Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Inoue Hisashi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan 2013 - 11:33

Merci pour ce beau commentaire Invité !

C'est un roman bien copieux mais qui est réellement passionnant et savoureux, pour reprendre tes mots. Très bien documenté, il recrée toute une époque avec humour et vivacité...
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan 2013 - 17:47

oui ! oui ! Ca fait envie, vraiment.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 16:12

Inoue Hisashi - Page 2 Jevous10
Je vous écris.

Livre sous forme épistolaire. Chaque épisode étant indépendant les uns des autres, devenant comme de petites nouvelles. Même s'il y a parfois des ponts entre une histoire ou une autre.
L'écrivain arrive à créer des ambiances particulières pour certaines histoires, avec un style d'écriture propre aux personnes qui s'écrivent et à leur type de relation.

Intéressant parce qu'on est immédiatement plongé dans le quotidien de gens, dans leurs préoccupations, dans leurs doutes et leurs certitudes.
La naïveté et la douceur de certains font sourire.
La froideur et la manipulation d'autres font grincer.
Les histoires semblent souvent être des mises en garde par rapport au monde, à l'amour, aux hommes.

J'ai bien aimé l'impression que permet l'auteur d'être aux côtés de ses personnages. Découvrir leurs existences, entre boulot et boulot (ils travaillent beaucoup), entre alcool et pauvreté, entre balades dans de jolis coins et enfermement dans une vie étouffante.

Etrange comme l'auteur arrive à faire passer beaucoup de douceur (l'enrobement cordial des formulations polies et gentilles à la japonaise) et un fond qui s'attache plutôt à démontrer le sombre dans l'humain : la manipulation, la vengeance, la haine, l'égoïsme...


Un peu l'arnaque le coup du dénouement final, j'ai trouvé, où on nous dit qu'ils vont tous se retrouver, liés. Mais bon, cette pirouette (plus ou moins inutile) n'est pas grave.

Un moment de lecture agréable, simple, efficace (ça se lit vite), doux avec pas mal d'amertume qui reste en bouche.
Inoue manipule aussi bien son lecteur que ses personnages le sont par d'autres.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 23:39

J'hésite.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 10:00

Je recommande fortement! sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 12:12

Heyoka a écrit:
J'hésite.
Ce n'est pas un grand risque. C'est très plaisant à lire.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 16:41

Queenie a écrit:
Heyoka a écrit:
J'hésite.
Ce n'est pas un grand risque. C'est très plaisant à lire.
nezumi a écrit:
Je recommande fortement! sourire 
Aller je me laisse convaincre. Wink 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 2:30

Je vous écris
traduit du japonais par Karine Chesneau

Tout est dit dans la première critique, il s'agit, oui , du moins de prime abord, d'un recueil de nouvelles , toutes sous forme épistolaire ( ou presque) , toutes faisant intervenir des personnages différents, essentiellement féminins, dont on fait la connaissance grâce à des écrits divers: lettre à une amie, à un amant, à des parents, courrier d'un psychiatre au mari de sa cliente, réponses à une petite annonce, actes administratifs, etc. Et toutes racontent une histoire. Certaines de ces histoires sont déroutantes, beaucoup sont assez drôles et sarcastiques.
Il y en a une qui est une merveille, qui raconte l'histoire de Ryôko. Uniquement à travers des actes administratifs , acte de naissance, de changement d'adresse, de décès, rapport d'autopsie, et quelques lettres de justification d'absence scolaire.
Quelques documents, une vie, et c'est bouleversant.

Le problème de ce livre réside dans son épilogue , car il fait se retrouver tous les personnages , or il en manque deux, et d'importance. En effet, la traductrice , Karine Chesneau le dit dans l'introduction, deux chapitres ont été supprimés dans l'édition française, en raison de difficultés de traduction..).


Merci Nezumi!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeVen 10 Jan 2014 - 7:21

Invité a écrit:
je ne saurais trop conseiller Les 7 roses de Tôkyô,
Oui, oui, c'était déjà noté.. mais Je vous écris, j'ai acheté le livre dès que Nezumi en a parlé, et ça a traîné un peu..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeVen 10 Jan 2014 - 9:13

je note pour le mois prochain car ma médiathèque possède "Je vous écris" et "Les 7 roses de Tôkyô"

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeMer 16 Avr 2014 - 18:57

Les 7 roses de Tokyo

C’est un roman très très copieux, avec 700 pages, mais pas des petites pages, donc à n’aborder que si l'on a l'intention de s'immerger pour longtemps dans la lecture.

Il se présente sous la forme du journal d'un quinquagénaire tokyoïte  de classe moyenne, un homme sans pouvoir aucun, mais qui se pose des questions, qui observe, dans la période cruciale d'avril 45 à avril 46. Autodidacte très attaché aux traditions, mais qui ne manque pas de jugeote. C'est, sous son œil avisé, toute la société japonaise qui est passée au peigne fin, scrutée, décortiquée, interrogée.

La première partie, les 2/3 du livre, c'est la vie au jour le jour, tout d'abord sous les bombardements américains, avec la peur des B-29, les restrictions, le marché noir, les petites combines, l'allégeance absolue au personnage de l'Empereur et à l'image intouchable de l'État tout-puissant. Puis sous l'occupation américaine, avec la crainte des représailles, à nouveau les restrictions,  toujours le marché noir et les petites combines, la fascination cette fois-ci pour l’esprit, la rationalité, et la puissance occidentale.
Contrairement à Invité qui a trouvé qui a vu là une "habile ellipse", j'ai déploré que Inoue prive son lecteur du récit de la fin du conflit et des bombes américaines, mais c'est son choix et je le respecte.

Il y a là une étude historique  très intéressante, tout cela est vu du côté des populations civiles, et si le fanatisme quasi religieux japonais n'est pas une découverte, on apprend énormément sur les mentalités, sur les petits détails du quotidien, vraiment énormément.
Shinsuke observe  avec finesse, et des questions  intéressantes se posent : comment accepter la part d'évolution des mentalités, repousser ce que l'ancienne formule avait de totalement fanatique et dépassé, sans pour autant se compromettre dans une collaboration parjure.

Dans le dernier tiers, on tourne plus à un récit tout à fait romanesque. On ne sait pas toujours si l'humour  est subtil ou naïf, mais il est bien là, et  l'on voit le triomphe des petites gens face à l’implacable machine américaine, pour… rien moins que cela… sauver la langue et l'honneur japonais. C'est plutôt loufoque, totalement incrédible, mais cela n'a aucune importance, c’est pittoresque et plein d’un charme malicieux. En plus émerge l’idée que les femmes sont peut-être plus malignes que les hommes et ce n'est pas désagréable.

Tout cela, pour le fond, donne donc un livre qui est très très plaisant. Mais il est aussi très très long, car notre diariste est très très bavard. Et très très scrupuleux, on a droit à tous les titres de toutes les personnes faisant autorité, à toutes les dénominations complètes de toutes les organisations administratives, à tous les formulaires stipulant la moindre peccadille, à tous les dialogues dans leur intégralité absolue… On me dira, comment faire mieux ressentir la pesanteur administrative et les extraordinaires contraintes de la vie quotidienne ? Alors oui, on peut dire qu'on les ressent en effet vraiment à fond. J'ai même choisi, chose exceptionnelle, de couper ma lecture pour digérer le trop plein. Et je me flatte d'imaginer que j’aurais quand même compris  si le propos avait été un peu plus léger.

Quelle merveille ce livre aurait-il été en 400 pages !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Invité
Invité



Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeMer 16 Avr 2014 - 19:26

Ah, contente de lire ton commentaire !

Je te rejoins sur plusieurs plans. Tout d'abord, j'aurais moi aussi aimé en apprendre plus sur le choc des Japonais confrontés à l'horreur d'Hiroshima et Nagasaki, puis à la capitulation.
Les civils étaient quand même gavés de discours sur la résistance, entraînés à constituer de dérisoires bataillons censés vendre chèrement leur peau lors du débarquement des Américains. Raconté, c'en devient loufoque tellement c'est exacerbé, le plus incroyable étant que l'auteur n'a rien inventé ! (voir le passage des bombes fécales Shocked ) Leur sidération à l'annonce de la capitulation a dû être totale.
Inoué Hisashi ayant choisi de ne pas traiter ce sujet, j'ai trouvé que le procédé littéraire utilisé pour cette ellipse était habile. C'est donc la forme que je saluais, mais j'aurais tout comme toi aimé qu'il traite de cette période.

Je te rejoins aussi sur la foultitude de détails, dont certains ne nous paraissent pas essentiels. Il me semble que je l'avais aussi noté dans mon commentaire, connaître en long et en large le fonctionnement de telle ou telle administration n'a pas grand intérêt pour nous. Mais ce n'est l'affaire que de quelques pages, le quotidien revient très vite, et là, pour moi, ce fut un délice sans cesse renouvelé.

Aucun livre ne m'a, je le crois, autant appris sur les Japonais que celui-ci, leur mentalité, leur culte de l'autorité et de l'Empereur, et leur vision du quotidien. Tout cela, allié à l'humour du narrateur et à la période historique passionnante qu'on ne voit jamais par les yeux des vaincus, m'a enthousiasmée.

Contente donc de lire que tu as apprécié cette lecture, même si tu as quelques réserves.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeMer 16 Avr 2014 - 20:02

J'ai pas mal traîné la langue en cours de route, mais, après coup, c'est le positif qui l'emporte, c'est vrai qu'on apprend rarement tant de choses dans un livre qui n'est pas un documentaire.

Et merci du conseil  sourire  !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Avr 2014 - 10:23

topocl a écrit:
Quelle merveille ce livre aurait-il été en 400 pages !

J'aime beaucoup cette conclusion Topoclienne.  dentsblanches 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 20:01

Heyoka a écrit:
topocl a écrit:
Quelle merveille ce livre aurait-il été en 400 pages !

J'aime beaucoup cette conclusion Topoclienne.  dentsblanches 

En août, il sort au format poche. 976 pages. Ce sera un cube... Il faut des poches adaptées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Inoue Hisashi - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Inoue Hisashi   Inoue Hisashi - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Inoue Hisashi
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Slam Dunk - Takehiko Inoue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: