Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Reflexion sur la poésie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeMer 30 Jan 2008 - 16:00

Anne a écrit:
Pensez-vous que le poète emploi un langage différent?

Comment répondre à cette question?
Chaque auteur n'a-t-il pas son propre langage? Donc différent de celui des autres!
Pour moi le poète a moins un langage "différent" qu'un regard différent sur ce qui l'entoure...
J'aime la poésie d'un Prévert qui n'emploie pas un langage différent de vous et moi mais qui a l'art de voir poétiquement, ou d'associer poétiquement les idées ou les mots ...

Ce qui m'agace ce sont ceux qui se disent poètes (il y en a plein sur le Net) et croient donner une dimension poétique à des textes qui ne le sont pas tout simplement en croyant qu'une rime va faire l'affaire, une métaphore approximative ou un autre procédé , ou tout simplement d'ajouter la lune ou les étoiles...

La poésie ce n'est pas une simple joliesse des mots et de ce qu'ils évoquent...Baudelaire écrit un poème sur Une charogne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milly
Main aguerrie
Milly

Messages : 529
Inscription le : 08/09/2007
Age : 41
Localisation : Paris

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeMer 30 Jan 2008 - 17:49

Merci pour ce fil qui est très enrichissant pour moi, car, cela fait très peu de temps que je me suis mise à lire de la poésie.

Pourquoi me direz-vous, je ne sais pas... mais il est certain que maintenant, la poésie va faire partie de mon quotidien...

Une chose est sûr, ce sont vos critiques et vos divers fils poétiques qui m'on donnée envie de lire et apprende à connaître la poésie. Merci les parfumés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeMer 30 Jan 2008 - 19:48

Il est vrai que la notion de poésie a évolué au fil des époques et des lieux, il est également vrai qu’elle peut exister en dehors de toute technique reconnue mais je crois que la poésie, plus que tout autre genre littéraire, tend à l’intensité des émotions et pour cela elle doit, en fond comme en forme, rechercher concision et précision des images.

Le but essentiel de la technique, hormis l’harmonie qui n’est que secondaire, est d’aider le poète dans cette quête. En fait, la technique n’est pas un but mais un moyen pour renforcer l’intensité. Si elle est utilisée dans ce sens, c’est une alliée précieuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeMer 30 Jan 2008 - 19:58

sousmarin a écrit:
Il est vrai que la notion de poésie a évolué au fil des époques et des lieux, il est également vrai qu’elle peut exister en dehors de toute technique reconnue mais je crois que la poésie, plus que tout autre genre littéraire, tend à l’intensité des émotions et pour cela elle doit, en fond comme en forme, rechercher concision et précision des images.

Le but essentiel de la technique, hormis l’harmonie qui n’est que secondaire, est d’aider le poète dans cette quête. En fait, la technique n’est pas un but mais un moyen pour renforcer l’intensité. Si elle est utilisée dans ce sens, c’est une alliée précieuse…

Mais...nous sommes bien d'accord Sousm'...la technique ne suffit pas...
La poésie est un Art...
L'Art est inné mais il prend toute sa dimension en s'appuyant sur la technique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 12:19

sousmarin a écrit:
tend à l’intensité des émotions et pour cela elle doit, en fond comme en forme, rechercher concision et précision des images.

je ne suis pas tout à fait d'accord. celà voudrait dire qu'il existe des codes à respecter : la poésie doit être imaginée et précise... amenée à voir. Alors qu'il y a des poèmes qui travaillent sur notre rapport aux mots, à la langue, sur les sonorités, l'impact du son sur notre chair. Bien sûr celà crée des sensations, des images dans l'esprit du lecteur, mais on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse de précision dans le fond (dans la forme certainement - mais est-ce que tout écrit ne demande pas précision dans la forme ?)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Mar 2008 - 19:03

"En matière de Poésie, ne croyez jamais ce qu'on vous dit. Qu'elle serait ceci ou cela. Que les poètes d'aujourd'hui n'utilisent plus la rime, qu'ils sont incapables d'écrire des sonnets[...] La poésie d'aujourd'hui est si diverse que, pour chacune de ces affirmations, on trouvera le poème qui la dément. donc ne croyez rien: jugez par vous-même, jugez sur pièce."
Jean Pierre Siméon ( Dans la préface de A poèmes ouverts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Mar 2008 - 19:09

"Elle met la vie à nu et nous la montre telle qu'elle est, sans mensonge, rude et douce, chaude et froide, brève et immense."
(Jean Pierre Siméon)

"C'est une invention perpétuelle de formes neuves, inattendues, imprévues."
(Jean Pierre Siméon)

Dans LIRE:
Le poète n'est pas maudit mais si la poésie jouit aujourd'hui d'une image favorable, elle souffre en revanche d'une flagrante marginalisation sur le marché du livre. Pas de campagnes de promotion, ni de mise en avant des rayons spécialisés dans les librairies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Envolée postale


Messages : 139
Inscription le : 04/01/2008
Age : 36

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Mar 2008 - 14:37

Pensez-vous que le poéte doit prendre parti et défendre une cause, une idée, une opinion? Je parle ici de la poésie engagée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annepotter.forums-actifs.com
Anne
Envolée postale


Messages : 139
Inscription le : 04/01/2008
Age : 36

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Avr 2008 - 19:06

Elle ne vous inspire pas ma petite question?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annepotter.forums-actifs.com
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Avr 2008 - 20:15

Anne a écrit:
Pensez-vous que le poéte doit prendre parti et défendre une cause, une idée, une opinion? Je parle ici de la poésie engagée.

Il me semble que tu poses le problème à l'envers et que la personne engagée, si elle est poète, peut aussi utiliser la poésie pour sa cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Avr 2008 - 21:59

Anne a écrit:
Pensez-vous que le poéte doit prendre parti et défendre une cause, une idée, une opinion? Je parle ici de la poésie engagée.

Le poète fait ce qui lui chante...S'il est engagé, il va forcément défendre une cause mais s'il ne le fait pas, personne ne lui en voudra...Il peut aussi parler joliment d'amour...de tristesse...ou de fleurs...

Pourquoi as-tu posé cette question?
Je ne comprends pas ce que tu attendais comme réponse? jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Envolée postale


Messages : 139
Inscription le : 04/01/2008
Age : 36

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeSam 19 Avr 2008 - 20:38

[quote="coline]
Pourquoi as-tu posé cette question?
Je ne comprends pas ce que tu attendais comme réponse? jypeurien[/quote]

Je n'attendais pas de réponse précise mais comme c'est un fil de reflexion sur la poésie, je voulais juste avoir des avis. Je trouve ça sympa que de nombreuses personnes expriment leur point de vue sur un même sujet. Leur réponse n'est jamais la même, ça permet d'enrichir sa pensée, ça crée un échange, bref...c'est toujours enrichissant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annepotter.forums-actifs.com
elena
Posteur en quête


Messages : 81
Inscription le : 28/07/2008

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Sep 2008 - 8:24

sousmarin a écrit:


Je crois qu’en poésie, ou en Art d’une manière générale, on ne doit jamais répondre aux attentes du public…ce qui ne veut pas dire, comme le croit certains, que l’on doit être incompréhensible ou même simplement abscons. Il faut « simplement » donner de quoi nourrir l’imaginaire du lecteur. miammiam

Pour apporter de l'eau à ton sousmarin...

"Vous me dites que vous avez du théâtre une idée, qui vous empêche d'en aimer les manifestations courantes. Cela me touche profondément.
On a en effet son théâtre en soi-même, et je pense que les vrais écrivains de théâtre sont ceux qui n'ont jamais imaginé de répondre à la demande ou à la commande de leur temps.
Ils portent leur théâtre en eux-mêmes, et s'il leur arrive de faire une révolution dans le style, c'est par l'énigme qu'ils soumettent aux acteurs et aux metteurs en scène, à laquelle ceux-ci répondent comme ils peuvent, en inventant quelque chose de nouveau. Ainsi Racine, Claudel, Tchékov (...)"
Antoine Vitez à Louis Latourre, mars 1988
je crois que les hommes de théâtre n'aiment pas beaucoup voir émerger l'homme d'un théâtre. (Cela vaut pour les hommes... de tous les arts, de toutes les corporations, de toutes les habitudes.) Mais Vitez était l'homme d'un théâtre - ses confrères le lui reprochaient assez - et donc, il pouvait admettre l'émergence d'un semblable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theatreartproject.com
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Sep 2008 - 10:54

Bien sûr, l’art n’est pas figé et peut évoluer sous différentes formes mais ne pas oublier que la poésie (le théâtre aussi d’ailleurs) doit toucher les autres, à la fois dans sa construction et dans son sens, sinon ce n’en est pas vraiment…


Queenie a écrit:
sousmarin a écrit:
tend à l’intensité des émotions et pour cela elle doit, en fond comme en forme, rechercher concision et précision des images.

je ne suis pas tout à fait d'accord. celà voudrait dire qu'il existe des codes à respecter : la poésie doit être imaginée et précise... amenée à voir. Alors qu'il y a des poèmes qui travaillent sur notre rapport aux mots, à la langue, sur les sonorités, l'impact du son sur notre chair. Bien sûr celà crée des sensations, des images dans l'esprit du lecteur, mais on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse de précision dans le fond (dans la forme certainement - mais est-ce que tout écrit ne demande pas précision dans la forme ?)
Les mots sont des petites bêtes ambiguës ; ils ne contentent pas d’avoir un impact sonore ou lingual mais impliquent toujours une histoire, voire des sens plus ou moins cachés, plus ou moins connus. Le fond est dans cette forme d’histoire linguiste…ces mots se rattachent à des images, à une histoire culturelle ; une forme de mémoire collective. Tout le talent de l’auteur est de donner aux poèmes des sens multiples au gré de celui qui le lira sans en négliger pour autant la forme…

Il est important qu’il existe des codes comme fondations…l’artiste ne part pas de zéro, il repose son message sur quelque chose qui n’est pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elena
Posteur en quête


Messages : 81
Inscription le : 28/07/2008

Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Sep 2008 - 10:55

Cet échange, Queenie et sousmarin... Mais tout l'échange de ces réflexions sur la poésie est vraiment pertinent et plus encore, excitant !

Je n'ai pas le Pouvoir de la Conciliation, je ne suis pas la Puissante Médiatrice (j'aimerais bien cela dit) mais pour mettre ici mon grain de sel de poussine, j'ai le sentiment que les participants ont raison, toujours plus raison l'un que l'autre, raison à qui mieux mieux je ne plaisante pas !

. Sousmarin s'inquiète du danger d'une poésie qui ne vaudrait que pour son auteur, sans partage avec les autres. Serait-ce de la poésie ? La poésie qui n'est, après tout, que tentative de communion résumait Valéry tout au bout de sa vie, lui qui en avait proposé des analyses si variées si surprenantes… Communion avec… les lecteurs, les auditeurs ? ou avec l’émotion que ses propres écrits donnent à l’auteur seul ? Si monsieur Un Tel est ému par son propre travail, pourquoi n’y aurait-il pas dans ce cas poésie ? (A creuser… !!!)
. Queenie s’inquiète de l’exigence de précision de sousmarin, qui peut-être s’oppose à l’impact des sons sur notre chair comme s’opposeraient esprit de finesse, esprit de géométrie (pardon de simplifier, de réduire les propos à outrance – j’ai honte ! mais si je devais être exhaustive je passerais ma vie à cliquer sur citer pour chaque ligne d’intervention dans tout ce sujet)…
Mais pourquoi pas la recherche transitive de l’un par l’autre… (A creuser… !!! bis)

La poésie est tout ce qu’on veut.

La poésie est tout ce qu’on veut, je me permets de répéter - pas pour enfoncer le clou, mais parce que je ne sais pas comment est perçue cette phrase ; exemples :
. La poésie est tout ce qu’on veut… Cette sorte de construction élémentaire (sujet verbe complément) peut être lue mangée zappée en prose parce qu’on en a saisi instantanément le sens : La poésie est partout, la poésie est tout ce qu’on veut, paysage, sourire de vieillard, décoration d’une boîte de pop corn, ligne d’une Lamborghini, tremblement de terre, agencement de mots sur un papier, limite… tout et rien, poésie en tout et partout donc précisément... nulle part (comme Dieu).
. La poésie est tout ce qu’on veut. Cette sorte de construction élémentaire peut être lue et pesée en poésie parce qu'on en a reçu le choc : La poésie est tout = La poésie est tout, l’objet total et absolu / ce qu’on veut = le vouloir ou le désir des hommes.
La poésie est tout ce qu’on veut, limite c’est un jingle publicitaire ( = MacDo c’est tout ce que j’aime !)

Mais le côté « puits sans fond » de toute question relative à la nature de la poésie me semble venir du mot lui-même, poésie, parce qu’il ne revêt que du vide et du vague, un concept sans corps, une notion si générale qu’elle en est désincarnée. Toute dispute sur ce qu’est ou n’est pas la « poésie » reposant sur de l’instable, affirmations contestations dénégations et convictions sur le sujet se renvoient infiniment leur image creuse tels des miroirs parallèles. Les idées se mesurent, s’opposent ou se confortent sur un objet virtuel comme – métastatique, vivant du bruit qu’on fait sur lui.
« Le karaté c’est pas efficace » s’est entendu dire une prof de philo amie. Elle a répondu que « le karaté étant une abstraction, il était difficile de parler d’efficacité à son propos, mis à part celle d’échauffer les esprits. » (Je me dis moi que c’est exactement comme en poésie… Quantité de ceintures jaunes (poussins !) puis une poignée de Dominique Valéra à ne pas trop titiller sur l’efficacité…) (Oui aussi parce que Valéry-Valéra c’est un peu le même bonhomme, puis le bruit ça fait un peu poème de Michaux)

En remontant tout ce fil j’ai vu que Coline s’étonnait – légitimement - d’une question d’Anne mais ce qui m’a étonnée moi, c’est que Anne semble jouer sur sa flûte le petit air qui fait tourner le manège… Dis donc Anne ! Je me demande étant donné l’enchaînement de tes questions, si tu n’a pas lancé le sujet Réflexions sur la poésie parce que tu avais un devoir de français à rendre et que tu séchais un peu ? Alors ?... Tu dis à elena ?

C’est pas pour te disputer ! J’aurais fait pareil au lycée.
Voici justement des notes demandées à la prof de philo (par un élève en français il y a six mois - pas un élève à elle... Mais comme nous aimons bien tous échanger sur la poésie il lui a dit : " tiens un sujet pour toi ! ") (En fait il voulait qu’elle lui fasse son devoir. Mais elle n'a rien rédigé !)

Le sujet intéresse ces pages du forum je crois ? "En quoi le poète est-il - ou non - un voyant ? " Des choses se rapportent à la discussion engagée entre plusieurs, mais elle ratisse un peu large alors c'est long, je vous les livre telles quelles, en copié-collé :

De G. (prof de philo) à JB élève de français - En quoi le poète est-il - ou non - un "voyant" ?
. quelques extraits (notes correspondance ou articles) puis des réflexions instantanées.
. Si tu penses que cela peut illustrer ou enrichir ta tapisserie…
. A toi d'intégrer le matériau La greffe n'est forcément pas easy… Je note comme →ʘ (important) ce qui n'est peut-être important que pour moi, bref, tu as compris)
" en quoi le poète est-il (ou non) un voyant ? "
J-B, ton intro m'a semblé très bonne. Voici ce qui me vient, regarde seulement si tu as oublié des trucs intéressants :
1 - DEFINITION DU POETE
(Là je suis obligée de borner à : Culture occidentale européenne)
- Poète, le poieîn grec : le faire (je dis moi : la façon, la manière, le métier, la technique…)
ποιητής poète « auteur, créateur; fabricant, artisan; qui compose des vers, par extension qui compose des ouvrages de prose, des discours, de la musique, etc.
(Au XVIIe siècle Boileau – le législateur de l'art des vers classiques « Grand Siècle ! » - appelle poème… tout roman.)
On parle encore, en peinture, de « poésie muette »…
- En 2008… Un Français contemporain peut-il se faire une idée précise de ce qu'est un poète ?... « Celui qui fait de la poésie » bien sûr…
Mais…, qu'est-ce alors que la poésie, quel(s) poète(s) la représente(nt) le plus fondamentalement ?

→Aïe aïe aïe ! Variété, diversité totale des œuvres et des auteurs :
. Figures officielles imposantes (Hugo – puissance des transports romantiques…), référentielles (Racine – maîtrise de l'élégance rhétorique…), plaisantes (La Fontaine…)
. « Poésie en prose » - abolition de la distinction de M. Jourdain « tout ce qui est vers n'est point prose » etc. : poètes en prose XVIIIe s. Evariste Parny, XIXe s. Aloysius Bertrand,
. Figures exotiques : depuis les poètes étrangers composant en français (Rilke) jusqu'aux traducteurs des poètes de l'Orient, de l'Extrême-Orient…

→ʘ Au XXe siècle le mouvement SURREALISTE privilégie d'autres FIGURES du POETE
(cela me semble important car résumant les idées les plus actuellement répandues au sujet du poète et de la poésie – puis ça va étayer les histoires de voyants) :
Le Surréalisme privilégie
- les figures dont autant que l'œuvre, l'exemple de la vie heurtée cristallise l'aspiration à briser les routines socioculturelles (Villon, Lautréamont, Verlaine, Rimbaud…)
Cette vision surréaliste influence des générations de poètes jusqu'à nos jours : poètes bourlingueurs, poètes junkies (Cendrars, Kerouac – la dérive, l'anomie, conséquences de l'angoisse de « la présence au monde »)…
→ʘ- déplacement de la recherche poétique à la recherche d'états de conscience modifiés, - « dérèglement de tous les sens » rimbaldien, consommation d'hallucinogènes (Baudelaire, Artaud, Michaux…) censée ouvrir les yeux de l'esprit sur des visions autres, d'un réel invisible)

DANS L'ECRITURE le Surréalisme prône
- Le rejet des formes fixes (alexandrin…, lois du nombre ou de la rime…) va de pair avec le rejet du conformisme socioculturel, remise en cause accentuée par la confrontation littéraire à l'exotisme des textes traduits
- L'image littéraire, visuelle (celle portée par la signification des mots) prend le pas sur toute considération d'exploration des sonorités de la langue – renversant par là-même la plus antique frontière poésie-prose (l'antique rapport poésie-musique est aboli)
« N'oublions pas que nous sommes contre la musique. La musique est notre ennemie » (André Breton)
- L'exotisme métaphorique, l'éloignement des formes logiques admises (le délire verbal même) sont les premiers critères de la dimension poétique d'un texte littéraire
http://theatreartproject.com


Dernière édition par elena le Jeu 23 Oct 2008 - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theatreartproject.com
Contenu sponsorisé




Reflexion sur la poésie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Reflexion sur la poésie   Reflexion sur la poésie - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Reflexion sur la poésie
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dupe de Fishnet
» Cohabitation pacifique
» Bon Mercredi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques) :: Les fils spécifiques-
Sauter vers: