Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Karen Joy Fowler

Aller en bas 
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Empty
MessageSujet: Karen Joy Fowler   Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler EmptyDim 20 Jan 2008 - 13:38

Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Karen_10

EVENE:
Citation :
Née d'un père psychologue et d'une mère professeur des écoles, Karen Joy Fowler est bercée par une littérature aussi riche que variée (de 'l' Iliade' d'Homer à 'Winnie l'ourson'). En 1968, elle rejoint l'université de Berkeley ou elle va développer un intérêt particulier pour les grandes causes. Anti-guerre activiste, c'est lors d'une manifestation qu'elle rencontre son mari. Lors de son parcours universitaire, elle découvre les cultures de l'Inde et de l'Asie. Car découvrir le fonctionnement du monde par les hommes la fascine. Après avoir eu deux enfants, lors de son trentième anniversaire, elle décide de devenir écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Empty
MessageSujet: Re: Karen Joy Fowler   Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler EmptyDim 20 Jan 2008 - 13:43

"Le club Jane Austen"


C'est grâce à la blogosphère littéraire que je me suis lancée dans la lecture des romans de Jane Austen! Je n'avais vu que le film "Raison et sentiments" dont j'avais adoré l'atmosphère et le sujet traité. Remettant toujours à plus tard la découverte du roman éponyme, je suis tombée un jour sur des blogs de lectrices confirmées de Jane Austen, j'ai commencé avec "Lady Susan" et Austen a fait ma conquête! Aussi, lorsque j'ai lu un billet consacré à "Le club Jane Austen", j'ai acheté le roman de Karen Joy Fowler!
Comme je ne suis pas encore une lectrice accomplie de l'oeuvre austenienne, je nourrissais quelques craintes en ouvrant les pages du roman. En effet, je n'ai pas lu tous les romans d'Austen et ne connais pas encore à fond les titres phares "Emma" "Raison et sentiments", "Mansfield Park", "Northanger Abbey" et "Persuasion" (mais j'avais lu "Orgueil et préjugés"!). Je me disais que je ne parviendrais pas à surmonter ce handicap du à mon inculture austenienne. Mais c'était sans compter sur le guide du lecteur concocté par l'auteur qui m'a permis de saisir l'atmosphère de chacun des romans abordé dans "Le club Jane Austen".
"En ce début de XXIè siècle, un club singulier voit le jour en Californie. Comme d'autres jouent au bridge, cinq femmes et un homme se rencontrent régulièrement autour de l'oeuvre de Jane Austen...."
Le prologue est astucieux: il met en place les multiples perceptions de l'auteur selon le lecteur qu'est chaque personnage du roman (mais aussi chaque lecteur du roman). En effet, chaque lecteur d'Austen se fabrique sa Jane Austen. Le lecteur fait connaissance avec Jocelyne, Bernadette, Sylvia et sa fille Allegra, Prudie et Grigg.
Le rythme du roman épouse celui des mois: à chaque mois son roman austenien et son personnage. Au fil des chapitres, le lecteur apprend les menus faits de la vie intime des personnages, petits échos des personnages austeniens. L'écriture est tout en finesse, en subtilité à l'image des romans de Jane Austen. On y retrouve l'atmosphère particulière d'une société feutrée où l'ironie sagace d'une Jane Austen n'aurait pas dépareillé. Le fin connaisseur de l'univers d'Austen retrouve, dans une agréable polyphonie, les voix de ses héroïnes mêlées aux thèmes chers de l'auteur. La vie personnelle des membres du club résonne au fil des rencontres, des échanges sur les lectures communes.
Jocelyne est une cinquantenaire dynamique aimant s'occuper des autres et farouchement attachée à sa liberté, Sylvia, sa meilleure amie, est en pleine séparation et s'interroge sur son devenir de femme, Allegra porte son mal de vivre et ne souhaite qu'une chose, être aimée pour elle-même, Prudie, professeur de français, aux airs de précieuse parfois ridicule, semble timide et effacée, Bernadette, aux nombreux mariages, a jeté aux orties le miroir des apparences et promène sa personnalité fantasque sans complexe, aime être écoutée et aime s'entendre parler, Grigg, seul homme du club, apparaît comme un ovni lorsqu'il sort son exemplaire, neuf!, des oeuvres complète de Jane Austen (est-il vraiment fiable? Connaît-il vraiment Austen et son écriture? A-t-il sa place dans le cercle?). En les côtoyant au fil des chapitres et des romans d'Austen, le lecteur se prend à penser que chaque personnage est en quête d'amour, est en quête d'une place de choix dans le coeur d'un autre: chacun serait-il à la recherche de son Darcy et le trouvera-t-il après bien des tours et détours dans méandres des soirées ou le contournement tant de l'orgueil que des préjugés?
Karen Joy Fowler, autour des ressentis de lecture des romans de Jane Austen de chacun de ses personnages, explore leurs relations nouées ou dénouées: la rencontre, au lycée, de Sylvia et Jocelyne, leur "échange" de petit ami, le comment de la séparation de Sylvia et son mari, la vie maritale riche et diverse de Bernadette, les soucis de Prudie, l'enfance particulière de Grigg, seul et unique garçon dans une tribu de filles au caractère bien trempé (mais qui volent au secours de leur frère comme un seul homme!), et son amour pour la Science-Fiction, la rage et les impulsions d'Allegra au coeur de sa relation amoureuse avec Corinne.
Et ce curieux mélange donne un roman dans lequel on plonge agréablement (l'atmosphère du roman est reposante et calme) et dont on sort en ayant une furieuse envie de se plonger, ou se replonger, dans les romans de Jane Austen qui accompagnent les personnage du "Club Jane Austen".
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Invité
Invité



Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Empty
MessageSujet: Re: Karen Joy Fowler   Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler EmptyDim 20 Jan 2008 - 15:19

J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman.
Je rejoins Chatperlipopette, il n'est pas du tout nécessaire d'être familiarisé avec l'oeuvre de Jane Austen pour savourer le récit : je n'ai lu aucun roman de cette célèbre auteure et cela ne m'a pas gênée dans ma lecture.
Tiens, cela me fait penser qu'il faudrait peut-être le conseiller à notre chère Colinette qui a bien du mal avec la SF Wink
conciliabule Ceux qui auront lu le livre me comprendront innocent
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Empty
MessageSujet: Re: Karen Joy Fowler   Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler EmptyDim 20 Jan 2008 - 19:35

rire
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Empty
MessageSujet: Re: Karen Joy Fowler   Karen Joy Fowler - Karen Joy Fowler Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Karen Joy Fowler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karen cheryl "je me souviens"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: