Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mark Z. Danielewski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K
Main aguerrie
avatar

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 44
Localisation : Belgique

MessageSujet: Mark Z. Danielewski   Lun 21 Jan 2008 - 18:40


La maison des feuilles (Mark Z. Danielewski)

Ce roman s'est beaucoup fait remarquer à sa sortie pour sa forme particulière : disposition du texte bizarre, typographies diverses, notes de bas de pages très longues, pages ne comportant qu'une phrase, dessins, photos, le tout constituant un ouvrage à l'apparence aussi labyrinthique que son (ses) histoire(s).
Mais au-delà de ce qui se présente comme une sorte de "livre-gadget" le roman propose néanmoins une histoire centrale (le Navidson Record) racontée avec un réel talent pour susciter l'angoisse (et je dois dire, sans vouloir crâner, que les romans qui parviennent vraiment à me faire flipper sont rares). Avec La maison des feuilles, Danielewski donne tout son sens au mot Inconnu (Lovecraft aurait dit Indicible) et chacun sait que rien n'est plus effrayant qu'une menace abstraite qui laisse toute la place à l'imagination. On ne peut donc pas, selon moi, accuser l'auteur de simple esbrouffe.

L'histoire en quelques mots : un homme (Navidson) constate un jour que sa maison semble plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. Peu de temps après, une ouverture de la taille d'une porte aux parois d'un noir d'encre apparaît dans un des murs de la salle de séjour. Cette ouverture est le seuil d'une incroyable structure plongée dans une obscurité totale, hors de l'espace et du temps ou située dans une autre dimension, un labyrinthe de couloirs et de salles de dimensions cyclopéennes (Lovecraft encore...) dont la configuration se modifie (!) sans prévenir et de manière apparemment aléatoire.
Le récit décrit alors, sous forme de rapports, plusieurs expéditions (dont l'une menée avec des spéléologues professionnels) qui vont tenter de comprendre la nature de cette construction au-delà de toute conception humaine. Mais circuler dans ce dédale (qui laisse parfois entendre cris et grognements inidentifiables), avec pour toute présence rassurante une lampe torche et un équipement de survie, a de quoi perturber les hommes les plus endurcis, pouvant même les mener jusqu'à la folie.
Il y a un peu de Projet Blair Witch dans cet étonnant roman (mais à une échelle bien supérieure) et bien sûr, comme je l'ai déjà cité deux fois, Lovecraft et ses horreurs cosmiques (je pense en particulier aux Montagnes Hallucinées).

L'autre aspect intéressant de l'ouvrage est la manière que son auteur a de donner une sorte de légitimité à sa fiction, en faisant en sorte de lui donner les apparences d'événements ayant réellement eu lieu, et ce grâce à l'utilisation de documents annexes, d'interviews de certains des protagonistes, de la mention de certains enregistrements vidéo (dont le Navidson Record) dont le texte n'en serait que la transcription.
Ce qui permet à l'ouvrage d'avoir un pouvoir immersif certain sur le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Mark Z. Danielewski   Lun 21 Jan 2008 - 19:28

Citation :
disposition du texte bizarre, typographies diverses, notes de bas de pages très longues, pages ne comportant qu'une phrase, dessins, photos, le tout constituant un ouvrage à l'apparence aussi labyrinthique que son (ses) histoire(s).
Effectivement, je l'ai dans mes étagères, c'est surprenant..
Un nouveau roman de Danielewski est paru en français au mois de septembre, O Révolutions
Un lien qui évoque également David Mitchell ( pas encore lu non plus...)
ICI

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mark Z. Danielewski   Mar 22 Jan 2008 - 10:14

Marie a écrit:
Un nouveau roman de Danielewski est paru en français au mois de septembre, O Révolutions
CE livre est un cauchemar Very Happy Je voulais à tout prix le lire en anglais et même avec l'avis qu'il était 'un peu différent' (naturellement c'était CELA qui m'a attiré le plus!).. pour l'instant je n'ai pas encore trouvé la porte pour entrer là dedans.. le livre se lit des deux côtés - chaque côté avec la vue de l'un du personnage du couple qui est le centre de ce roman - à part un texte qui est écrit en différentes grandeurs d'impressions, il y a des notes et citations à côté dont je ne sais pas quoi faire??? Un 'livre avec 7 cachets' Very Happy
Je vais l'essayer encore une fois en vacances avec un peu plus de concentration content

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veterini
Envolée postale
avatar

Messages : 104
Inscription le : 23/07/2007
Age : 34

MessageSujet: Re: Mark Z. Danielewski   Sam 26 Jan 2008 - 12:32

La maison des feuilles, pour moi, c’est justement le contraire d’un « livre-gadget ». L’expérimental permettant vraiment de lier le fond et la forme de manière admirable. C’est à dire, que le livre à la forme de la maison. Labyrinthique, mensonger, bordélique un peu.
La comparaison avec Lovecraft est d’ailleurs absolument judicieuse, l’horreur vient en quelque sorte des formes, des choses au-délà. On peut même voir, si on veut, la thèse comme une sorte de Nécronomicon, puisqu'elle rend fou en quelque sorte. Mais en tout cas on se laisse happée par le livre, à rechercher quels sont ses secrets. Il y a par exemple un index qui référence certains mots laissant le soin au lecteur de chercher (ou pas) quels liens ont peu trouver entre ses parties. Ou bien pourquoi certaines parties sont barrée etc…

Un livre tout à fait exceptionnel, je pense.



Au contraire O révolution, hum…

Déjà il y a une sorte de chronologie sur chaque page genre :
« Août 1911
Séisme en Californie
Chine : 100 mort
Accord du Caire
… »

Dont la seul utilité à ce qu’il m’a semblé était d’ennuyer le lecteur, j'ai arrêté de les lire au bout de 32 pages, parce que vraiment je trouvais ça idiot.
A coté de ça ont à un coté « expérimental « qui consiste à dire deux fois la même histoire sous deux angles différent, ce qui devient vite franchement ennuyeux et un peu intéressant. D’autant qu’on est censée retournée le livre tous les 8 pages, ce qui est fastidieux.

A coté de ça, c’est vrai, l’histoire à de quoi plaire aux fans de la beat génération. Un road-movie à la Kerouac, un rythme à la Ginsberg, et de l’expérimental/incompréhensible à la Burroughs. Alors je ne sais pas si c’est juste une déception par rapport à la maison des feuilles ou si le coté expérimental gâche la lecture, mais pour le coup, j’ai vraiment trouvé que c’était un livre-gadget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mark Z. Danielewski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mark Z. Danielewski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La voie de la simplicité, Mark Burch
» MARK (part of Avon)
» La Méthode G.E.D de Mark Forster
» MARK PLUNKETT et le GROUPE "LITTLE ANGELS"
» maclaren Volo ou Globetrotter ou mark II?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: