Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ray Bradbury

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Burlybunch
Agilité postale
avatar

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

MessageSujet: Ray Bradbury   Mer 2 Jan 2008 - 19:50


22.08.1920 (Waukegan, Illinois) - 5 juin 2012 (Los Angeles, Californie), il doit sa notoriété à deux ouvrages : les Chroniques Martiennes (1951) et Fahrenheit 451 (1953)

Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

· Chroniques martiennes, Denoël coll. Présence du futur N°1, 1954 ( The Martian Chronicles, 1950) Pages 1, 2, 3, 4
· Fahrenheit 451, Denoël coll. Présence du futur, 1955 ( Fahrenheit 451, 1953), Pages 1, 2, 3
· Le Vin de l'été, Denoël coll. Jaune, 1959 ( Dandelion Wine, 1957),
· La Foire des ténèbres, Denoël coll.Présence du futur, 1964 ( Something Wicked This Way Comes, 1962), Pages 1
· L'Arbre d'Halloween, Le Seuil, 1994 ( The Halloween Tree, 1972),
· La Solitude est un cercueil de verre, Denoël coll. Arc-en-ciel, 1986 ( Death Is a Lonely Business, 1985),
· Le Fantôme d'Hollywood, Denoël coll.Présences, 1992 ( A Graveyard for Lunatics, 1990
· La Baleine de Dublin, Denoël coll.Présences, 1993 ( Green Shadows, White Whale, 1992),
· Ahmed et les prisons du temps, Mille et une nuits coll. la Petite collection, 1998 ( Ahmed and the Oblivion Machine, 1998),
· De la poussière à la chair - Souvenirs d'une famille d'immortels, Denoël coll. Lunes d'encre, 2002 ( From the Dust Returned, 2001),
· Il faut tuer Constance, Denoël coll. & d'ailleurs, 2004 ( Let's All Kill Constance, 2003)

Citation :
mise à jour le 17/10/2012, page 4


Les Chroniques Martiennes
Se présente comme un ouvrage de fantasy assez banal: 2030, les Hommes , expédition après expédition, s'installent sur Mars après que tous - ou presque - ses habitants aient été décimés par une épidémie.
La surprise est d'y découvrir, déserts, les vestiges d'une civilisation passionante, mais éteinte. Et qui reste-t-il pour s'y interesser, sinon quelques "illuminés"? Car l'interêt est avant tout de rendre la planète "attractive" et familière aux terriens réticents. S'approprier, souiller et rentabiliser.
Bien avant que d'être un ouvrage sur Mars, c'est un ouvrage sur l'humanité, aussi révoltante puisse-t-elle être.
Franchement passionant.

Par d'autres sentiers et supports (voir ici), Kurosawa a tenté de nous (r)éveiller face au même et désolant constat. Tout aussi brillant et onirique, l'emerveillement visuel se subsituant à la fertilité de l'imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mer 2 Jan 2008 - 19:56

Fahrenheit 451 est un classique du genre, je l'ai lu il y a bien longtemps mais j'en ai encore un bon souvenir Cool
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mer 2 Jan 2008 - 21:26

Excellents souvenirs de Chroniques Martiennes et Fahrenheit 451... et plus récemment d'un recueil de nouvelles ... le titre m'échappe... dont le lien est les tatouages d'un homme qui indique l'avenir (mauvais !)

une ambiance un peu étrange à tout ça... plus qu'une impression de vide je dirai de creux (mais pas au sens "c'est creux"), cette impression qui détache du support science-fictionnel pour lui donner sa substance, le côté palpable de l'expérience...

Senhal a peut-être un vrai mot pour tout ça ? elle aussi a bien démontré ce quelque chose !

L'interview que Marie nous avait dégoté était assez surprenante (quoique)... pour moi du moins Shocked

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mer 2 Jan 2008 - 22:31

animal a écrit:
Excellents souvenirs de Chroniques Martiennes et Fahrenheit 451... et plus récemment d'un recueil de nouvelles ... le titre m'échappe... dont le lien est les tatouages d'un homme qui indique l'avenir (mauvais !)

Pareil pour moi ce sont de bons, mais d'assez anciens souvenirs, Les chroniques martiennes surtout, mais cela ne me dirais rien de le relire, je crois que maintenant ça ne me parlerait plus.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mer 2 Jan 2008 - 22:36

j'ai été agréablement surpris (malgré les bons souvenirs) à la lecture des nouvelles pas démesurément dans le bonheur et un peu plus ou un peu moins suivant l'histoire mais l'atmosphère... et certaines réflexions aussi qui elles non plus ne sont pas démesurées (je connais mal la sf mais ça fait partie de ce qui me braque facilement les grandes théories démonstratives cat ), je pense surtout à une histoire avec des cosmonautes perdus dans le vide et s'éloignent les uns des autres, se balançant avant de disparaitre quelques vacheries bien senties sur leurs caractères respectifs.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Jeu 3 Jan 2008 - 1:14

c'est un tout petit peu loin, mais farenheit a été un très bon souvenir, assez glauque.
Par contre je garde une impression plus vivace de la foire des ténèbres : un livre fascinant, surtout pour moi qui flippe un peu autour des trucs enfantins de fêtes foraines (genre les clowns et les poupées qui parlent).

animal a écrit:
une ambiance un peu étrange à tout ça... plus qu'une impression de vide je dirai de creux (mais pas au sens "c'est creux"), cette impression qui détache du support science-fictionnel pour lui donner sa substance, le côté palpable de l'expérience...

de t'avoir vu dire ça animal, c'est bizarre mais je trouve que ça colle tout à fait avec mon impression des livres que j'ai lu. Mais c'est une impression très positive chez moi : une distance qui met en relation les choses et les êtres, et les met face à nous, comme des évidences. comme des expériences réelles, et très troublantes, dérangeantes.

L'atmosphère est à faire tomber ses dents de lait.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Jeu 3 Jan 2008 - 6:42

Citation :
Mais c'est une impression très positive chez moi

pour moi aussi cat

(la foire des ténèbres... vais essayer de garder ça dans un coin de ma tête poilue...)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Jeu 3 Jan 2008 - 19:37

Chroniques Martiennes, c'est très bien, oui, mais Bradbury a trop écrit, non ?

Il a une mécanique bien huilée pour ses nouvelles en particulier.
Je me souviens qu'il y a quelques années, j'avais commencé une de ses nouvelles, qui faisait admettons 15 pages. Au bout de la troisième page, j'ai pu prévoir le déroulement exact de toute la suite, y compris la chute.

Là, ce n'est plus de la littérature, c'est de la mécanique...

Pourquoi a-t-il tous ces hommages, et notamment de la République Française (légion d'honneur...) alors qu'il y a tant d'autres écrivains de SF plus intéressants ? Est-ce parce que Truffaut a adapté Farenheit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
K
Main aguerrie
avatar

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 44
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mar 8 Jan 2008 - 0:54

Citation :
Pourquoi a-t-il tous ces hommages, et notamment de la République Française (légion d'honneur...) alors qu'il y a tant d'autres écrivains de SF plus intéressants ? Est-ce parce que Truffaut a adapté Farenheit ?

C'est une attitude typique de ceux qui connaissent peu la richesse de la SF et, de ce fait, mettent en avant un écrivain classique qui puisse être acceptable pour le public mainstream. (C'est un peu le même cas avec Barjavel).

Je n'ai jamais beaucoup aimé Bradbury. On parle toujours de lui comme d'un poète de la science-fiction, notamment avec les Chroniques martiennes (qui ont tout de même pris un sacré coup de vieux !), mais cette sois-disant "poésie" me paraît bien naîve et pour tout dire assez toc (il ne suffit pas de parler de "pluies d'or" ou de "maisons de cristal" pour être un poète).
Il y a effectivement bien d'autres auteurs de SF plus intéressants (et plus en phase avec les problèmes actuels) mais qui n'entrent pas dans le moule que voudrait imposer la "bonne littérature" et l'Académie. Snobisme,vous avez dit snobisme ?

Par contre, pour en revenir à Bradbury, je conseillerais plutôt - hors SF - deux excellents polars rétro qui privilégient l'ambiance à une intrigue tortueuse : La solitude est un cerceuil de verre (beau titre !) et Le fantôme d'Hollywood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mar 8 Jan 2008 - 2:06

K a écrit:
C'est une attitude typique de ceux qui connaissent peu la richesse de la SF et, de ce fait, mettent en avant un écrivain classique qui puisse être acceptable pour le public mainstream. (C'est un peu le même cas avec Barjavel).

Je n'ai jamais beaucoup aimé Bradbury. On parle toujours de lui comme d'un poète de la science-fiction, notamment avec les Chroniques martiennes (qui ont tout de même pris un sacré coup de vieux !), mais cette sois-disant "poésie" me paraît bien naîve et pour tout dire assez toc (il ne suffit pas de parler de "pluies d'or" ou de "maisons de cristal" pour être un poète).
Il y a effectivement bien d'autres auteurs de SF plus intéressants (et plus en phase avec les problèmes actuels) mais qui n'entrent pas dans le moule que voudrait imposer la "bonne littérature" et l'Académie. Snobisme,vous avez dit snobisme ?

mais que diable : ouvrez des fils, faites nous découvrir ! de tous mes essais sf beaucoup m'ont déçu, j'attends les perles rares !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mar 8 Jan 2008 - 20:20

Je suis complètement d'accord avec l'analyse de K.
Bardbury, ça ne fait pas de vagues...

Queenie : euh, oui, effectivement, peut-être. Mais de la vraie S-F, alors - pas de la fantasy avec les voleurs-elfes-troll-magiciens et le petit jeune "élu" (par qui ?) pour accomplir son destin en trouvant le McGuffin qui lui permettra de sauver le Monde après quinze volumes de 1000 pages sympathiques mais formatées, qui peuvent servir, après usage, à caler des meubles (j'avoue, j'ai eu ma période David Eddings...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
K
Main aguerrie
avatar

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 44
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mar 8 Jan 2008 - 23:59

eXPie a écrit:
Queenie : euh, oui, effectivement, peut-être. Mais de la vraie S-F, alors - pas de la fantasy avec les voleurs-elfes-troll-magiciens et le petit jeune "élu" (par qui ?) pour accomplir son destin en trouvant le McGuffin qui lui permettra de sauver le Monde après quinze volumes de 1000 pages sympathiques mais formatées, qui peuvent servir, après usage, à caler des meubles (j'avoue, j'ai eu ma période David Eddings...)

eXPie, tu as parfaitement résumé la fantasy en général bravo

Maintenant, pour répondre à Queenie, je veux bien proposer de nouveaux fils... en fouillant un peu dans mes souvenirs car je lis moins de SF qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Mer 9 Jan 2008 - 10:30

eXPie a écrit:
Je suis complètement d'accord avec l'analyse de K.
Bardbury, ça ne fait pas de vagues...

Queenie : euh, oui, effectivement, peut-être. Mais de la vraie S-F, alors - pas de la fantasy avec les voleurs-elfes-troll-magiciens et le petit jeune "élu" (par qui ?) pour accomplir son destin en trouvant le McGuffin qui lui permettra de sauver le Monde après quinze volumes de 1000 pages sympathiques mais formatées, qui peuvent servir, après usage, à caler des meubles (j'avoue, j'ai eu ma période David Eddings...)

j'ai bien dit SF mon cher, ni Fantasy, ni space opera, ni fantastique (quoique ce genre là, je m'y accroche plus volontiers) sourire
allez-y K et eXPie, à vous deux on va avoir de bons fils je suis sûre !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oreiller
Posteur en quête
avatar

Messages : 57
Inscription le : 08/09/2008
Age : 26
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Jeu 11 Sep 2008 - 11:50

J'ai récemment lu Farenheit 451 de Bradbury et j'ai été assez déçu.
L'écriture de Bradbury est très plaisante, très agréable, sur ce point il n'y a rien à lui reprocher, au contraire même.
Mon principal reproche vient plutôt de la dernière partie qui me semble baclée, précipitée. Peut être était-ce voulu par l'auteur, je n'en sais rien mais ça m'a plutôt donné l'impression qu'il en avait ras le bol de son roman et qu'il a voulu le finir le plus vite possible pour en être débarassé, c'est dommage, j'avais adoré le reste de l'ouvrage.
Pour résumer, un bon roman qui selon moi souffre de sa fin ratée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ray Bradbury   Sam 13 Sep 2008 - 12:16

Tu ne vas pas me donner envie de le lire, Oreiller !

Par contre, le film de Truffaut, si tu ne l'as pas déjà vu, est très bien (il faudrait que je le revois, pour être vraiment certain de cette impression persistante).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ray Bradbury   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ray Bradbury
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Meurtres en douceur et autres nouvelles - Ray Bradbury
» Mon histoire/ Mon combat/Ma nouvelle vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: