Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 John Fante

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyDim 30 Nov 2008 - 22:44

Arabella a écrit:


1933 fut une mauvaise année :

Ce titre m'est très familier car de nombreux extraits figurent dans les manuels scolaires (en particulier un avec la grand-mère italienne qui fulmine contre la compagnie d'électricité), ce qui fait que je l'ai lu de manière morcelée sans vraiment le lire, et j'en connais même des passages par coeur ou presque. Wink
Un jour il faudra que je lise Fante "pour de bon".
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyLun 1 Déc 2008 - 7:18

Nezumi a écrit:

Ce titre m'est très familier car de nombreux extraits figurent dans les manuels scolaires (en particulier un avec la grand-mère italienne qui fulmine contre la compagnie d'électricité), ce qui fait que je l'ai lu de manière morcelée sans vraiment le lire, et j'en connais même des passages par coeur ou presque. Wink
Un jour il faudra que je lise Fante "pour de bon".

Oui il faudrait que tu le lises, c'est vraiment un auteur étonnant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyMer 23 Déc 2009 - 12:13

Mon chien stupide.

150 pages environ. L'histoire est celle d'un homme de 55 ans, qui a du mal à (re)trouver une place dans sa famille. Il a 4 enfants en fin d'adolescence qui lui posent des ennuis de toutes sortes, une femme qu'il faut sans cesse ménager, un travail qui se rarifie. Son bouclier de protection devient un chien qu'il trouve au pied de sa maison.
Moi j'ai beaucoup aimé l'écriture et le style. C'est avant tout une histoire de famille américaine assez déjantée avec un personnage central en mal de reconnaissance tirant le bilan de sa vie passée.
Le chien reste un dernier moyen de s'affirmer dans sa famille mais également en société.


Ce livre m'a donnée très envie de poursuivre avec"Demande à la poussière" du même auteur.
Revenir en haut Aller en bas
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyMer 23 Déc 2009 - 13:57

Tout pareil que toi Chris. J'ai bien aimé mon chien Stupide. Il faudra que j'en lise d'autres de Fante.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyMer 17 Fév 2010 - 15:54

-Mon chien stupide-

fante - John Fante - Page 2 Chien-10

Il y a des lectures qui tombent à pic. 'Mon chien Stupide' n'est sans doute pas un chef d'oeuvre mais voilà une lecture qui replace la réalité dans une logique, à bonne distance entre humour et gravité. Ici il est question d'un chien surnommé Stupide parce qu'il n'en fait qu'à sa tête, ne va jamais où on l'attend et se trouve être le pendant de son maître, Bandini. Un auteur à la carrière un peu bancale, bousculé par des enfants qu'il ne comprend plus, et une épouse insatisfaite, passablement
lassée de ses égarements. L'irruption de ce chien sans-gène va révéler les tensions et entraîner un nouveau départ pour cette famille un peu hors normes mais fort sympathique.

C'est drôle, tendre, parfois irrévérencieux, mais toujours très humain. Les questionnements d'Henry le personnage principal (qu'on imagine forcément être Fante lui-même) et le regard qu'il porte sur son petit monde sont autant de moments savoureux et touchants. Il y a un peu de nous dans ces regrets tardifs, dans ses rêves d'ailleurs et cette fin inévitable, le vide laissé lorsque les grands s'envolent.

Un bon moment de détente, le style (assez ironique) de l'auteur m'a plu.
Je m'attaquerai à du plus lourd la prochaine fois avec Demande à la poussière!
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyMer 17 Fév 2010 - 16:25

Oui, Aériale, l' univers de Fante est attachant, quoique toujours le meme, et je vais m' y remettre.
Je crois que tu trouveras plus de plaisir encore avec Le Vin de la jeunesse, un beau livre sur
l' enfance, la sienne.
Et puis Demande à la poussière et Reve de Bunkerhill...
Revenir en haut Aller en bas
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyMer 17 Fév 2010 - 18:32

bix229 a écrit:
Oui, Aériale, l' univers de Fante est attachant, quoique toujours le meme, et je vais m' y remettre.
Je crois que tu trouveras plus de plaisir encore avec Le Vin de la jeunesse, un beau livre sur
l' enfance, la sienne.
Et puis Demande à la poussière et Reve de Bunkerhill...

C'est bien vrai ce que tu dis Bix! "toujours le même". J'ai cette sensation désagréable de relire plusieurs fois la même histoire, avec les mêmes personnages. Après avoir lu 1933 fut une mauvais année, j'ai commandé La route pour Los Angeles, et je n'ai pas pu finir la deuxième page, tellement j'avais l'impression de recommencer à lire le même livre. Et d'entendre les mêmes plaintes à propos des mêmes satanées choses. Lassant. Les compagnons de la grappe j'ai trouvé génial, ainsi que Le vin de la jeunesse. Demande à la poussière pas tellement, (le film est bien avec Salma Hayeck? si c'est la cas c'est surement un gros navet, car cette dame est mauvais actrice et la fausse mexicaine qui veille aux USA avec Banderas (autre acteur espagnol médiocre que Rollioud a rendu populaire) et Mon chien stupide... je n'ai pas aimé, et je suis facile quand on met des bêtes dans les histoires... J'ai aimé même les Beverly Hills chihuahuas de Disney Studios!!!
Il fait la une aux suppléments littéraires ici, la maison d'édition qui a les droits sur l'oeuvre de Fante les republie peu à peu et fait du tapage médiatique (au Brésil c'est comme un murmure de souris mais pour nous qui le connaissons, ça sonne faux comme un billet de ... (compléter avec un billet faux de chez vous).
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 1:28

Lu Demande à la poussière
Citation :
j'ai été estomaqué par la modernité de "Demande à la poussière",
Hank
Modernité de l'écriture, oui!Mais si j'ai bien aimé, c'est par ce que Fante et son double évoquent dans mon imaginaire l'écrivain américain de ces années là, dans sa chambre sordide de Los Angeles, écrivant des pages et des pages sur sa machine à écrire , racontant son quotidien , ses souffrances de fils de rital, son amour pour une autre immigrée à laquelle il est incapable d'exprimer ce qu'il ressent, ses angoisses pour sa mère,et ses espoirs de réussite. Tout sonne très vrai, parce que ça l'est, c'est ce qu'il a vécu.C'est pour cela je suppose, que vous trouvez que son univers est toujours le même, il ne parle que de lui?
A suivre avec peut être Le vin de la jeunesse, dont parle Bix ( c'est l'arrivée de sa famille??)

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville


Dernière édition par Marie le Sam 20 Fév 2010 - 5:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 2:08

"Personne ne sait mieux que Fante dire les humiations de l' enfance, les espoirs insensés et déçus,
les rages au coeur et au ventre, les tendresses frustrées, les désirs tempétueux.
Personne ne sait dire aussi bien cette enfance-là, avec ses drames et ses reves.

Sans eau de rose, sans trémolos, avec une émotion vibrante et sèche, le Vin de la jeunesse
deviendra à coup sur un classique sur l' enfance."

Michèle Gazier.Télérama, 1986
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 9:34

bix229 a écrit:
"Personne ne sait mieux que Fante dire les humiations de l' enfance, les espoirs insensés et déçus,
les rages au coeur et au ventre, les tendresses frustrées, les désirs tempétueux.
Personne ne sait dire aussi bien cette enfance-là, avec ses drames et ses reves.

Sans eau de rose, sans trémolos, avec une émotion vibrante et sèche, le Vin de la jeunesse
deviendra à coup sur un classique sur l' enfance."

Michèle Gazier.Télérama, 1986

Ca c'est pour moi, je le sens!
Je t'écoute Bix et vais emprunter Demande à la poussière ou Vin de la jeunesse dès que possible...
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 11:41

aériale a écrit:
bix229 a écrit:
"Personne ne sait mieux que Fante dire les humiations de l' enfance, les espoirs insensés et déçus,
les rages au coeur et au ventre, les tendresses frustrées, les désirs tempétueux.
Personne ne sait dire aussi bien cette enfance-là, avec ses drames et ses reves.

Sans eau de rose, sans trémolos, avec une émotion vibrante et sèche, le Vin de la jeunesse
deviendra à coup sur un classique sur l' enfance."

Michèle Gazier.Télérama, 1986

Ca c'est pour moi, je le sens!
Je t'écoute Bix et vais emprunter Demande à la poussière ou Vin de la jeunesse dès que possible...
Je viens d'acheter Demande à la poussière et Bandini.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 15:58

Le vin de la jeunesse est peut être celui que j'ai préféré, ce sont des nouvelles et je trouve que cela va très bien à John Fante. C'est vrai que d'un livre à l'autre on retrouve le même univers, enfin dans ceux que j'ai lu, Bandini, Demande à la poussière et Sur la route de Los Angeles. J'ai aussi lu Rêves de Bunker Hill, dans lequel l'univers est différent et que je n'ai pas aimé. Alors j'ai arrêté avec John Fante, et vous me rappelez que cela vaut le coup de faire une autre tentative.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 17:30

Oui, il est vrai qu'il parle de ce qu'il a vécu. Mais des fois sa façon de le raconter c'est hmmm... comme si personne au monde n'aurait autant souffert d'être fils d'italiens, d'être immigré, pauvre, laid etc... C'est un peu lassant. Un peu comme la petite momie de C'est la faute à Fidel. On comprend ses problèmes, mais raios! Elle devient lassante!
Une autre chose qui m'a déplu dans Mon chien Stupide ce sont ces répliques malines, comme des ballons pervers dans un match Lendl X Borg. Personne ne parle comme ça. Sauf dans les comédies américaines, et c'est là que j'ai vu, Fante a écrit pour Roliúdi non? Il en a gardé les traces dans ce livre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptySam 20 Fév 2010 - 17:38

Je dirais Amapola qu'il vaut mieux ne pas les enchainer, parce qu'on finit un peu de se lasser de son univers. A petites doses je trouve que c'est touchant. Mais c'est vrai que cela peut paraître un peu forcé à force. Et le comparer à Faulkner, comme je l'ai lu quelque part est très exagéré. Pas du tout la même densité. Mais quand même à lire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 EmptyLun 22 Fév 2010 - 16:18


Je suis passée bien 43 fois devant Mon chien stupide et j'ai toujours reposé le livre.

Après, quand je parcours le sujet et que je vois des noms comme Bukowski ou Faulkner...
Là déjà, ça m'interpelle un peu plus.

Alors.
La question étant : s'il ne devait en y avoir qu'un ?

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




fante - John Fante - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   fante - John Fante - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John Fante
Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Multinational fleet & exercices
» Ranger John Van Cott 5 th Ranger Bn D.Co
» Auteur en sursis (John Colapinto)
» IMPACT ET VISION JOHN IMAGE VOL 142 LES COMBATTANTS DE JOBURG
» JOHN COLTRANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: