Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 T.C. Boyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: T.C. Boyle   Ven 16 Fév 2007 - 19:37

J’ai lu plusieurs romans de cet écrivain et j’avoue que son écriture baroque, même si parfois il en fait un peu trop, comme dans la gestion de son image, est de qualité.

Water Music nous plonge dans l’Afrique et le Royaume-Uni du 18ème siècle, par l’intermédiaire de héros attachants, notamment un explorateur idéaliste.
Grâce à son humour, souvent bienvenu dans les descriptions parfois durement réalistes de cette époque, et à des rebondissements judicieux, quoi que parfois trop nombreux, ce roman d’aventures de 700 pages se lit facilement et agréablement.

Un bon roman pour se dépayser, qui mine de rien comporte une grande richesse de vocabulaire, de l’érudition et dont la traduction est irréprochable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Ven 20 Avr 2007 - 23:09

WATER MUSIC. T.C.BOYLE. Roman. Phébus 1998 .

L'action de "Water Music" , le roman de T.C. BOYLE , se déroule entre la fin du XVIIIè et le début du XIXè siècle.
Nous y suivons les destins de deux hommes; l'un est le célèbre explorateur écossais Mungo Park (1771- 1806), l'autre est un dénommé Ned Rise, personnage issu de la foule anonyme des bas quartiers de Londres.

Au fil du récit,se déroulent parallèlement, d'une part, les pérégrinations de Park dans son exploration du cours du Niger, et d'autre part les vicissitudes de Rise dans ses tentatives plus ou moins honnêtes d'échapper à la misère et au mauvais sort qui l'accablent.
Ces deux hommes qu'à priori tout sépare, l'espace, l'éducation et le milieu social, finiront pourtant par se cotoyer et même s'apprécier lors de la descente aux enfers que sera la dernière mission d'exploration de Park.

T.C. BOYLE, dans cet extraordinaire roman nous entraîne dans un récit haletant, truffé de coups de théâtre, riche en évènements et en personnages drôlatiques et hauts en couleurs.
Ce roman baroque et foisonnant n'est pas sans évoquer le "Tom Jones" de Fielding, le "Tristram Shandy" de Sterne, ainsi que "Anthony Adverse" d' Hervey Allen ou "Au Coeur des Ténèbres" de Conrad.
L'auteur prenant librement , et pour notre plus grand plaisir, ses distances avec la réalité historique nous fait voyager entre les sordides bas-fonds londoniens et les jungles et savanes africaines , peuplées de tribus et de royaumes étranges et inquiétants.
Les deux personnages centraux de ce roman sont, quant à eux, prisonniers de leur destin respectif, de ce Fatum qui les poussera l'un et l'autre, tels des personnages de tragédie antique, vers la conclusion paroxystique de leur existence.[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mar 22 Mai 2007 - 22:34

j'ai lu il y a quelques mois The Tortilla Curtain racontant les histoires (se croisant et se parallèlisant) de deux couples à LA de nos jours : l'un d'américains plutôt aisés (femme agent immobilier et homme écrivain d'articles sur la nature) et l'autre de mexicains illégaux qui cherchent à se construire une vie décente dans ce pays de l'abondance et du travail...

peur de l'autre, xénophobie, environnement, absence de pitié, situations inhumaines... paradoxes... (je vous passe les détails atroces)

ce livre m'a mis mal à l'aise parce que j'y ai ressenti le malheur (pour faire léger) comme un moyen de maintenir la tension... ou l'attention... et que je ne suis pas bien sûr d'avoir suivi tout le propos de l'auteur qui m'a donné l'impression de jouer sur les travers qu'il dénonce.

d'autant plus déboussolé que ce livre m'a été très chaudement recommandé : "tu vas voir c'est génial" (par mes parents... je les vois encore me le dire Rolling Eyes )

avis bienvenus si d'autres l'on lu... ou avis sur l'auteur qui pourraient m'éclairer cyclops

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Lun 1 Oct 2007 - 21:22

huhuhu ce weekend ma mère m'a laissé Talk talk...

si quelqu'un a un avis pour que je me prépare psychologiquement à je ne sais pas trop quoi (voir plus haut)... c'est bienvenu !

date de lecture indéterminée pour le moment Shocked

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Lun 1 Oct 2007 - 21:28

Je n'ai lu qu'un roman de lui: La belle Affaire et n'ai pas été enthousiasmée; c'était plutôt bien parti mais Boyle s'est enfoncé dans la monotnie et a fait d'une histoire qui aurait pu être drôle, un roman plutôt pathétique avec des personnages mous et sans caractère.

L'histoire:
Un demi-million de dollars... Bien sûr, il y avait des risques, mais l'affaire n'en était que plus excitante. C'est moi qui mets les fonds avait annoncé Vogelsang, et je fournis le terrain... » « Parce que la marijuana, il allait te la faire pousser en grand, Vogelsang, comme des plants de tabac ni plus ni moins. Il n'allait pas mégoter. Le grand jeu quoi le monumental bras d'honneur tiré à la société... » Avec la même verve picaresque qui déjà faisait merveille dans Water Music T. C. Boyle tient ici, des semailles à la moisson, la savoureuse et pastorale chronique d'une plantation lucrative qu'un trio d'associés a « scientifiquement » programmée - et à travers eux, celle d'une génération grande consommatrice de mirages. Car la mirifique récolte ne sera pas seule à partir en fumée... T. C. Boyle en grande forme. (avis Amazon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Lun 1 Oct 2007 - 22:40

mmmmmh scratch

merci Sophie cat

ton avis me rassure dans l'ensemble Wink

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mar 2 Oct 2007 - 14:45

TC Boyle ! Voilà un auteur que j'ai envie de découvrir depuis longtemps, mais ce que vous en dites me laisse mi-figue mi-raisin.... Finalement, le recommandez vous ou pas ?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mar 2 Oct 2007 - 20:46

La belle affaire, n'est visiblement pas du même style que The Tortilla curtain; dans La belle affaire, pas de glauque ni détails atroces, au contraire, les personnages sont pathétiques. C'aurait pu être drôle, ça m'a amusée au début mais pas bien longtemps.

D'ailleurs, je l'ai prêté à mon homme qui ne l'a pas fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mar 2 Oct 2007 - 23:06

domreader a écrit:
TC Boyle ! Voilà un auteur que j'ai envie de découvrir depuis longtemps, mais ce que vous en dites me laisse mi-figue mi-raisin.... Finalement, le recommandez vous ou pas ?
Water Music est un bon roman qui mérite d’être lu malgré mes réserves quant à l’écrivain qui est un peu trop "marketing" à mon goût…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Sam 29 Déc 2007 - 16:30

Talk Talk

L'éditeur a écrit:
Chacun d'entre nous est sommé, tous les jours et à tout propos, de décliner son identité. Qui êtes-vous ? Et comment le prouver, quand personne ne vous croit, quand personne ne comprend ce que vous dites et quand tout le monde vous prend pour un redoutable escroc recherché aux quatre coins de l'Amérique ? Tel est le cauchemar dans lequel est plongée Dana, victime d'un crime aussi violent que sournois : le vol d'identité. Cartes bancaires, numéros informatiques, mots de passe, signatures électroniques - dans ce merveilleux monde technologique, nous risquons de n'être plus rien qu'une combinaison de chiffres et de signes, que les pirates de l'état civil n'ont aucune peine à détourner. C'est l'un de ces vampires de l'ego, un certain William Peck Wilson, que Dana devra poursuivre sans relâche pour regagner le droit d'être elle-même. De malentendus en faux-semblants, ce roman en forme de " road-movie ", mené pied au plancher par un T.C. Boyle au mieux de sa forme est aussi une parabole sur la fragilité de nos identités, sur le langage et sur les dangers que nous encourons tous à vouloir vivre la vie des autres…

deuxième essai en forme de "si si tu vas voir c'est pas mal du tout, ça m'a beaucoup plu."

un peu la même construction que The Tortilla Curtain avec un couple de gentils (enfin des gens avec un niveau de vie moyen ou bon et un semblant d'éducation) et un couple de moins gentils (là un voleur d'identité et sa femme russe, ils sont plus superficiels : shopping, shopping, grosse(s) voiture(s)...)

les volés de leurs identités partent à la chasse au voleur d'identité (un type un peu colérique, sportif, qui picole, trop fort en tae kwon do... )

je reconnais le suspens (avec des hauts et des bas), je ne reconnais pas la finesse dans l'observation de l'auteur : ça sonne souvent creux, pas loin du cliché, j'ai sans cesse l'impression qu'il se dit : "holala, comme c'est bien vu".

et surtout : il me stressssssse !!!

ce n'est pas le contenu horrible dans celui-ci (j'ai lu bien pire et de très très loin), je crois que c'est ses ressorts. Certes il dénonce une forme de mesquinerie, des travers très humains, mais je me retrouve incapable de ne pas le mettre dans le même sac. Et puis il en fait un peu trop... à moins que je rate l'aspect spirituel de la chose, les descriptions à base de coca light, de vans (celles à damier étaient tendances il à une poignée d'années), d'images quasi publicitaires pour les lieux, les gens, les uns ou les autres.

Et pour terminer, peut être à cause d'une mauvaise succession de lectures, ça faisait après TC Boyle vous fait découvrir les immigrants mexicains et les écolos, TC Boyle vous fait découvrir les sourds, les graphistes (des informatikos qui mangent que du café et de la pizza mais qui s'amusent bien avec leurs trucs si particuliers) et les cuistos repris de justice. (des trucs qu'il donne l'impression de ne pas connaitre au bout du compte)

je ne sais pas si j'aurais mieux accroché en les lisant dans l'autre sens (l'un avant l'autre Wink )... et par dessus le marché je trouve le moyen de lire le deuxième encore à un moment où je suis déjà très nerveux...

déçu et perplexe (ou l'inverse) jypeurien

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mer 23 Juil 2008 - 20:27

On n'a pas du lire le même livre, Animal! En fait, il se trouve que j'ai lu ce Talk, Talk de T.Coraghessan Boyle ( traduit de l'anglais par Bernard Turle, Editions Bernard Grasset) en même temps que je regardais Le rêve de Cassandre de Woody Allen. Or, le thème est tout à fait le même.. Peut être pas au niveau du seuil de la culpabilité ressentie, mais au niveau de la ligne franchie, à partir de laquelle tout dégringole. Je n'ai pas vu de gentils ou de méchants..mais simplement des personnages acculés, d'un côté comme de l'autre. Et d'ailleurs, personne ne gagne, c'est bien la morale, s'il y en a une, de ce livre. Wilson n'est pas un méchant! On lui a fait du mal, il a essayé de survivre. C'est un roman qui parle très bien, ai-je trouvé, de notre époque..
Un aperçu également intéressant sur le monde des sourds ( à mettre en parallèle, l'auteur le fait très bien, avec d'une part avec ces graphistes complètement dans leur monde virtuel, et d'autre part le monde sans identité des données en lignes, qui font que l'escroquerie, le vol, n'a plus la même résonnance et le même poids délictuel).

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mer 23 Juil 2008 - 21:04

la traduction en moins c'est bien le même j'en ai peur rire

Même rétrospectivement je suis incapable de l'envisager avec autant d'ouverture. blocage de (sale) panda, aurait peut être été moins pire sans la lecture du Tortilla Curtain. Je réfléchis à l'avis.

danse...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Mer 23 Juil 2008 - 22:32

J'ai toujours reculé devant cet auteur et là, je suis encore plus indécise et pourtant j'ai bien envie d'essayer. Je le mets dans ma LAL en tout cas.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Jeu 25 Mar 2010 - 17:27

Je suis en train de lire The Women
impressionnant, époustoufflant, génial, sublime.....
trop dommage qu'on n'a pas fait une lecture en commun sur ce livre..
je ne vais probablement pas le finir avant qu'il soit retiré du portail, mais j'adore et je veux savourer chaque page des 450 Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: T.C. Boyle   Jeu 25 Mar 2010 - 20:02

Contente d'apprendre qu'il est bon (Maline nous avait dit qu'il était décevant je crois).
Il attend sur ma table de chevet. Mais je vais enchainer quelques lectures plus légères avant, comme le Harlan Coben...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T.C. Boyle   

Revenir en haut Aller en bas
 
T.C. Boyle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Susan Boyle : on vous ment !
» I never liked coffee ft Phoebe C. Boyle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: