Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 MG Vassanji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: MG Vassanji   Mar 22 Jan 2008 - 0:42



M.G. Vassanji est né au Kenya et a été élevé en Tanzanie. Avant d’arriver au Canada, en 1978, il a suivi des études au M.I.T. et est devenu plus tard écrivain résident à l’Université d’Iowa. Il est l’auteur de quatre romans à succès : The Gunny Sack, qui a remporté un Prix régional du Commonwealth; No New Land; The Book of Secrets, qui a gagné le Prix Giller et le Prix Bressani; et Amriika. Il a reçu le Prix du festival de Harbourfront en 1994, en hommage à ses réalisations et à sa contribution au monde des lettres. La même année, il a été choisi comme l’un des douze Canadiens figurant sur le tableau d’honneur de Maclean’s. M. Vassanji vit à Toronto avec sa femme et ses deux fils

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: MG Vassanji   Mar 22 Jan 2008 - 1:47

La troublante histoire de Vikram Lall
The In- Between World of Vikram Lall
traduit de l'anglais ( Canada) par Anne Rabinovitch
Editions Rivages

L'auteur étant maintenant de nationalité canadienne, je classe ce roman dans la littérature canadienne...mais il serait plus à sa place dans le fil de la littérature d'Afrique..
Le personnage central, Vikram Lall est un homme d’âge moyen, d'origine indienne, qui vit désormais en exil dans une petite ville de l’Ontario.
Et c'est l'histoire de sa vie qu'il va raconter là:
Je m'appelle Vikram Lall . J'ai l'honneur d'avoir été désigné comme l'un des hommes les plus corrompus d'Afrique, un escroc d'une ruse monstrueuse et reptilienne. Je figure en tête de la liste d'Infamie de mon pays . Mais je n'ai pas l'intention ici de me défendre ni même de chercher la rédemption en me confessant: je désire seulement raconter mon histoire.


Son histoire, c'est celle d'une amitié entre enfants dans les années 50 au Kenya. Vikram est indien et fils de commerçants, Njoroge est fils de Kikuyu , et Bill et Annie sont deux petits anglais, enfants de colons.
Bill et Annie vont être découpés à la machette par des terroristes Mau Mau , et plus jamais Vikram Lall, indien et kenyan, ne saura où se situer.
Africain et kenyan depuis trois générations, car descendant d'ouvriers indiens envoyés par l'empire britannique construire le chemin de fer qui relie Mombassa à Kampala.
Recrutés dans un assortiment de villages du Nord de l'Inde, et conduits dans un pays étranger, sauvage et magnifique, à l'aube du XXème siècle....avec acharnement et persistance ,ils avaient tracé la ligne sur huit cent kilomètres , depuis la côte swahili , à travers le désert, le bush et les prairies, jusqu'aux plateaux luxuriants et fertiles des Kikuyu, pour redescendre à travers la forêt dans la vallée du Rift et remonter à une altitude de deux mille quatre cent mètres avant de l'entrainer en pente douce jusqu'au grand lac Victoria-Nyanza...
Indien, car chacun doit rester dans sa communauté ...

Ce roman - dont la deuxième partie raconte la dérive de Vikram , spectateur de sa vie, dans les marchés corrompus après l'arrivée au pouvoir de Jomo Kenyatta, ancien leader du mouvement rebelle Mau Mau en 1953-est un document intéressant sur les différentes communautés de l'histoire du Kenya, racontée par un écrivain qui a l'âge de son héros ,a eu à peu près le même parcours , et sait visiblement de quoi il parle. Rien n'est laissé de côté , ni les crimes des Mau Mau , ni les tortures britanniques, ni tous les détails des communautés indiennes qui avaient transporté au Kenya toutes leurs traditions

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MG Vassanji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: