Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Prévert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Jeu 5 Mai 2011 - 20:55






Le baptême de l'air


Cette rue
autrefois on l'appelait la rue du Luxembourg
à cause du jardin
Aujourd'hui on l'appelle la rue Guynemer
à cause d'un aviateur mort à la guerre
Pourtant cette rue
c'est toujours la même rue
c'est toujours le même jardin
c'est toujours le Luxembourg
Avec les terrasses ... les statues ... les bassins
Avec les arbres
les arbres vivants
Avec les oiseaux
les oiseaux vivants
Avec les enfants
tous les enfants vivants
Alors on se demande
on se demande vraiment
ce qu'un aviateur mort vient foutre là-dedans.



(In Histoires / Le livre de Poche)

Illustration : "Le jardin du Luxembourg" (1909) de Le douanier Rousseau





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Jeu 5 Mai 2011 - 21:47

Laughing Très drôle ! Merci Constance !

Dans le genre marrant, ce livre-ci m'avait semblé pas mal aussi :



Un avis pour me conforter ? dentsblanches

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Sam 7 Mai 2011 - 21:44

Difficile de deviner quel est le traitement de ton de ce recueil, Colimasson ... jypeurien ... pour la couverture, j'aurais bien vu cette toile de Victor Brauner ... mais, là, je suis hors sujet ... encore que ... Very Happy







Hitler (1934)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Dim 8 Mai 2011 - 1:45

Promenade de Picasso



Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau bruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité.






_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Dim 8 Mai 2011 - 9:37

je ne connaissais ni ce poème, ni cette photo.. j'adore.. surtout la photo Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Dim 8 Mai 2011 - 21:56

Joli poème, et j'aime beaucoup l'Hitler de Victor Brauner également ! Very Happy

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Jeu 3 Nov 2011 - 11:53


La lune, collage

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Lun 16 Jan 2012 - 11:28








Dans les eaux brèves de l'aurore
où les nouvelles lunes et les derniers soleils

A tour de rôle
viennent se baigner

Une minute de printemps
dure souvent plus longtemps
qu'une heure de décembre
une semaine d'octobre
une année de juillet
un mois de février

Nomades de toujours et d'après et d'avant
le souvenir du cœur
et la mémoire du sang
voyagent sans papiers et sans calendriers
complètement étrangers
à la Nation du Temps.


(in Grand bal de printemps/folio)


Illustration : Minoute Prévert (Paris,1951)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Mar 31 Jan 2012 - 11:43






Il y en a qui s'appellent
Aimé Bienvenu ou Désiré
moi on m'a appelé Destiné

Je ne sais pas pourquoi
et je ne sais même pas qui m'a donné ce nom là

Mais j'ai eu de la chance
On aurait pu m'appeler
Bon à rien Mauvaise graine Détesté Méprisé
ou Perdu à jamais.


(Extrait de Grand bal du printemps/Folio)

Illustration : Quai de Montebello (Paris, 1951) photo d'Izis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Mar 31 Jan 2012 - 21:47

Je devrais peut-être lire Prévert plutôt qu'Eluard...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Mar 31 Jan 2012 - 22:55

colimasson a écrit:
Je devrais peut-être lire Prévert plutôt qu'Eluard...

Il y a quand meme quelques poèmes qui t' ont interessé. Si c' est l' alexandrin (pourtant ?!) qui te gene et les rimes, tu n' es pas la seule, meme si certains poètes s' en tirent plutot bien. Et puis, la poésie est partout y compris dans la prose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Ven 3 Fév 2012 - 21:18







Et ce qu'il voit est si beau
et ce qu'il sait est si vrai
que bien peu peuvent le voir
que bien peu peuvent le savoir
et que beaucoup l'ont oublié

Et la vitre n'est même pas fêlée
elle est simplement brisée

Mais sous les cheveux mal rangés
et que le vent caresse
avec tant de tendresse et de délicatesse
devant cette absence de vitre
devant cet appel d'air
devant cette promesse de liberté
sur le cliché du malheur
déjà
traditionnellement et métaphoriquement
le nez de l'enfant est écrasé.


(Extrait de "Grand bal du printemps"/Folio)

Illustration : "Les immigrés du Banat" (1949-1950) photo Izis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
avatar

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Lun 5 Mar 2012 - 10:13







Il n'a plus qu'une seule vie à vivre
alors il prend son temps
et fait durer le plaisir

Il a déjà vécu six fois
mais cela ne lui a pas servi de leçon
Pour lui
la douleur qui s'oublie est la soeur du désir
Aussi
quand il consent à rallumer la lanterne magique de
ses vies antérieures,c'est tout bonnement pour
voir danser leurs plus voluptueux souvenirs.



(Extrait de "Charmes de Londres, in "Grand bal de printemps" / folio)

Illustration : Dans une cour du XV ème (Paris, 1947), photo d'Izis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Mer 11 Avr 2012 - 21:37

Quand la vie est un collier...


Quand la vie est un collier
Chaque jour est une perle
Quand la vie est une cage
Chaque jour est une larme
Quand la vie est une forêt

Chaque jour est un arbre
Quand la vie est un arbre
Chaque jour est une branche
Quand la vie est une branche
Chaque jour est une feuille


Quand la vie est la mer
Chaque jour est une vague
Chaque vague une plainte
Une chanson un frisson...

Jacques PREVERT
aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MezzaVoce
Envolée postale
avatar

Messages : 290
Inscription le : 13/07/2012
Age : 52
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Jacques Prévert   Mar 25 Sep 2012 - 20:39

Marie a écrit:
Promenade de Picasso

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau bruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité.
Je viens de découvrir ce poème, avec un bonus :

Citation :
La réalité ne peut être appréhendée sans un travail de transformation ; ce qui rend l'objet « pomme » impossible à reproduire, et donc l'idée même de la « pomme telle qu'elle est » sans matérialité objectivable, c'est, en premier lieu, qu'il occupe une espace tridimensionnel, qui fait que, même immobile, « sournoisement », il « tourne » et n'est jamais identique à lui-même. Son caractère tridimensionnel va de pair avec le fait que la pomme a une surface visible, qui enveloppe un intérieur de chair et de pépins, inaccessible au regard. L'espace interne de la pomme, c'est ce qui fait qu' « elle a son mot à dire », une autre réalité que le peintre doit s'efforcer de saisir. (...) Survient alors Picasso le pique-assiette, figure du père qui croque la pomme. (...) Le bris de l'assiette, de la vaisselle transgénérationnelle, arrache le sujet au monde des songes « comme une dent ».

Extrait de La psychanalyse : une remise en jeu, de Jean-Paul Matot et René Roussillon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Prévert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Prévert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jacques Prévert.
» Chanson des Escargots qui vont à l'Enterrement de Jacques Prévert.
» Edit Vert-champagne-noir et "Sable" (la soeur de Satin Taupe)- photos!
» RÉF CATALOGUE VERT BAUDET
» Nage de St Jacques à la coriandre et au lait de coco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: