Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeSam 12 Jan 2008 - 18:30

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Adichi10

Elle est incroyablement belle – je sais, ce n’est pas ce qu’on attend en premier d’un écrivain – elle est intelligente, elle écrit comme personne et elle fait partie de cette nouvelle génération d’auteurs issus du Commonwealth qui ont un ton si particulier et enrichissent vraiment la littérature de langue anglaise. Vous en connaissez sûrement d’autres : Arhundati Roy, Kiran Desai, Jhumpa Lahiri, Monica Ali….
Chimamanda Ngozi Adichie est née en 1977 au Nigéria, elle est la 5ème de 6 enfants et a grandi à Nsukka dans la maison où vivait auparavant Chinua Achebe, le célèbre auteur Nigérian, ce qui était prémonitoire. Son père était professeur à l’université.
Elle commence des études de médecine et de pharmacie puis, à 19 ans, elle quitte le Nigéria pour les Etats-Unis afin d’y suivre des études de sciences politiques et de communication. Ensuite, elle partira pour l’université de Baltimore où elle obtiendra un mastère en création littéraire (creative writing)  – en fait il s’agit des célèbres ateliers d’écriture des universités américaines, d’où sont sortis la plupart des écrivains de ces 20 dernières années.
C’est pendant sa dernière année de sciences politiques qu’elle commence à écrire l’Hibiscus Pourpre, son premier roman publié en 2003 qui aura un grand succès,  et sera couronné par le Commonwealth Writers’ Prize for Best First Book en 2005.
Son second roman ‘Half of a Yellow Sun’ a pour toile de fond la guerre du Biafra, il a été publié en 2006 Au Royaume Uni, aux USA et aussi au Nigéria. Il a obtenu le Orange Prize for Fiction en 2007.
Chimamanda Ngozi Adichie partage son temps entre le Nigeria et les Etats-Unis. Son prochain roman traitera du thème de l’immigration des Nigérians aux Etats-Unis.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeSam 12 Jan 2008 - 18:34

L'Hibiscus Pourpre

Pour Kambili, adolescente de 15 ans, le monde s’arrête aux frangipaniers qui bordent la propriété familiale. Vue de l’extérieur sa vie a tout du conte de fée : son père est un industriel qui a réussi, c’est un catholique fervent très engagé dans sa communauté et très généreux envers les membres de sa paroisse. Mais cet être parfait cache un tyran domestique et un fanatique religieux dans l’intimité.
Le monde de Kambili est chamboulé pour le meilleur et pour le pire lorsque le Nigéria traverse un coup d’état et que son père les envoie chez sa tante, elle et son frère. Cette dernière est professeur à l’université et chez elle Kambili découvre un monde complètement différent. Elle et son frère y rencontrent l’ouverture d’esprit, le plaisir des petits riens, l’absence de culpabilité, la véritable générosité de l’amour. Tous deux s’épanouissent alors malgré la dangerosité des temps et les restrictions et cette période bouleversera à jamais leur vision du monde et des autres.

J’ai vraiment aimé l’habileté de Chimamanda Ngozi Adichie à recréer une atmosphère familiale qui paraît tout d’abord lisse, parfaite, puis, de plus en plus inquiétante et étouffante - Folcoche est un ange de douceur comparée au père de Kambili. L’auteur donc, ne retire le voile que très doucement sur la maltraitance dont la famille fait l’objet. Les choses ne sont pas dites, elles sont tout d’abord suggérées et elles en paraissent encore plus effrayantes et monstrueuses…aaah ! c’est tout l’art du non-dit.
C’est un beau parcours que l’auteur a dessiné pour ces deux enfants qui petit à petit renaissent à la vie, et comprennent qu’ils ont une vraie personnalité, une volonté qui leur est propre, une existence qui leur appartient. C’est un premier livre vraiment réussi, vous ne le regretterez pas et ensuite vous guetterez sans doute la parution du second en français, qui lui, est vraiment très abouti et remarquable non seulement par son thème mais aussi par sa qualité littéraire. Auteur à suivre…..

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la-lune-et-le-miroir
Envolée postale
la-lune-et-le-miroir

Messages : 287
Inscription le : 24/07/2008
Age : 51
Localisation : Dordogne

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 16:15

J'ai lu également l'hibiscus pourpre et j'ai beaucoup beaucoup aimé. J'ai souffert avec cette famille de cet excès de religion... c'est terrible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-lune-et-le-miroir.skyrock.com/
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 17:24

J'ai également trouvé ce roman très émouvant : ce n'est pas autobiographique, heureusement pour l'auteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeMer 5 Nov 2008 - 20:06

Juste pour vous rappeler que le deuxième superbissime roman de cette auteure est paru sous le titre de 'L'Autre Moitié du Soleil' et qu'il est dispo chez Gallimard. Un vrai coup de coeur !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeLun 14 Juin 2010 - 12:23

J'avais déjà été attirée par le titre, maintenant je vais voir cela de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeDim 11 Juil 2010 - 15:44

L’hibiscus pourpre



Il s’agit du récit fait par une adolescente, d’une période significative de sa vie. Vie de famille avant tout, dominée par un père omniprésent, autoritaire et violent, jusqu’à la pathologie. Il s’est fait tout seul, parti de son pauvre village il est devenu un homme riche et puissant, et il entend régner de façon absolue sur sa famille, fixant avec une précision maniaque, à la minute près l’emploi du temps de ses enfants, et déchaînant pour un rien une grande violence. Catholique pratiquant, il prend appui sur la religion pour dominer les consciences et asseoir sa domination. Une ouverture sur un autre monde, le foyer de la sœur, la tante des enfants va faire entrevoir aux membres de la famille qu’une autre vie est possible, une autre façon de fonctionner. Et le drame va arriver. Tout cela dans un pays au bord du chaos, entre coup d’état, pénuries de toutes sortes, et violences.

Un roman très efficace, très bien construit, on suit l’histoire des personnages en se demandant comment cela va bien pouvoir se terminer. Les personnages sont complexes, le père a beau être un tyran dans son foyer, il s’oppose aux militaires, risque probablement sa vie, aide de nombreuses personnes. Sa fille, malgré son désir de vivre autrement, ne se débarrasse pas d’un attachement très profond pour lui. Et la religion est vue d’une façon très différente dans le foyer de la tante, et sous les traits au combien séducteurs du père Amadi. L’image de l’Afrique est à la fois dure, mais pas misérabiliste.

Un excellent roman qui donne envie de lire d’autres livres de l’auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeMar 13 Juil 2010 - 11:34

Je suis contente que tu ais aimé ce livre arabella ! Half of a yellow sun L'Autre Moitié D'Un Soleil , est encore mieux à mon sens, beaucoup plus abouti ! Je crois qu'elle a mis vraiment longtemps à l'écrire, presque dix ans si mes souvenirs sont bons.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeMar 13 Juil 2010 - 13:41

L'hibiscus pourpre était son premier roman, donc plutôt rassurant qu'elle ait encore fait mieux ensuite, en tous les cas je l'ai emprunté et je ne vais pas tarder à le lire aussi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeJeu 29 Juil 2010 - 20:08

L’autre moitié du soleil



Je me décide à faire ce commentaire, même si je ne suis pas sûre qu’il ne vaudrait pas mieux que j’attende un petit moment pour essayer d’être un petit peu plus objective pour parler de ce livre, car il a éveillé en moi des réactions négatives, qui dépassent en réalité uniquement ce roman, mais concernent une certaine façon d’écrire, de concevoir la littérature, qui ne me convient pas vraiment.

Le livre de Chimamanda Ngozi Adichie raconte la guerre civile au Nigeria dans les années soixante, marquée par la tentative de sécession du Biafra, la riposte militaire très violente, la famine dans la population civile. Nous suivons une série de personnages, en particulier des jumelles (fausses) Kainene et Olanna, ainsi que leurs familles et proches. Elles sont issues d’une famille très riche, ont suivi leurs études en Grande-Bretagne, Kainene devient femme d’affaires à qui tout réussi, et Olanna universitaire. Et les événements arrivent et tout leur monde bascule.

C’est un roman très habilement fabriqué, j’ai trouvé le début très prenant, l’auteur nous décrit ses personnages d’une façon qui fait que l’on a envie de les suivre, de voir ce qu’ils deviennent. L’écriture est très efficace, sans rien de superflu ni d’enflé. Mais au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture, une lassitude s’installait de plus en plus forte, et un méchant génie que m’envahit régulièrement, me glissait des choses de plus en plus méchantes à l’oreille.

Déjà en ce qui concerne les personnages principaux, après un début prometteur, je trouve que l’auteur ne les développe pas suffisament. Olanna et son mari sont les seuls qui ont vraiment du relief, Kainene est une sorte de sphinx impénétrable, ce qu’elle pense, ce qu’elle veut, demeure parfaitement inconnu. Le personnage d’Ugwu, le boy, après un début très prometteur, n’évolue plus, il reste toujours le gamin impressionné et admiratif devant son Master, et en adoration devant Olanna, sa maîtresse.

Mais c’est surtout la façon dont le livre est fabriqué qui me pose question. La construction et l’écriture sont très efficaces. D’une efficacité qui sent terriblement les ateliers d’écriture tels qu’on les pratique aux USA, pays dans lequel l’auteur d’après ce que j’ai lu a fait ses études, elle y a obtenu entre autres un master en création littéraire. Et cette façon aseptisée et somme toute impersonnelle de produire un roman me gêne terriblement. Pour celui-ci comme pour d’autres. Il n’y a finalement pas grand-chose de très personnel dans ce livre, rien de vraiment inspiré. Je trouve que compte tenu du sujet, c’est vraiment dommage. Là je vais peut être aller très loin, mais j’ai eu la sensation que l’auteur nous débitait un peu les passages obligés lorsqu’on parle de guerre civile. Ainsi à un moment donné nous faisons connaissance avec un voisin de la famille d’Olanna. Lorsque ce passage est arrivé, il m’a fait me poser des questions, je ne comprenais pas très bien pourquoi ce passage que je trouvais artificiel et un peu maladroit se trouvait là. Et puis la réponse arrivait plus tard. Parce que le gentil voisin se transformait en assassin sanguinaire et participait au massacre de ses voisins. Je ne veux pas paraître dure et cynique, mais ce genre de récits, on les entend systématiquement dans les récits de différentes victimes de guerres civiles, le choc de voir les gens avec qui on vit et que l’on considère comme des amis se transformer en tueur. Et j’ai eu la sensation que voilà, c’était un truc obligé à mettre dans le roman, et le terrible c’est que l’horreur se transformait en cliché par manque d’inspiration véritable pour en parler. De même que les enfants soldats, réalité terrible, mais en parler uniquement parce qu’il faut en parler, parce que le lecteur attend ces passages, sans arriver à trouver le ton juste et vraiment personnel, m’a mis mal à l’aise.

J’ai eu la sensation d’un livre fabriqué par une universitaire anglo-saxonne, avec un indéniable savoir faire, pour un public international, et en premier lieu anglo-saxon, un truc un peu comme la bouffe internationale dans les hôtels. Pas de mauvaise surprise, mais rien de vraiment excitant. Un peu comme certains de romans indiens récents, fabriqué visiblement pour l’export, selon les règles standard, avec la petite touche d’exotisme, mais surtout pas trop forte pour ne pas déranger le lecteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 11:32

Mon avis, qui va aller à l'encontre de celui d'Arabella, car j'ai vraiment beaucoup aimé :
Deux sœurs jumelles d’une famille nigériane aisée, deux parcours différents dans les années 60. Olanna vit avec Onedigbo professeur d’université engagé, au cœur d’un groupe d’intellectuels. Kainene, sa sœur, fait marcher l’entreprise familiale et rencontre Richard, un journaliste britannique qui rêve de devenir écrivain et est fasciné par l’Afrique. La déclaration d’indépendance du Biafra, la guerre, la famine, vont les toucher tous de plein fouet.

Il est un cinquième personnage, le plus intéressant sans doute, Ugwu, un jeune villageois de treize ans qui a la chance d’obtenir une place de domestique auprès d’Olanna et Onedigbo. Le décalage entre le mode de vie occidentalisé des universitaires et des industriels, et la vie rurale et à ses superstitions, lui demande de grandes capacités d’adaptation. Vif et observateur, parfois un peu naïf, il apporte une aide précieuse au lecteur pour comprendre la méfiance entre Africains et Européens, la haine entre les différentes tribus nigérianes, les manœuvres politiques… Le titre Half of a yellow sun fait référence au drapeau biafrais, région qui a lutté pour devenir indépendante du Nigéria, drapeau rouge, noir et vert, avec un demi soleil jaune. Le roman, construit en quatre parties, évoque tout d’abord le début des années 60, puis la guerre, de nouveau le début des années 60, puis la fin de la décennie. Il repose sur des ellipses, suivies d’éclaircissements successifs. Le style est fluide cependant, et les 650 et quelques pages coulent toutes seules. L’écriture ne pousse pas à l’émotion à tout prix, même les passages les plus terribles gardent une certaine retenue que j’ai beaucoup appréciée.

Un très beau roman, proche du coup de cœur, que je vous engage à lire si vous vous intéressez à l’histoire de l’Afrique et même si vous cherchez simplement de beaux personnages, une histoire forte et émouvante, mêlant parcours individuels et drames collectifs. Et si vous préférez lire autre chose de cet auteur, son premier roman, L'hibiscus pourpre, m'avait beaucoup touchée aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 19:28

Domreader avait aussi aimé, je commence à avoir l'habitude d'être la seule à ne pas aimer certains livres...

Mais je reconnais que c'est un roman efficace et bien fait. Mais j'ai de plus en plus de mal avec ce genre de livres.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeVen 27 Aoû 2010 - 18:34

Désolée que tu n'aies pas aimé arabella.

Je n'ai pas la même approche que la plupart des parfumés concernant les ateliers d'écritures. Certains livres sentent vraiment le livre préfabriqué avec recettes de procédés littéraires toutes faites c'est entendu. Mais dans l'ensemble, les ateliers ont apporté une certaine qualité au moins dans la narration, c'est d'ailleurs ce qu'ils privilégient. Beaucoup d'écrivains américains sont passés par là, et je reste persuadée que les ateliers seuls ne suffisent pas à faire un bon auteur, et que les meilleurs sont ceux qui avaient déjà un certain talent au départ, une imagination peu ordinaire, un goût et un besoin très fort de raconter une histoire, bref une vraie originalité.

Chimamanda en fait partie. Ma lecture est trop lointaine pour que je me souvienne si les passages que tu cites avaient l'air d'être plaqués là ou pas (cf. le voisin assassin, l'enfant soldat). Peut-être même que je ne m'en suis pas aperçue, emportée par le récit, en tout cas je n'en garde pas du tout cette impression là. On ne peut pas être du même avis sur tous les livres....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeVen 27 Aoû 2010 - 19:02

Non en effet, on ne peut pas être d'accord sur tous les livres. Je sais maintenant que ce n'est pas un auteur pour moi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitimeLun 27 Sep 2010 - 20:53

L’hibiscus pourpre


Au Nigeria, Kambili et Jaja, deux enfants d’une riche famille, vivent sous le joug tyrannique de leur père Eugene qui, sous le couvert de la foi catholique, les maintient de manière implacable et cruelle. Au cours d’une visite chez leurs cousins beaucoup moins fortunés, ils découvrent une autre vie, plus libre, où on peut rire, s’amuser, dire ce qu’on pense, sans être puni. Jaja se découvre une passion pour le jardinage, et ramène chez lui des plants d’hibiscus, symboles d’une révolte encore cachée mais qui va se dévoiler de manière éclatante. Beaucoup d’émotions, même dans les silences entre la mère et les enfants, entre frère et sœur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]   Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chimamanda Ngozi Adichie [Nigeria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: