Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Joseph Roth [Autriche]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeSam 11 Sep 2010 - 16:18

Merci pour ton commentaire Cachemire.. toujours contente de voir qu'on continue de lire cet auteur Wink

eXPie a écrit:
Il faudra que j'essaye Joseph Roth, ça changera de Philip !
ah oui, je sens que c'est un auteur qui devrait te plaire.. s'il est bien traduit ça va être un plaisir Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Oct 2010 - 20:20

J' ai lu Notre assassin de Joseph Roth avec l' impression pénible de passer à coté d' un livre
qui en satisferait plus d' un...
Peut etre moi-meme à un autre moment. Je suis un mauvais lecteur parfois, je le reconnais.
C' est un roman très russe, c' est Stefan Zweig qui l' écrit, et c' est vrai et d' ailleurs, ça se
passe en partie en Russie.
C' est une histoire pleine de cris et de douleur, et dont les personnages, souvent peu glorieux,
essayent de noyer leur culpabilité dans l' alcool.

C' est aussi ce que faisait Joseph Roth, lui-meme, exilé à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeDim 30 Jan 2011 - 22:34

La Légende du saint buveur (Die Legende vom heiligen Trinker ; 61 pages). Nouvelle traduite de l'allemand par Dominique Dubuy et Claude Riehl. Seuil. Le Don des langues.
La quatrième de couverture parle de "longue nouvelle, délicieusement fraîche et délicieusement irrévérencieuse, que Joseph Roth acheva quelques semaines avant sa mort".

La nouvelle commence ainsi : "Par un soir de printemps de l'année 1934, un monsieur d'un certain âge descendait les degrés de pierre d'un de ces ponts qui enjambent la Seine, et qui permettent d'accéder à ses rives. A cette occasion, il n'est pas inutile de rappeler à la mémoire des hommes, encore que ce fait soit connu du monde entier ou presque, que c'est là, à Paris, que les sans-abri ont coutume de dormi ou, pour mieux dire, de coucher à même le sol." (page 7).

Un homme à la mise soignée s'approche d'un clochard titubant.
Citation :
"- Où allez-vous, mon frère ? demanda le monsieur d'un certain âge et à la mise soignée.
L'autre le regarda un court instant, puis il dit :
- Je ne savais pas que j'avais un frère et j'ignore où mon chemin me mène.
- Je vais tenter de vous montrer le chemin, dit le monsieur. Toutefois ne m'enveuillez pas si je vous prie de me rendre un service quelque peu inhabituel.
- Je suis prêt à rendre n'importe quel service, répondit l'homme négligé.
- Je vois bien, certes, que vous commettre certaines fautes. Mais c'est Dieu qui vous envoie sur mon chemin. Je suis sûr que vous avez besoin d'argent. Ne prenez pas ça mal ! J'en ai de trop. Voulez-vous me dire franchement combien il vous faut ? Du moins pour l'instant." (pages 8-9).
Après avoir demandé seulement vingt francs, notre héros se retrouve avec deux cents francs. Mais comment les rendre au monsieur bien habillé ?
Ce dernier répond qu'il est devenu chrétien après avoir lu l'histoire de la sainte Thérèse de Lisieux. Notre héros devra donc simplement donner l'argent au prêtre de Sainte-Marie-des-Batignolles, qui comporte une petite statue de la Sainte.
Le lendemain matin, notre homme va aller se payer un bon café, arrosé de rhum, avec bonne tartine beurrée.
Citation :
"Ainsi, la tête haute, et en dépit de ses vêtements en loques, il entra dans un bistrot bourgeois et s'assit à une table, lui qui généralement restait debout au bar, ou pour mieux dire il s'y accoudait. Donc il s'assit. Et comme il y avait un miroir juste en fac de lui, il ne put éviter d'y voir son visage. Et alors il eut l'impression de refaire connaissance avec lui-même. En vérité, cela l'épouvanta. Et il sut pourquoi ces dernières années il avait tant craint les miroirs. Car il n'était pas bon de constater de ses propres yeux sa propre déchéance. Et tant que l'on n'y était pas obligé, cela revenait à peu de choses près à n'avoir pas de visage du tout ou à avoir celui d'avant la déchéance." (page 14).
Il va donc chez le coiffeur.
Et ça va tout de suite mieux, quand il revient. "[...] il avait rajeuni et embelli. Oui, et même de son visage émanait comme une lueur qui éclipsait l'état désolé de ses vêtements - tant le plastron, dont on voyait bien qu'il était troué, que la cravate aux rayures rouges et blanches et nouée autour du faux col au bord craquelé." (page 15)

Eh oui, même les clochards, à cette époque-là, avaient une cravate ! Ou bien est-ce un conte ?
Notre héros fait une rencontre, il va gagner un peu d'argent... mais pourra-t-il en garder suffisamment pour rembourser la Sainte ? La tentation de l'alcool sera-t-elle la plus forte ? Il rencontrera de nombreux obstacles, mais il y aura des miracles, aussi.

Une très jolie nouvelle, un conte. On sent que l'auteur maîtrisait le sujet alcoolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeDim 30 Jan 2011 - 22:41

Oui, il buvait Roth !
Il buvait pour oublier que tout allait mal en Europe, que le nazisme montait en puissance et que les juifs étaient menaçés...
Et il avait lu aussi Baudelaire qui avait écrit : "Il faut toujours etre ivre".

Un bon livre et court, c' est mieux qu' un livre long et ch... ennueyeux...! Joseph Roth [Autriche] - Page 2 18687
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeLun 31 Jan 2011 - 9:16

Merci pour ton commentaire eXPie, on pourrait même déjà le compter pour la LC germanophone Wink
en tout cas un auteur dont je voudrais qu'il soit encore plus connu parmi les parfumés

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeLun 31 Jan 2011 - 9:22

Et voilà que nos lectures se croisaient! J'ai lu aussi ce week-end cette "Légende du Saint Buveur", et je l'ai beaucoup aimé. C'est certainement l'histoire de l'alcool si fortement présent dans la vie de l'héros, mais aussi la lutte à se souvenir de ce qu'il avait promis: redonner l'argent reçu à la Sainte. Dans ce va-et-viens entre oubli/divagation et décision ferme, puis à la fin même un coup de pousse du destin (il parle à plusieurs reprises des "miracles"), se joue souvent notre vie à nous tous.

Splendide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Fév 2011 - 11:00

La marche de Radetzky

J'éprouve un sentiment partagé (écartelé) envers ce roman dans lequel je me suis un peu ennuyée. Raconter l'histoire du déclin de l'empire hasbourgeois à travers trois générations d'une même famille paraissait être une bonne manière de présenter les choses. La langue, le rythme, la prose de Roth sont un véritable plaisir de lecture mais j'ai trouvé que l'aventure manquait un peu de rebondissements. L'atmosphère de la société austro-hongroise du début du XXème siècle est particulièrement bien rendue, chaque groupe social est étudié (en particulier les militaires attendant la guerre qui ne vient pas et qui lorsqu'elle arrive semble absurde à chacun tant le monde a changé). L'aristocratie se délite, les jeunes ne peuvent plus avoir les mêmes espérances que leurs parents, l'honneur se perd, l'orgueil est une énigme, l'Empire répond aux ouvriers en les fusillant. Le constat de Roth est terrible, légèrement cynique et le personnage principal Charles-Joseph Trotta semble prendre à son compte la déliquescence du monde ancien, frôlant le 'j'm'en foutisme', renonçant à sa carrière militaire, buvant comme un être perdu, il est l'image même du déclin des vieilles monarchies.

Je reconnais que certains passages sont parfaitement envoûtants, que l'on se laisse facilement entrainer à éprouver des sentiments profonds pour les acteurs du drame, que le travail de Roth sur la fin annoncée de l'Empire est lumineux et sans appel, sans espoir et mélancolique, mais je ne suis pas arrivée parfaitement convaincue au bout de ce roman. L'esprit 'fin de siècle' décrit par l'auteur aurait peut-être gagné en force en concentrant un peu plus le récit. Cependant je ne regrette absolument pas la découverte de cet auteur éthylique, un peu causeur et atrocement lucide.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Fév 2011 - 13:26

shanidar a écrit:
Cependant je ne regrette absolument pas la découverte de cet auteur éthylique, un peu causeur et atrocement lucide.
je pense que Hôtel Savoy devrait te plaire..
moins de pages, moins causeur et d'une force ainsi plus concentrée

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Fév 2011 - 13:44

Oui, d'accord avec toi Kenavo. Je suis en plein dedans et c'est mon premier de lui, mais je lui trouve une façon de décrire le monde qui l'entoure plutôt fantaisiste en même temps qu'un regard acéré.

Le fait de choisir un lieu protégé synonyme de plaisir alors que la guerre n'est pas loin et que le monde change m'a rappelé Sous un ciel qui s'écaille de Goran Petrovic ( beau livre, au passage)

Tu devrais tenter Shanidar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Fév 2011 - 15:36

Je partage vraiment complètement les impressions de Shanidar sur La marche de Radetzky. Ce côté fin d'un monde, je le préfère finalement chez des auteurs hongrois comme Banffy ou Zilahy. Et du coup je n'ai pas essayé d'autres livres de l'auteur. Peut être à tenter d'après ce que vous en dites.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Fév 2011 - 16:00

aeriale a écrit:
... je lui trouve une façon de décrire le monde qui l'entoure plutôt fantaisiste en même temps qu'un regard acéré.

Le fait de choisir un lieu protégé synonyme de plaisir alors que la guerre n'est pas loin et que le monde change m'a rappelé Sous un ciel qui s'écaille de Goran Petrovic ( beau livre, au passage)
Ne trouves-tu pas que Gabriel Dan qui revient de guerre, représente l’image du ‘Juif errant’ ? J’avais lu l’« Hôtel Savoy » comme une métaphore du cheminement vers l’ouest du peuple juif, chemin trompeur car l’hôtel n’est-ce pas un symbole de la mort et des enfers. Pour moi, ces étages organisés selon une hiérarchie sociale rigide évoquent les cercles de l’univers de Dante Alighieri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Fév 2011 - 11:10

Maline a écrit:
Ne trouves-tu pas que Gabriel Dan qui revient de guerre, représente l’image du ‘Juif errant’ ? J’avais lu l’« Hôtel Savoy » comme une métaphore du cheminement vers l’ouest du peuple juif, chemin trompeur car l’hôtel n’est-ce pas un symbole de la mort et des enfers. Pour moi, ces étages organisés selon une hiérarchie sociale rigide évoquent les cercles de l’univers de Dante Alighieri.

En effet, c'est une belle image Maline. Je n'en suis qu'à la moitié mais on peut le voir comme ça, oui! Gabriel a des envies de partir soudaines mais au final le destin le ratrappe et il se retrouve au Savoy. Seul lieu où il se retrouve "en communauté", lui l'exilé , le solitaire...(Je suis un homme sec dit-il)

La hiérarchie des étages est le reflet des couches sociales comme tu le dis. Par exemple Santschin, etouffé par les vapeurs de la buanderie au 7e vivait dans la misère, et les filles du 5eme qui ont mis leurs malles en gage, finissent danseuses nues pendant que ceux des etages inférieurs paient pour les voir.

Exactement comme dans le roman de Petrovic, il y a une caste rigide qui se recrée dans cet univers replié sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeMar 1 Mar 2011 - 8:40

-Hotel Savoy-

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 97820714

C'est le récit de Gabriel Dan, rentrant de Sibérie et qui découvre de ses yeux incrédules une Europe inconnue de lui, condensée ici dans ce fameux hotel Savoy. Un monde extravagant, bruyant, fascinant qui change au gré des étages, vit sa propre histoire et dont Dan est l'observateur un peu passif. Les riches peuplent le bas, et le soir font danser les filles désargentées des étages supérieurs. On peut y mourir étouffé par les vapeurs de la buanderie au dernier, ou y faire régner une admiration craintive dans les salons rien que par son nom comme Bloomfield .Le luxe et la misère se cotoient dans une furieuse danse qui semble annoncer la débâcle que l'on pressent, à l'image de cet incendie qui ravage l'hotel à la toute fin et laisse une impression d'indéfinissable tristesse ...

Une jolie façon de figurer cette période de l'histoire, tour à tour drôle ou plus grave même si l'étude reste légère. J'aimerais bien maintenant tenter quelque chose de plus fort de cet auteur. A voir donc!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2015 - 21:11

La marche de Radetzky
Qui n’a pas déjà entendu la marche de Radetzky si ce n’est au concert du Nouvel An donné par l’Orchestre Philarmonique de Vienne ? Tiens … Je me suis même renseigné (cf. Wikipedia) : « Depuis 1958, le concert se termine généralement par trois bis après le programme principal. Le premier est traditionnellement une polka rapide. Le deuxième est la pièce de Johann Strauss II : la valse du Beau Danube bleu, dont l'introduction est interrompue par les applaudissements du public. Les musiciens souhaitent alors collectivement au public une heureuse nouvelle année, puis jouent le morceau suivi par la Marche de Radetzky de Johann Strauss I. »
Le roman de Roth date lui de 1932 mais comme pour ces concerts, il symbolise l’Empire austro-hongrois, sa grandeur mais aussi son déclin car cette marche a été composé en réalité en l’honneur de l’un des derniers généraux victorieux de l’Empire.
Dans ce roman, on suit les Trotta, issus de paysans slovènes dont le destin va être bouleversé par l’exploit héroïque à la bataille de Solferino ou un simple lieutenant sauve la vie à l’empereur François-Joseph. Les Trotta se verront alors adjoindre un Von devant leur nom et intégreront une nouvelle sphère en obtenant le titre de baron. Cette faveur impériale qui se devait d’ouvrir de nouveaux horizons se révélera au final être un fardeau sous lequel le petit fils du héros, sous-lieutenant dans l’armée et obnubilé par l’image tutélaire du grand-père, ploiera, perdra son honneur et au final la vie.
Requiem d’une époque, Roth dépeint à travers cette épopée familiale tragique une société en déliquescence, battue avant d’avoir combattue, attendant simplement le signal pour enfin expirer si possible dans de beaux draps fins. Par certains points, on retrouve les plaisirs rencontrés à la lecture de La montagne Magique de Thomas Mann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitimeDim 25 Oct 2015 - 20:35

La crypte des Capucins
Joseph Roth [Autriche] - Page 2 La_crypte_des_capucins
Suite éventuelle de La marche de Radetzky, on suit maintenant une nouvelle branche Trotta qui a réussi à s’extraire de sa condition de simple paysan slovène pour faire partie de la bourgeoisie viennoise vivant de ses rentes à l’aube de la première guerre mondiale. On suivra sa chute jusqu’à sa déchéance à l’avènement de l’Anschluss où il viendra dans une nuit au silence déchiré par les multiples détonations du coup d’état se ressourcer sur le sarcophage du dernier empereur François-Joseph dans la crypte des capucins.
Roman d’à peine 200 pages écrit à la première personne, le récit peut concevoir comme un écho sans fin laissé par la chute de l’empire : l’Autriche et sa capitale Vienne, n’étant que le déversoir des forces et des richesses provenant des nations multiples au sein de ses frontières, se retrouvent après-guerre privées de leur fluide irriguant les riches avenues jusqu’aux allées du Prater et déperissent inexorablement comme la famille Trotta dont le sang dépérit jusqu’à la quasi disparition de ses membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Contenu sponsorisé




Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Roth [Autriche]   Joseph Roth [Autriche] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Roth [Autriche]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Joseph Brocart
» Ça me prouve que je suis à ma place - Jael Joseph Bird
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» Porsche
» Arrestation du Prophète Joseph Mukungubila le Jeudi 15 mai 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: