Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Musique et littérature

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 23:05

Marko a écrit:
kenavo a écrit:
Mais il faut au moins une fois essayer d'entrer dans le monde de Bernhard.. et je dirais pour toi ce sera le livre idéal pour tenter cela Very Happy

Je vais tenter... Mais qu'a-t-il de si redoutable?
L'auteur autrichien qui a aimé son pays plus que personne d'autre.. et qui l'a haït comme personne d'autre... une écriture (presque) sans points ni virgules, des idées à faire tourbillonner ta tête.. et souvent assez.. reclus et 'à part'..
que du 'spécial', quoi Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 23:11

Le violon du fou de Selma Lagerlöf

Musique et littérature - Page 4 51wpt510

Loin de chez lui, Gunnar passe ses journées à jouer du violon au détriment de ses études. Lorsqu'il apprend que le domaine familial est en décrépitude, que sa mère est ruinée, il décide de rentrer, d'oublier sa musique et d'être enfin raisonnable. Confiant, le jeune héritier se met donc au travail en investissant leurs derniers sous dans l'élevage. Mais le troupeau est décimé par l'hiver. Impuissant, désespéré et honteux, Gunnar perd la raison. Devenu colporteur, il sillonne la région avec son
éternel violon tel un mendiant halluciné, jusqu'au jour où, effrayé par d'obscures visions, il se réfugie
dans un cimetière... Menant subtilement le lecteur entre naturalisme et fantastique, Selma Lagerlöf, une fois encore, surprend par la puissance de son écriture.


Je le recommande vivement! D'une grande poésie.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 23:14

Marko a écrit:
Je le recommande vivement! D'une grande poésie.
Je vais le noter.. et surtout si je vois violon.. cela me donne l'occasion de parler de... lui innocent

David Garrett

le Beckham du violon Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 23:22

Le Requiem de Terezin de Josef Bor

Musique et littérature - Page 4 41zulo10

Présentation de l'éditeur :
Raphaël Schächter, pianiste et chef d’orchestre tchécoslovaque, arrive au camp de Terezin le 30 novembre 1941 et le quitte pour Auschwitz le 16 octobre 1944. Entre ces deux dates, il réussit, en dix-huit mois d’efforts désespérés, à répéter et à faire jouer le Requiem de Verdi. Josef Bor (1906-1979) raconte cette histoire vraie en s’inspirant des versets du Requiem et en associant sa réflexion sur l’histoire à une méditation sur la musique. Une œuvre unique, d’une remarquable vitalité.


J'y reviendrai. Je l'ai dans ma PAL et je vais bientôt le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 23:27

Prodige noir de François Guérin

Musique et littérature - Page 4 Prodig10

Occupé à corriger les épreuves de son dernier roman, François Guérin reçoit un bon matin une lettre recommandée. On lui apprend qu'il est l'héritier d'une cousine inconnue vivant en Pennsylvanie.

Obligé de se rendre sur place pour récupérer ce qui lui revient, il reste perplexe devant la vieille boîte que lui tend le notaire.

Le contenu de cet étrange héritage? Des coupures de presse et un journal personnel ayant appartenu à un certain Harry Burton, pianiste noir du début du vingtième siècle. Pour le romancier commence alors une véritable fugue littéraire.


Pour compléter en mode mineur "Le temps où nous chantions". Un personnage passionnant qui a été confronté au racisme mais à qui certains grands compositeurs et musiciens ont ouvert les portes : Claude Debussy, George Gershwin, Alfred Cortot, Sergueï Rachmaninov, Erik Satie... Il a rencontré aussi Cocteau, Picasso...

Le récit est celui d'une biographie fictive d'un pianiste bien réel. Enrichissant.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 23:31

coline a écrit:
Le Requiem de Terezin de Josef Bor

Musique et littérature - Page 4 41zulo10

Présentation de l'éditeur :
Raphaël Schächter, pianiste et chef d’orchestre tchécoslovaque, arrive au camp de Terezin le 30 novembre 1941 et le quitte pour Auschwitz le 16 octobre 1944. Entre ces deux dates, il réussit, en dix-huit mois d’efforts désespérés, à répéter et à faire jouer le Requiem de Verdi. Josef Bor (1906-1979) raconte cette histoire vraie en s’inspirant des versets du Requiem et en associant sa réflexion sur l’histoire à une méditation sur la musique. Une œuvre unique, d’une remarquable vitalité.


J'y reviendrai. Je l'ai dans ma PAL et je vais bientôt le lire.

Super! je note!!!!!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 11:42

Idem, le sujet m'intéresse beaucoup...

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 12:30

Merci Marko pour ta riche contribution à ce fil...J'ai noté beaucoup de titres et j'espère en trouver quelques-uns en France à Noël !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 12:34

Cachemire a écrit:
Merci Marko pour ta riche contribution à ce fil...J'ai noté beaucoup de titres et j'espère en trouver quelques-uns en France à Noël !

Et merci de m'avoir donné envie de lire Jean-Christophe que je ne connaissais que de nom Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 12:55

Le château de Bela Bartok de Max Genève
Musique et littérature - Page 4 51tr4y10

Quand le chef d'orchestre et mécène Paul Sacher rend visite à Stefi Geyer, elle lui confie le manuscrit d'un concerto pour violon que Bela Bartok composa pour elle un demi-siècle auparavant. Sept portes s'ouvrent alors une à une sur la vérité profonde d'un homme, qu'une vénération pudibonde a parfois estompée. Le Château de Béla Bartók rend magnifiquement présente et vivante, dans ses traits les plus singuliers, la figure du grand compositeur hongrois.

Pas indispensable sauf pour les inconditionnels de Bartok comme moi! Surtout que Le château de Barbe Bleue est probablement le N°1 de mon top 10 musical. Je prépare un fil.

de Max Genève on peut trouver aussi:

Le Violoniste


Musique et littérature - Page 4 Violon10

Thomas, trente ans, modeste employé d'assurances, T a l'audace d'avoir des ambitions littéraires. C'est à ce débutant talentueux, à l'échine souple et pas mélomane pour un sou qu'une maison d'édition propose d'être le " nègre " de Sacha Winter, violoniste de renommée internationale à la vie tumultueuse et à l'écrasante personnalité. Thomas se laisse séduire. Le plus court chemin pour vendre son âme au diable ?

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 13:04

J'ai trouvé ça sur weblettres.net. De quoi nous occuper un moment!

Œuvres proposées

- APPERRY Y., Diabolus in Musica (Grasset).
- AUSTER P., La musique du hasard.
- BALZAC, Sarrazine (nouvelle) ; Béatrix ; La Peau de chagrin (chapitre 38 ).
- BARRICO A., Novecento : pianiste.
- BERBEROVA N., L’Accompagnatrice (Actes Sud )
- CARPENTIER A., Le Partage des eaux ou Chasse à l’homme
Romans composés comme des symphonies et où la musique est constamment présente, dans la structure comme dans la thématique.
- CARS G. des, Le crime de Mathilde
Mathilde de Raviroux-Luzensac (à peine 20 ans) s’éprend de Jean-Marie Bardor, Organiste de Saint-Sulpice, Secrétaire Perpétuel de l’Institut, de près de 50 ans plus vieux qu’elle et l’épouse... s’ensuivent intrigues mondaines, captations d’héritages, sévices orchestrés par un prêtre défroqué et une religieuse versée dans le saphisme... par ailleurs maîtresse du susdit. L’histoire s’inspire en partie de la vie de Charles-Marie Widor, compositeur connu des organistes, qui fut Organiste de Saint Sulpice de 1868 à 1934, et qui mourut en 1937 à l’âge vénérable de 94 ans.
- CLERC C., L’arpeggione (Flammarion).
- COE J., Les Nains de la mort, [Gallimard,2001)
Le héros de ce roman anglais tient le clavier d’un groupe de rock.
- COTRONEO R., Presto con fuoco
Ce roman italien paru en poche raconte les souvenirs imaginés d’un pianiste spécialiste de la musique romantique et qui découvre une partition inconnue de Chopin. Vague enquête policière mais aussi réflexions très émouvantes sur le rôle de la musique et de l’interprète. Vraiment intéressant.
- CUNEO A., Le trajet d’une rivière (Gallimard poche)
Long roman, à proposer peut-être aux « bons lecteurs » seulement, mais fort beau. Il raconte les aventures de Francis Tregian, musicien anglais du XVIe siècle. Anne Cunéo est un écrivain suisse romand.
- CUNEO A., Le piano du pauvre (éditions Campiche)
L’ouvrage raconte la vie de Denise Letourneur, virtuose de l’accordéon. La vie de cette artiste environnée par les salaires de misère, l’alcool, le travail à la chaîne...
- DETAMBEL R., Solos (Page Blanche, Gallimard)
Ce n’est pas un roman, mais un recueil de nouvelles.
L’an passé, j’ai commencé ma première séquence -sur la nouvelle- avec un court extrait de Paganini, mis en relation avec la nouvelle de Régine DETAMBEL, Le Duel, que l’on trouve dans le recueil Nouvelles du XXe siècle, (Classique Hatier). Quelques minutes où je me suis régalée, moins en écoutant ce 24e caprice qu’en observant l’air interdit de mes élèves. (Agnès Garrel).
- FERMINE M., Le Violon noir (éditions arléa, coll. 1er mille, 1999).
Très court roman (120 petites pages), mais c’est vraiment écrit comme un roman et non comme une nouvelle, entre un musicien, un luthier, une belle jeune fille et un violon, dans Venise. J’avais mieux aimé Neige, premier publié du même auteur. Je reproche quelque maladresse au style, un abus de la phrase attendue toute faite. Je ne dis pas que ce soit mal écrit, mais on peut espérer mieux. Les élèves en général ne voient pas ce défaut-là.
- FERNANDEZ, Porporino ou les mystères de Naples (LP).
- FLAUBERT, Madame Bovary 2e partie ch. 15.
- GERBER, Les jours de vin et de roses.
- GOUR B., Meurtre au philharmonique (LP)
Un policier intelligent et particulièrement bien documenté pour ce qui concerne les connaissances musicales, la discographie imaginée d’un soliste imaginé mais très réaliste dans les détails qui « font vrai ».
- GRACQ J., Au Château d’Argol (Corti)
L’admirable passage où Gracq évoque l’improvisation d’Herminien à la Chapelle des Abîmes. Jean Guillou, compositeur et organiste de Saint-Eustache s’est d’ailleurs inspirée de cette oeuvre pour composer un poème symphonique, « La Chapelle des Abîmes ».
- GUILLOU J., Alice au pays de l’Orgue (texte et musique publié par les Éditions Schott ; enregistrement disponible chez Philips)
A la frontière entre le texte et la musique, récit dramaturgique pour orgue et voix, où le compositeur imagine Alice voyageant dans un grand orgue.
- HOFFMANN E.T.A., Le Violon de Crémone ou Gluck deux nouvelles.
- HUXLEY A., Contrepoint (Presses Pocket).
- HORNBY N., Haute Fidélité (publié en 1999 chez 10/18 )
Le héros tient un magasin de disques, est passionné de musique américaine et classe sa collection en fonction de son état psychologique.
(Autre commentaire) : roman anglais de 1980 qui présente les réflexions d’un disquaire pop londonien de 32 ans qui a du mal à grandir... très amusant de mon point de vue, pour les élèves, je ne sais pas.
- HUSTON N., Variations Goldberg
La structure narrative est intéressante, en effet, le récit se déroule pendant la durée du concert donné par une pianiste dans son appartement devant des auditeurs qui appartiennent à sa vie personnelle d’une façon ou d’une autre. Chaque chapitre est l’expression des sentiments d’un auditeur à l’écoute de la musique, et de l’interprète, d’où révélations sur la pianiste. Il y a évidemment autant de chapitres que de variations.
- LEROUX G., Le fantôme de l’opéra (LP) Une interprétation toute personnelle des coulisses de l’opéra.
- MAKINE A., La musique d’une vie
- MALLAGHAN CAIN J., Sérénade (Folio)
- MORELLE N., Le Jardin Suspendu (éditions du cheminement)
Le titre fait écho à une pièce d’orgue de Jehan Alain, 1911-1940, frère de Marie-Claire Alain, l’organiste si célèbre.
C’est une sorte de récit initiatique, dont le lieu est le huis clos d’une tribune d’orgue de cathédrale, avec ses codes incompréhensibles au non initié, ses non-dits. Niccole Morelle est écrivain, biologiste, titulaire de l’orgue historique de Baugé en Anjou.
- ORSENNA E., Une histoire du monde en 12 guitares
- QUIGNARD P., Le Salon du Wurtemberg (Folio) et Tous les matins du monde (Folio)
On pourra voir aussi le beau film qu’a inspiré ce dernier roman. Ce ne sont pas des musiciens très actuels mais c’est une très jolie réflexion sur l’opposition de l’artiste courtisan (Marin Marais) et l’artiste spirituel (Ste Colombe).
- REOUVEN, La partition de Jéricho (SF)
- ROLLAND R., Jean-Christophe
C’est évidemment un peu long ( !) et plus très à la mode, mais superbe pourtant !
- ROSS K., La Disparition d’Orphée (Le Masque)
Malheureusement la traduction présente pas mal de faute de construction et d’orthographe.
- ROUSSEAU, Nouvelle Héloïse 2e partie lettre 23.
- SAGAN F., Aimez-vous Brahms ?
- SALZMAN M., Le verdict du soliste
- SAND G., Les maîtres sonneurs
- SAND G., Consuelo suivi de La comtesse de Rudolstadt
Plus ambitieux.
- SCHNEIDER R., Frère Sommeil (LP)
De l’allemand Schlafes Bruder. Enfant maudit, Johannes Alder, organiste de grand talent, meurt de sa passion pour la musique. Tout le roman, initiatique, est bâti autour de la référence au texte d’un choral luthérien (« Viens, ô mort, sœur du sommeil » : texte de Crüger, repris par Bach dans la Cantate 56).
- Mme de STAËL, Corinne ou l’Italie.
- SUSKIND P., La contrebasse.
- TOLSTOÏ, La Sonate à Kreutzer.
- VERNE J., Monsieur Ré dièse et Mademoiselle Mi bémol
Nouvelle musicale racontant les amours impossibles de deux jeunes enfants.
- VITOUX, La comédie de Terracina

Ouvrages collectifs

- Nouvelles Musicales chez Liana Levi
Compilation qui comprend : Berlioz, Le Piano enragé, ERCKMANN-CHATRIAN, Le Violon du Pendu, SAND, L’organiste de Langres.
- Petit volume Musique et littérature chez Bertrand-Lacoste

Œuvres liées au jazz

Voir la Série Noire :
- GIOVANNI J., Meurtre au sommet
Il y a dans ce roman un leitmotiv musical puisque le personnage principal, puis le détective, écoutent le même morceau de musique du trompettiste Miles Davis, « Saeta ».
- HERZHAFT, Gérard, A Chicago, un harmonica sanglote le blues (Seuil)
Dans le monde du Chicago blues en 1947.
- HERZHAFT, Gérard, Catfish blues
Mississipi, années 30.
- IZZO J.C., Total Khéops et Solea.
- MANCHETTE J.P., Le petit bleu de la côte ouest
- VIAN B., L’Ecume des jours
La prénom de la jeune fille est aussi un morceau de Duke Ellington : « Chloé ».
- STERNBERG J., dont les deux amours ont toujours été Charlie Parker et Johnny Walker !

Œuvres liées au rock ou au rap

- MARTIN, G-R-R, Armageddon rag (Presses Pocket)
Sur un groupe de rock inspiré des Doors, un thriller à la limite du fantastique.
- VILLARD M., Gangsta Rap et La porte de derrière (Gallimard Série noire)

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 13:15

Vous n'avez pas parlé du roman autobiographique de Wladyslaw Szpilman, Le pianiste, adapté par Polanski
Extrait (Chopin Ballade n°1)
Revenir en haut Aller en bas
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 13:26

Marko a écrit:

- GRACQ J., Au Château d’Argol (Corti)
L’admirable passage où Gracq évoque l’improvisation d’Herminien à la Chapelle des Abîmes. Jean Guillou, compositeur et organiste de Saint-Eustache s’est d’ailleurs inspirée de cette oeuvre pour composer un poème symphonique, « La Chapelle des Abîmes ».

Oui, ce passage est sublime!!! J'ai tellement aimé ce livre. aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 15:08

Marko a écrit:
J'ai trouvé ça sur weblettres.net. De quoi nous occuper un moment!


hs ...d'avance...

Une contribution, ce passage de Lignes de faille de Nancy Huston qui évoque le chant de Tamia que j'ai rencontrée pendant quelques jours cet été (Nancy Huston a dédié son roman Lignes de faille à son amie Tamia):

Dans le chapitre III de Lignes de faille, intitulé Sadie.

"Je me sens très timide, comme si maman était une inconnue sur qui je devais m’efforcer de faire bonne impression, alors que pour de vrai elle est ma mère.[…]
« Tu veux bien être le public-test pour notre nouveau morceau Sadie ?
- Super ! »
Tout en caressant le grain de beauté au creux de son bras gauche, maman se réchauffe la voix avec des gammes et des arpèges- mais pour elle ce n’est pas comme réciter l’alphabet, c’est plutôt comme la joie, comme de courir pieds nus sur une longue plage de sable. Elle fait signe à Peter qu’elle est prête. Après plusieurs notes courtes, accentuées, en staccato, il tombe sur un accord, la voix de maman vient se glisser parmi ses notes, s’empare de l’une d’elles et rebondit jusqu’au ciel : c’est parti. Sur un rythme saccadé, elle descend depuis les notes aiguës, chantées avec une douceur déchirante, jusqu’aux eaux profondes et sombres des notes basses, où elle gémit comme si la vie la quittait goutte à goutte. Parfois elle fait un bruit avec les lèvres comme un bouchon qui saute, d’autres fois elle se frappe la poitrine du plat de la main pour ponctuer la musique qui coule du fond de sa gorge. On dirait que sa voix raconte une histoire- non seulement l’histoire de sa vie mais celle de toute l’humanité avec ses guerres et ses famines, ses combats et ses épreuves, ses triomphes et ses défaites, tantôt elle se déverse en vagues menaçantes comme l’océan gonflé d’une tempête, tantôt elle est comme une chute d’eau, dégringolant la falaise et rebondissant sur les roches pour se précipiter dans un chaos d’écume vers la sombre vallée luxuriante au-dessous. Elle dessine autour de ma tête des cercles d’or comme les anneaux de Saturne, se balance follement de haut en bas comme la danse du french cancan, se lamente et frémit, s’insinuant autour d’un fa grave comme le lierre autour d’un tronc d’arbre, pour se plonger enfin dans les eaux bleu cristal de l’accord du sol majeur que répète la main gauche de Peter…Je suis transportée. Maman a raison : personne n’a jamais utilisé sa voix comme ça. Elle est unique, ma mère : un inventeur, un génie, une déesse du chant à l’état pur."


Nancy Huston (Lignes de faille)


Dernière édition par coline le Dim 7 Déc 2008 - 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 15:14

Marko a écrit:
J'ai trouvé ça sur weblettres.net. De quoi nous occuper un moment!

- QUIGNARD P., Le Salon du Wurtemberg (Folio) et Tous les matins du monde (Folio)
On pourra voir aussi le beau film qu’a inspiré ce dernier roman. Ce ne sont pas des musiciens très actuels mais c’est une très jolie réflexion sur l’opposition de l’artiste courtisan (Marin Marais) et l’artiste spirituel (Ste Colombe).

Quelques uns des sept titres de Pascal Quignard consacrés à la musique sont commentés sur ce fil...ici

Entre autres, La haine de la musique , Tous les matins du monde et Boutès, son dernier essai!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Musique et littérature - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Musique et littérature   Musique et littérature - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique et littérature
Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» vive la littérature équitable !!
» A propos de l'édition
» Questions diverses et variées, sur stages et formations
» Muhammad, Vie du Prophète
» Littérature jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: