en fait, ce sont des souvenirs en vrac. La guerre, l' emprisonnement dans les camps russes, l' amitié, Primo Levi, les vieux métiers au pays...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mer 19 Aoû 2015 - 22:19

je ne suis pas fan des nouvelles non plus mais là j'avais bien aimé, mais Tonle aussi ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Ven 21 Aoû 2015 - 9:41

La chasse aux coqs de bruyère



C'est un livre qui est écrit comme on se promène sur le sentier d'un lieu qu'on a aimé, où on a grandi, aimé, chassé, dont la guerre vous a éloigné et où on est revenu, comme d’autres partis aux Amériques. Un lieu resté intact malgré le temps qui passe, la guerre qui détruit et le progrès qui emporte.
Un lieu où la chasse, attendue toute l'année, est une façon de vivre, de partager l'amitié et le tabac, de humer l'air et la neige, de se mesurer respectueusement à l'animal, ce malin, en intelligence avec les chiens.

Quelques nouvelles racontent ce lieu dans une ambiance d'hommes tranquilles, fidèles, taiseux.
C'est très simple et très beau.

(animal, t'es par là ? Ca pourrait bien te plaire, je dis.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Ven 21 Aoû 2015 - 9:53

Stern a écrit:
Ces matins d’automne finissant, toujours semblables et toujours nouveaux : les sommets lointains avec la neige et le soleil, la forêt froide et, dans l'ombre, la vallée en bas avec ses pâturages couverts de gelées blanches lumineuses, les mélèzes jaunes et tordus sur les éperons rocheux, les abois des chiens au loin et le chant précipité et bref des oiseaux de passage, la fumée de la cigarette et tout le reste alentour, avec lui, bien à sa place. Et lui-même plus patron que tous les patrons du monde mis ensemble ; car personne, pas même lui, ne commandait, mais toute chose était sienne parce que la terre, l'air, l'eau ne se connaissent pas de maître, mais appartiennent à tous les hommes, ou mieux encore à ceux d'entre eux qui savent se faire terre, air, eau et se découvrir partie de toute la création. C'est aussi pour cela qu'il était revenu, qu'il reviendrait encore et toujours et qu'il vivrait ainsi jusqu'à ce que la terre le  réclame

Stern a écrit:
Quel silence dans cette aube d'hiver ! C'était si beau que je me dispensais de parler. Puis, au loin, un coq chanta et les cloches lui répondirent.
Stern a écrit:
Notre gaieté éclatait à la vue d'un gros lièvre qui, effrayé, débouchait des haies pare-neige le long de la voie ; notre stupeur teintée de nostalgie devant les petits troupeaux de chevreuils qui, de l'orée des forêts, suivaient des yeux notre train couvert de glaçons et cela paraissait impossible qu'il y eut dans le monde la guerre et nous autres armés jusqu'aux dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Ven 21 Aoû 2015 - 15:51

Que ça me fait plaisir quand on parle ainsi de Mario Rigoni Stern ! J' aurais aimé le rencontrer dans son village et l' écouter.
Voir ce dont il parle avec tant de passion mais aussi d' humilité. C' était un humain dont les épreuves n' avaient pas ébranlé
sa foi dans les hommes ni sa fraicheur d' ame.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Ven 21 Aoû 2015 - 16:52

topocl a écrit:
(animal, t'es par là ? Ca pourrait bien te plaire, je dis.)
moui, il faudrait que j'essaye autre chose que Le livre des animaux.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:58

Histoire de Tönle

Tönle, (dont Bix nous a révélé qu'il s'agit du grand-père de l’auteur), est un personnage à la Hugo. Pauvre et fier parmi les pauvres, contrebandier pour nourrir sa famille, exagérément condamné par une justice sans pitié, il se retire au-dela des  frontières, de métier en métier, pour revenir chaque hiver se cacher auprès de sa famille et faire un nouvel enfant à sa femme.  Quand âgé, il retrouve enfin son hameau et ses  moutons, c'est la Grande Guerre qui va le traîner à nouveau au loin, une guerre qu'il abhorre, et ne comprend pas, lui qui a été soldat Autrichien et est maintenant citoyen italien. Jusqu 'au bout il va garder sa fierté, ne jurant que par sa liberté et son village.

Il m'a un peu fait penser a une version humble du personnage de Le dernier seigneur de Marsad de Charif Majdalani (curieuse coïncidence de lecture), par sa façon de refuser de se faire dicter sa vie par la violence du  temps et de  l'histoire qui passent, cette façon - folle ou sage - de ne pas céder quoi qu'il arrive.

Je me suis un peu reconnue en Harelde, déplorant une certaine retenue des sentiments (il était donc paradoxal de parler de Hugo). Malgré tout après repos de la lecture, ce qui reste c'est un homme singulier et attachant , dans un pays rude, malmené par la guerre à laquelle la zone de frontière donne un caractère encore plus absurde, malmené aussi par la pauvreté et la rudesse des paysages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Ven 28 Aoû 2015 - 8:15

donc 2 bonnes lectures de MRS !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Ven 28 Aoû 2015 - 8:55

Oui, et d’ailleurs la première n'était pas franchement mauvaise, non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Lointains hivers    Mer 2 Déc 2015 - 7:15

Lointains hivers

Originale: Inverni lontani (Italien, 1999)

CONTENU :
Souvenirs aux « hivers lointains »...

REMARQUES :
Rigoni Stern, déjà vieillissant, se rappelle d'hivers de sa vies, et cela de sa façon inimitable : concrètement, poètiquemment, réaliste… Ce sont des hivers d'époques différentes de sa vie : aussi bien dans le questionnement du froid vécu et ressenti, de la préparation du bois pour se chaffer l'hiver là-haut dans ses montagnes, de l'approche des animaux... Donc, il associe l'hiver avec des sujets comme le bois, le froid, la forêt, les préparatifs d'ordre différents, mais aussi avec la préparation par exemple de son premier pair de skis, des hivers lors de la deuxième guerre, perdu dans l'Est de l'Europe, des camarades morts à ses cotés.

La préparation pour l'hiver fait partie pour des gens comme Rigoni Stern de la vie annuelle dans ses rythmes naturelles. Ceci le met en grande proximité, encore aujourd'hui, avec une grande partie de l'humanité. L'avons-nous oublié qui poussons souvent juste encore des boutons pour faire monter p ex la temperature de nos habitations ? Donc, l'auteur est (encore) tout proche de la nature, des rythmes imposés, proposés par celle-ci.

Nous pouvons aimer cette façon sobre et poètique à la fois de l'auteur ! Recommandable à l'approche de l'hiver, pour une soirée devant le feu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mer 2 Déc 2015 - 14:49

Merci Tom ! Rigoni Stern est hautement recommandable et en toutes saisons !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mar 15 Nov 2016 - 12:14

Entre deux guerres -recueil d'articles-

Ce livre est un recueil d'articles écrits de 1975 à 2000 et publiés dans des journaux italiens.

Il s'agit pour Mario Rigoni Stern de témoignages, de récits de guerre, de mémoires, de souvenirs. Il est d'ailleurs parfois très éloigné de ce qu'il raconte car ce qu'il veut surtout, c'est rétablir 'sa' vérité historique, ce qu'il a vu, ce qu'il a vécu mais aussi ce qu'il a entendu raconter (comme si les témoignages vivants qu'il relate possédaient une véracité plus grande du fait d'avoir été vécu par leurs protagonistes). J'écoutais ce matin une émission sur les personnes qui avaient fait parler les témoins, les rescapés de la Shoah, ils y disaient la difficulté à faire parler les gens, les mensonges, les omissions, les déformations auxquels ils avaient été confrontés… C'est peut-être pour quoi Rigoni Stern fait surtout un travail factuel, il parle des batailles, donne les noms des régiments, des armées, des soldats, des officiers, il les aligne sur le champ de bataille, il donne sa version des faits, les tirs des mitrailleuses, la neige, les marches dans les steppes russes, le repli d'Albanie et de Grèce, le 8 septembre 43… Des dates, des évènements qui ont marqué sa vie.

Deux éléments ont particulièrement retenu mon attention : d'abord le sort réservé aux prisonniers (qu'il s'agisse de 14-18 ou de 39-45) et le fait que les Italiens étaient pendant la Seconde guerre mondiale du côté des perdants (ce qui donne une toute autre vision des évènements). On ne sait pas, on sait peu de choses sur les prisonniers de guerre, peu de livres, de témoignages ou de romans racontent (en dehors des camps de concentration et d'extermination juifs) les histoires des prisonniers. Rigoni Stern nous parle donc des milliers d'Italiens qui en 1918 se trouvaient regroupés dans des villages russes et des voyages qu'ils entreprirent pour rentrer chez eux. Certains montèrent dans des wagons à bestiaux vers le nord, prirent des bateaux pour l'Ecosse ou l'Angleterre, traversèrent la France et arrivèrent en Italie. D'autres partirent vers la Chine, la Mandchourie, embarquèrent pour la côte ouest des Etats-Unis, traversèrent l'Amérique en train, prirent des bateaux à New-York pour revenir chez eux. Tous les chemins mènent à Rome, nous dit-on ! Mais quelques italiens restèrent en URSS ou se fixèrent en Chine, certains mirent des années à rentrer…

Je sais peu de choses sur l'engagement italien pendant la Seconde guerre mondiale et le livre de Rigoni Stern permet d'apprendre, de découvrir des évènements qui m'étaient inconnus. Rigoni Stern, chasseur alpin, est engagé dès les premières heures de la guerre franco-italienne sur les pentes du Mont-Blanc (le plus haut théâtre de batailles), il a dix-huit ans. Il est ensuite envoyé en Grèce et en Albanie où après quelques victoires, les Italiens se replient lentement. Puis il part pour les steppes russes, les hivers au froid fracassant durant lesquels les membres gèlent pendant la nuit et les étés torrides. Il combat sur le Don. Comme les autres, il marche dans la neige, se repliant, avec une longue, une immense colonne de soldats en déroute. En Italie, le 8 septembre 43, alors que Badoglio signe l'armistice avec les Anglais, il est arrêté par les allemands et envoyé dans un camp en Styrie. Il débarrasse Graz de ses décombres et s'enfuit avant la fin de la guerre qui le trouve marchant sur les chemins de montagne pour rejoindre sa famille.

Il est question dans les récits de Rigoni Stern de la faim et du froid, de l'absurdité des commandements et de certains officiers respectables. Il est question de solidarité entre soldats mais aussi parmi les peuples rencontrés. Il est question d'amitié avec des hommes qui ne parlent pas la même langue. Il n'est pas question de trouver des justifications à la guerre, pas question de morale dans ce livre qui ne tente pas de définir où se trouve le bien, où le mal. Il est question d'hommes, d'hommes qui ont peur, qui ont froid, qui ne savent pas comment ils sont revenus. Il est question aussi de ceux qui sont restés. Dans les alpes françaises, les montagnes d'Albanie, la steppe russe, les camps de prisonniers…

La deuxième partie du livre est consacré à des voyages que Rigoni Stern fit sur les traces de son passé. Des voyages essentiellement en URSS, où il redécouvre les endroits traversés pendant la guerre. Il raconte l'astucieuse souplesse des kolkhoziens, la rigueur des citadins, il parle de la sève des bouleaux qu'il préfère à la vodka, il retrouve des êtres qu'il a combattu et qui tout comme lui restent profondément marqués par les années de guerre. On retrouve dans cette seconde partie l'homme Rigoni Stern, son regard doux porté sur la paysannerie, son attention aux autres, sa verticalité.

Ce n'est pas forcément un livre passionnant (les récits de bataille sont réservés à ceux qui se passionnent pour la tactique militaire) mais on y apprend malgré tout une foule de choses. Et même si le plus souvent l'émotion est maintenue à distance, on sent battre le cœur de l'écrivain, en particulier quand ils parlent de ses camarades morts au combat. Je retiens surtout l'espèce de gymnastique mentale qu'impose ce livre : se dire que le combattant était du côté des perdants, que ses espoirs nourrissaient le camp des fascistes, que ces morts sont morts pour le IIIème Reich et qu'au final se sont toujours les mêmes souffrances que les hommes endurent quel que soit leur camp.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mar 15 Nov 2016 - 15:18

Shanidar, si ce n' est déjà fait, tu devrais lire les premiers récits de Rigoni Stern, L' Histoire de Tonle, Sentiers sous la neige,
où il parle si magnifiquement de son petit pays coincé à la frontière austro-hongroise, et qui connut si souvent la guerre.
Et des montagnards enracinés, des animaux, des arbres, des paysages si chers à son coeur.


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   Mar 15 Nov 2016 - 17:25

bix229 a écrit:
Shanidar, si ce n' est déjà fait, tu devrais lire les premiers récits de Rigoni Stern, L' Histoire de Tonle, Sentiers sous la neige,
où il parle si magnifiquement de son petit pays coincé à la frontière austro-hongroise, et qui connut si souvent la guerre.
Et des montagnards enracinés, des animaux, des arbres, des paysages si chers à son coeur.


il parle de tout cela superbement et aussi.............................de la polenta dentsblanches

merci Shanidar pour ton commentaire détaillé, je note cette lecture car je reviendrai à ces lectures.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mario Rigoni Stern [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mario Rigoni Stern [Italie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» A963 STERN
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: