Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Le bonheur n'a pas d'histoire ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeDim 30 Déc 2007 - 22:45

Dernièrement, je ne sais plus à quel occasion (peut-être n'y en avait-il pas, d'ailleurs, le cerveau est capricieux parfois...), je me suis posé cette question (idiote ?) : existe-t-il des fictions - romans ou films - qui présente une histoire heureuse du début à la fin, une histoire sans ressort dramatique, sans enjeu, sans crimes, morts ou autre tragédies.
Le monde étant ce qu'il est, la fiction, que son rôle soit de divertir ou de faire réfléchir, se doit bien d'être le reflet, même déformé, de la nature fruste et violente du réel , à moins de tomber dans l' invraisemblance. Comme disait un personnage du film de SF Matrix (oui, je sais, c'est pas du Shaekespeare sourire mais ais-je déjà signalé que j'étais éclectique ?) : "L'être-humain a défini une fois pour toute la réalité comme un Purgatoire". Guère marrant mais plutôt bien vu.
Bref, comme je suis un garçon contrariant (ou en pleine crise d'optimisme ?), je me suis mis en quête de fictions - n'en serait-ce qu'une - qui réussirait la gageure de rassembler tous les critères dont je parlais plus haut, tout en étant tout de même d'une certaine qualité (j'oublie les romans à l'eau de rose). Autrement dit, faire mentir l'adage selon lequel "le bonheur n'a pas d'histoire".
Je n'ai rien trouvé dans ma bibliothèque qui puisse y ressember (qui est pourtant ô combien diversifiée ). Classiques de la littérature, romans policiers ou thrillers (disqualifiés d'emblée puisque le crime y est roi), aventures, SF, contes, rien trouvé. Cette vie est bien une vallée de larmes, décidemment.
Puis m'est venu une illumination : j'ai repensé à Pagnol et, plus précisément, à La gloire de mon père et Le château de ma mère. Je n'ai pas lu les romans mais j'ai vu les deux films qui en ont été tirés.
Si ma mémoire ne me fait pas défaut, La gloire de mon père est bien ce cas rarrissime que je cherchais : pas de ressort dramatique (juste une série d'anecdotes cocasses), pas de crimes, pas de tragédies. Au lieu de tout ça : un monde ensoleillé de grandes vacances, où rien de fâcheux ne survient jamais, où les adultes sont toujours de bonne humeur et les enfants crapahutent gaiement dans les collines sur fond de cigales stridulantes et de promesses de cacao chaud.
Une fiction ennuyeuse ? Pas du tout, et c'est bien là la singularité de cette oeuvre rare où "il ne se passe rien ou si peu" et où, pourtant, le spectateur/lecteur y trouve suffisamment d'intérêt et même de plaisir. Etrange, si on considère comme règle incontournable d'une fiction l'apparition d'un événement dramatique pour relancer l'intérêt. Même dans les animés de Disney, le drame n'est jamais loin.
Pagnol a-t-il réussi un tour de force de nous intéresser avec (presque) rien ? J'en ai bien l'impression.
Existe-t-il d'autres oeuvres du même genre auxquels je n'ai pas pensé ? Peut-être. Sans doute.
Ce serait intéressant (et rassurant) de les connaître. Je passe le flambeau à celui/celle qui s'en souviendrait. Voyons ça comme une petite pause dans un monde de brutes, en plus d'un challenge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeDim 30 Déc 2007 - 22:55

Bien que je crois, que j'en ai lu d'autres - la première qui me vient à l'esprit: Avril enchanté par Elizabeth von Arnim.. mais vue que tu mentionne que tu est 'un garçon' je ne sais pas si ce livre va te plaire content trop de femmes, trop d'harmonie Very Happy - mais une vraie pause dans ce monde....

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeDim 30 Déc 2007 - 23:32

K a écrit:
existe-t-il des fictions - romans ou films - qui présente une histoire heureuse du début à la fin, une histoire sans ressort dramatique, sans enjeu, sans crimes, morts ou autre tragédies.

jypeurien ...Il ne me vient aucune idée...un tel récit manquerait-il de sel?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 0:08

Je me suis posée aussi cette question. C'est pourquoi j'avais été tellement déçue par la fin de l'élégance du hérisson qui ressemblait assez à un bonheur sans histoire dans la version "Pour vivre heureux, vivons caché" mais la faim m'a tuée comme dirait homard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 0:18

Je répondais à K.
Non, je ne crois pas qu'un tel récit manquerait de sel, Coline. Bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: le bonheur n'a pas dhistoire   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 1:00

Tout existe, K...

Je crois me souvenir d'un roman, La maison de Noé de Marilynne Robinson
(Albin Michel)
Je viens de lire aussi un livre où il ne se passe rien... Du moins en apprence, mais celui là n'est pas heureux :

Maison des autres : Silvio d'Arzo (Rivages)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 1:33

mimi a écrit:
Je répondais à K.
Non, je ne crois pas qu'un tel récit manquerait de sel, Coline. Bien au contraire.

Tiens, je viens de me rappeller d'un joyeux classique qui, justement, ne manque pas de sel : Trois hommes dans un bateau.
Bien sûr, il arrive aux trois personnages (sans oublier le chien) toute une série de déconvenues mais rien de vraiment dramatique si je me souviens bien.

Maintenant, je ne voudrais pas donner l'impression de rechercher la béatitude, hein... en arborant la toge et le crâne rasé Very Happy Mon entrée chez les Raëliens n'est pas pour demain.
"Le bonheur n'a pas d'histoire", c'était juste une réflexion, comme ça, en passant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 1:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 1:41

J'aurais dit Avril enchanté aussi, Kenavo...on en sort le sourire au lèvres!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 1:54

Marie a écrit:
J'aurais dit Avril enchanté aussi, Kenavo...on en sort le sourire au lèvres!

Elizabeth von Arnim ? Une illustre inconnue pour moi.

"A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d'avril. Particulier loue petit château médiéval meublé bord Méditerranée.»

http://www.lire.fr/critique.asp/idC=35782/idR=219/idTC=3/idG=2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 10:18

Tendre Jeudi de Steinbeck me semble plutôt bien correspondre à ce que tu "recherches".
Humour, tendresse (et loin d'être surfait). Bien-sûr ça a quelquechose de naïf, mais c'est si réjouissant drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 10:20

K a écrit:

Tiens, je viens de me rappeller d'un joyeux classique qui, justement, ne manque pas de sel : Trois hommes dans un bateau.
Bien sûr, il arrive aux trois personnages (sans oublier le chien) toute une série de déconvenues mais rien de vraiment dramatique si je me souviens bien.
oui, mais il raconte davantage le quotidien et la simplicité que le "bonheur".
Dans ce registre, Wodehouse est jubilatoire!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 10:50

Burlybunch a écrit:
K a écrit:

Tiens, je viens de me rappeller d'un joyeux classique qui, justement, ne manque pas de sel : Trois hommes dans un bateau.
Bien sûr, il arrive aux trois personnages (sans oublier le chien) toute une série de déconvenues mais rien de vraiment dramatique si je me souviens bien.
oui, mais il raconte davantage le quotidien et la simplicité que le "bonheur".
Dans ce registre, Wodehouse est jubilatoire!!

Entièrement d'accord Burlybunch, les Jeeves c'est vraiment le bonheur dans l'immobilisme, rien de plus grave comme soucis que le fait que le majordome n'aime pas la cravate ou les chaussettes du héros... sourire

Pour faire plaisir à notre Coline je pense au seul livre de Quignard que j'ai aprécié: Les tablettes de buis d'Apronenia Avitia, qui se passe à la fin de l'emprie romain, et elle raconte les petits plaisirs, une vie hédoniste, tournée vers la satisfaction de plaisirs simples des derniers paîens face à la montée du christianisme et de l'intolérance.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 10:52

arabella a écrit:
[
Pour faire plaisir à notre Coline je pense au seul livre de Quignard que j'ai aprécié: Les tablettes de buis d'Apronenia Avitia, qui se passe à la fin de l'emprie romain, et elle raconte les petits plaisirs, une vie hédoniste, tournée vers la satisfaction de plaisirs simples des derniers paîens face à la montée du christianisme et de l'intolérance.

Eh bien je ne le connais pas encore celui-là...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitimeLun 31 Déc 2007 - 12:49

Oreiller d'herbes, de Natsume Sôseki. Un peintre fait une retraite dans une auberge de montagne, il peint, il réfléchit, fait des rencontres, relate ses perceptions avec minutie...Un petit livre ensoleillé et poétique sur l'art et le bonheur de l'instant.

Je suis un chat, du même auteur, est très jubilatoire, mais il se termine mal. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le bonheur n'a pas d'histoire ? Empty
MessageSujet: Re: Le bonheur n'a pas d'histoire ?   Le bonheur n'a pas d'histoire ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bonheur n'a pas d'histoire ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire des communes - Le Havre-Danton-Douanes
» Un peu d'histoire.
» Média: comment s'écrit l'histoire
» Histoire des communes normandes - Fréville
» La grande histoire de la Gabelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: