Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 John Fante

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyMar 23 Fév 2010 - 8:38

chrisdusud a écrit:
Mordicus a écrit:

Je suis passée bien 43 fois devant Mon chien stupide et j'ai toujours reposé le livre.

Après, quand je parcours le sujet et que je vois des noms comme Bukowski ou Faulkner...
Là déjà, ça m'interpelle un peu plus.

Alors.
La question étant : s'il ne devait en y avoir qu'un ?

Même si je n'ai lu que celui ci je ne pense pas que Mon chien stupide soit le meilleur.. c'est pas du Bukowski (et dire que tu ne lis pas Calaferte à cause de sa couv.. enfin bref!) ou du Faukner mais il se rapproche plus d'un John Irving plutôt sympa (je sais que tu l'aimes bien)

Ah tiens... tu le compares à du Irving Mon chien Stupide... J'aurais pas fait le rapprochement. En y réfléchissant... moui pourquoi pas... Mais du sous sous Irving-80's.


Et j'ai lu Les compagnons de la grappe aussi, mais j'ai pas vu l'assimilation avec Bukowski.
Faulkner ouais, un peu plus, mais de loin loin aussi.
Faudrait que je lise Demande à la poussière il parait... (Ah tiens en remontant le fil, jvois que je disais déjà ça en mai 2008. wa)... et Arabella conseillait déjà le recueil Le vin de la jeunesse...
Hum ! allez prochain tour en bouquinerie je zieute si j'en trouve un des deux!

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyMar 23 Fév 2010 - 9:16


Sont marrants vos avis.

Je note Demande à la poussière.

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyMar 23 Fév 2010 - 9:18

chrisdusud a écrit:
Mais, tu ne t'interesses qu'aux personnes que tu trouves belles?
C'est pas la couverture qui fait le livre. Et puis c'est lui qui l'a faite ! Et tu ne me remercieras jamais assez de t'avoir fait connaître ce livre... john fante - John Fante - Page 4 Icon_cool john fante - John Fante - Page 4 28294

(T'inquiètes. Calaferte est depuis un moment dans mes hésitations sempiternelles... Je mettrai ptêtre un ou 2 autocollants sur la couverture. Mais je le lirai.)

(Et oui. J'aime bien les personnes jolies)

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyDim 28 Fév 2010 - 20:58

Je viens de lire Demande à la poussière. J’ai eu peur les premières pages d’être tombée sur un livre qui aurait mal vieilli, un style dont on s’est trop habitué.

Et puis bien qu’il ait du perdre un peu de sa force avec les années, j’ai trouvé que c’était tout de même un bon livre..



L’histoire est celle d’Arturo Bandini le grand, le génie, celui qui est bien au dessus du lot et Arturo Bandini faible, trouillard menteur. Les deux tiers de l’histoire se jouent dans les rivalités entre ce même personnage. Dualité entre un égo démesuré et de piètres actes. Et dans ce tandem une lucidité crue et ciselée :

Citation :
J’avais 20ans à l’époque. Putain, je me disais, prends ton temps, Bandini. T’as dix ans pour l’écrire ton livre, alors du calme, faut s’aérer, faut sortir et se balader dans les rues et apprendre comment c’est la vie. Ca c’est ton problème : tu ne sais rien de la vie. Bon Dieu, dis donc, est ce que tu te rends compte que tu n’as jamais eu d’expérience avec une femme ? Oh, que si, des tas de fois, même. Oh, que non, menteur. T’as besoin d’une femme, t’as besoin de prendre un bain, t’as besoin d’un bon coup de pied où je pense, t’as besoin d’argent.


Arturo est un écrivain qui vient de réussir à faire publier sa nouvelle. Il est en errance et vit dans un hôtel miteux. Il rencontre Camilla, serveuse dans un bar, une mexicaine. Il n’a de cesse de l’humilier, l’injurier, la vexer alors qu’elle est devenue son amour dans un coup de foudre. Un amour non consommé. Cette haine- passion qui lui voue sera le fil de l’histoire.

Ses écrits se font publier et avec eux une sorte de désillusion s’empare d’Arturo. Il n’a plus rien à prouver, il n’a plus besoin de mentir, il n’est plus ce lion assoiffé de reconnaissance…



C’est aussi un bon livre parce qu’il y a pas mal de pistes de réflexion dans ce roman : la soif de réussite de cette grande majorité d’immigrés italiens se réalisant dans le rêve américain,

la souffrance pour devenir un écrivain, la difficulté d’être un homme déracinée, le racisme américain envers les minorités (ici mexicaine)… On comprend qu’il soit un classique de la littérature américaine.

Vraiment un très bon livre dans le genre !
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 1 Mar 2010 - 0:44

Tu me le conseillerais Chris ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 1 Mar 2010 - 2:02

Il est vrai que d'un certain point de vue la saga Bandini, de la même façon que la saga Bukowski est la saga des gens qui comme les renards se rongent la patte pour être libres cheers
Et le plus chouette c'est comme ils sont fêtés après leur disparition, car avant ils étaient trop dérangeants. woohoo
Je conclue que certaines personnalités peuvent tout subir s'il leur est permis de mettre une petite étiquette dessus et ranger dans joli placard plein de tiroirs et étagères.
bounce
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 1 Mar 2010 - 10:15

Queenie a écrit:
Tu me le conseillerais Chris ?

Comme je l'ai écrit c'est typiquement le livre de littérature américaine. Il n'y a rien de très novateur (parce que le genre a bien été utilisé depuis), rien qui va te scotcher. Par contre le personnage est plein de forces, d'energie, de désespoir. C'est interessant. Ce sont ses monologues, cette bataille qu'il mène entre lui et lui que j'ai le plus aimé (j'imaginais bien Al Pacino dans le rôle)
Ca n'a rien à voir avec Mon chien stupide. Demande à la poussière est beaucoup plus travaillé, on sent qu'il vient de beaucoup lus loin.
Donc je te conseille de le lire .. au moins pour que tu me dises ce que tu en penses ! john fante - John Fante - Page 4 Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 1 Mar 2010 - 10:17

chrisdusud a écrit:
Queenie a écrit:
Tu me le conseillerais Chris ?

Comme je l'ai écrit c'est typiquement le livre de littérature américaine. Il n'y a rien de très novateur (parce que le genre a bien été utilisé depuis), rien qui va te scotcher. Par contre le personnage est plein de forces, d'energie, de désespoir. C'est interessant. Ce sont ses monologues, cette bataille qu'il mène entre lui et lui que j'ai le plus aimé (j'imaginais bien Al Pacino dans le rôle)
Ca n'a rien à voir avec Mon chien stupide. Demande à la poussière est beaucoup plus travaillé, on sent qu'il vient de beaucoup lus loin.
Donc je te conseille de le lire .. au moins pour que tu me dises ce que tu en penses ! john fante - John Fante - Page 4 Icon_biggrin

Maligne Chris.
Oki.
De toute façon, je le lirais un jour, c'est certain. ça ou les nouvelles. Je voulais juste que tu m'en rajoutes une couche histoire de me persuader de faire ça dans pas trop longtemps !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 1 Mar 2010 - 10:22

Queenie a écrit:
chrisdusud a écrit:
Queenie a écrit:
Tu me le conseillerais Chris ?

Comme je l'ai écrit c'est typiquement le livre de littérature américaine. Il n'y a rien de très novateur (parce que le genre a bien été utilisé depuis), rien qui va te scotcher. Par contre le personnage est plein de forces, d'energie, de désespoir. C'est interessant. Ce sont ses monologues, cette bataille qu'il mène entre lui et lui que j'ai le plus aimé (j'imaginais bien Al Pacino dans le rôle)
Ca n'a rien à voir avec Mon chien stupide. Demande à la poussière est beaucoup plus travaillé, on sent qu'il vient de beaucoup lus loin.
Donc je te conseille de le lire .. au moins pour que tu me dises ce que tu en penses ! john fante - John Fante - Page 4 Icon_biggrin

Maligne Chris.
Oki.
De toute façon, je le lirais un jour, c'est certain. ça ou les nouvelles. Je voulais juste que tu m'en rajoutes une couche histoire de me persuader de faire ça dans pas trop longtemps !

Mais si je l'avais trouvé vraiment extraordinaire, j'aurais tout fait pour te persuader!
Il est très bien, voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 1 Mar 2010 - 17:12

Chris résume très bien les choses sourire

C'est très bien, sans être le chef d'oeuvre impérissable (mais ça c'est très rare). En plus je pense que c'est le genre de livres auxquelles tu serais plus particulièrement sensible. Mais je peux me tromper.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Hank
Main aguerrie
Hank

Messages : 340
Inscription le : 28/08/2007
Age : 41
Localisation : Paris

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyDim 3 Oct 2010 - 15:49

Mon chien stupide

john fante - John Fante - Page 4 Johnfante-monchienstupide

Le titre de ce roman de John Fante est un peu l'arbre qui cache la forêt. Car derrière les péripéties qu'amène l'arrivée de ce gros chien balourd, il y a une réflexion très intéressante sur la relation à sa famille du patriarche vieillissant. Son foyer est en pleine mutation, ses enfants grandissent et s'émancipent, sa femme s'est peu à peu éloignée de lui, et comme tout homme d'expérience, le père Fante ne comprend rien aux aspirations de tout ce petit monde. Et il s'estime lui-même incompris. L'arrivée de ce chien dans le jeu de quilles de la vie du foyer, il la prend comme une bouée, et s'y accroche coûte que coûte. Peu importe l'avis des voisins ou des membres de la famille, le père trouve un allié de circonstance en ce chien.

Si ce roman est drôle, c'est surtout par l'apport des excentricités de ce chien turbulent. Un chien sodomite qui se prend par exemple de passion pour un berger allemand du voisinage, et qui effraie et consterne les voisins. Son nouveau maître en tire de la fierté, il n'est plus seul contre tous et exorcise en quelque sorte ses peurs à travers la toute puissance de son animal. La peur de ne plus être capable d'écrire par exemple, pour ce scénariste qui semble complètement abandonné par son inspiration.

Tout cela est traité avec une apparente légèreté, avec toujours une subtile autodérision, et avec ce sens inné de la narration qu'on connait à John Fante. Après avoir traité de son enfance (L'orgie, Bandini, etc...), de son adolescence (La route de Los Angeles, 1933 fut une mauvaise année), de ses débuts d'adulte (Demande à la poussière, Rêves de Bunker Hill), de la paternité (Pleins de vie), de la vie d'adulte plus assise et de son rapport au père dans Les compagnons de la grappe, John Fante s'attaquait avec la même finesse au décryptage du vieillissement. C'est aussi d'une certaine manière un hommage que John Fante rend à ses enfants, avec lesquels il eut des relations souvent difficiles, car au terme du roman, on comprend vite que cette famille insupportable et hostile, il aura bien du mal à s'en passer.


Dernière édition par Hank le Mar 5 Oct 2010 - 10:48, édité 1 fois (Raison : correction)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lepasgrandchose.fr/
Hank
Main aguerrie
Hank

Messages : 340
Inscription le : 28/08/2007
Age : 41
Localisation : Paris

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyDim 3 Oct 2010 - 15:55

L'orgie

john fante - John Fante - Page 4 Johnfante-lorgie

Ce livre est à séparer en deux parties distinctes. Il regroupe deux grosses nouvelles, d'abord L'orgie, dans laquelle John Fante se replonge dans la période de l'enfance la plus lointaine de son alter-ego (ici Dominic Molise se substitue à Bandini) ; cette nouvelle est suivie de 1933 fut une mauvaise année qu'on pourrait approximativement situer entre Bandini et La route de Los Angeles d'un point de vue chronologique dans la vie de l'auteur.

L'orgie est le récit de l'infidélité du père, traité d'une manière plus explicite que dans Bandini. Les écarts de conduite de ce père que l'innocence des yeux d'enfant avait placé sur un piédestal, mais qui ne s'avère être qu'un homme dans toute sa faiblesse, influençable et libidineux. On y retrouve les thèmes habituels de Fante, l'attirance des modestes pour le rêve américain, le rapport à la religion, au mensonge. A travers l'aventure dans laquelle se lancent le père Molise et son copain débauché Frank, dont le fils est le témoin, on assiste à la perte des illusions d'un enfant, au dilemme qui le tiraille entre la loyauté - et une sorte d'ébauche de solidarité masculine - vis à vis du père, et l'honnêteté due à la mère.

Dans 1933 fut une mauvaise année, texte prétendument inachevé (mais rien ne le laisse apparaître à la lecture), c'est un Dominic Molise plus âgé qu'on retrouve. Pétri d'ambition, courant à son tour vers l'illusion de la réussite sociale et professionnelle, rêvant de devenir joueur de base-ball professionnel. Mais l'ambition du fils entre en conflit avec celle du père, qui rêve d'entreprise de maçonnerie familiale, de transmission des valeurs. C'est l'incompréhension entre deux générations, celle de l'expérience et du renoncement face à celle de la vitalité et de l'espoir. Le rêve petit face au rêve démesuré, et entre ces deux rêves, la tendresse filiale qui le dispute au ressentiment. Et à travers le traitement de John Fante, comme toujours, un bouillonnement d'émotions contradictoires, complémentaires, et délivrées avec une force constante.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lepasgrandchose.fr/
Hank
Main aguerrie
Hank

Messages : 340
Inscription le : 28/08/2007
Age : 41
Localisation : Paris

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyDim 3 Oct 2010 - 16:05

Marie a écrit:
Lu Demande à la poussière
Citation :
j'ai été estomaqué par la modernité de "Demande à la poussière",
Hank
Modernité de l'écriture, oui!Mais si j'ai bien aimé, c'est par ce que Fante et son double évoquent dans mon imaginaire l'écrivain américain de ces années là, dans sa chambre sordide de Los Angeles, écrivant des pages et des pages sur sa machine à écrire , racontant son quotidien , ses souffrances de fils de rital, son amour pour une autre immigrée à laquelle il est incapable d'exprimer ce qu'il ressent, ses angoisses pour sa mère,et ses espoirs de réussite. Tout sonne très vrai, parce que ça l'est, c'est ce qu'il a vécu.C'est pour cela je suppose, que vous trouvez que son univers est toujours le même, il ne parle que de lui?
A suivre avec peut être Le vin de la jeunesse, dont parle Bix ( c'est l'arrivée de sa famille??)

Je réponds 3 ans après... mais ce message m'avait échappé.

Oui, modernité dans l'écriture, mais aussi dans la relation entre Camilla et Arturo, c'est une histoire d'amour dépeinte de manière très contemporaine je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lepasgrandchose.fr/
FrançoisG
Envolée postale
FrançoisG

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 4 Oct 2010 - 0:29

C'est malin...

À lire vos messages, j'ai plongé...

Je viens d'acheter par internet Le vin de la jeunesse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hank
Main aguerrie
Hank

Messages : 340
Inscription le : 28/08/2007
Age : 41
Localisation : Paris

john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 EmptyLun 4 Oct 2010 - 0:37

FrançoisG a écrit:
C'est malin...

À lire vos messages, j'ai plongé...

Je viens d'acheter par internet Le vin de la jeunesse Very Happy

Je ne sais pas si c'est le plus adapté dans le cas d'une découverte de Fante, c'est un des seuls que je n'ai pas encore lu avec l'autre recueil publié de manière posthume Grosse Faim, alors je ne peux pas juger. Mais peut-être as-tu déjà lu d'autres livres de Fante ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lepasgrandchose.fr/
Contenu sponsorisé




john fante - John Fante - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: John Fante   john fante - John Fante - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John Fante
Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Multinational fleet & exercices
» Ranger John Van Cott 5 th Ranger Bn D.Co
» Auteur en sursis (John Colapinto)
» IMPACT ET VISION JOHN IMAGE VOL 142 LES COMBATTANTS DE JOBURG
» JOHN COLTRANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: