Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Silvio D'Arzo [Italie]

Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeLun 21 Jan 2008 - 22:45

Silvio D'Arzo [Italie] D_arzo10

La vie de Silvio D'Arzo est courte et vite dite.

Silvio D'Arzo, pseudonyme d'Ezio Comparoni, est né en 192O à Reggio nell Emilia et il y est mort en 1952.
Né de père inconnu, il vécut avec sa mère dans sa ville natale qu'il ne quittera pratiquement pas.
Il déserta de l'armée en 1943 parce qu'il n'aimait pas le fascisme. Et c'était
un grand admirateur de Henry James, de Conrad et de Stevenson.
On le comprend !bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Silvio D'Arzo   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeLun 21 Jan 2008 - 23:42

Silvio D'Arzo. - Maison des autres. - Verdier. - 1992. - Rivages 1997

Ce roman est bref : moins de 8O pages. Un court roman, une longue nouvelle, mais c'est un joyau.

Le décor ? Un village de montagne en Emilie, un village quelconque oublié de tous...
Un pretre y vit et il essaie de donner du sens à ce qui n'en a guère : aux mystères, aux peurs, à la vie, à la mort.
Mais la seule fois où une vieille femme finit par lui poser une question essentielle et torturante, il ne lui répond pas.
Par impuissance autant que par honneteté.
Peut etre sait il depuis longtemps que les vraies questions ont rarement des réponses.
Mais lui, le médiateur spirituel, qui est censé savoir et rassurer sait désormais que son role est terminé. Qu'il ne sert plus à rien, qu'il est inutile.
Et le livre est terminé.
C'est un livre sur lequel pèsent la solitude, le silence et la mélancolie.
Dans ce village, rien ne se passe sinon l'écoulement du temps, mais
Silvio D'Arzo a compris, comme James ou Conrad qu'il admire, que les
moments essentiels sont ceux où rien ne se passe.
Ce livre n'est pas ennuyeux. Par contre, il est fort parcequ'il excelle
dans la suggestion, le non dit ou l'indicible, qui renvoient le lecteur à
ses propres interrogations intimes.
A la grisaille du paysage, à la monotonie de la vie, à l'étouffement du
silence, Silvio D'Arzo sait comme peu, mettre en valeur quelques couleurs -le violet des ravines, l'argent de la lune- quelques bruits -l'aboiement
d'un chien, le tintement des clarines.
Donner du rythme au récit, une tension poétique qu'on trouve rarement aileurs à ce degré. Sinon justement dans Au coeur des ténèbres de Conrad
ou Le tour d'écrou de James.
Ce livre est court je le répète. On peut avoir la tentation de le relire pour essayer de comprendre la beauté et le mystère de l'écriture...

Citations :

"Ce fut un soir. A la fin d'octobre.
Je revenais des tourbières d'en haut. Ni content ni triste, comme ça.
Sans meme une pensée en tete. Il était tard, il faisait froid, j'étais encore sur la route : je devais redescendre chez moi, voilà tout.
La nuit n'était pas encore tout à fait tombée : on entendait par instants les clarines des moutons et des chèvres ça et là un peu avant les paturages. Juste l'heure, vous comprenez, où la tristesse de vivre semble
grandir en meme temps que le soir et vous ne savez à qui en attribuer
la faute : mauvaise heure. Un écureuil traversa la route en courant,
glissant presque entre mes pieds."

"Ici, en haut, il y a une certaine heure. le ravin et les bois, les sentiers et les paturages deviennent d'une couleur vieille rouille, puis violette, puis
bleue : dans le soir naissant, les femmes soufflent sur leurs réchauds,
penchées au dessus des marches... Les chèvres se montrent aux portes
avec des yeux qui semblent les notres."

"Et maintenant, c'était fini. Quelque chose était arrivé, une fois, une seule, et maintenant tout était fini.
Pourtant, je n'éprouvais meme pas de douleur, ni de remords, de mélancolie
ou quoi que ce soit de ce genre. Je sentais seulement en moi un grand vide comme si désormais plus rien n'avait pu m'arriver. Rien jusqu'à la fin
des siècles."colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 12:54

Maison des autres

Je viens de terminer cette lecture..
Souvent Bix ne nous fait pas d'aussi longs commentaires sur ses impressions des livres qu'il a lu.
Ce qu'il a fait pour ce livre est tout à fait ce qu'il faut pour donner envie de lire Maison des autres .. et avec les extraits qu'il a donné il ne me reste plus rien à ajouter à part que j'ai aimé et suis reconnaissante d'avoir pu découvrir grâce à sa persévérance pour des auteurs italiens drunken

bix229 a écrit:
Ce livre est court je le répète. On peut avoir la tentation de le relire pour essayer de comprendre la beauté et le mystère de l'écriture...
tout à fait.. je suis sûre de reprendre pour relire, sinon en entier, mais certainement quelques pages ici et là..


De le préface:
Mais demandez donc aux happy few quel es vraiment le plus beau récit paru en Italie depuis quarante ou cinquante ans: soyez sûr qu'écartant sans hésitation tous les autres titres, on vous répondra Casa d'altri (Maison des autres) de Silvio d'Arzo.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 13:42

Je n'avais pas fait attention à ce fil, heureusement que Kenavo l'a fait remonter.
Je mets ce livre dans ma LAL content

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Silvio d'Arzo   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 14:59

Merci Kenavo ! Grace à toi, me voilà soulagé d'un doute...

J'ai peu de certitudes et beaucoup de questions. Mais je me dis parfois que certains textes s'imposent d'eux memes. Ou presque.
Et Maison des autres en fait partie.
Le genre de livre qu'il suffit de lire. Impossible qu'un
vrai lecteur ne s'apperçoive pas de sa force, de sa beauté et de son
mystère.
Mais quand meme, on finirait par douter.Rolling Eyes
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 16:13

bix229 a écrit:
Merci Kenavo ! Grace à toi, me voilà soulagé d'un doute...

J'ai peu de certitudes et beaucoup de questions. Mais je me dis parfois que certains textes s'imposent d'eux memes. Ou presque.
Et Maison des autres en fait partie.
Le genre de livre qu'il suffit de lire. Impossible qu'un
vrai lecteur ne s'apperçoive pas de sa force, de sa beauté et de son
mystère.
Mais quand meme, on finirait par douter.Rolling Eyes
Souvent des fils remontent des oubliettes par le fait du hasard, et là on découvre une pépite...
Ca a l'air d'être le cas Bix, car Kenavo a raison, il est rare que tu te permettes tant d'éloges sur un livre.

Mais surtout, surtout ne doute pas de trop...
Nous sommes tous dans ce cas, à se poser les mêmes questions, et un jour on se dit que ça valait bien le coup tout ça.
...Si notre enthousiasme a réussit à persuader ne serait-ce qu'un de nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 16:20

bix229 a écrit:
Merci Kenavo ! Grace à toi, me voilà soulagé d'un doute...
tout comme Aériale le dit - faut surtout pas douter.. tu nous fait tant de jolis fils et messages sur Parfum - on te lit Wink
et parfois on lit aussi les livres que tu présentes Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 16:33

bix229 a écrit:
J'ai peu de certitudes et beaucoup de questions. Mais je me dis parfois que certains textes s'imposent d'eux memes. Ou presque.
Et Maison des autres en fait partie.
Le genre de livre qu'il suffit de lire. Impossible qu'un
vrai lecteur ne s'apperçoive pas de sa force, de sa beauté et de son
mystère.
Mais quand meme, on finirait par douter.Rolling Eyes
colibri

Encore faut-il le lire...Et il y a tant à lire...
Quant à douter de l'utilité de parler de tel ou tel ouvrage...qui n'a pas été saisi un jour par ce doute?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Silvio d'Arzo   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Juil 2008 - 17:00

Tout à fait d'accord avec toi Coline et les autres aussi.

Chacun doit lire d'abord en fonction de ses désirs, de ses envies, de sa disponibilité, de son humeur. Et non pour satisfaire l'enthousiasme égoiste
et partial de l'un d'entre nous...
La vie est courte et les livres qui nous attendent nombreux...
Moi meme, j'abandonne toujours plus de livres ou ce sont eux qui me laissent tomber...
En fait, j'aimerais avoir chez moi des centaines d'ouvrages pour pouvoir mieux choisir. Mais c'est un fantasme...Rolling Eyes
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeLun 1 Fév 2010 - 19:18

Comme Kenavo m'y invite je poursuis donc l'échange entamé ailleurs au sujet de Maison des autres. Wink

kenavo a écrit:
Nezumi a écrit:
Oui, c'est vrai. J'hésite d'ailleurs à en parler sur le fil tellement vos avis sont enthousiastes.
bon, je te comprends, souvent je ne fais pas non plus de commentaire si je vois que tout le monde aime.. mais ce ne serait pas grave non plus (en tout cas en ce qui me concerne, toujours partante pour discuter sur les différents approches/ressentis d'un livre)

Nezumi a écrit:
Ce livre est certainement spécial mais je n'ai pas réussi à entrer dedans.
on ne peut pas aimer tous les livres Wink

C'est sûr!
Mais quand la préface décrit ce texte comme "le plus beau récit paru en Italie depuis 50 ans" et que vous êtes si enthousiastes, ça fait quand même un peu bizarre de ne pas arriver à voir ce qu'il y a d'extraordinaire dans cette nouvelle.
Bien sûr il y a une poésie rugueuse dans l'évocation de cette contrée abandonnée de Dieu et des hommes, ce traitement "elliptique" de la tragédie qui la rend encore plus poignante, les silences et tout...Mais il y a quelque chose qui ne me parle pas malgré tout, je suis restée (à moitié) en dehors.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 8:52

Nezumi a écrit:
Mais il y a quelque chose qui ne me parle pas malgré tout, je suis restée (à moitié) en dehors.
oui, je te comprends si on lit d'un livre "le plus beau récit" et les parfumés s'enthousiasment - c'est un peu frustrant si après lecture on est resté en dehors du livre..
je prends l'exemple de Kafka on the shore de Murakami - je pense que je fais partie de seulement 10 personnes envers 10.000.000 qui n'ont pas trouvé ce charme, cette poésie, ce.. je ne sais quoi - et c'est peut être dommage, oui, mais d'un autre côté je me dis que ce n'était donc pas un livre pour moi Wink

en tout cas tu m'as donné envie de reprendre la Maison des autres Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 12:21

Oui, il faut relire. En tout cas, je le fais assez souvent.
Et ça fait souvent plaisir de relire un livre qu' on a aimé.
C' est un peu comme revisiter un pays où l' on se sentait bien.

Je crois avoir apprécié davantage Pays des autres la seconde fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Fév 2011 - 9:03

Un petit village dans la montagne où il ne se passe rien, où la vie s’écoule jour après jour…tel est le décor de cette petite nouvelle. Un curé vit au rythme de ses habitants, des clarines, des chiens qui aboient dans la nuit, des enfants du village, des morts qu’il faut enterrer.

« A cet instant on entendit, là dehors, un bruit de clarines de bronze, un bruissement comme de luzerne et d’eau qui envahissait la rue toute entière et un nombre infini de légers piétinements et de bêlements. »

La vie pourrait continuer ainsi s’il n’y avait pas cette question soudaine d’une vieille du village au prêtre………question à laquelle il ne répondra pas .......lâcheté, honnêteté ?
La solitude de l’homme d’église en général est mise en en lumière ici .Tel le commun des mortels, face aux grandes interrogations, il est face à lui même, sans réponse, livré à sa propre conscience, à ses propres doutes.
Une courte nouvelle à lire, à relire, parce qu’elle ne livre certainement pas toutes ses richesses au premier abord.


Dernière édition par mimi54 le Dim 27 Fév 2011 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitimeDim 27 Fév 2011 - 9:20

mimi54 a écrit:
Une courte nouvelle à lire, à relire, parce qu’elle ne livre certainement pas toutes ses richesses au premier abord.
tout à fait.. comme je l'avais écrit dans mon commentaire, un livre qu'on reprend pour lire et relire des extraits, des pages où même en entier..
contente que tu as aimé, c'est vraiment un de ces livres qui donnent raison à ce qu'on a choisi la lecture comme passion Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Silvio D'Arzo [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Silvio D'Arzo [Italie]   Silvio D'Arzo [Italie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Silvio D'Arzo [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: